Le Caillou doit s’ancrer dans la France

Publié le 29 mai 2021 - par - 5 commentaires - 438 vues
Traduire la page en :

Au fond, les Calédoniens, ne sont-ils pas plus « vieille France » que nous, les métropolitains ?
D’abord, relevons que Nouméa, avec ses boutiques du meilleur chic, semble bien loin de sombrer dans une américanisation du plus vil effet.

Ensuite, bien loin d’être gangrenée par divers trafics de drogue, la Grande Île et ses satellites restent une terre de consommation d’alcool, tout ce qu’il y a de plus « franchouillarde » – avec quelques inévitables excès.
Nous avons appris très récemment qu’un homme a été condamné en comparution immédiate le 25 mai 2021, à un an de prison ferme, pour agression à l’encontre de Paul NEAOUTYINE, président de la Province Nord et maire de Poindimié. L’individu était en état d’ébriété, lorsqu’il s’en est pris au président en question.
Des incidents liés à une surconsommation d’alcool semblent « coutumiers » (si l’on peut ainsi l’écrire) pour assez bon nombre de Néocalédoniens.

J’ai pu relever (L’Alsace du 27 mai 1990) l’existence de bagarres entre six appelés (cinq Canaques et un caldoche) et des Maghrébins au quartier Drouot à Mulhouse. Le président de l’Amicale des Algériens, à l’époque, évoquait « un acte raciste et xénophobe commis par des soldats français ». Deux ans plus tôt, des faits semblables s’étaient produits dans le même quartier.

L’alcoolisme sur le « Caillou » semble donc récurrent et il est permis de douter que l’avènement de la Kanaky, s’il doit avoir lieu, y change grand-chose.
Par contre, je puis assurer que l’indépendance, si jamais cette catastrophe devait se produire, n’augurerait rien de très bon pour le statut de la femme « kanake » !
Reportons-nous à la photographie récente des membres du gouvernement indépendantiste (qui peine au surplus à s’installer !) : pas une jeune femme canaque souriante et pétillante !

C’est tristounet au possible et cela augure très mal de la place de la femme canaque dans l’évolution, si elle doit se faire, d’une déjà très incertaine République Kanake socialiste.
Et puis, soyons sérieux, qu’est-ce qui est prêt pour le transfert des compétences régaliennes en cas d’indépendance ?
Combien d’avocats d’affaires ? Combien de juristes en matière de droit international ? Et de professeurs de médecine (à même de faire face aux besoins sanitaires) ?
Y a-t-il de quoi constituer une armée kanake, une gendarmerie kanake ?

Les jeunes Kanakes semblent bien moins enracinés dans les certitudes que les anciens (beaucoup moins confrontés au monde moderne), qui eux, réagissent, comment ne pas les comprendre, « sentimentalement » !
Le Point du 23 octobre 2018 : Lina WAKA-CESU originaire de Poindimié, balance entre le oui et le non : « Je me sens aussi fière d’être kanake que française ».
Rowina DOKUNENGO, étudiante en criminologie, rappelle que c’est la Nouvelle Calédonie qui a aidé financièrement le Vanuatu, État voisin indépendant lorsqu’il a été touché par un cyclone. « Si on est indépendant qui nous donnera de l’argent ? ».
Tout le problème est là : les finances !
La Province Nord de M. NEAOUTYINE est dans un gouffre abyssal de ce point de vue !
Tout compte fait, avons-nous le droit d’abandonner toutes ces magnifiques filles des îles, les Maryline, Mélyssandre, Ninette, à un bien triste sort ?…

Eh… Merluche, va-t-on se priver de plus de 100 000 Français de couleur, parfaitement francophones et aux prénoms oh combien assimilés à notre culture profonde, oserais-je le dire, passablement chrétienne !
Alors, j’irai prochainement sur le Caillou pour leur chanter : « Ne me quitte pas ! Il faut oublier ! »… à la Brel et à la Nina SIMONE !

Qui veut m’accompagner ? Eh ! Les gars, gaillards et galants, pour conter fleurette à qui de droit ! Nos très chers compatriotes kanakes resteront français ! Disons-le leur et n’oublions pas :
Bien mal Kanaky ne profitera jamais !

Jean-Michel WEISSGERBER

Post-scriptum :
Il doit y avoir un 3e référendum prévu et l’on ne peut éluder la question !
Et alors ? Rien ne presse…
1988 : accords Matignon, 1998 : accords de Nouméa, report de ce fameux référendum.
2021 ou 2022: Dernier accord pour la date de ce 3e référendum « couperet». Tiens, 2028 ! (10 ans + 24 ans + 6 ans).
Entre temps, les Calédoniens auront toutes les cartes sur table pour un vrai bon choix après deux gouvernements successifs, l’un indépendantiste, l’autre non indépendantiste. D’ailleurs l’une des parties n’a-t-elle pas demandé une transition de 3 années avant une proclamation d’indépendance effective 3 + 3 = 6 !
Qui plus est, a-t-on réfléchi à toutes les solutions : Etat autonome dans la RF, Etat à la portoricaine… ?

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Eozen FRANKIZ

A noter que les kanaks revendiquent maintenant aussi la terre de France, comme les arabes et africains!

Eozen FRANKIZ

J’ai perdu mes droits de Néo-calédonien de naissance en 1988 par la kanakisation des emplois, même français (au haut commissariat , sorte d’ambassade). Dans les collectivités locales: (territoire, provinces, communes) et secteur privé c’était encore pire .L’épuration ethnique des Caldoches et Français ne date pas donc d’hier!!!

jerhum

foutez leurs la paix et LEUR pays ,,,,si la france n’était pas une terre de crevard elle n’aurait Jamais exploité ce pays ,,,,

Joël

“bien loin d’être gangrenée par divers trafics de drogue”
Ils s’en foutent, ils se shootent à l’after-shave et à l’acide de batterie (coupée quand même) en vente dans les supermarchés. Pas besoin de se demander pourquoi ils sont moitié dingos.
J’y étais en 92 et il fallait signer une attestation sur l’honneur auprès du gérant pour obtenir de l’acide qui était stocké sous clé.

patphil

les caldoches feraient mieux de prendre en main leur destin plutot que de s’en remettre à un préfet qui change tous les deux ans
les américains, canadiens, australiens, néozélandais l’ont bien compris, sont ils plus intelligents que les néocalédoniens ?

Lire Aussi