Le 5 juillet 1962, à Oran, l’armée française s’est déshonorée

Publié le 4 juillet 2019 - par - 79 commentaires - 2 563 vues
Traduire la page en :

Chaque année nous nous faisons un devoir de rappeler à la France ce qui s’est passé le 5 juillet 1962 à Oran (Algérie).

Nous rappelons à l’armée française comment elle s’est déshonorée ce 5 juillet 1962 lorsqu’elle a obéi aux ordres du général Katz « de rester l’arme au pied » alors que des civils innocents y compris des enfants et des femmes, européens, se faisaient enlever et égorger.

Plus tard, lors d’une biographie, Katz tentera d’expliquer sa lâcheté par obéissance aux ordres du chef de l’État, de Gaulle.

Un officier, un soldat, quel que soit son grade, n’a pas pour devoir l’obéissance à un gouvernement ou à un chef d’État quand il doit perdre son honneur.

La « petite histoire » nous révèle uniquement la décision du lieutenant Rabah Kheliff, du 30eBPC, qui, refusant justement de « rester l’arme au pied », selon les ordres de sa hiérarchie, s’était précipité, avec ses soldats, jusqu’à la préfecture d’Oran, ce 5 juillet, et avait obligé les responsables du FLN à libérer plus d’une centaine de civils européens promis à une mort certaine.

Fort heureusement le lieutenant Kheliff ne fut pas le seul à enfreindre les ordres.

Quelques rares officiers, considérant que leur honneur passait avant l’obéissance, ont eu le courage de se porter au secours de la population, livrée aux assassins.

Capitaine Croguennec, commandant la 2e compagnie du 2e zouaves, à Oran, s’est dirigé avec ses hommes vers le commissariat central et a fait libérer environ 400 civils retenus par l’ALN, les sauvant du massacre organisé.

Sous-lieutenant Doly-Linaudière, de la 12e compagnie du 43e RI. Malgré les ordres reçus, est intervenu pour sauver quelques Européens, capturés par le FLN en centre-ville d’Oran.

Capitaine Bernard Gilles, à la tête des blindés du 5e RI est intervenu Boulevard Clemenceau, à Oran, pour sauver quelques dizaines d’Européens qui allaient être enlevés et dirigés vers le « Petit lac » pour être assassinés.

C’est vrai qu’ils ne furent pas nombreux à se montrer dignes, bien plus nombreux furent les couards.

Un entretien dans le magazine « Le Point » en février 2002, de Jean-Pierre Chevènement, en apporte témoignage : « À l’époque sous-lieutenant en Algérie, j’ai vécu un drame affreux en mars 1962. Plusieurs de mes moghaznis (supplétifs musulmans) ainsi que le chef du village de Saint-Denis-du-Sig, ont été tués dans des conditions atroces par un commando du FLN. J’ai retrouvé Miloud, mon aide de camp, égorgé.

J’ai appris que près de 20 000 personnes ont été torturées et égorgées dans le village Nègre (Quartier d’Otan).

Par la suite il rectifiera à environ 3 000 morts et 800 disparus.        

3 000 Européens massacrés sous les yeux du général Katz et sur ordre du chef de l’État français de l’époque, de Gaulle.        

Ce chiffre de plus de 3 000 morts et disparus a été enregistré par Mme Sallaberry, militaire de carrière en poste au bureau des exactions.

Le colonel Fourcade a témoigné sous la foi du serment, déclarant avoir assisté en début de matinée, ce 5 juillet 1962, à l’entretien téléphonique entre le général Katz et de Gaulle. Katz  informait le chef de l’État que dans toute la ville se perpétrait un massacre au « faciès blanc » et de Gaulle lui a donné l’ordre criminel le plus formel : « Surtout ne bougez pas ! »

Le général Katz a décidé dans la matinée de survoler la ville en hélicoptère. Voici le témoignage du pilote : « Nous survolons la ville, partout des gens qui fuyaient et des cortèges de bras en l’air, escortés par des ATO (auxiliaires de l’Armée Nationale populaire) ou des civils en armes. Nous avons survolé le Petit Lac, là aussi une foule compacte bras en l’air, des gens qu’on faisait entrer dans l’eau et qu’on abattait froidement. J’ai hurlé : Mon général, on abat des gens, je vois l’eau qui devient rouge de sang ».

