Le CESE, un truc coûteux, sert-il à quelque chose ?

Le CESE (Conseil économique, social et environnemental), c’est quoi ? Nous allons tenter de vous l’expliquer.

Créé en 1946, il s’agit d’une assemblée consultative auprès des pouvoirs publics.

Il est composé de 233 membres qui, à l’origine, devaient représenter la société civile, et sont désignés pour des mandats de 5 ans. Ses membres ne peuvent pas accomplir deux mandats consécutifs.

Son coût : en 2019, 40,23 millions d’euros.

Les 233 membres sont aidés par 60 experts et 147 fonctionnaires qui, en 2018, ont perçu 82 % du budget de cette institution.

Ils bénéficient, en plus, de 54 jours de congés, hors jours fériés, selon la Cour des Comptes.

Le CESE propose des rapports qui, apparemment, n’intéresse pas grand monde : 30 rapports en 2018 pour un budget de 42,1 millions d’euros, soit 1,4 million le rapport.

Les 2/3 des sièges sont occupés par des représentants des syndicats de salariés. Ils reversent l’intégralité de leurs indemnités, 3 845,20 euros brut mensuels, à leurs syndicats respectifs. Ce qui est un financement déguisé qui s’ajoute aux subventions.

Jean-Luc Bennahmias, ancien dirigeant des « Verts », puis du « Modem », et député européen de 2004 à 2014, fait partie, depuis 2015, des membres du CESE. Il l’avait déjà été de 1999 à 2004. Il n’a pas connu le chômage durant ces vingt dernières années.

D’autres « célébrités » sont également membres de ce CESE, on ne peut les citer toutes mais, par exemple, Allain Bougrain-Dubourg, la navigatrice et présidente de WWF France, Isabelle Autissier, l’ex-athlète Muriel Hurtis, le cinéaste Régis Wargnier, etc.

Bien entendu, ces 233 « conseillers » n’ont rien de commun avec ces autres « conseillers » des « Commissions et instances consultatives ou délibératives » à la disposition du Premier ministre.

Une annexe de la loi des finances 2019 fournit la liste, sur 55 pages, de ces 387 « commissions » et détaille le nombre de réunions, entre 2015 et 2017, ainsi que le coût de leur fonctionnement : 23,2 millions d’euros, depuis 2017.

Bon nombre d’entre elles ont été supprimées (il en existait 800 en 2008) car probablement inutiles.

Certaines fonctionnent cependant, par exemple le COR (Conseil d’Orientation des Retraites) et fournissent des rapports qui ne sont pas inutiles mais plus nombreuses sont celles qui « pompent » notre argent : par exemple la « Commission interministérielle des données d’origine spatiale », 5 membre et coût 19 000 euros en 2017, également la « Commission nationale des professions foraines et circassiennes », 24 membres qui ne se sont jamais réunis depuis 2015, mais aussi « L’observatoire des finances et de la gestion publique locale », dont les 16 membres ne se sont rencontrés qu’une seule fois en 2017, pour un coût, tout de même, de 210 000 euros.

Et puis il y a ceux qui sont plus particulièrement « choyés » individuellement, par exemple Harlem Désir, celui que l’on entendait crier tellement fort pour « qu’on ne touche pas à son pote », devenu depuis le patron « momentanée » du Parti socialiste, puis secrétaire d’État aux Affaires européennes, et dont on apprécie le grand silence depuis juillet 2017, où il a été nommé « représentant pour la liberté des médias (ne riez pas !) au sein de l’Organisation pour la sécurité de la coopération en Europe (OSCE).

Sa rémunération, 122 195 euros net par an, bien entendu exempte d’impôt sur le revenu, selon « L’Opinion ».

Son nouveau slogan pourrait être « Pourvu qu’on ne touche pas à mon poste ».

Manuel Gomez

(Source : « Le livre noir des gaspillages – édition 2019)

image_pdf
0
0

12 Commentaires

  1. C’est aussi le « Ris-Orangis » de plusieurs anciennes vedettes marginales…
    Il a hébergé 150 « tirés au sort », formés dare-dare à l’écologie, pour nous bourrer le mou !
    Il a surtout rejeté la Pétition de 700.000 signatures de LMPT !

