Le carrosse RL & RR tient la route même dans les virages islamistes !


♫ La vie c’est comme les papillons, d’abord chenille dans son cocon, et puis un beau jour quitter le cocon ♫ Louis Chedid
Le temps de concevoir et de mettre au monde un nouveau-né, cela fait maintenant 9 mois que je suis lecteur régulier du label déposé RL & RR, ère des fusions oblige. J’y trouve ce que la presse traditionnelle ne m’offre que peu ou prou : un autre regard.
Cet accouchement révéla des jumeaux, le bébé référencé 1/2 semblant plus réussi que son alter ego 2/2. Explications…
1/2 L’excellence : la vision juste de l’islamisère
De l’article de fond au fond de l’islam, de l’analytique au colérique, c’est parfait. Les commentaires ? Un exemple, celui de François Desvignes, 6 février : « La formule un peu martiale et fleurie « l’islam c’est de la merde », cela signifie ceci : l’article 10 de la déclaration des droits de l’Homme qui a valeur de loi constitutionnelle n’autorise la religion qu’à la condition qu’elle ne porte pas atteinte à l’ordre public » (réponse à « Non, Mila n’a pas blasphémé ! », Louise Guersan, 5 février 2020). C’est canon !
Le mieux étant l’ennemi du bien, ne changez pas d’un iota. En Belgique, qui dit iota dit Iota Production connu pour son Mon nom est clitoris. Ceci pour confirmer que RL & RR doi(ven)t conserver le cap en matière de liberté d’expression des mœurs. Rien ne vaut d’ailleurs ma vision atomiste du monde : Clio et Clito ne sont qu’un assemblage moléculaire minéral ou organique, inspiration Poussières d’étoiles, le chef-d’œuvre d’Hubert Reeves.

Meilleur documentaire des Magritte 2020
Par Iota Production, Bruxelles
2/2 L’inquiétude : la supranationalité dans les cordes du ring RL & RR
Je ne perçois pas la notion de souveraineté de la même manière que les Frexiteurs RL & RR ou les Belexiteurs Le Peuple.
La supranationalité bruxello-strasbourgeoise, c’est tout simplement le projet politico-administratif le plus gigantesque de l’Histoire de l’humanité. Il permet de conserver des rapports courtois entre les nations, il émet d’intéressantes directives en matière de protection de l’environnement et œuvre au transfert de montants colossaux vers l’ancien bloc de l’Est, sorte de contrepoids à l’injustice de l’accablante occupation soviétique.
Indépendamment des thèses complotistes de François Asselineau, j’ai toujours en haute estime les Pères fondateurs avec Konrad Adenauer, Jean Monnet et Paul-Henri Spaak en tête. Ces personnalités ont relevé le défi du gommage des conséquences de la monstruosité nazie.
Après le projet supranational avorté de création de la CED (Communauté européenne de défense) pour cause de son rejet par l’Assemblée nationale en 1954 (horrifiée à la vue de soldats français et allemands au sein du même bataillon, on peut comprendre…), la CECA se révèlera être un véritable coup de génie, sorte de synergie des moyens forçant les ennemis d’autrefois à construire ensemble. Tout ça se muera en vaste projet politique, vous connaissez la suite.

Jean Monnet : citoyen d’honneur de l’Europe
Pologne
Je me permets de revenir sur le pays de mes ancêtres car certains lecteurs semblent mettre en doute la popularité UE y régnant.
Le graphique Paw Research Institute ci-dessous est prégnant : en 2016, au plus fort de l’euroscepticisme, seule Varsovie fait exception. L’UE y a même atteint un sommet de popularité lors des Européennes de mai 2019 : on frisa le 90 % selon certains baromètres, à tel point que le parti populiste au pouvoir PiS retira de sa campagne des slogans tels que « Occident, source de décadence morale » pour se focaliser sur un plus modéré « Pologne, cœur de l’Europe », une connotation géographique qui finalement satisfait tout le monde…
Même approche au RN : non sans raisons, le Frexit est momentanément rangé au tiroir électoral.

Appréciation positive de l’UE en 2016 : Pologne 72 %, France 38 %
En 2020, les sondages donnent un bon 80 % d’avis polonais favorables. Comment s’en étonner ? France n’est pas Pologne, là-bas on garde en tête les frontières fermées d’antan et ce bien précieux qu’est la liberté de circuler (vers l’Ouest) est fortement ancré dans la mémoire collective. De plus, contribuable français et allemand y vont toujours de leur poche, alimentant les gigantesques transferts de fonds de développement dont profite l’ancien bloc de l’Est.
Certains prétendront que le peuple polonais soutient l’UE par méconnaissance de ses tenants (allemands) et aboutissants (germaniques) ou par pure sympathie irréfléchie, que les questionnaires sont orientationnels (la question oriente le type de réponse). Un argument rhétorique dont le contre-exemple est le Brexit : 51,9 % des Britanniques avaient-ils réellement conscience de la foule d’impacts économiques conséquents à leur soubresaut ? Vox populi vs Vox economicus !
Verdict Brexit à respecter même si majorité plancher : rassemblez 100 personnes de morphologie identique, placez-en 52 à droite, 48 à gauche, visuellement ladite majorité ne vous apparaîtra pas forcément du premier coup…
Qui peut prétendre que la chute de la supranationalité permettra à la France ou à la Wallonie de mieux éradiquer l’islam ou, ne rêvons pas trop, au moins l’islamisme ? Sauf bien sûr à considérer une droite patriote majoritaire à l’Assemblée : dans ce cas, le Frexit prendrait tout son sens. Mais vu la relative bonne santé de curiosités telles que Macronie ou EELV, c’est loin d’être gagné ! Sauf erreur de ma part, le Brexit ne semble pas faire jurisprudence au sein des 27 Restants.
En 2019, Macron a réellement fait le forcing pour s’imposer comme le nouveau Merkel européen, tentant ainsi une sorte de remontada de sa cote de popularité. Le pari n’est pas perdu d’avance car je ne vois que peu de candidats au titre 2020-2022.
Sondage du 8 août 2019 : la confiance dans l’Union européenne remonte
« Dans la majorité des États membres, l’opinion des Européens vis-à-vis de l’UE s’est améliorée ces dernières années. Une popularité qui atteint les niveaux d’avant-crise, même si leur regard reste critique. Les Français, eux, sont toujours pessimistes »
https://www.touteleurope.eu/revue-de-presse/revue-de-presse-sondage-la-confiance-dans-l-union-europeenne-remonte.html

