Le chanoine Sarkozy : " Très Saint-Père, j'ai besoin de vous ! "

Le Monde du 22 décembre, dessin de Plantu :
c’est Sarkozy qui porte la mitre et la crosse épiscopale avec un ruban bleu blanc rouge. Le pape est tête nue , il console un prélat (fond de drapeau européen ) :
 » Très Saint- Père, ce type est en train de me piquer mon boulot !  » pleurniche le prélat en désignant Sarkozy ;
 » La République a besoin de croyants » dit Sarkozy, le christianisme a façonné la nation française » et il cite Pascal, Bossuet, Claudel, Bernanos etc. Pour Nicolas Sarkozy, la religion n’est plus un tabou, et il plaint le pauvre clergé français, qui a supporté bien des « sacrifices » imposés par cette République laïque ( imaginez les sourires des évêques, cardinaux ) . Et le président de se comparer à un prêtre  » parce que moi-même, je sais ceux que j’ai faits ( des sacrifices) pour réaliser la mienne ( vocation ) ! Impossible pour Nicolas de ne pas se mettre en avant ! En résumant par cette phrase le but de sa visite :

Le pape et Sarkozy, même combat !

Et la suite dit bien les objectifs du président :  » Un homme qui croit est un homme qui espère. Et l’intérêt de la République, c’est qu’il y ait beaucoup d’hommes et de femmes qui espèrent ! »
En italien, espérer c’est aussi attendre = aspettare, attendere.
Le chanoine Sarkozy veut transformer notre République laïque en une République catholique, ou oeucuménique, une sorte de monarchie où le souverain-président est le représentant de Dieu sur terre et de l’Église.
 » Mes bien chers frères, il vous reste à espérer, attendre dans le calme et la soumission, et le ciel vous aidera ! Serrez-vous la ceinture, acceptez les privations, les privatisations, les franchises médicales et les stock-options, les salaires mirobolants pour les plus riches et les dividendes aux actionnaires.Et pas d’augmentation des salaires ni des retraites ! Acceptez de travailler plus pour que nous, les déjà riches , on soit encore plus riches !

Le président-souverain lui, n’a pas de problème avec son pouvoir d’achat , avec son salaire augmenté de 206% et sa retraite de ministre de l’intérieur qui « tombe « encore, le saviez-vous ? C’est un peu son argent de poche, tous ses frais étant pris en charge par cette République qu’il bafoue à Rome. Et ses vacances sont « Bollo/do/rées « , le président bling-bling fait partie de la classe dominante toujours plus riche quand les classes populaires et moyennes même s’appauvrissent .

« La lutte des classes ? »

 » Elle n’est plus d’aucune utilité pour comprendre notre société » dit madame Lagarde sans honte. Quand cette droite, elle, pratique tous les jours la lutte d’une classe, la sienne contre les classes populaires et moyennes .
Il s’agit de faire table rase de tous les acquis sociaux, de dénationaliser , de privatiser pour satisfaire ce capitalisme financier toujours plus insatiable.
Pour cela, il faut PRIVATISER tous les services publics ( la poste, EDF) et bientôt l’école?
Il faut donc que les communautés RELIGIEUSES prennent en charge les services publics, qui coûtent trop cher ! On supprime des emplois partout, dans la fonction publique ( trop de fonctionnaires) à la poste ( maintenant Banque postale , ce qui montre bien les objectifs ) dans l’enseignement , 35 000 postes supprimés ! Et peut-être va-t-on appeler notre enseignement public la BANQUE d’Education ?
C’est  » travailler plus …pour dégraisser plus  »
Pour cette attaque en règle contre le service public LAÏQUE , l’appui de l’Église est indispensable :
« Travaillez plus et ne réclamez RIEN . Contentez-vous d’espérer ! » en un paradis céleste, avec des anges et des houris ?

Espérez, mais ne pensez pas trop

 » La France, a dit Madame Lagarde, est un pays qui pense; j’aimerais vous dire, assez pensé maintenant, retroussons nos manches »
On voit là toute cette haine de la pensée, et l’attitude méprisante de cette classe dirigeante ( qui, elle, a le droit de penser) envers le peuple qui ne peut qu’ obéir et être soumis.
Nous voilà revenus deux siècles en arrière, avec un pouvoir quasi monarchique qui s’appuie sur l’Église pour gouverner ! Quel recul, et quelle gifle à tous nos aînés qui ont lutté pour abolir la monarchie en 1789, en passant par 1848 qui prépare la Commune en 1871, et la République qui obtient enfin la séparation de Église et de État en 1905 !
C’est cette loi de 1905 qui gêne la droite la plus libérale que nous ayons connue, alors si on pouvait « l’aménager », par petits coups , en privatisant, en subventionnant ( le fameux petit « r » qui différencie le culturel et le cultuel ) avec l’aide de toutes les Églises ! Merci Monseigneur ! a dit le chanoine Sarkozy au pape . On va travailler ensemble pour cette Europe capitaliste et néanmoins CHRÉTIENNE !
Mais, mes chers amis laïques, enseignants, fonctionnaires et tous les citoyens de France, ne vous contentez-pas » d’ espérance », si vous voulez garder votre République une, indivisible, laïque, sociale et démocratique , va falloir vous bouger !
En 1789, les révolutionnaires avaient écrit une déclaration des droits de l’homme , dans l’article III :
 » Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la NATION  »
Le NON de la nation française au Traité européen était majoritaire . La droite représente la même constitution maquillée CONTRE la volonté du peuple .
La République laïque ? Le chanoine Sarkozy prépare , avec la droite et hélas une partie de la gauche qui accepte une laïcité « ouverte » ( aux religions et aux religieux ? ) des « aménagements » de la loi 1905 : la visite de Sarkozy au pape ouvre la voie !
Laïques, réveillez-vous !
Mireille Popelin

image_pdf
0
0