Le chateau de Biron va-t-il enfin héberger des migrants ?

Publié le 17 octobre 2019 - par - 18 commentaires - 1 396 vues
Share

On peut apercevoir le château de Biron au détour d’une route. Il se dresse sur une butte, magnifique et impressionnant. Il était autrefois la propriété des châtelains Gontaut-Biron qui l’ont agrandi au cours des siècles. Il est devenu depuis 1978 la propriété du département de la Dordogne.

Un petit tour d’horizon de la propriété vous permettra d’imaginer la majesté des lieux. Les différentes constructions s’articulent autour d’une cour d’honneur : château médiéval du XIIe siècle, château de Pons et donjon octogonal du XVe. Enfin, une élégante loggia du XVIIIe fait le trait d’union avec le château des Maréchaux.

La visite démarre dans l’imposante chapelle (XVIe) et par la surprenante exposition qu’on nous propose. D’immenses calicots suspendus aux murs et en-dessous de la rosace affichent les revendications politiques :
« SOLIDARITÉ AVEC LES FAMILLES SANS PAPIERS / je veux rester avec mes copains d’enfrance »
« LAISSEZ-LES GRANDIR ICI »
« L’ÉCOLE LANCRY EST SOLIDAIRE DES FAMILLES SANS PAPIERS » signé FCPE et RESF
« RÉGULARISATION DES SANS PAPIERS ÉCOLES SOLIDAIRES » signé FCPE et RESF.

Non contents de faire leur propagande localement et au sein de l’école Lancry à Paris, « les refourgueurs de camelote » l’exportent au fin fond du Périgord dans un site chargé d’histoire. Qui aurait pu l’imaginer ?

Big Brother s’adresse à Monsieur Moyen et lui dit « Partout où tu iras, tu entendras ma voix… Il n’est pas un endroit où tu échapperas aux braquages émotionnels de mes refourgueurs de camelote. » (1)

Bien vu, Big Brother, puisque le château de Biron devient ainsi un lieu de propagande et cerise sur le gâteau, elle a lieu dans la chapelle elle-même ! Ces calicots font face aux gisants et affichent tout le mépris pour cet ancien monde. « Te rends-tu compte que dans ta lignée, des hommes ont tué pour que toi, misérable cloporte raseur de murs, aies le droit de vivre ? » Autant parler à un âne car manifestement cela échappe complètement aux organisateurs de l’exposition.

Les gisants resteront muets à jamais et personne parmi les organisateurs de cette manifestation « pop art » n’a songé à ce que ces fiers guerriers auraient pu penser de cette exposition grotesque et déplacée. Debout, le gisant Hélie de Gontaut, en armure et épée au côté, restera de marbre face à cette profanation et cette propagande en faveur de l’invasion.

Dans la Chine du Président Xi Jinping, on prescrit l’introduction d’un cours de « culture rouge » pour endoctriner les enfants afin de s’assurer la survie de l’idéologie communiste. Dans la France de Macron et à l’école Lancry, on forme les gamins à être des militants du mondialisme.

Rien d’étonnant de la part de la FCPE qui se veut une association militante, comme elle le montre par ses affiches de campagne pour les mères voilées, et qui encourage le communautarisme. Dans leur tâche de désintégration de la nation, ces associations FCPE et RESF ont trouvé des complicités au sein du conseil départemental de la Dordogne.

Mais poursuivons la visite de l’exposition dans le château des Maréchaux où l’on peut admirer en passant les magnifiques cheminées de marbre offertes par le jeune Louis XV.

Ici, la photo d’un migrant qui porte une charlotte sur la tête. Est-il sorti d’un conte de Perrault « le petit chaperon rouge » ? Dans « le pop art », toute interprétation est permise. Alors, s’agit-il du loup déguisé en mère-grand à qui le petit chaperon rouge va porter une galette et son petit pot de beurre ? Nous connaissons la triste fin de la gamine.

Il y a beaucoup d’enseignement à puiser dans ces contes pour enfants et la conclusion de Perrault sous forme de mise en garde est la suivante : « Les jeunes filles, belles, bien faites et gentilles, font très mal d’écouter toutes sortes de gens. »

Les jeunes Européennes d’aujourd’hui n’ont-elles jamais lu ce conte de Perrault ? On peut le supposer quand on voit tous les drames, les viols, les meurtres de nos filles et aucun pays européen n’est épargné.(2) Je propose donc d’en rendre la lecture obligatoire dans nos écoles primaires. Au lieu d’un cours de « culture rouge » à la chinoise, nous aurions un cours « chaperon rouge » à la française.

Une autre œuvre attire mon attention. Il s’agit d’un assemblage de boîtes de « Slim Fast » pour en faire une sorte de pyramide. L’artiste est lucide et son message est clair. Avec toutes ces folies migratoires, il va falloir payer la facture et se serrer la ceinture ! D’ailleurs, les Français sont déjà au régime : toujours plus d’impôts et de taxes mais encore moins de pouvoir d’achat et de services publics.