Bruxelles, 2019
The future is Europe : un slogan aux nombreuses acceptions…
Véhicule RL & RR : verdict après 9 mois de tests intensifs
Après de longues étapes de conduite lectrice, je n’ai pas fini aux soins intensifs. Grand confort de lecture, intérieur bourré d’accessoires anti-muzz. Le véhicule tient parfaitement la route dans les méchants virages islamistes, est peu sensible au vent latéral verbal macronien mais peut mieux faire sur les longues lignes droites européennes.
Au global, c’est 5 étoiles Mercedes et on en redemande !
Richard Mil+a

Depuis lors, le corbeau anglais s’est barré !
Provoquera-t-il la chute par déséquilibre ou l’envol du Français ?
Richard Mil, Belexit
https://www.facebook.com/pages/category/Community/Belexit-1697439337188339/

image_pdf
0
0

11 Commentaires

  1. Ami Richard,
    Peut-on vous conseiller de lire l’ouvrage récent de Ph de Villiers?* Vous y trouverez matière à changer de paradigme sur l’europe.
    Monnet et Schumann, deux histrions pétainistes ont imposé l’europe au titre d’honorables correspondants de la CIA. De gaulle exécrait les deux lascars et il avait raison.
    La finance en cours de mondialisation après guerre, avait déjà besoin d’accélérer le processus. Les deux apatrides s’y sont employés au delà des espérances de leurs commanditaires.
    Monnet avait expliqué que les réformes politiques structurelles devaient être maquillées en réformes économique afin que les peuples n’y voient que du feu, et que la dissolution des nations soit irréversible. Pari réussi!
    ** »J’ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu.  » PH de Villiers.

  2. Vous pouvez le dire avec votre style très raffiné et ironique, c’est tout à votre honneur, mais le résultat est le même. Ils ont bien enculé des peuples qui vivent mieux dans la paix que dans la guerre, nul doute, mais qui ne doivent pas pour autant payer une redevance remplaciste et raciste qui finira par les exterminer.

  3. Le carrosse R-L et R-R tient la route même dans les virages islamistes ! , c est normal avec des pneus antislam a carcasse radicale …… même par temps chaud ou froid.

  4. j’ai entendu sur cnews un journaleux (Leclerc) et un robot plumitif (Joffrin) dire que lla non application du référendum de 2005 était normale et légale puisque remplacée par un vote du parlement

    • Bien sur les formes légales ont été respectées.Seulement c’était une annonce noyée dans la campagne tonitruante de Sarkozy,les électeurs se sont fait glisser ce truc en douce,et il ne restait plus qu’à faire voter le congrès,ou les 2 bords étaient pour alors que l’opinion était contre.
      2 conclusions :
      -les Français,couillons,se sont laissés abuser par la campagne vicieuse de Sarko
      -nos prétendus représentants ne nous représentaient déja plus

    • Patphil,les ordures ,ça ose tout…Notre cher vieux pays en regorge.Nous avons meme des modèles de haute compétition,Plenel,Mouchard,Askolovitch,Badiou,etc…(complétez la liste à votre gré…😉)

  5. Je ne suis sûr que d’une chose.
    Le Frexit, mais avec un Macron ou un de ses clones à la tête d’une France souveraine ne changera RIEN. Le projet de l’Union Européenne donne simplement de la force aux Macrons pour détruire leurs propres pays et l’ouvrir aux quatre vents, et affaiblit les Orban qui veulent protéger leur peuple. Du moins elle essaye, car en politique, quand on veut, on peut ! Même si nous sommes dans l’Union Européenne si nous avions déjà un gouvernement patriote, l’UE et Bruxelles pourraient râler et faire ce qu’ils peuvent pour nous casser les pieds notre pays n’en appliquerait pas moins des décisions allant dans le sens de ses intérêts. Un traité qui nous est néfaste, ça se déchire.

    • la différence est connaissant bien les Britanniques et les alfrancais le frexit est peu probable a moins que qu’il y est des millions , de victimes comme en 39/45 et encore c’est pas sur , le gros problème .. les gouvernants connaissaient le sort des Juifs et autres dans les camps de d’extermination.

    • « Un traité qui nous est néfaste, ça se déchire. »
      Ce qui signifie Frexit , il ne faut plus tourner autour du pot.
      Ca fait 40 ans que tous les partis,à chaque élection,disent que l’UE ne marche pas et qu’ils vont changer ça.
      Alors on fait quoi ?
      On attend encore 40 ans , en croisant les doigts ?

    • Compte tenu de l’importance économique et stratégique de notre pays ,membre fondateur et contributeur ,il suffisait de faire tonner notre voix pour être entendu.Mais nos vils représentants se sont couchés,capitulards dans l’ame,traîtres à leur peuple et à leur nation.Nous ne leur pardonnons pas.Leur U.E. n’est pas notre,nous n’en voulons plus! Le Frexit est notre combat !

Les commentaires sont fermés.