Le châtiment du musulman qui ne respecte pas le ramadan en public

Devant le ministère du Tourisme à Tunis le 27 mai 2018, manifestation réclamant la consécration complète de la liberté de conscience, promulguée par la Constitution du 27 janvier 2018, et la non-fermeture des restaurants et des cafés pendant le mois du ramadan

L’islam est considéré comme la religion des interdits. Pour que le musulman, du berceau au tombeau, soit contraint de pérenniser sa soumission à sa religion, des châtiments ont été promulgués par Allah à travers le Coran et les différents hadiths pour justifier ces interdits et appliquer les peines, tant sur terre que dans l’au-delà. Cela permet aussi à l’islam de se différencier des autres religions dans les différents domaines de la vie quotidienne. Parmi les interdits de l’islam, la viande de porc figure en bonne place, et, sans les autres interdits, comme consommer de la viande non-halal, sortir sans voile, boire du vin, fréquenter des mécréants, ne pas s’engager pour le djihad sur la voie d’Allah, ne pas respecter le jeûne pendant le mois du ramadan, sans ces interdits donc, la religion n’est plus qu’une coquille vide. C’est une idéologie essentiellement d’apparence.

Le ramadan est considéré par l’islam comme un mois sacré. Pour les religieux, c’est « une grande saison, au cours de laquelle le musulman lustre sa foi, renouvelle sa promesse à Allah. C’est un fort ravitaillement de la foi par lequel il aiguise sa volonté pour poursuivre après le ramadan  le chemin dans la voie de l’obéissance ». C’est un des cinq piliers de l’islam. Passer outre, et surtout en public (hypocrisie oblige), est considéré par tous les « savants » de l’islam comme une « grosse faute, la plus grosse des fautes » (أكبر الكبائر) et « une offense ». Abandonner le jeûne du ramadan est pire que commettre un adultère ou boire de l’alcool. Et qui dit faute, dit châtiment.

Les fondements du jeûne du ramadan 

Le Coran exhorte les musulmans à jeûner par le verset suivant : « Ohé, ceux qui adhèrent, le jeûne vous est prescrit comme il a été prescrit à ceux d’avant vous. Peut-être frémirez-vous (al-Baqara, la Vache 2 :182) ».

Selon un hâdith, Mohammad aurait dit : « L’islam est fondé sur cinq [piliers] : J’atteste qu’il n’y a de dieu qu’Allah et que Mohammad est l’envoyé d’Allah, faire la prière, donner la zakât, accomplir le pèlerinage et le jeûne du ramadan (Al-Boughari 1/49, Mouslim 16) ».

Les mises en garde pour inciter le musulman au jeûne sont coercitives parce qu’elles sont attribuées au prophète. Le hadith n’est pas avare d’images pour semer la terreur dans l’esprit du jeûneur et le dissuader d’interrompre le jeûne. Surtout en public. Celui qui rompt le jeûne en public « brave les sensibilités des musulmans qui jeûnent ». Abou Oumama attribue à Mohammad le récit suivant : « Alors que je dormais, deux hommes m’ont saisi et m’ont aidé à escalader une montagne difficile. Parvenu au sommet, j’ai entendu des cris forts, ils m’ont dit que ce sont les aboiements des gens de l’enfer. Puis j’ai vu qu’ils étaient suspendus par le tendon du jarret [tendon d’Achille], les joues déchirées et qui saignaient. J’ai demandé « Qui sont ces gens ? » – « Ce sont ceux qui ont rompu le jeûne avant que leur jeûne soit accepté ». Si donc vous détestez vous retrouver en enfer, suspendus par les pieds comme une carcasse chez le boucher, respectez le ramadan.

Pour l’islam, ne pas respecter volontairement le ramadan, par déni de l’obligation faite à tous les musulmans, est considéré comme une apostasie à laquelle seront appliqués tous les châtiments de l’apostasie, y compris la peine de mort.

