Le 17 novembre, de Menton à Bordeaux* : halte au racket à la pompe !

Publié le 31 octobre 2018 - par - 29 commentaires - 2 123 vues
Share

Savez-vous que depuis le mois de janvier 2018, à la pompe, le gazole a augmenté de près de 50 centimes, soit une hausse de l’ordre de 50 % en 10 mois ?

Ça ne peut plus durer… Pour un automobiliste lambda de la France périphérique qui prend son véhicule pour aller travailler chaque jour, la dépense supplémentaire est de 120 euros par mois, soit près de 250 euros pour un couple. Dans ces conditions, nombreux sont ceux qui se demandent si ça vaut « vraiment le coup » d’aller travailler en ville, surtout si l’on rajoute l’usure du véhicule, le parking, les radars, la garde des enfants, la cantine etc…etc.

Selon un sondage IFOP publié par le JDD, 77 % des Français jugent que leur pouvoir d’achat a diminué depuis l’élection d’Emmanuel Macron. Aussi, le gouvernement qui sent la colère populaire gronder, tente de se défausser en accusant l’augmentation des cours du pétrole, et prétend « Taxer la pollution plutôt que les travailleurs ». Foutaises… En fait, ils ne font rien contre la pollution – exemple du glyphosate ou du nucléaire –, mais ils sont en train de ruiner les travailleurs et plus généralement les couches populaires qui représentent la grande majorité de la population.

Ce gouvernement est en train de ruiner la FranceLe « système » à la solde de Bruxelles et des multinationales a un besoin impératif de croissance qu’il tente de trouver en finissant de livrer aux marchés les derniers pans du patrimoine commun : services publics, participations publiques, fonctions régaliennes, tout va y passer… MACRON n’est là que pour finaliser la « grande braderie », car les marchés n’ont pas besoin de travailleurs mais de consommateurs même insolvables. Leur consommation sera financée par la suppression de notre protection sociale et par la dette qui sera ponctionnée sur le patrimoine financier et foncier de la classe moyenne de souche. Un immense transfert social est en train de se produire, les classes populaires doivent être ruinées pour que les nouveaux venus puissent consommer et produire de la croissance.

Les automobilistes et motards sont d’autant plus en colère que l’État tente de les culpabiliser afin de les tondre un peu plus chaque jour : de nouveaux radars haute performance, capables de flasher 32 véhicules à la fois, des retraits de points en folie, des contrôles techniques angoissants…

Face à un État centralisateur aux mains des mondialistes qui stérilise tout contrepouvoir et digère toutes les oppositions conventionnelles au parlement, seule la mobilisation de terrain peut être efficace. Rares sont les hommes politiques venus au renfort des aspirations du peuple. Le vide s’est fait entre le pouvoir et le peuple. Les partis électoralistes conventionnels sont aux abonnés absents. Des opportunités historiques vont se faire jour, il n’y a plus rien entre le peuple et ce pouvoir en phase de décomposition finale.

Car ce pouvoir malgré son arrogance est extrêmement fragile, son socle de légitimité est trop faible pour qu’il puisse contenir la poussée qui monte inexorablement… Qui dans l’administration ou dans la société civile le protégera contre un mouvement populaire de vaste ampleur ?

Souvenons-nous de la « révolution de jasmin » en Tunisie et le départ de BENALI, parce qu’un marchand à la sauvette s’était fait brutaliser par un policier à Sidi Bouzid. Des conditions analogues se présentent à nous. Un premier ballon d’essai nous est proposé : celui des actions à travers tout le territoire le 17 novembre qui pourraient tout emporter.

Qui peut savoir qui ou quel évènement fera reculer ce régime ? Quelle sera la goutte qui fera déborder la coupe « trop pleine » ? Cette goutte sera peut-être celle du prix du gazole et des carburants qui prend à la gorge les familles d’ouvriers, de cadres, d’artisans, d’entrepreneurs…

Les identitaires et patriotes doivent venir en soutien et contribuer à la réussite de la mobilisation du 17 novembre. Nous devons tout faire pour développer ce mouvement et pour le faire déboucher sur ces questions vitales pour notre peuple qui sont celles du déclassement et de la paupérisation.

Richard Roudier

Consignes

La 17 novembre : ne faire « aucun achat », n’aller dans « aucune banque », ne « pas se servir aux pompes » à essence, « aucun cinéma », « aucune dépense » de quelque sorte, pas « un seul centime », « aucune caisse en marche dans tout le pays », « ne pas prendre de transports en commun », pas de péages, parkings, autoroutes, là oui on bloque ce qui emmerde le plus le gouvernement c’est à dire « LE FRIC »

En voiture, moto, scooter… amenez vos gilets jaunes !!!

