Le capitalisme a besoin de la guerre pour survivre

Marx.png

Où allons-nous ? Jusqu’où irons-nous ? Si je vous avais dit il y a 3 ans que vous insulteriez votre voisin parce qu’il n’a pas suivi une recommandation médicale, vous m’auriez dit fou. Je vous aurais dit que vous souhaiteriez enfermer ou interdire d’accès ceux qui ne sont pas vaccinés pour une maladie peu mortelle, vous m’auriez dit fou. Or, combien d’entre nous se sont mis à injurier leur voisin et ami, à insulter leur proche et délirer sur des pratiques invraisemblables dont l’incroyable obligation du port du masque. L’auriez-vous cru ? Non. Je vous aurais annoncé que vous seriez enfermés pendant plusieurs mois au motif qu’il fallait se protéger d’une maladie, vous ne l’auriez pas cru. Pourtant, toutes ces folies ont eu lieu et les populations ont largement obtempérées. Cela s’appelle la manipulation. Montrer son passeport sanitaire, mettre son masque, faire un test, etc. Il fallait faire obéir, soumettre, rendre esclave, voilà tout. C’est aujourd’hui une certitude.

Maintenant, je vous dirais qu’il faut haïr une nation entière, son génie, son peuple, ses auteurs, sa littérature, ses musiciens, ses artistes et sportifs, vous me diriez, c’est abject. Je vous dirais que nous devons faire la guerre à l’autre bout du monde au nom de la liberté, alors que nous n’avons aucun intérêt objectif à agir pour devenir des belligérants, vous me diriez que je ne vais pas bien. L’Europe c’est la paix, nos valeurs, c’est la diplomatie et le dialogue. Or que se passe-t-il sous nos yeux ? On nous apprend à haïr sans discernement, à vomir, à insulter là encore. On nous apprend à détester un peuple, on se réjouit de leur malheur, on nous apprend à devenir méchant, bête, manichéen et sourd à des propos raisonnables et argumentés. On provoque une nouvelle sidération imbécile. Combien considèrent aujourd’hui que l’Ukraine et son valeureux chef sont dans la vérité absolue et que d’autres sont de véritables diables ? Trop. Un tel enfantillage manichéen, vous ne l’auriez pas cru. Pourtant que se passe-t-il sous nos yeux ? L’impossible devient l’ordinaire. La preuve, étudier l’histoire de l’Ukraine, nuancer les responsabilités, envisager d’autres issues que de continuer la guerre, et vous vous ferez insulter. Tout propos plus équilibré sera dénoncé, et on vous accusera même d’être proche de l’ennemi, comploteur, vous-mêmes à poursuivre avec haine. Nous y sommes. Des élus allemands estiment même que contester les futurs rationnements, c’est être ennemi de l’Etat. Jusqu’où allons-nous aller ?

Oui, nous y sommes bien et il est devenu naturel de dire qu’on souhaite la mort de dirigeants, qu’on se réjouit de la mort d’une jeune fille. On nous apprend à haïr et à aimer la guerre, la détresse et la mort par une haine savamment instillée dans nos esprits. Manipulation. Oui, nous y sommes bien aussi puisqu’il va falloir accepter les sacrifices résultant de nos propres décisions. Celles-ci étaient pourtant censées punir nos ennemis. A cet égard, un enfant de cinq ans s’interrogerait sur la santé mentale de celui qui prétend punir son camarade et qui subit les pires contre-coup ? Non. Pourtant, nos contemporains s’habituent à se punir eux-mêmes tout en voulant punir leur ennemi, du moins c’est ce qu’on leur a dit.

Alors croyez-moi bien, le pire est à venir car la manipulation emprisonne et trop nombreux sont ceux qui vont petit à petit accepter l’idée du sacrifice, comme dans l’emprise sectaire ; ce que nous vivons du reste. La preuve est déjà là. Combien de nos proches ont des comportements ont significativement différent depuis trois ans : manipulation quand tu nous tiens. A force de haïr un ennemi déclaré, à force de subir les conditions de vie qui vont devenir compliquées cet hiver, que pensez-vous qu’il arrivera ? Ce sera la faute de l’ennemi qu’il faudra punir. On nous dira qu’il est indigne de posséder ses ressources qu’il refuse de partager avec ceux qui en ont besoin. Il deviendra légitime de faire la guerre à ces « salauds » de russes, propriétaires irresponsables, pour accaparer leurs ressources dont nous avons tant besoin. Ce ne sera que justice ? Non. Quand des peuples ont froid, quand des peuples ont faim, que pensez-vous qu’on puisse leur faire faire ? Leur montrer du doigt des coupables et engager la bataille. Ils ont déjà commencé en incitant les plus belliqueux à aller au combat au fin fond de l’Ukraine.

