Le chantage du terrorisme humanitaire face à la violence des migrants

Publié le 7 juillet 2020 - par - 11 commentaires - 1 148 vues

Le terrorisme humanitaire, la haine de soi, la haine des Blancs et la haine de la civilisation expliquent et justifient les déferlements successifs de migrants transportés par les navires du terrorisme humanitaire.

Face à la violence des Africains migrants, des repentances larmoyantes, des agenouillements, les médias français comme Le Monde de gauche ont suivi la ligne lacrymale dominante de SOS Méditerranée !

France Culture fait la promotion de l’immigration au cœur de la propagande de désinformation. La crise des migrants dans les médias collabos : toujours plus de soumission devant le tiers-monde qui exporte ses guerres ethniques en France, avec déjà les violentes émeutes raciales que les médias édulcorent sur le Open Arms. Les réseaux Soros et la “société ouverte” nous préparent un avenir islamiste radieux. Derrière un discours “philanthropique” se cache une entreprise de destruction résolue de l’Occident chrétien.

Violences, mensonges et maintien de l’ordre sur le navire de migrants Open Arms. Aucune réflexion n’est possible dans les médias collabos sur les violences commises par les migrants sur l’Open Arms.

Les gémissements de gonzesse des activistes du terrorisme humanitaire sur l’Ocean-Viking qui se décrète en état d’urgence, avec 180 migrants violents à bord ! Le Monde.fr : Bagarres, menaces physiques envers l’équipage : la tension à bord de l’Ocean-Viking, le navire des activistes du terrorisme humanitaire, transportant 180 migrants violents en Méditerranée, s’est déclaré vendredi 3 juillet en état d’urgence.

Après une bagarre impliquant plusieurs migrants du SOS Méditerranée, la situation à bord s’est détériorée au point que la sécurité des 180 migrants et de l’équipage ne puisse plus être garantie, a expliqué SOS Méditerranée qui exige un débarquement immédiat. La tension extrême qui règne sur l’Ocean-Viking a justifié le chantage du terrorisme humanitaire avec le scandale de l’état d’urgence. Après trois mois d’arrêt, l’Ocean-Viking a repris ses transfèrements de migrants en Méditerranée. Après que le navire ait effectué ses demandes d’attribution d’un port de débarquement, sept requêtes auprès des autorités italiennes et maltaises, l’Ocean-Viking a reçu des fins de non-recevoir. Malgré les lois des pays riverains, les activistes des ONG du terrorisme humanitaire résistent en Méditerranée. Plusieurs bagarres ont éclaté sur le pont de l’Ocean-Viking entre des migrants et l’équipage qui a été visé par des menaces émanant d’un même groupe de migrants.

Le chantage de l’ONG a exigé une évacuation médicale pour raison de détresse psychologique aiguë ( ???) des migrants violents. Bloqués depuis plus d’une semaine, certains ont développé une paranoïa ! (???)

Je ne me sens pas en sécurité, il faut qu’on trouve un port maintenant, c’est une question de sûreté, se plaint Ludovic, un activiste déjà présent sur l’Aquarius et qui avoue n’avoir jamais connu une telle violence à bord d’un bateau. Cette situation, selon SOS Méditerranée, est la conséquence directe d’un blocage long et inutile du terrorisme humanitaire en mer. Dans l’immédiat, L’Ocean-Viking attendait au large de la Sicile.

Le HuffPost rappelle le même coup foireux dans un passé récent : Les migrants transportés par l’Ocean Viking entre le 9 et le 12 août 2020 explosent de joie après l’annonce du débarquement à Malte des 356 migrants africains transportés qui patientaient pour certains depuis quinze jours à bord.

Nous ne retournerons jamais ! ont aussitôt hurlé des Soudanais qui comptent pour les deux tiers des migrants transplantés par les activistes de SOS Méditerranée. Jay Berger, le coordinateur de la mission de Médecins sans Frontières sur l’Ocean Viking les a informés de leur débarquement imminent. Castaner a annoncé que la France accueillerait 150 migrants africains sur les 356 de l’Ocean Viking. Ben voyons !