* comme partout en France

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
marcq

Encore mieux vider vos livrets A, ces capitaux servent surtout de réserve monétaire pour la construction de logements sociaux qui sont actuellement surtout réservés aux allogènes.

Stratix

Que viennent faire le glyphosate et le nucléaire dans cette argumentation ?? Le glyphosate est un des pesticides les moins risqués ( sans commune mesure avec les raticides, anti moustiques ou autres anti punaises ou anti poux!) et le nucléaire est justement la source d’énergie la moins polluante. Attention, car cela décrédibilise le reste

Vive la France

Pathetique, comme si poser son gilet jaune fera trembler le gouvernement!!! Bande de cassocs, la France a de beaux jours avec des brelles comme vous!!!!!

Bruler des radars, des depots de carburant, des cibles serieuses, et des stations services, ca ca aurait de la gueule et ca ferait un peu plus peur!!! Poser le gilet jaune warfffff !!!!!!

Mais bon, le francais a les couilles en dedans….on voit le resultat….

Equaliser

Ce ne sont pas des blocages ou autres boicotts qu’il faut faire, tout cela, les politiques s’en foutent complètement, ça ne les touche pas.
Qui vote les lois ? les budgets de l’Etat etc ? VOS DEPUTES ! ! ! !
investissez les permanences des parlementaires, des députés, sénateurs, sièges de LREM dans les grandes villes etc…là, ça les touchera plus directement, ils se sentiront réellement menacés, sinon, ça ne servira à rien. Faites passer ! ! !

SOSFRANCE08

7 mai 2017, 1,12 euro, le litre de gas-oil à Intermarché de Carignan-Wé…
Mon vélo m’a coûté en 1984, 10700 francs, soit 4 mois de salaire.Un plaisir de cyclotouriste qui est allé jusqu’au Maroc avec.Une passion.
Je suis prêt à lui casser sur la g…!!!

janpol

ami cyclotouriste,ce serait dommage de sacrifier ta belle monture qui t’a emmené aussi loin…

DUFAITREZ

« Comme quoi, un Papillon sur un pare brise, peut entrainer un Tsunami » (image connue).
Comme quoi,, la Jacquerie d’un jour, peur entrainer une Révolution !
Comme dit hier, le POUVOIR D’ACHAT est un solde, il s’effondre malgré les promesses !!
S’il n’y avait que l’essence ! Le reste suit ! La France se paupérise !

Ubersender

« Le vide s’est fait entre le pouvoir et le peuple » ou plutôt, le « vide est en train de se faire ». Le silence assourdissant des « corps intermédiaires » (partis politiques, élus, syndicats …) dans cette protestation l’atteste. Et c’est bien ce qui devrait inquiéter Macron et le faire réagir pendant qu’il est encore temps. Et ce n’est pas en agitant l’épouvantail d’un prétendu « retour aux années 30 » qui arrêtera en quoi que ce soit la déferlante en route.

hagdik

J’ai imprimé l’affiche et celle du prix ddes carburants, je la colle sur ma voiture et j’y vais !

Grangean

( suite) mériteraient de requérir toute notre énergie. J’y vois là une preuve supplémentaire de notre affaissement collectif

Grangean

M. Routier est plus convaincant quand il parle de lutte contre l’immigration que quand il défend le diesel pas cher et hyperpolluant. Si je compatis avec ces Français modestes dont le pouvoir d’achat est une nouvelle fois érodé, en revanche je ne me reconnais absolument pas dans les beuglements des motards bedonnants qui jouent les hells angels d’opérette sur leur Harvey davidson, et dont le loisir préféré consiste à sillonner les routes de campagne en troupeaux le week end, Je m’interroge aussi sur le bien fondé d’appeler à la sédition pour une augmentation de quelques centimes d’euros des carburants ou une limitation de la vitesse à 80 quand d’autres questions – l’insécurité, l’islamisme , l’immigration, mais aussi le réchauffement climatique, la catastrophe écologique à venir

Sacha P

Les questions vitales pour notre peuple , Richard Roudier , ne sont pas seulement le déclassement et la paupérisation . Plus grave encore , et sans doute le danger numéro 1 : l’immigration et l’islamisation de la France .
Cette catastrophe conditionne d’ailleurs en bonne partie tout le reste .