En lisant, pour ne pas dire étudiant, de très nombreux fils de discussion sur de nombreux journaux en ligne, on voit bien se préparer cette haine farouche, ces justifications fallacieuses, ce désir d’aller à la guerre à force de dépeindre une société que l’on souhaite abattre en sacrifiant nos propres peuples dans un combat incertain. Oui, Marx avait mille fois raison de dire que le capitalisme a besoin de la guerre pour survivre.

Il est de notre devoir à tous, me semble-t-il, de sortir de ces vastes manipulations. Des médias détruisent l’esprit d’humanité en développant des comportements terribles dans nos sociétés occidentales. Déjà quelques élites, dont notre président, conteste la gratuité de notre liberté. Elle aurait un prix, puisque notre état de nature serait celui d’esclave qui achète sa liberté. Nous tolérons chaque jour un peu plus des propos intolérables. Prenons garde à ne pas devenir les esclaves, les mercenaires que l’on sacrifie sans discernement sur des champs de bataille absurdes qui seront l’avenir d’un capitalisme féodal de domination.

J’en appelle même à ceux qui écrivent des horreurs, des injures, se croyant bien malins derrière leur écran, anonyme, agressifs, délateurs à leurs heures ; car la vraie vie qui prolonge leur petit jeu s’appelle la guerre avec le sang des innocents, pour le bonheur d’une oligarchie occidentale en perdition. Pour ma part, je serai toujours du côté des gens de raison, des gens qui aime leur prochain, des gens qui cherchent à comprendre, des gens prudents qui ne veulent pas le chaos et la haine au coin de la rue. En acceptant les jeux sordides des médias et de dirigeants pathétiques, nous nous enfonçons jour après jour. Rien ne nous y oblige. Etudions, partageons, mais ne cédons pas l’appel à la haine. Ce n’est pas nous, cela ne doit jamais l’être.

Pierre-Antoine Pontoizeau

image_pdfimage_print

22 Commentaires

  1. Je n’en voudrais jamais à la Russie car je connais les tenants et les aboutissants de son entrée en conflit avec l’Ukraine qui est légitime. Je me source auprès de médias indépendants et non pas de BFM et autres propagandistes. Ce monde a changé en moins de 2 ans. Il est méconnaissable, et le mieux pour nous et que tout se termine très vite ,d’une manière ou d’une autre car on nous éprouve au delà de ce qui est supportable. Je ne hais qu’une personne.C’est le psychopathe qui nous sert de président pour notre plus grand malheur.

    • Le capitalisme, se battre contre un mot.
      Mais la guerre existait avant.
      Karl Marx était un manipulateur aussi. Et ses théories sont à l’origine des pires génocides. Il a fait mieux que le capitalisme, c’est ça votre ‘raison’
      Je vous traiterais bien de vieux con de gauche.

      • Le contexte de cet article est le capitalisme dans ses dérives oligarchiques ; il n’est ni une thèse sur Marx, ni une Histoire de la guerre. Nul besoin d’insulter son auteur.

        • Le titre ne désigne pas l’oligarchie à tendance ‘totalitaire’, mais uniquement le capitalisme. Oui, l’article est différent. Mais choisir un titre c’est se concentrer sur l’essentiel de sa pensée. Et donc…
          Et Karl Marx n’est pas à jeter totalement, mais si c’est pour dire que pour faire société, il faut des lois/valeurs communes, un minimum d’entraide et de partage. pas besoin de faire des redites à travers le temps. Je dirais que depuis les 10 commandements, l’essentiel a été ‘écrit dans le marbre’. A commencer par la première ligne… Je précise que je me crois laique. Laique, c’est un peu les valeurs de la plupart des religions, sans la justification de dieu et donc la possibilité de combler les erreurs/manquements des livres ‘sacrés’.

      • N’importe quoi ! « ses théories sont à l’origine des pires génocides »
        Au plus peut-on dire que très déformées et simplifiées, elles ont servi a justifier idéologiquement des génocides, elles ne les ont certainement pas provoqués.
        A moins peut être de considérer comme marxistes les élucubrations des staliniens ou des khmers « rouges ».

        • Trouvé sur internet:
          Au début du XIX e siècle, l’idée de communisme devient une composante du socialisme : le terme est NOTAMMENT REVENDIQUE PAR KARL MARX et Friedrich Engels, qui publient en 1848 LE MANIFESTE DU PARTI COMMUNISME.
          En comparaison, il n’existe pas de parti capitaliste, ni d’état dont la constitution revendique le capitalisme. Donc le capitalisme n’est pas une idéologie ‘complète’ ou totale(itaire), c’est resté un outil avec des régulations plus ou moins développées.
          L’idée du capital est à l’origine un outil pour favoriser la co-entreprise, en finir avec la filiation des richesses. C’est très marxiste d’une certaine manière. Mais pas jusqu’à la comédie totalitaire communiste où ‘tout appartient à personne’.