La jiduciarisation du non-respect du ramadan dans les pays arabo-islamiques

L’islam a réussi à islamiser de nombreux pays et s’est vu conforté par le droit pénal de ces Etats pour criminaliser le non-respect du jeûne en public.

Non à l’article 222 (Maroc)

Au Maroc, le Code pénal, au chapitre 222, guette tout « provocateur » : « Toute personne connue pour son appartenance à la religion musulmane, et qui a montré clairement la rupture du jeûne du ramadan le jour, dans un lieu public, sans raison légale, sera puni d’emprisonnement d’un mois à un an et d’une amende de 200 à 500 dirhams ». L’argument de l’Etat est que ce délit est une « attaque aux valeurs morales et religieuses » et « un outrage à la modernité et aux libertés individuelles » ( ! ). On se demande si le musulman jeûne par crainte du châtiment d’Allah ou par peur du droit pénal.

En Tunisie, c’est le chapitre 226 de la Revue juridique qui tance le réfractaire au jeûne car il provoque « un trouble de la morale publique » et son geste est considéré comme « une honte ». Cependant aucune loi ne considère comme un délit le fait de déjeuner en public le jour du ramadan : les cafés et les restaurants ont l’obligation, depuis janvier 2018, de fermer leurs portes, sauf dans les zones touristiques.

En Arabie Saoudite, les brigades d’incitation à la vertu et de la répression du vice font la chasse aux récalcitrants. Des dizaines de cas passent par les tribunaux et les pénalités s’échelonnent des coups de fouet à la prison selon l’interprétation du juge. S’il s’agit d’un étranger, musulman ou non, il sera expulsé illico.

Au Liban et en Syrie, il n’y a pas de législation interdisant de rompre le jeûne le jour. Les restaurants dont les propriétaires sont chrétiens ou situés dans les quartiers habités par les chrétiens restent ouverts. Au Liban, un individu qui mange ou fume en face de personnes respectant le jeûne voit son rang social abaissé. Il est méprisé.

Partout, c’est la société conservatrice tout entière qui lève un rempart contre la rupture du jeûne en public.

Les jeûneurs offusqués en présence des non-jeûneurs

Il n’y a pas donc pas que les services de l’Etat qui poursuivent les non-jeûneurs. Les musulmans eux-mêmes passent à l’assaut de ceux qui montrent en public qu’ils ne jeûnent pas.

Ainsi, dans une banque de pays musulman, si vous faites la queue au guichet en fumant, un musulman d’apparence sympathique vous tape sur l’épaule et vous intime l’ordre d’éteindre votre cigarette, non pas parce que la fumée le gêne mais, il vous dira parce qu’il jeûne.

En Europe, depuis l’arrivée de l’islam conquérant, de nouveaux modes d’altercations se produisent et les faits divers de cette nature deviennent monnaie courante. Récemment, de jeunes migrants afghans, donc musulmans, sans papiers, ont agressé verbalement, dans un train, une femme d’origine égyptienne qui était assise pace qu’elle était décolletée et croisait les genoux. Ailleurs, deux frères agressent leur sœur, lui reprochant son comportement pendant le ramadan. Le port d’un décolleté ou d’une mini-jupe devient ainsi la cible de tous les qualificatifs pendant le ramadan. Ce puritanisme d’importation tend à se généraliser. Le musulman se dit libre et est libre de pratiquer le jeûne du ramadan mais refuse la liberté à celui qui ne veut pas jeûner.

Creusons un peu le problème. Le musulman, en réalité, n’a souvent que faire du jeûne. Il est soumis à Allah, corps et âme. Contraint, il accepte donc ce rite de jeûner, mais sa jalousie, son intolérance le poussent à agresser les proches qui vivent différemment. A défaut de pouvoir critiquer et apostropher Allah qui ne parvient pas à obliger ces récalcitrants à obtempérer. Ces derniers sont fiers de leur liberté et fiers de ne pas se soumettre à des injonctions d’un autre temps.