Une patriote

J’ESPERE QUE CERTAINS AURONT LA BONNE IDEE DE FAIRE UNE REPRESENTATION DE LA TÊTE DE MACRON ET DE SES SBIRES ET DE LES PIQUER CHACUN AU BOUT D’UNE PIQUE POUR DEFILER AVEC LE 17 NOVEMBRE !

eric delaitre

Blocage de la consommation, j’ai vraiment des doutes, les autres, au pouvoir diront que demain ils iront  » se rattraper  » refaire le plein, avec leur morgue bien connue. Je ne suis pas en désaccord sur le fait de protester, mais j’ai des doutes sur l’efficacité. Bloquer les villes à qui, sinon nous mêmes, bon, bloquer les centres commerciaux déjà serait une bonne idée. On verra bien, ceci dit, on ne peut plus se laisser faire.

Jean-Marie MAS

Oui, mais ou ? Quels sont les points de rassemblement ?

pauledesbaux

Les Allemands ont eut raison de la kross merdah? POURQUOI PAS NOUS ,ON N EST PAS PLUS C…. et surtout on paie plus de taxes et d’impôts qu’eux……
Je vous engage à diffuser ce  » conseil » merci

Pitou

Ouh là là! ils sont en colère les français! ils ont élu en grande majorité macron il y a un an mais ils sont très en colère comme quand ils ont élu hollande et sarkosy d’ailleurs, rien de bien nouveau et ça fait 40 ans que ça dure et ça durera encore quelques décennies avec ce peuple de décérébrés decouillés, ils crèveront à petit feu les français tout simplement parce qu’ils le méritent et c’est pas leur manifestation du 17 novembre qui va changer quelque chose. Ils mettent au pouvoir ceux qui les so..misent et après ils descendent chialer dans la rue.
Vous aviez un autre choix il y a un an mais vous l’avez encore refusé comme vous l’avez toujours fait, ah oui mais bon sang j’avais oublié, elle a raté son débat, c’est sur que macron il l’a réussi son débat…et à vous en..ler aussi.

GOMEZ Juan

Macron n’a pas été élu par une grande majorité de Français, mais par un  » je m’en fous de qui est qui » …
Combien d’abstention ?
Qui a eu peur du Front National ?
Une large quantité d’imbéciles.

jeannot

Ceux qui élisent ces imposteurs depuis 40 ans n’ont que ce qu’ils méritent

Emile

Tous dans la rue le 17 contre le mignon , le taxeur fou….

Michel Martin

Ne pas oublier le blocage des radars….. une banderole devant suffit !

jev

Michel ,vous êtes trop gentil ,il faut mettre tous les radars hors d’usage !!!

GOMEZ Juan

Rechercher au sol le regard de connexion des câbles et sectionner ceux-ci.

Pyrrhon

Excellentes consignes !
Un oubli cependant : rares, très rares sont les mentions rapportant la peine de ceux qui se chauffent au moyen d’une chaudière au fuel. Il est vrai que ce ne sont que des salauds de petits propriétaires vivant à la « campagne », souvent des retraités en plus.

PROVENCE83

ok ! Mais aussi aucun restaurant, aucun cinéma , aucun acte de bénévolat, Il faudrait que la France soit morte et bloquée . Utopie ?

CUPIDONNET

Comme j’ai connu mai 68…
Quelques jours de blocage et le pouvoir a cédé… A cause des carburants qui n’arrivaient plus aux stations…
Augmentations des salaires pour tous.
Pour moi ce fut 25 % de plus sur ma paye !
Et une semaine avant c’était impossible, disaient-ils  »nos » dirigeants…

hathoriti

Pas vraiment Utopie, PROVENCE 83 ! car si les français se mobilisent vraiment, suite au ras le bol que génère ce gouvernement et son « moi le chef ! », ça pourrait marcher ! n’oublions pas que les « maîtres » du macron n’aiment qu’une chose en effet : LE FRIC ! supprimons-leur les rentrées de flouze et ils vont encore couiner, chialer…comme d’habitude ! en tout cas, excellente idée de R.Roudier !

Une patriote

Ce qui serait parfait mais cela ne se fera pas, c’est que tout les commerces, les cinémas et autres ferment ce jour là, des villes mortes avec uniquement les manifestants dans les rues !

jeannot

Ca fait longtemps que j’y ai pensé. On peut les assécher tout en restant dans la légalité. Juste un boycott généralisé. Il faut les frapper au portefeuille, la seule chose qui peut les émouvoir ! Tous unis et 15 jours ils sont à plat ventre. Et ils commenceront à rabattre leur caquet de politicards sûrs d’eux mêmes. Les consignes que vous préconisez, sont excellentes M. Roudier. A poursuivre bien après le 17 Novembre. Que ces pourris crèvent la gueule ouverte