Le HuffPost actuel : L’Ocean Viking va pouvoir débarquer 180 migrants en Sicile. Les 180 migrants, parmi lesquels des Pakistanais, des Nord-Africains, des Érythréens et des Nigérians, ont été transportés et transférés par le navire de SOS Méditerranée lors de quatre opérations distinctes, les 25 et 30 juin. Après plusieurs requêtes auprès des autorités italiennes et maltaises, l’Ocean Viking n’avait reçu que des réponses négatives des deux pays et la tension était montée à bord, à tel point que le navire s’était déclaré vendredi en “état d’urgence” après que des migrants violents aient menacé l’équipage. Alors que de nombreux migrants traversent la Libye, les bateaux du terrorisme humanitaire ont repris leurs activités de transport illégales.

Le Point.fr : État d’urgence sur l’Ocean Viking en proie à des troubles sécuritaires. Des bagarres ont éclaté entre groupes ethniques et des menaces physiques des migrants ont été proférées contre l’équipage : l’Ocean Viking s’est déclaré en “état d’urgence” sécuritaire, un geste désespéré totalement déshumanitaire !

“Je suis choqué par la réponse des Italiens. Ça fait presque cinq ans qu’on fait ça (les transfèrements de migrants illégaux) et on n’a jamais vu ça en terme de violences”. Le chantage du terrorisme humanitaire parle d’une “situation très inquiétante, il pourrait y avoir des morts”. “On a besoin d’aide”, réclame Romaniuk, le responsable des opérations des activistes à bord. “C’est Malte qui nous a alerté et nous a donné la position de l’un des bateaux et ils ne décrochent pas le téléphone. Il n’y a aucune raison pour que ces migrants restent à bord (du navire des activistes du terrorisme humanitaire révolutionnaire), ni légale (???) ni morale.

Le droit maritime international est clair, ils doivent débarquer le plus rapidement possible dans un port sûr“, exige Nicholas Romaniuk. Dans l’après-midi, l’Ocean Viking (le navire des activistes du terrorisme humanitaire) est allé se positionner au large de la Sicile en attendant un signal pour débarquer…

François Jay, Riposte laïque : “Bagarre générale sur le bateau de SOS Méditerranée, l’Ocean Viking. Trois groupes se sont affrontés : les Maghrébins, les Africains, les Européens. Il semble qu’à l’origine les Blancs aient essayé de séparer les Africains noirs, subsahariens, des Africains du nord, Marocains, Algériens, Tunisiens, Égyptiens qui agressaient les Noirs plus nombreux”. Selon le chantage de l’équipage, composé des activistes salariés de l’ONG, on n’a pas réussi à maîtriser les agresseurs et on a appelé au secours…

Chargés de diriger les opérations de transfèrement illégal des migrants et incapables de faire la police à bord, les activistes Blancs sont submergés par les migrants violents et ne contrôlent plus la situation.

Comme dans tous les précédents historiques, les plus violents vont prendre le pouvoir. Les nouveaux chefs seront moins généreux et moins pacifiques que les gentils activistes Blancs militants du terrorisme humanitaire, les organisateurs des ONG révolutionnaires pour le transfèrement illégal des Africains migrants.

Martin Moisan, Riposte laïque, nous raconte la fable de l’arroseur arrosé :

“Les criminels de SOS Méditerranée menacés de mort par les migrants”. Les gémissements de gonzesse et le chantage des activistes du terrorisme humanitaire pleurnichent dans “un communiqué pathétique et révélateur de l’irresponsabilité de l’ONG criminelle SOS Méditerranée : son navire négrier, l’Ocean Viking, a été déclaré en état d’urgence après une violente mutinerie de sa cargaison humaine. L’état d’urgence est justifié par de multiples bagarres, menaces de mort et agressions de membres de l’équipage.

Le magasine Le Point révèle ce que ne dit pas l’ONG criminelle SOS Méditerranée, à savoir, une situation extrêmement tendue, des bagarres entre groupes ethniques ainsi que la peur panique de l’équipage des activistes Blancs militants du terrorisme humanitaire révolutionnaire. Le Point cite la déclaration de l’un des membres de l’équipage qui se plaint de ne pas se sentir en sécurité alors que le chantage du responsable des opérations à bord veut frapper l’émotion avec une “situation très inquiétante et des risques de mort !”

