Le CCIF et le PIR provoquent une énorme mobilisation contre les Assises

Vendredi dernier, je relayais avec enthousiasme sur Riposte Laïque l’appel émouvant du Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF) et du Parti des Indigènes de la République (PIR) à l’encontre des Assises internationales sur l’islamisation de nos pays (1).
Les deux groupuscules demandaient « aux autorités de se prononcer sans délai afin d’annuler cette rencontre. » Ils appelaient « toutes les organisations et personnalités politiques ou associatives à se joindre à nous pour demander l’annulation pure et simple de ces assises de la haine. »
Grâce sans doute à l’heure et demi de promotion intensive sur Beur FM et – je le dis sans modestie – grâce à l’aide que je leur ai très gentiment apportée, cet appel a reçu une réponse rapide et massive puisque pas moins de 11 « organisations » et 13 « personnalités » ont décidé de rejoindre le CCIF et le PIR.
Les 11 « associations », dont vous jugerez vous-mêmes de la renommée nationale voire internationale :
Association AJAR, Association Aux Services des Jeunes, Association Cultuelle des Musulmans de Montreynaud à Saint-Étienne, Association Quartiers Nord/Quartiers Forts, ATMF, CAPJPO-Europalestine, Les Indivisibles, International Solidarity Movement, Les Mots Sont Importants, Respaix Conscience Musulmane et Réveil des consciences.
Les 13 « personnalités » dont la réputation et la notoriété sont incontestablement et largement reconnues :
Hassan Benghabrit, Daniel Boukman, Alima Boumediene, Henri Braun, Raphael Idriss Confiant, Sonia Dayan-Herzbrun, Christine Delphy, François Gèze, Chris Den Hond, Almamy Kanouté, Stéphane Lavignotte, Marwan Mohammed et Evelyne Perrin.
Et on peut continuer à s’inscrire en écrivant à contact@islamophobie.net.
Forts de cet immense soutien, le CCIF et le PIR sont donc passés à la phase 2 du plan, à savoir demander aux « autorités » d’« annuler » les Assises. Et là encore, succès total puisque les deux initiateurs de l’appel nous apprenaient lundi soir que « la Mairie de Paris qui condamne cette rencontre refuse de toute façon d’intervenir » et que « la Préfecture de police de Paris ne prend aucune décision » (3).
On ne change pas une équipe qui gagne, et c’est pourquoi je vais continuer à aider nos amis de confession musulmane en relayant ici la phase 3 de leur projet : « Nous appelons donc à un rassemblement devant l’Espace Charenton au 327 rue de Charenton 75012 Paris, le samedi 18 décembre 2010 à partir de 14 h. »
Pas de souci pour la prière du Dhuhr. Elle est à 13 h 52 ce jour-là à Paris donc il n’y a qu’à apporter son tapis ou son carton et prier sur place, dans la rue Charenton et hop, immédiatement après, on enchaîne les « Allah Akbar ! » traditionnels de toute bonne manifestation islamique jusqu’à la prière de l’Asr à 15 h 37.
Autres slogans possibles pour varier un peu :
– Non à l’islamophobie !
– Le Coran c’est ma loi et Allah c’est mon droit !
– Le cochon, c’est con, le mouton, c’est bon !
– Ach-hadou an lâ ilaha illâ allah wa ach-hadou anna Mohammadan Rassoullallah (un grand classique !)
– Hezbollah, Hamas, Indigènes, même combat !
– Là où l’islam passe, le koufr trépasse !
– Le pinard, c’est ringard, la burka, c’est sympa !
13 participants inscrits, plus un ou deux membres par association, normalement on doit déjà pouvoir compter sur trente à quarante personnes. Impressionnant, n’est-ce pas ?
Roger Heurtebise
———————-
(1) http://www.ripostelaique.com/18-decembre-Mais-que-font-nos.html
(2) http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1164
(3) http://islamophobie.net/art_read.php?ai=501

image_pdf
0
0