Le but des féministes : éradiquer l’homme blanc

S’il est une constante dans ce monde de brutes,

Alors que le monde plie sous diverses menaces,

Que notre identité s’étiole voire s’efface,

C’est l’inventivité, en matière de lutte,

Des lobbies féministes, du moins je le suppute,

Trouver des solutions loufoques, voire cocasses,

Contre le patriarcat blanc, leur pire angoisse,

Ou quand le ridicule au stupide le dispute.

Après un reportage sur le harcèlement

Dans les rues, à Paris, à Bruxelles et ailleurs,

En préjugeant de l’origine des « chamailleurs »,

A été suggéré un élargissement…

Des esprits ? Que nenni ! Des trottoirs seulement ! (1)

Fopastigmatiser ces braves travailleurs

Qui battent le pavé. Hors quelques pinailleurs,

Nombre savent leur apport et l’enrichissement.

Aussi pour compenser l’effet dévastateur

De certaines vidéos sur des âmes sensibles,

A été dénoncé ce geste inadmissible :

Le « manspreading »…  mais encore plus révélateur. (2)

Pas de chance sur le coup, son utilisateur

Serait plutôt cet Autre, chose incompréhensible,

Et non le Blanc de cinquante ans, cœur de la cible.

Jeté aux oubliettes, le projet castrateur.

Mais qu’à cela ne tienne, nos charmantes donzelles,

– Faute de pouvoir tenir l’homme blanc responsable

Des maux du monde entier « il faut bien un coupable » -,

Après l’interdiction du terme demoiselle

Dans l’administration, ont fait preuve de zèle.

Un égalitarisme sous des airs respectables

Qui privilégie une orthographe imbitable

Une grammaire farfelue, pondue par ces gazelles :

L’écriture inclusive. Comme si c’était écrire (3)

Que d’ajouter des points, des E et des tirets

Pour exprimer le féminin, marque du progrès !

Ou, entre braille et morse, le besoin de flétrir.

Savent-elles ces gourgandines, aux prodigieux délires,

Que c’est par l’ordonnance de Villers-Cotterêts

Que le français, langue officielle, fut instauré

A la place du latin afin de mieux régir ?

Qu’importe, le but étant, pour toutes ces péronnelles,

Que le mâle « dominant » y compris dans le verbe,

Devienne inexistant, émasculé, imberbe,

Pour ne pas dire castré, opprimé éternel…

On peut s’interroger sur la fusion charnelle

Avec  cet Autre qui, du haut de sa superbe,

Aurait dû, peu ou prou, les rendre un peu acerbes…

Quand l’ethnomasochisme rejoue sa ritournelle.

Car faut croire qu’elles aiment ça, nos vaillantes amazones

Faire porter la faute sur un pauvre innocent,

L’incriminer, dans un silence assourdissant,

#balancetonporc ne s’adressant qu’aux autochtones… (4)

Tout en chouinant d’être interdites dans certaines zones.

Le mot-dièse a connu un succès florissant

Preuve que la délation rend l’homme tout-puissant

Ah non, pardon la femme, en inclusif une con-ne.

Elles adorent dénoncer, vilipender, bannir

Toute oppression qui se voudrait patriarcale

Mêlant sciemment main aux fesses et drague amicale

En taisant l’origine des auteurs à honnir.

Et point de plaintes, point de procès à retenir,

Mais des accusations ciblées voire nominales,

Revanchardes et frustrées, une colonne infernale

Qui classe l’antiracisme dans les « doux » souvenirs.

Pour l’anecdote, j’ai aussi subi une raclure,

J’y ai mis fin usant du seul remède connu :

Quand ses mains s’égarèrent sur mes parties charnues

Par ricochet, se prit la mienne dans la figure.

Mais cette chasse aux sorcières dénonçant des ordures

N’est que le symptôme de ce qu’il est advenu

A savoir qu’un mâle blanc n’est plus le bienvenu.

Bientôt sera sifflée la fin de l’aventure.

Oreliane

(1) https://www.youtube.com/watch?v=D4ghYQ_uRSw

(2) https://www.change.org/p/pour-une-campagne-contre-le-manspreading-dans-les-transports-en-commun

(3) http://www.ecriture-inclusive.fr/

(4) http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2017/10/16/32001-20171016ARTFIG00286-comment-le-hashtag-balancetonporc-est-devenu-viral-sur-twitter.php

image_pdfimage_print

14 Commentaires

  1. Les féministes se trompent de cible en voulant éradiquer l’homme blanc. Le jour où l’islam sera majoritaire en France, les féministes n’auront même plus le droit à la parole. On le voit déjà dans les quartiers musulmans où les femmes n’ont même plus le droit de boire un verre à une terrasse ni même de sortir de chez elles.

    • Peut être qu’au fond elles désirent cet asservissement. Ces féministes sont des féministes en carton, elles n’ont rien de femmes libérées, fortes et responsables; elles nous présentent parfois une face hystérique et décervelée quand on les voit passer sur les plateaux de télévision. Quand je regarde ça, c’est une honte, ma grand mère s’est battue pour avoir des droits égaux aux hommes devant la justice, pouvoir voter et ouvrir son propre compte bancaire; ces machins qui hurlent à la discrimination sur tous les toits il faudrait leur donner exactement ce à quoi leurs actions tendent.
      Un séjour vers les pays d’Afrique centrale sans argent et démerdez vous voir si la vie y est plus rose.

  2. Nos bobos gauchisants que ce soit en France ou ailleurs ne ferons pas d’amalgame eux , si un migrant harcèle on lui trouvera bien des excuses ,par contre si un gaulois harcèle une migrante houlala !!!!!

  3. Les fondations à SOROS sont derrière ce féminisme et ce politiquement correcte. Hier ,la BBC a dit que l’homme blanc est « foncièrement mauvais ».

    Petit quiz pour tous : quels sont les premiers pays au monde à interdire l’esclavage ? La réponse est étonnante.

  4. Le mâle blanc doit être dévirilisé pour qu’il devienne incapable de se défendre et en la matière le mariage pour tous a été un grand pas en avant

  5. voir carte mondiale des viols avec pourcentage par pays ET SOWETO TRAUMA UNIT HOSPITAL.que des BLANCS UNE HORREUR

  6. Le « Beau de l’Air » passé fut la « Fleur du Mâle » Blanc !
    On vu « Rein beau » au lit, le « Vert Laine » en hiver ».
    Delphine « Ergote » le dit ! Un Blanc de cinquante ans,
    Un triste individu, et en plus bien pervers !

    Petite strophe d’un sonnet, écrit par un sonné !

  7. Il faudrait avoir les statistiques selon l’origine ethnique pour les violées et pour les violeurs. Par exemple, les violeurs afro musulmans violent t ils préférentiellement des non musulmanes ( selon les instructions du coran) ou non? Qu’est ce qui joue le plus grand rôle: l’origine ethnique ou la religion d’appartenance? La suède est maintenant ( phénomène assez nouveau) dans le Top 5 des pays pour le gros % de viols et ce n’est globalement pas le fait de suédois de souche ; on peut donc en déduire que l’ethnie et/ ou la religion jouent un rôle majeur.

  8. Tout ça existe, mais c’est à regretter la force d’âme et la dureté de nos grands-mères élevées à la guerre de 14, une autre allure!
    …..tant notre époque est hystérique, déjantée,…les familles disloquées, du boulot pour les psy, les freud et cie.

Les commentaires sont fermés.