    • …le psychopathe et surtout ceux qui le manipulent. Parce que le psychopathe en lui-même n’a aucun intérêt.

  2. c est pour cela que Nixon a empeche une guerre nucleaire entre les deux nations communistes urss et Chine au debut des annees 70 alors vosvieilkes lunes marxistes….

      • simplement que l urss et la Chine populaire deux pays communistes se sont affrontes et l ursss a failli atomiser la Chine mais les usa s y sont opposes l urss voulant le feu vert des usa donc exit guerre egal capitalisme axiome faux puisque deux pays communistes au bord de l affrontement et meme de l aneantissement

  3. Les Ukrainiens et les Russes ne sont pas mes ennemis et l’occupation du Donbass entre dans l’ordre normal des choses dès lors qu’un des signataires défèque sur les accords et bombarde son propre peuple. Les élucubrations des uns et des autres ne vont rien y changer si ce n’est que de mettre de l’huile sur le feu, intensifier les hostilités qui éloignent d’autant d’un processus de paix encore possible. J’ai comme l’impression que les appels à la paix et à l’intelligence sont devenus totalement inaudibles. Nous n’aurons pas d’autre choix que celui d’avoir à subir les èvènements…

  4. et biden d’une guerre interminable en ukraine pour que le dossier corruption de son fils reste dans un tiroir

  5. ‘Si je vous avais dit il y a 3 ans que vous insulteriez votre voisin parce qu’il n’a pas suivi une recommandation médicale, vous m’auriez dit fou.’
    Et si je vous avais dit il y a 5 ans que les Français, heureux d’être gouvernés par une folle hystérique et son travelo déjanté, allaient renouveler leur bail, vous m’auriez conseillé de voir un psychiatre. 🙂

    • C’est vrai, déjà qu’en 2017, j’ai failli claquer d’un coup de sang lorsque des jeunes m’ont proposé un tract promouvant la folle hystérique en tant que Président. « Je le croyais pas ». On savait d’où il venait. Vous savez, comme Pompidou. Oui Madame! Déjà à l’époque! Il faut entretenir sa mémoire sinon on devient les animaux de la ferme (des animaux)

    • Ce n’est pas sérieux, Christian Navis. La folle hystérique allemande n’est nullement élue. Tout le monde sait qui gouverne en Europe : l’Allemagne. Et quant au résultat de l’élection présidentielle, il n’est pas nécessaire de se rendre auprès d’un psychiatre. Tout a été savamment organisé par certaines officines politiques avec l’appui des médias en 2017 et 2022 pour offrir les mêmes finalistes. Et les médias sont entre les mains de qui ? Des oligarchies financières !

  6. Vous confondez capitalisme et monopoly, le veritable capitalisme vit de l' »ingenuity » des hommes. Un concept inconnu en Frankistan.

  7. son antithèse couba ! qui veut risquer sa vie, plonger et rejoindre le sssozialisme ? pas 1 seul black africain ou m-oriental ni sud-américain ni ni ni ni…..Adolf avait dit : capitalisme = fruit du travail Vs capitalisme = spéculation boursière comme on a laissé faire.

  8. Pour vous dire à quel point les gens sont intoxiqués et ont le cerveau lavé, il suffit de parler un peu avec eux, et vous découvrez l’horreur de ce formatage!
    Oui les gens dans leur ensemble sont des faibles d »esprit (pour rester poli), et ceci explique les résultats des élections, donc pas de surprises de ce coté là!

  9. Merci, Mr Pontoizeau, pour ces lumineuses et émouvantes réflexions.

  10. Le capitalisme n’est source de mal qu’avec l’intervention d’opérateurs pervers.
    Lester Brown avait déclaré :  » Les économistes ont l’air d’ignorer qu’un système naturel est pour l’humanité un capital portant intérêts. Si l’on ne prélève que les intérêts, on peut jouir du capital pour l’éternité… » mais nous sommes immergés dans une économie de pervers. La mondialisation est une vaste entreprise d’escrocs ligués contre le bien commun. En France, nous ne sommes plus capables de produire un pot de moutarde.

  11. Plutôt que de faire référence au marxisme, il est mieux de suivre le schéma développé par Georges Orwell dans « 1984 « . La guerre est considérée comme un moyen d.assurer la cohésion sociale, en mobilisant les énergies individuelles. Elle consolide la dictature, criminalisant toute critique. Voir la réaction du R N,suite à l.exhibition d.un drapeau du dombass par un de ses militants. Orwell avait dessiné ce cauchemar, l.Europe en fait une réalité. Le peuple mis au pas par l.etat de guerre. Même les Nationaux se mettent au pas .

  12. et le marxisme a besoin du mondialisme pour abreuver sa soif d’internationalisme

Les commentaires sont fermés.