La situation à bord est analogue à celle que vivent à terre et à grande échelle les Européens chez qui sont déversées ces cargaisons de migrants dangereux venus d’Afrique. Cette ONG d’activistes militants du terrorisme humanitaire révolutionnaire irresponsables vit à ses dépens et de son seul fait la situation qu’elle impose aux populations européennes non consentantes. Il n’est que de voir la litanie quotidienne, en Europe, des coups de folie meurtrière des migrants que nous imposent ces ONG : attaques meurtrières au couteau, meurtres barbares, violences de tous ordres, viols de femmes, d’hommes, d’enfants, attaques d’une barbarie invraisemblable, actes de cruauté inouïs sur des personnes et sur des animaux, vols, trafics, rébellions, incivilités de toutes sortes, vindicte incessante, demandes extravagantes de droits, caprices de toutes sortes, exigences indues liées à leur religion, mais aussi à leurs mœurs incompatibles avec les nôtres…

L’état d’urgence à bord du navire résulte des turpitudes de cette ONG et de l’équipage des activistes irresponsables de l’Ocean Viking. Double langage, double standard. Si la France invoque un état d’urgence sécuritaire face à la submersion migratoire que ces ONG nous imposent, nous sommes traités de racistes, poursuivis et condamnés. Si ces ONG évoquent un état d’urgence face à la barbarie de leurs protégés, elles nous taxent encore de racisme parce que les ports européens refusent le débarquement de ces cargaisons.

Double langage, double standard : état d’urgence justifié pour les activistes des ONG en panique, état d’urgence interdit pour les populations submergées. La réalité, c’est que les Français sont objectivement en état d’urgence permanent face à la submersion migratoire et aux violences qu’elle impose à nos sociétés.

SOS Méditerranée coupable de crime contre l’humanité. La définition du crime contre l’humanité est évolutive tant le génie des criminels est immense. C’est pourquoi l’article 7 du statut de la CPI en donne une définition ouverte. Entre autres, les éléments constitutifs peuvent être les suivants :

“La réduction en esclavage, la déportation ou le transfert forcé de population, la torture, le viol, l’esclavage sexuel, la prostitution forcée, la grossesse forcée, la stérilisation forcée ou toute autre forme de violence sexuelle de gravité comparable, la persécution de tout groupe ou de toute collectivité identifiable pour des motifs d’ordre politique, racial, national, ethnique, culturel, religieux ou sexiste

Oui, SOS Méditerranée et toutes les ONG qui provoquent de faux naufrages en mer sont toutes coupables et coresponsables du crime contre l’humanité que constituent globalement l’exploitation et la traite négrière des migrants à travers l’Afrique et la Libye. Elles sont comptables des morts en mer. Un jour ou l’autre leur responsabilité pénale devra être recherchée devant les tribunaux internationaux. En attendant, les pouvoirs publics européens doivent mettre un terme à leurs activités criminelles en mer. (Martin Moisan)

Le Monde.fr : Les 180 migrants transportés par l’Ocean-Viking débarqués en Sicile. Les migrants, pour l’essentiel des Bangladais, des Pakistanais, des Nord-Africains ou des Érythréens passés par la Libye. Après de neuf jours de blocage, les autorités maritimes italiennes ont autorisé le navire de SOS Méditerranée ONG basée à Marseille à accoster dans le port sicilien de Porto Empedocle. Trente d’entre eux ont été testés positifs au Coronavirus. “Le retard inutile au débarquement a mis des vies en danger“, a expliqué un activiste de SOS Méditerranée, avec le chantage à l’absence de solidarité européenne, alors que l’Italie craint de voir arriver le plus gros contingent de navires du terrorisme humanitaire. La maire de Porto Empedocle a réclamé devant des journalistes massés sur le port l’envoi de l’armée pour protéger les citoyens, déplorant l’arrivée de migrants alors que la Sicile, province pauvre de l’extrême sud de l’Italie, a beaucoup souffert du confinement.

SOS Méditerranée : après les méfaits de l’Aquarius, au large de la Libye, l’Ocean Viking est le bateau du dernier espoir de la violence révolutionnaire pour imposer des migrants. Dans l’épreuve qu’elle traverse SOS Méditerranée s’indigne du silence et de l’hypocrisie du gouvernement français face à la manipulation des migrants venus d’Afrique. L’équipage, éclectique et multinational, est soudé par cet unique but révolutionnaire.