La contestation publique du jeûne du ramadan est saine et nécessaire

Tous les ans, le mois du ramadan nous revient, et avec lui la supercherie religieuse qui consiste à ramener les brebis galeuses dans la bergerie afin de les nourrir de ce fourrage religieux, de cet anesthésiant jusqu’à l’année prochaine, et ainsi de suite, année après année, depuis 1400 ans. Cette tactique de pression morale et souvent physique est bénéfique tant qu’il n’y a pas de désobéissance solide et générale contre ce lavage de cerveau qui empêche toute évolution ou tout progrès. A chaque ramadan, l’islam revient au point zéro. Cette chape sociale de contraintes (boissons, aliments, cigarettes, sexe…) entraîne d’une part plus de résignation, d’humiliation et de honte pour les musulmans mais d’autre part plus de bien-être pour le business des mosquées et de ses imams-gérants qui se remplissent les poches.

Qui élèvera la voix face à l’islam ? face à son Livre ? face à son glaive ? Il faudra beaucoup de courage. La « profanation » du ramadan par les « tueurs » du jeûne est nécessaire et salutaire. Il en va de la liberté de chacun et de tous.

Bernard Dick

 

Au 5/06/2017 : nombre d’attaques terroristes islamiques mortelles :

image_pdfimage_print

42 Commentaires

  1. Dans les années 60-70 jusqu’au début des années 80, le monde arabo-musulman était plus tolérant qu’aujourd’hui.
    Le président Bourguiba a même bu un verre d’eau devant la foule qui écoutait son discours pendant le mois du jeûne dans la journée, au début des années 60.
    C’est avec l’expansion du wahabisme, grâce à l’argent du pétrole que le monde arabo- musulman a fait des pas géants vers l’arrière, et ça affecté même l’occident à cause de son libéralisme et sa tolérance excessifs qui ont ouvert toutes les portes aux obscurantistes.
    La lâcheté des dirigeants musulmans empêche tout progrès dans le sens du respect de la liberté des no-jeûneurs à manger et boire

  2. 07/06/2018 TARIQ RAMADAN RECONNAÎT AVOIR EU CINQ RELATIONS EXTRACONJUGALES
    https://www.nouvelobs.com/justice/20180607.OBS7857/tariq-ramadan-reconnait-avoir-eu-cinq-relations-extraconjugales.html

    07/06/2018 QUAND TARIQ RAMADAN DÉNONÇAIT LES RELATIONS EXTRACONJUGALES
    Dans un enregistrement de 1999…le prédicateur s’en prend violemment aux musulmans qui trompent leur femme.
    http://www.lepoint.fr/societe/quand-tariq-ramadan-denoncait-les-relations-extraconjugales-07-06-2018-2225051_23.php

    • Hors sujet cher ami. L’article est sur le jeûne du ramadan et non sur le patronyme Ramadan d’un certain Tareq.

  3. Le ramadan n’est absolument pas un jeûne, c’est juste un décalage d’horaire de repas, la plupart des musulmans se goinfrent trois fois plus que d’habitude à cette occasion, et ce n’est pas difficile de ne pas manger le jour quand on digère un repas pantagruélique de la veille au soir ou de la nuit ! Passons sur l’interdiction de boire même de l’eau, ça rétrécit le cerveau au propre comme au figuré, mais bon, au point où ils en sont…

  4. .. »Au Maroc, le Code pénal, au chapitre 222, guette tout « provocateur » : « Toute personne connue pour son appartenance à la religion musulmane, et qui a montré clairement la rupture du jeûne du ramadan le jour, dans un lieu public, sans raison légale, sera puni d’emprisonnement d’un mois à un an et d’une amende de 200 à 500 dirhams ». L’argument de l’Etat est que ce délit est une « attaque aux valeurs morales et religieuses » et « UN OUTRAGE AUX VALEURS MODERNES ET A LA LIBERTE INDIVIDUELLE »… Vous êtes sûr Bernard que c’est la bonne traduction? Concernant « valeurs morales », et « liberté individuelle »?? Le problème c’est qu’au Maroc, si on sent le fumet d’une préparation de repas en début d’après-midi, provenant de voisins, ils risquent l’opprobre collective ET l’amende chariesque !