Le général m’a répondu : « Retour à la base ».

Je ne sais pas qui est le plus à mépriser, celui qui donne les ordres ou celui qui les exécute sans état d’âme ? Mais les deux sont à honnir !

Et ce n’est malheureusement pas uniquement ce 5 juillet 62 que la France et son gouvernement, et son armée, se sont déshonorés. Nous ne vous avions pas tout révélé ! Il est vrai qu’il y a tellement de raisons non avouables pour ne pas « ouvrir » les archives de la « Guerre d’Algérie » ! De repousser cette date toujours un peu plus loin. En voici une :

Des enfants français, orphelins, ont été abandonnés sur place, dans une Algérie indépendante, parce que personne n’a songé à eux, personne n’a songé à les ramener en France métropolitaine.

Ils ont été abandonnés dans un pays étranger.

Combien étaient-ils ? Que sont-ils devenus ?

Nous venons de parcourir le témoignage bouleversant de l’un d’eux, Robert Palmade.

Abandonné par sa mère (Oui, des mères abandonnaient leurs enfants en Algérie également !), abandonné par la France, devenu algérien et rebaptisé d’un nom algérien, il est revenu vers sa patrie des années plus tard.

Dans son récit il cite d’autres noms d’orphelins « oubliés » tout comme lui : Paulette Lignette, Julien Ruffet, René Tanguy, et combien d’autres ? Nous le saurons très certainement un jour prochain, patience !

Il y a pire, est-ce possible ? Oui, c’est possible.

Il y a les milliers de morts, il y a les « abandonnés », et il y a pire : des dizaines de femmes, parce qu’elles étaient jeunes, parce qu’elles étaient mignonnes, ont été livrées, dans des bordels militaires, à la bestialité des combattants de l’ALN, à subir l’horreur chaque jour, chaque nuit, durant des années, abandonnées par tous, dans leur pourriture de vie.

Parmi ces malheureuses femmes, certaines sont-elles encore en vie ? On peut espérer que non, ce serait trop horrible !

Parmi ces jeunes femmes, certaines ont-elles eu des enfants ? On peut espérer que non car que sont-ils devenus ?

Il y a pire encore ! Oui, c’est possible.

Des centaines d’hommes, jeunes vigoureux, ont été acheminés vers des hôpitaux militaires du FLN et on leur a « tiré » leur sang, jusqu’à la dernière goutte, pour l’offrir à l’ennemi, aux criminels. Ils sont morts « desséchés », la peau sur les os ! Peut-on imaginer pire ?

Et la France dans tout ces « pires » ? Et les gouvernements successifs de la France ? Et l’armée française ? Et de Gaulle ?

Je préfère m’abstenir de dire ce que j’en pense !

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
sylvie mathelin

il fallait s’attendre à quoi de la part d’un planqué à Londres lors de la dernière guerre, un imbu de sa personne descendant les Champs-Elysées en vainqueur alors qu’il n’y est pour rien dans la libération de la France ? et j’en aurais beaucoup à dire…mes parents étaient à Alger quand le grand Charles les a trahi..vous m’avez compris(e)….!

Grandmougin

Pour la guerre d’Algérie il y a des parts d’hombre du Général mais il y a certainement une raison, il ne faisait rien pour rien.
Pour ce qui est du reste Monsieur laissez moi vous dire que vous êtes un véritable CON, je pznse que c’est clair !

ISWT

Elle s’est déshonorée dès 1945 avec le massacre de Sétif.

Votre culture historique est lacunaire, ou partisane!

ISWT

Le massacre n’a jamais eu lieu ? Sans doute que vous préférez compter que quand ça cous arrange.

Ce n’est pas ce que je dis! Je vous dis qu’il faut analyser tous les paramètres, les tenants et les aboutissants et non décréter “votre” vérité!