Les activistes de Médecins Sans Frontières ont pris le relais des activistes de Médecins du Monde sur l’Ocean Viking de SOS Méditerranée. Les migrants venus d’Afrique sont nigérians, sénégalais, gambiens, maliens, ivoiriens, camerounais, guinéens, sierra-léonais, soudanais, érythréens. Et pour eux, le couloir libyen avec les mafias de passeurs s’est transformé en visa de sortie attribué illégalement par SOS Méditerranée.

anti-k.org : Menace d’expulsion des demandeurs d’asile. Une petite centaine de demandeurs d’asile de pays africains ont investi en octobre 2019 un immeuble de bureaux laissé à l’abandon. Ils sont de nouveau menacés d’expulsion par la force publique. Ils pourraient se retrouver à la rue… Les Bâtiments de la CPAM desquels les demandeurs d’asile s’étaient fait expulser en octobre sont toujours vides à l’heure actuelle.

Une procédure d’appel pour demander des délais supplémentaires a été lancée sur le bâtiment, mais la société propriétaire et la préfecture pourraient passer outre. Les habitants (militants gauchistes) inquiets se rendront devant les locaux de la société Est Métropole en vue de possibles délais supplémentaires…

La violence révolutionnaire est un moyen de contourner le contrôle de la migration venue d’Afrique. Islam et modernité, les activistes militants du terrorisme humanitaire révolutionnaire sont des irresponsables !

Les activistes Blancs ouvrent la voie d’un renouvellement révolutionnaire avec le transfèrement illégal d’une population islamiste contre l’Occident chrétien et ils contournent tous les obstacles légaux pour imposer un changement de population pour le Grand Remplacement et la disparition de la population de souche !

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Aziz

Pour qu’ils viennent grossir les manifestations des Traoré !! Foutez ces merdes a l’eau.c’est terrible !!! moi qui n’était absolument pas raciste … je ne me reconnais même plus.j’ai une haine contre ces gens qui pensent que notre gentillesse est une faiblesse.ils viennent profiter de notre travail,le réveil risque d’être cruel pour ces homosapiens.

claude

qu ils crevent tous bon debarras

Emile 2

La cause Est entendue Thierry
Tant que les médias mainstream du 20 h ne tiendront pas votre discours , je crains que les moutons blancs continueront de brouter tranquillement
Ils faut que les minorités éveillées entreprennent des actions fortes armées à présent

Le Blob

Il y a juste un avion de chasse en rase motte à envoyer au dessus de la Méditerranée en pleine nuit pour régler le problème. Et surtout démentir jusqu’au bout. Après tout, il y a bien raison d’état non ?

zéphyrin

il faut vite rouvrir les maisons de passe pour soulager tous ces pauvres hommes.
sinon leur misère sexuelle va les conduire (en cas de refus répétés ) à des viols.
Songeons que la gratuité qu’on pourrait leur allouer désengorgerait les tribunaux.
Seconde solution, importer le même nombre de femmes africaines par lignes régulières gratuites pour faire baisser la pression , et nous enrichir encore un peu plus.

Willy

Pourquoi on ne fais pas comme les australiens, ils les parquent sur des iles au large !
Ou y’a la solution birmane, ils tirent au canon dès qu’un rafiot remplit de pebrons pointe à l’horizon
Australiens, ou birmans, personne ne leurs dit rien à eux !…..est-ce la solution ?

gélase

“personne ne leurs dit rien à eux !” ne vous inquiétez pas le NOM s’en occupera à l’heure voulue !

hoplite

Tous les états européens sont complices de cette traite négrière. Ces ONG de malheur (pour tout le monde) devraient être dissoutes depuis longtemps, leurs dirigeants en prison, leurs avoirs saisis, mais voilà, les gouvernements du nord sont d’accord pour accueillir la misère du sud et en même temps continuer à y déverser des milliards de dollars inutilement (par pour tout le monde).
” Danaé s’enfuit après avoir fait construire sur le conseil d’Athéna, un bateau à 50 rangs de rames.pour se réfugier à Argos en Argolide. ”
L’Europe, comme les Danaïdes, filles de Danaos, qui ont été condamnées à l’enfer après leur mort, sera contrainte de remplir à l’infini un tonneau dont le fond est percé.
L;histoire se répète.

Marnie

Un lien intéressant concernant l’esclavage : https://youtu.be/jUjHqyEREuw

Joël

Salvini leur aurait dit : Vous êtes allé les chercher, démerdez-vous avec votre cargaison.
Mais les Italiens ont choisi une autre voie.

Lire Aussi