  5. Les Cathos ont leur Carême, dont personne ne parle, bcp moins rigoureux…
    Les muzz ont leur Ramadan, officialisé chez Nous, à tous niveaux ! Obligatoire.
    Sursaut d’islamisme (hypocrite pour bcp, qui se cachent…).
    Comme le foulard, le Hallal, signes visibles de pénétration de leur dogme chez Nous.
    Solution provisoire ? Laïcité dans la rue et les Supermarchés ! Ensuite, on verra…

  6. Ce qui nous attend c’est ce qui est arrivé aux connards maghrébins il y a 14 siècles :Ils tendirent les deux joues aux crasseux envahisseurs arabo-muzz et ils en subissent les conséquences néfastes jusqu’à aujourd’hui .Alors restons vigilants en résistant à ces rats d’égouts et leurs protecteurs les traîtres collabos politique,médias ,justice et brigades associatives

  7. Au 5/06/2017 : nombre d’attaques terroristes islamiques mortelles :

    2018 plutôt non?

  8. pas de probleme la presentatrice silva souhaite bon courage pour le ramadan

  9. Bernard,

    En 77, deux amis natifs de Tripoli (Liban) m’ont dit à Abu Dhabi que tout acte de bonté, mansuétude envers un musulman était considéré par eux comme une faiblesse. Notre silence d’aujourd’hui les encourage à attaquer notre façon de vivre.

  10. Un jour en Occident ,je dirais même ça commence déjà ,la police religieuse fera reigner la terreur et je ne parle même pas d’une police d’état mais une police tacite de société qui fera que tout se regardera à la lorgnette déformée de la nouvelle inquisition,l’islam. On voit déjà les prémisses.Les nouvelles générations de musulmans sont tellement imprégnés de ce dogme que je ne vois pas un avenir radieux dans ces nouveaux pays de plus en plus islamisés.Les pays occidentaux n’auraient jamais dû permettre à l’islam de s’établir mais de pratiquer la réciprocité vis à vis des pays musulmans qui ne permettent pas que d’autres religions s’établissent chez eux. L’islam colonisé par la force et la ruse. Tel un coucou il finira par jeter par dessus le nid le natif et prendre sa place. On le voit.

  11. de cette hypocrisie,qui de nos gouvernements ,collabos,les marcheurs,insoumis grandes gueules Melanchon qui connait tout,medias,savent seulement le quart,de ce qu’est la realite,mais je reve d’une chose.que tous ces cons ce convertissent,qu’ils s;amusent a ne pas respecter le Ramadan,boivent comme des trous,fument,bouffent,adultere etc..et que le lendemain qu’ont leurs foutent les 100 coups de batons ,qu’ils meritent,plein les reins,et pour avoir trahis un people et leurs frères,100 coups supplementaires le lendemain,ce qu’ils ne savent pas,c;est cette religion qu’ils vont nous imposer ,qui les punira,j’espere etre au 1er rang,et leur cracher sur la tronche..amen.

  12. le jeune ,le Ramadan,cette religion n’est qu’hypocrisie,Nous sommes en 1982,dans les cuisines d’un palais royal que nous venons juste de finir,etincelent neuf,je suis avec le chef de la securite,un marocain,arrive le fils du prince,il noussort de la poche de sa djellaba un petard tres bien roule,qu’il allume et fume,le tout au 3eme jour du Ramadan,et combine d’exemples et anecdotes sur le meme sujet,alcool,drogue,putes,tout est bon sauf pour les petits croyants,petits soldats,remplissant les poches des patrons des mosquees.systeme moyen ageux,et medieval,si le francais est un veau,le musulman de base est un mouton,mais que l’on peut enrager tres vite,une caricature et il ne se sent plus,au service du livre,de ceux que cela engraisse,et ne parlont pas des savants,alors la le pompom.