ISWT

Il ne faut pas des heures pour analyser le fait que l’on a tiré sur des civils désarmés

Pied

Vous ne savez pas ce que vous dites envoyez-moi le massacre a bien eu lieu moi j’étais

Jean Aresky

Ce fut une répression face à des émeutes sanglantes comme souvent dans l’histoire ! mais en fait ce 5 juillet à Oran fut ponctuellement la journée la plus meurtrière alors que la guerre était terminée et elle a surtout le triste privilège d’être un cas quasi unique dans l’histoire d’une armée présente sur le terrain à proximité de ses ressortissants civils désarmés et pacifiques les laissant se faire massacrer sans intervenir sur ordre du pouvoir central explicitées ci dessous

ISWT

Pas une répression. Juste un massacre

Mike

Ce soi disant massacre , la légende des 45000 morts etc, n’etait cette fois la que la riposte très mesurée d’une armée qui a défendu une population menacée et déjà très éprouvée. Son strict devoir !

ISWT

Tuer des gens désarmés n’a jamais été un devoir.

patphil

Katz tentera d’expliquer sa lâcheté par obéissance aux ordres du chef de l’État, de Gaulle.

cela me fait penser à tous ces hauts dignitaires nazis qui à nuremberg invoquait comme défense les ordres de hitler

Jean Aresky

Différent les Nazis invoquaient des ordres de “faire” Katz disait dans sa note n°99 du 20 juin que les forces armées françaises «contribueront par leur présence à rétablir et développer la confiance entre les communautés et qu’elles seront en mesure d’intervenir pour porter secours en cas d’agression aux ressortissants se réclamant de la nationalité française» . Inutile de dire que cette note restera lettre morte et qu’elle fut contredite par des ordres stricts de non-intervention la veille de l’indépendance. Il ressort clairement de tout cela que la France était en droit d’intervenir pour protéger ses ressortissants selon les accords signés

Énée

Quel drame AFFREUX, quelle TRAHISON incroyable et méprisable…toujours passée sous silence… Les journalistes et les gouvernants sont en dessous de tout et confortés par la déclaration scandaleuse de Macron à Alger…

Jean Aresky

Lien ci dessous sur ce drame diffusé endroit de réponse sur le site de la LDH
http://histoirecoloniale.net/le-5-juillet-1962-a-Oran-par-Jean.html
enquéte rédigée par le seul historien présent sur le site à Oran
il y a un an enfin un film par TELE 3 réalisé sur le sujet avait été présenté
à Nice par le maire Estrosy mais jamais programmé ni diffusé à la télé !
tant le sujet est encore tabou !

zéphyrin

merci monsieur gomez de rouvrir encore ces pages honteuses, qui indirectement nous exposent à des violences de la part des petits enfants de ces “braves” élevés dans la haine revancharde .

JF Paya

Le 5 Juillet est bien à nous pour la gloire et pour la peine
SUR LE PLAN HISTORIQUE :
LA DATE DE L’INDEPENDANCE DE L’ALGERIE EST LE 3 JUILLET 1962.
LA DATE DE LA PRISE D ‘ALGER EST LE 5 JUILLET 1830,
Avec la libération du joug Turc, la fin de la piraterie en Méditerranée et la naissance de l’entité « Algérie ».
LA DATE DU SOUVENIR POUR LES MASSACRES D’ORAN LE 5 JUILLET 1962.
LIVRE EN PDF SUR LES MASSACRES D’ORAN DU 5 JUILLET 1962

http://p1.storage.canalblog.com/19/88/399668/114690293.pdf
par le Groupe de recherches Oran 5 Juillet 1962

Michel de Belcourt

Moi je le dis c’était une pourriture …

Lustuc"

Je crois les musulmans indignes d’instruire et incapables de s’élever.
Le coran les entraine vers le fond..
Je crois donc que l’Algérie aurait dû rester
Française et les algériens arrachés à l’islam comme la Révolution française estimait son devoir d’apporter la lumière aux civilisations inférieures….mais il ne fallait pas les laisser dans leur jus.
L’islam aurait dû être éradiqué. Les arabes et pas seulement les kabyles auraient dû être reconnaissants à la France et vivre comme une extraordinaire promotion,
dûe à la générosité de la France, de leur avoir permis de devenir français. La France, en quittant l’Algérie, elle a abandonné les populations à l’Islam. Nous en payons le prix .

POLYEUCTE

“L’Histoire n’efface pas les traces, mais authentifie les résultats.”.
Je comprends votre haine renouvelée.
Mais, une Algérie Française à ce jour, et ses 42 M, dont la moitié de 25 ans ?

Jérémie G.