  2. un lien pour voir ce que fait l’ue pendant que des gens meurenthttps://www.fdesouche.com/1357527-lue-annonce-une-nouvelle-aide-de-pres-de-240-millions-de-pour-les-refugies-syriens-au-moyen-orient

  3. suite: l’UE pendant que les gens meurent en Europe à cause de l’épidémie mondiale, mais très développée en Italie, France, etc, donc les pays contributeurs, ceux qui financent cette UE, ces pays demande de l’aide à l’union, et cette union tourne la tête, distribue notre argent à des pays non membres, à majorité musulman, Jordanie par exemple! pourquoi? alors que ces pays reçoivent déjà les plus grosses aides internationales du monde, même les djihadistes de cette région touche des salaires à vie si ils se sacrifient! oui, c’est notre argent qui les financent, l’Ue fait rentrer des pays pendant l’épidémie! dingue, elle fait envoyer de ONG, bateaux pour secourir des migrants! les frontières restent ouvertes! grave! il n’y a pas assez de place dans les hôpitaux pour soigner les gens

  4. pendant qu’il y a une épidémie du Covid19 en Europe, donc dans les pays membres de l’UE, des gens meurent, les soignants, médecins, n’ont pas assez de masques FFP2, gels, matériels médicales, pour faire fasse à cet épidémie, les pays contributeurs de l’UE sont les plus touchés, l’Italie, la France font appel à la commission européenne pour de l’aide car beaucoup de soignants sont touchés par le Covid 19, donc des médecins sont sous respirateurs, mais la commission européenne est occupée à faire autre choses pendant que ceux qui les payent meurent, les technocrates de l’UE font adhérer d’autres pays, pendant cet épidémie, l’Albanie, la Macédoine, verse notre argent à des pays non touchés par l’épidémie, et non membres de l’UE, à l’Afrique, au moyen-orient, à plusieurs pays à majorité musulm

  5. hallucinant! il faudrait faire un tableau avec tout organismes, institutions, doublons, conseils qui existent que par notre argent et qui ne servent à rien! y en à marre de voir que notre budget est gaspillé et dilapidé par des technocrates, imaginez l’argent qu’on pourrai récupérer pour nos hôpitaux, Ehpad, éducation nationale, salariés, familles, sécurité sociale qui elle aussi se fait piller par l’immigration, fraudes, il y a réellement à faire un bilan économique à faire, sans oublier l’UE, plus de 22 milliards, les aides pour l’Afrique, Macron a augmentait le pourcentage de l’aide à 0,55 %, ces aides, est-ce des aides en plus de l’argent que l’UE verse aussi à l’Afrique?

  6. Le CSE . Il est utile de savoir que les réunions de commissions sont assez souvent à l’initiative du CSE lui-même … qui s’auto-saisit ( ça permet de meubler ! ) . Autant que je sache , il me semble qu’ils ont des émanations au niveau des Régions . Les crédits qui leur sont alloués seraient tellement plus utiles dans les enveloppes aux hôpitaux !
    Avec tous les conseillers qui gravitent au niveau Présidentiel , Matignon , Ministériels , au niveau des chambres , avec les conseillers qui conseillent les autres conseillers , je donnerais un conseil : faire l’économie de ce truc qui n’est rien d’autre qu’une maison de retraités qui ne dit pas son nom , à la charge du contribuable .

  7. Le CESE, triplon avec 3 ministères (ce qui permet de douter de l’utilité des fonctionnaires de ceux-ci), ne sert qu’à donner de l’argent de poche à des gens qui ne sont absolument pas dans le besoin.
    C’est au mieux de l’emploi fictif.
    Des représentants de la société civile dont, pour la plupart, le seul contact avec la population a leu lors des vacances dans leurs résidences secondaires. Je me marre.
    Enfin, eux aussi puisque c’est avec nos sous.

  8. Encore un comité théodule qui coûte un pognon de dingue comme dirait le squatter de l’ ÉLYSÉE.

  9. Rectificatif (si vous m’y autorisez) : son slogan, c’est “Touche pas à mon poste”.

  10. ça sert surtout à placer les blackboulés du suffrage universel, les copains et autres insignifiants

  11. Il y a des lustres que je rêve de la disparition de ce « machin ». Je me suis intéressé à cette assemblée du jour où elle a été présidée par le grand dependeur d’andouilles qu’est Delevoye.
    Après un sombre magouille électoraliste, Chirac pensait à ce sombre crétin pour la présidence du Sénat. Ça ne s’est pas fait et son lot de récompense fut le CESE, assemblée d’une discrétion de violette et d’une parfaite polyincompétence. Qui ne sert qu’à installer les copains et les coquins dans un bon fromage.
    Ce « machin » est une honte (une des hontes, car il y en a dautres) une ubuesquerie…
    .

Les commentaires sont fermés.