L’immigration pour sa part contribue à l’endettement de la France. Quels sont les naïfs qui pensent encore qu’il ne faudra jamais rembourser la dette abyssale de la France ? Les financiers seraient-ils devenus subitement altruistes, prodigues et désintéressés ? En tout cas, Jean-Pierre Mustier, patron d’UniCredit, nous persuade du contraire. Il estime en effet que les taux d’intérêt négatifs subis par les banques doivent être répercutés sur les clients en sanctionnant les épargnants de plus de 100 000 euros.(3)

La France est malade ! Les Français sont à bout. Le taux record de suicides par an (9 000) est le plus élevé d’Europe.(4) Au fil des décennies, les gouvernements successifs ont poussé nos compatriotes à la désespérance : chômeurs, agriculteurs, policiers… Malgré tout, les politiques poursuivent dans leur incompétence et leur jean-foutrerie à démontrer leur amour de l’humanité et leur détestation des Français.

Alors ! Que le château de Biron se mette en accord avec les idées qu’il promeut ! De nombreux centres d’hébergement pour migrants sont complètement saturés et doivent être désengorgés d’urgence. Le château avec quelques aménagements ferait un CENTRE D’ACCUEIL IDÉAL. Il y a l’espace pour les accueillir par centaines, une cuisine vraiment gigantesque, des latrines écologiques, le bon air de la Dordogne…

Je suis persuadée que le conseil départemental de la Dordogne mettra volontiers la main au portefeuille pour assurer le succès de cette belle et généreuse reconversion.

Cécile de Bussches

« La France Big Brother » de Laurent Obertone

http://www.fdesouche.com/1123191-autriche-une-ado-de-16-ans-poignardee-a-mort-dans-sa-chambre-par-son-petit-ami-un-migrant-mineur-heberge-dans-un-centre-daccueil

https://planetes360.fr/mort-aux-pauvres-le-banquier-au-coeur-de-laffaire-kerviel-estime-que-les-taux-negatifs-ne-doivent-pas-sarreter-au-bilan-des-banques/

https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2019/suicide-et-tentative-de-suicides-donnees-nationales-et-regionales

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
didile

D’après ce qu’on nous a dit ,les Balkany possèdent un château à Giverny Actuellement ,ils sont retenus à Paris pour un bout de temps encore ,ils ne pourront pas y venir .Il serait bien qu’on fasse occuper les lieux par des migrants pour qu’ils l’entretiennent en bon état .

Giverny ,c’est tout près de Vernon et pas très loin du Val Fourré de Mantes .
On doit pouvoir transférer des centres de mineurs non accompagnés désireux de sortir des lieux qu’on nous décrit comme immondes .

vieux patriote'

je connais tres bien le chateau de Biron, je l’ai visité par trois fois,il est si grand que si l’on veut tout voir il faut s’y prendre a plusieurs fois,mais a l’époque ca m’etait facile etant donné que j’allais voir souvent des amis qui etaient a la la limite de la dordogne et du lot et garonne,je trouve qu’installer des migrants dans ce chateau est une insulte a notre architecture et notre pays ainsi qu’aux architectes au fil des ans qui lui ont donné une grande notoriété

POLYEUCTE

« Ils n’ont plus de Pain ? Qu’ils mangent de la Brioche » !
« Ils n’ont plus de tentes, ni d’HLM ? Qu’ils dorment au Château » !
La guillotine ne fonctionne plus ?

Malou30

On loge des racailles dans les châteaux et pendant ce temps là nos vieux font les poubelles pour manger et dorment , pour certains , dans leurs voitures! Elle n’est pas belle la vie en France 🇫🇷 !

Marnie

Ne pas oublier « les châteaux des syndicats » (blog de Valentin Bleziau). Ils sont pratiquement tous pour l’immigration de remplacement ce qui est un combe … Vue leur nombre ils peuvent y accueillir un bon nombre de leurs amis. De toute façon, compte tenu du peu d’adhérents qu’ils ont ces châteaux proviennent des subventions de l’Etat, c’est-à-dire de nos impôts.

Marnie

Rectification : ce qui est comble …

patphil

ils pourraient aussi investir le chateau de bitty (celui acheté par j chirac et rénové par l’état) puisque ni sa fille ni lui même n’y habitent plus

Joël

Devenu inhabitable et retourné à l’état de ruine puisque madame « chodron de piessjone » ne l’a jamais chauffé alors qu’il avait été entièrement restauré aux frais du contribuable.

a.hourquetted'are

Ecoeuree mais remontée plus que jamais!!!

Rems

Honte à ces salops…………

BERNARD

Quand je pense que l’aphatique voulait détruire le château de Versailles alors qu’on pourrait le transformer en refuge de migrants digne de ce nom ! Il est con cet apathique mais alors….

kinns

Que cette bande d’abrutis se fassent égorger puisque ça leur plait de salir la France !!!

kinns

mille excuses
« se fasse »

Henry

Très interressant, l’islamisation de la province est en marche

REGINA

que Dieu vous protège si vous les prenez vous n’êtes pas au bout de vos surprises et quelles suprise…

Laurent

Solidarité pour nous coloniser, agresser, violer, égorger….vous êtes les biens venus, venez nombreux. Welcome. Pauvre France. Pauvres imbéciles heureux.

Patapon

Nourris,logés, »blanchis » ,aux frais du généreux peuple de France,que veulent ils de plus’?La vie de château!Ben voyons…

THE-END

j ai une autre destination pour ce genre de parasites coté confort , il a du gaz des grands fours a pizza et l électricité dans les barbelés , les obsèques sont gratuits également pour les collabos cocos gauchos sont les bien venus ……un simple billet d aller est suffisant et gratuit pour le reste on s en charge pour les frais (elle est pas belle la vie).