Revoilà l’argument “piège à cons” de la démographie, inventé par les gaullistes pour étouffer la révolte pied-noire : sachez monsieur qu’il y avait deux solutions à la guerre d’Algérie : Algérie française ou partition de l’Algérie. La France ne pouvait pas aller plus loin. La preuve, aujourd’hui, c’est elle qui est menacée de partition : voilà le résultat éclatant de la politique gaulliste.

“Il n’y a pas un seul peuple algérien. Si l’Algérie n’est pas la France, il ne peut y avoir une seule Algérie, mais deux ou même plusieurs” (Jacques Soustelle, 1959).

Le fond et la forme sont liés monsieur : s’il y a le massacre d’Oran, c’est parce que la souveraineté française est partie. Le massacre d’Oran montre à quoi il faut s’attendre quand on laisse des non-musulmans sous le joug de l’islam.

GS66

Vous les aurez bientôt en France !!!!

Olivia

de gaulle devrait être jugé comme Pétain, pour qui j’ai plus d’estime à cause de son respect des soldats pendant la Grande Guerre – Mais, pour de gaulle, rien. Et on devrait enlever la Croix de Lorraine à Colombey-les-Deux-Eglises !
Et tous les LR qui se revendiquent du gaullisme et méprisent le RN et sa présidente qui, elle, n’a pas de morts sur la conscience !

Olivia

Et, en prime de toutes ces horreurs innommables, pour “remercier” nos ennemis de leurs tortures et de leur barbarie, nos dirigeants ont mis leurs pas dans ceux du lâche de gaulle, ils ont ouvert les bras à ces sanguinaires et ils continuent…

Jean Louis BRICCO

Merci Monsieur Gomez de rappeler ces faits cachés soigneusement par les journalistes et les historiens . En 1962 j’habitais Oran et j’ai vécu ce que vous décrivez (j’avais 12 ans) . Tout est parfaitement exact et il m’en reste une haine incommensurable pour le Général De Gaule et le Général Katz . Et ces atrocités ne nous ont pas préservé de la submersion migratoire que nous vivons aujourd’hui . Personne , en France , ne comprend ce qui nous arrive et à chaque élection on garde les mêmes pleutres et on recommence . Pauvre France . Merci encore Monsieur Gomez

geronimo

Voyez vous Manuel, cet episode odieux et monstrueux, je le balance à la face de tous ces bobos gauchistes et ces cocos de pacotille, à chaque fois que l’un d’eux me fait le coup de la “mechante” colonisation fancaise en Algerie…je leur rappelle à ces pignoufs ce que ces barbares d’algeriens de souches, musulmans lobotomisés ont fait à des civils..histoire de leur faire comprendre que ce qui c’est passé la-bas peut trés bien un jour arriver chez nous..et ce seront les mêmes massacreurs.

Crap2sp

J,osais,pas le dire.les memes.je fais un,parti
.avant led prochaines,elections un,autre attentat,aura lieu.

meulien

n’oublions pas que la gauche et la bourgeoisie etaient complices!

Qu.

On a les mêmes aujourd’hui en France
qui ont dévoilé à Oran leur vision du vivre ensemble

ce massacre dans une zone urbaine défendue par une armée puissante
aurait pu être immédiatement stoppé mais de Gaulle a laissé les …
règler leur compte avec l’OAS via population civile interposée.

LUCCHINI

Le crime commis par la France et son gouvernement le 5 juillet 1962 et avec l’abandon des Harkis et de leurs familles aux tueurs du FLN ne justifie pas les commentaires qui tentent de réhabiliter Pétain qui reste celui qui a livré aux Allemands le pays tout entier et promulgué des lois scélérates comme le statut des Juifs, conduit la collaboration etc… L’amalgame et le relativisme ne refont pas l’Histoire. La fin de la guerre d’Algérie a été une ignominie pour les Français d’Algérie, tous les Français d’Algérie y compris les Français-musulmans qui avaient choisi leur camp. De Gaulle a fait le choix de “tout bazarder” on doit le regretter mais quelle était l’alternative ? Il aurait fallu mener la guerre à outrance et les Français de métropole ne le voulaient pas, pas plus que l’ONU.

JACOU

C’est a cause de Pétain que les nazis défilaient sous l’Arc de Triumph ?

Rosalie

Dites, Jacou, ça vous ennuierait d’écrire “triomphe” comme ça ? Quelqu’un a essayé de vous le faire remarquer, déjà… On se croirait à une exposition automobile ! :)

GS66

Il n’y avait pas d’alternative, car. En 1960 le FLN était battu complètement sur le terrain, et prêt à négocier il faut avoir vécu ces événements pour en parler et ne pas croire en tous ces médias et journalistes sous la botte du traître De Gaulle qui a des milliers de victimes sur la conscience et n’oubliez surtout pas que l’Algerie était composée de départements français !!!!

Camp d'Arué

Combien de katz prêts aujourd’hui à salir notre pays ?

Allobroge

Le général KATZ ne savait il pas que son mentor lui même avait transgressé les ordres pour sauver “l’honneur de la France” en 1940 ?! Ah mais c’est vrai DE GAULLE ne supportait pas que d’autres puissent agir comme lui !

Jill

Le 5 juillet 1962, l’Algérie était indépendante, il fallait faire quoi, lui déclarer la guerre ? Le FLN attendait qu’il y ait des morts Algériens pour prendre le prétexte et massacrer les pieds noirs par dizaines de milliers. La politique a parfois ses
raisons dans lesquelles il faut intégrer l’horreur et
l’injustice.
En 1940, les anglais auraient pu conclure une paix séparée et éviter les terribles bombardements et les milliers de victimes… En 1944 les normands payeront un lourd tribut à la
Libération de la France. C’est ainsi… il faut parfois sacrifier un minimum pour épargner un
maximum.

Jérémie G.

Vous êtes payés vous pour cracher sur les pieds-noirs les harkis et leurs morts à chaque article sur la guerre d’Algérie ?

ADLER

Et cet assassin KATZ est mort tranquillement dans son lit.
Que se profile à l’horizon de la situation actuelle en FRANCE ??? Les gaulois vont-ils être obligés de faire leur baluchon et quitter leur pays, à cause de collabos, de vendus, de traitres gauchos. ????

andre juan

Français né en Algérie dans les années 50, je hais de Gaule, pour avoir laissé mourir et massacré des milliers de Français et d’Arkis, d’avoir trompé les pieds noir.
Pourtant je me réjouis aujourd’hui de l’indépendance de l’Algérie. Pourquoi ?
Imaginez ce que serai notre pays déjà envahis de plusieurs millions de muz, si l’Algérie serai resté Française !
90 millions de muz Français et 55 millions de métropolitains !!! Cela laisse rêveur !

Jill

De Gaulle n’a pas trompé les pieds noirs. Il avait prononcé Algérie Française à Mostaganem je crois. Mais cette Algérie les pieds noirs n’en voulaient pas, car De Gaulle y incluait les musulmans;autrement dit ils auraient évidemment perdu leur prédominance politique, ce qui pour eux
n’était pas pensable. Les Européens voulaient que cela continue comme avant ;ce qui n’était pas pensable évidemment.
Par ailleurs on nous bassine un peu trop avec les harkis… d’anciens Fellouzes pour la plupart, qui n’avaient aucune conviction et se foutaient autant de la France que de leurs premières babouches.
Je rappelle de temps en temps que sur les 200
supplétifs du fameux Commando Georges, une vingtaine seulement accepterent d’intégrer des unités régulières.

GS66

Pauvre mec !!! Sachez qu’avant les événements les pieds noirs comme vous dites s’entendaient très bien avec les communautés musulmanes et israélites et il a fallu qu’un traité vienne semer la discorde !!! Lorsque l’on n’a pas vécu les événements on se tait !!!!

Natou

@ Andre Juan
Je ne peux qu’être d’accord avec vous je suis fille de pieds noirs .
De Gaulle une vraie pourriture il a vendu l’Algérie et à trahi tous les français d’Algérie !!!!!
Son je vous au compris c’était pour les phellagas !!!!!!
Jamais on aurait dû céder on ne serait pas dans cette merde !!!
Des 64 les arabes arrivaient en France !!!

Jonathan

C’est clair. De Gaulle, par rapport à cela, avait pris une bonne décision, mais c’est sa manière de régler le problème qui a été catastrophique et indigne.

Jill

Quelle autre manière aurait il du prendre ? L’indépendance était inéluctable ;pour qu’elle fût négociée dans la paix,il eut fallu s’y mettre dans les années 30,avant la guerre …

Bombastus

La solution, c’était le contrôle des naissances à la chinoise (il y aussi la méthode far west, les cheyennes n’ont pas eu droit à la transition démographique).

poletti

moi aussi je m’abstiens de dire ce que je pense et DIEU merci je n’étais plus en Algérie car je n’aurais pas admis le FLN porter son drapeau sur notre camp et encore moins laisser massacrer des civil ou autre je serais alors sans doute mort au combat

Jean Louis BRICCO

Hélas , mon cher compatriote , c’est exactement ce qui est en train d’arriver par l’aveuglement des français et de ceux qui nous dirigent depuis quarante ans !

GS66

Mais vous les aurais bientôt….1 voir 2 naissances françaises contre 6 voir 7 naissances muz comme vous dites et de plus ils seront français mais resteront mué !!!

pub

que l’Algerie soit devenue independante ok c’est acté , mais que des criminels (Algeriens ) aient eu l’autorisation de venir en France apres la guerre d’Algerie c’est inadmissible.Je n’ai pas connu la guerre d’Algerie et forcement ni celle de 1939.
Mais votre article confirme je que j’ai toujours pensé De gaulle était un opportuniste , c’est Pétain qui a sauvé le peuple Francais en 39 .

paul nareffe

Je suis entièrement d’accord avec vous.
De Gaulle était un salopard, arrogant, nombriliste qui n’a jamais pensé servir l’armée,n’avait ni honneur, mais pensait fonction politique et gauchiste par dessus le marché!.
Quand au vieux Maréchal, ce sont les socialopes du moment qui sont allé le chercher, croyant à un miracle de Pétain comme en 1917 pour sortir la France du bourbier où ces socialistes l’avaient enfoncée.
Pétain a limité les dégâts en France qu’auraient pu faire les boches.

OTOOSAN

” croyant à un miracle de Pétain comme en 1917 ” surtout pour trouver un bouc émissaire, un “pharmakos” qui endosserait la responsabilité future des évènements…

Jill,

Sauve de quoi ? Quand Petain est au pouvoir, la guerre était finie, les allemands étaient entrés dans Paris. Le Marechal a demandé l’armistice.

Amphigouric

De Gaulle est coupable des massacres d’Oran ainsi que ceux perpétrés sur les harkis et leurs familles ces hommes qui se sont battus pour la France ne s’imaginez pas que l’on puisse les abandonner aux mains du FLN c’est horrible pour moi c’est le déshonneur le plus complet je n’ai pas de mots pour marquer mon ecoeurement ils avaient bien mérités de la patrie .ceux qui sont venus en France ont été parques comme des pestiférés c’est une honte. Si la France a un devoir de repentance c’est a leur égard cessons de glorifier le grand homme il a trahi les harkis mes frères de combat mes frères par le sang versé

Jill

Sur 200 harkis du Commando Georges,seulement une vingtaine souhaitèrent intégrer des unités régulières;les autres préférant être démobilisés sur place moyennant une prime .
Alors arrêtons avec les harkis,d’anciens fellouzes pour la plupart qui se foutaient autant de la France que de leurs premières babouches .

angora

ceux qui auraient du etre exécutés sont les gauchiasses porteurs de valises;quant aux “crémieux” qui collaboraient avec le FLN, car il y en a eu, on n’aurait jamais du les accepter en France.

Patapon

Après l’Indochine et Dien Bien Phu,la guerre d’Algerie n’etait pas une partie de plaisir.Les trois départements Français étaient un gigantesque bâton merdeux.Qui aurait pu faire mieux que de Gaulle?Guy Mollet et sa bande de bras cassés “rad socs” étaient incapables de pacifier la métropole.En 58,lors de l’arrivee au pouvoir du Général,la France était devenue ingouvernable.Il fallait une fois de plus sauver le peu qu’il restait à sauver,c’est à dire l’essentiel, la Nation,rien que ça!De Gaulle l’a fait.

Jérémie G.

De gol le sauveur, c’est ça. Même Guy Mollet ne serait jamais allé si loin dans le bradage. Maintenant la vérité elle est très simple : en 1960, on parlait, dans le pire des cas, de partager l’Algérie, aujourd’hui c’est la France qui est menacée de partition. Voilà le résultat de la politique de votre saloperie de de gaulle. La lâcheté, le crime, se payent, et la France est malheureusement en train de payer aujourd’hui la Collaboration France/FLN sur le dos du peuple Français d’Algérie massacré, spolié et chassé de chez lui dans l’indifférence générale. Gardez votre bonne conscience M. Patapon, gardez-là si vous le voulez, mais la réalité elle est là

Jonathan

Notre ami Manuel Gomez a oublié d’évoquer une autre ignominie : l’abandon de soldats français, prisonniers du FLN, lors des négociations d’Evian – De Gaulle ayant donné l’ordre à ses plénipotentiaires de “tout bazarder” (comprendre : accorder aux fellouzes tout ce qu’ils exigeraient et ne rien demander en échange, pour partir plus vite d’algérie).
A la fin d’un conflit, les belligérants restituent toujours les prisonniers de guerre.

Quant à tout ce qu’évoque M. Gomez – et qui est la stricte vérité historique – je dirais qu’enfreindre les ordres reçus n’étaient même pas une question d’honneur, mais tout simplement un devoir : quand on est en guerre, on ne laisse pas les siens ou ses alliés se faire tirer dessus par l’ennemi sans réagir. Point barre.

. Dupond 1

+1000000000000000000000000000
Par contre les gros colons qui avaient bien profité des 20% du PIB que nous coutait l’Algérie avaient été assez malins pour se tirer d’affaire avant les évenements sanglants et avaient pu regagner leurs somptueuses villas du sud de la France ou leurs beaux apparts du XVIeme (j’en ai récupérer un au village qui n’a rien perdu en Algérie) …..Ceux qui ont été abandonné sont les PN comme nous de conditions modestes ;les harquis ,les soldats du contingeant assassinés par le FLN et une grande partie de muzz qui n’etaient pas hostiles a la France mais menacés d’égorgement s’ils n’adhéraient pas aux idées nationalistes (ils en font les frais actuellement)

. Dupond 1
Calada

Merci Manuel Gomez de rappeler inlassablement la mémoire des victimes innocentes de ces événements immondes soigneusement dissimulés par la France officielle. A l’époque, en métropole cela a été caché, par la presse de droite comme de gauche. J’étais très jeune (15 ans de moins que vous) mais je suivais l’actualité de près, notamment la situation en Algérie, et ce n’est que dans la décennie 1990 que j’en ai eu connaissance. A cet égard, il me semble que maintenant avec internet, Twitter, Facebook, etc, il y a au moins un progrès dans la circulation de l’information. « Ni oublie, ni pardon ».

François Desvignes

@Manuel Gomez

Dans toute l’Histoire de France, depuis toujours :

– les crimes sont le fait de la république et des républicains.
– l’honneur l’habitude (sur)naturelle de la France et des Français.

C’est la république qui déshonore la France par le génocide du genre humain.
Et la France qui sauve l’honneur du genre humain par le don d’elle-même.

C’est la parabole en politique du blé et de l’ibraie : un jour, les républicains seront jetés au feu.

Aussi, aucune des victimes innocentes d’Oran n’est morte pour rien.

Jonathan

Entièrement d’accord avec vous pour ce qui est de la raiepublique. On ne dira jamais assez que cette “chose” est à l’origine de tous nous maux.

Bombastus

Oui, la république n’est qu’une suite de crimes ignobles, de la Vendée en au Bataclan en passant par Louis XVII. Tous ceux qui se réclament de 1789 sont solidaires de génocides et de meurtres d’enfants.

LUCCHINI

Les Républicains jetés au feu ? Rien que ça. C’est vous qui déshonorez la France avec de telles conneries.
Vive la République ! Et vive la France que ma famille a servi sous le drapeau (y compris en Algérie dans l’honneur) et sous toutes les latitudes.

Marie Claude

Mr Gomez, MERCI
et souvenons nous aussi des martyrs de l’Algérie Française,assassinés par de gaulle,en cette horrible été 1962: le lieutenant Roger Degueldre,les soldats Claude Piegts et Alain Dovecar. A tout jamais dans nos mémoires!

Furax

J’ai gardé de cette tragédie, un dégoût qui n’a d’égal que le mépris que je porte à ces majorités de français qui ont approuvé ces crimes par leurs votes successifs!

Bombastus

Beaucoup ne savaient pas (et ne savent toujours pas), j’ai moi-même découvert la vérité sur la guerre d’Algérie à 20 ans seulement.
La propagande d’état n’a jamais eu autant de moyens.

Natou

Merci Manuel Gomez pour cet hommage , cela me va droit au cœur pour mon grand père mon arrière grand père .
Moi aussi je m’abstiens de dire ce que je pense de De Gaulle au sujet de l’Algérie je veux pas me faire laminer par les lecteurs pro De Gaulle c’est la mode on nous sert du De Gaulle à tout va .

Crap2sp

Desole.mais ce que De Gaule a decider en se,jour le discredite pour ce qu,il a put faire bien des annees,avant. Quand a ce general. Une ordure.

Natou

@Crap2sp: bien d’accord avec vous !

Patapon

Et qu’auriez vous fait,à sa place,Crap2?La France était ruinée,l’Algerie ne voulait plus de nous,bien aidée par les “amis”d’hier,la population Française affreusement divisee(comme toujours) vivait dans la peur des attentats,et la crainte de perdre ses fils dans une sale guerre civile qui semblait ne jamais devoir finir…Qui avait envie de mourir pour Bab El Oued?

Jérémie G.

Ce commentaire ne vous honore pas monsieur. De plus des hommes d’honneur sont morts pour Bab-el-Oued : Roger Degueldre en particulier. Maintenant je vous laisse méditer ces mots du grand Jacques Soustelle :

“L'”Algérie algérienne ne peut conduire qu’à la sécession, au chaos, à la ruine de l’Algérie, au déclin de la France. Il est bien évident, en outre, que si l’on rend en quelque sorte leur liberté aux diverses populations de l’Algérie, celle qui est de culture française doit se voir reconnaître tout comme aux autres le droit de disposer d’elle-même. On ne saurait la condamner à choisir entre le massacre et l’exil.” (1960)

Jérémie G.

Mais encore :

“Qu’on ne s’y méprenne pas : ce qui se passe en Algérie nous engage tous et engage la France pour cent ans. Quelle illusion d’imaginer qu’il suffirait de renoncer, de commettre cette mauvaise action que serait le retrait de la France, pour nous débarrasser de l’Algérie ! On ne se débarrasse pas à la sauvette d’une province qui fut française avant Nice et la Savoie, et dont tant de fils sont tombés pour défendre la métropole ou même la libérer.”

(Jacques Soustelle, Le drame algérien et la décadence française, 1957)

Lustuc"

De Gaulle n’est ni tout blanc, ni tout noir….De même, Pétain n’était ni tout blanc, ni tout noir. Il faut accepter que le gris soit, par endroits sombre. Mais mr Gomez a parfaitement raison de nous faire connaître les parties noires de De Gaulle parce que rien au-dessus de la vérité ne doit subsister !
Nous sommes un peuple philosophe !
Les chevaliers de la vérité ! Quelle belle époque que ce peuple qui renoue avec le fil de sa propre histoire au prix de vérités qui déboulonnent les mythes que nous croyions pouvoir nous sauver. Mais ne jetons pas non plus au sujet de De Gaulle le bébé avec l’eau du bain ne rendons à César que ce qui lui appartient….pas plus !

Dave

Je ne connaissais pas ce général:
Né de parents inconnus, trouvé le jour de l’an sous le porche d’une église, il est confié à l’Assistance publique qui le place chez un couple du département de l’Allier, à Nades, près d’Ébreuil, « deux paysans misérables avec un bout de terre, deux vaches, et vivant surtout de la pension de l’assistance publique pour l’enfant ». À dix ans, il obtient son certificat d’études. Ensuite, Il gagne Paris, où il travaille comme apprenti-maçon, puis comme stucateur. Il adhère à la CGT.
À la fin de la guerre d’Algérie, il se voit confier la lutte contre l’OAS d’Oran.

JACOU

“Le 11 juillet 1962, il mettra aux arrêts de rigueur le lieutenant Rabah Kheliff, commandant une compagnie du 30e bataillon de chasseurs portés, qui ayant désobéi aux ordres, avait fait libérer des centaines de prisonniers européens.”

Né de parents inconnus mais portant le nom de Katz ? C’est bizarre.

Lire Aussi