    • Au centre de RYAD, CAPITALE du  » royaume » des Saoudiens, la discothèque Panthère rose………réservée exclusivement aux  » zomosexuels « , où l’on trouve de l’alcool, de l’herbe, et autres denrées.
      Les gardiens de la foi…….Et des lieux saints, ? ; un seul remède contre cette satanée secte: la bombe à neutrons

  13. De grâce cessez d’appeler ça un jeûne! C’est juste un changement des heures de repas où on baffre toute la nuit à ch..r partout (allah tout puissant étant aveugle la nuit) pour pouvoir roupiller en toute impunité pendant la journée.
    Bref, une apologie de la gloutonnerie et de la paresse, le vice érigé en vertue.

    • Oui, il faut parler uniquement de jeûne diurne. Et ces tarés croient qu’en se rattrapant la nuit à outrance, c’est un cadeau d’allah. Même en alimentation, ce sont des « déséquilibrés ». MDR.

  14. Le 1 % qui nous ordonne prône l’ Islam pour faire prôner la soumission. Faire des moutons bêlant qui adulent le seul langage de la violence, des bbs empoisonnés à vie et débilisés, l’ obligation de manger des pesticides et etc…. Ce gouvernement mondial vise a éliminer une bonne partie de l’ humanité. Le doute n’ est plus permis.

    • Robert MC Namara l’a dit: il y a trop de monde sur la planète, les guerre, les maladies, et les catastrophe naturelles ne suffisent plus pour contrôler la population mondiale………. Il va falloir passer à autre chose……
      Relax, Ronald Dump s’en occupe.

  15. leger probleme pour le RAMADAN ALLAH le tout puissant ne savait pas dieu idiot createur de tout qu au dela du cercle du pole nord le jour dure 6 MOIS COMME LA NUIT BON RAMADAN

    • c’est un non problème, car ils sont autorisés à s’aligner sur l’horaire d’un pays musulman!
      l’hypocrisie !!! et pourtant sourate 9 verset 97 « les arabes du désert sont les pires en fait de mécréance et d’hypocrisie »!

  16. Avec ou sans ramadan ce sont des gens inadaptés a notre culture ….Ce sont des boulets pour leur manque de compétitivité au boulot qui ne sont bons qu’a faire décroitre la production dans les entreprises ou ils sont embauchés et en plus leur jeun est un handicap dangereux pour ceux qui travaillent a leurs cotés . Ne recherchant pas la qualication et la femme traditionnellement au foyer leurs revenus ne leurs permettent pas d’atteindre le rang sociale d’un europeen . La valeur de leur production ne couvre pas les frais d’aides sociales dont ils bénéficient
    https://www.lesoirdalgerie.com/articles/2014/10/12/article.php?sid=169581&cid=2

    • à Dupond
      Ils sont bien plus qu’  » inadaptés à notre culture  » , ils en sont les ennemis les plus féroces que l’ Histoire Universelle ait jamais connus .
      Le seul mérite des mahométans ( que je leur reconnais volontiers ) c’ est d’ annoncer franchement la couleur . Tous leurs écrits ( sacrés ou non ) claironnent que leur plus cher désir , c’ est celui de nous exterminer .
      Nos  » zélites  » font semblant de ne point entendre et affirment que  » l’ islam est une religion d’ amour et de paix  » .
      D’ où la nécessité impérieuse de détruire nos  » zélites  » avant de détruire l’ islam .
      Amicalement .

    • vous oublié le climat de ses pays ou il fait très,très chaud Pratiquement toute l’année
      dans le code du travail français arriver a une certaine température tu peux même arrêter de travailler
      et vous dite qui manque de compétitivité ?? ah bon !
      vous avez jamais du travailler a la chaîne dans les entreprises automobiles
      ou y a que des noirs et des arabes et je parle pas des chantiers

      • bouldogue, Allah est un bédouin et Mohamed etait un chamelier, dans leur inculture et leur imagination très limitée , ne savaient pas que la terre était une sphère et avait des limites bien supérieures à celles de l’Arabie lieu de leur naissance. Le jour où il a été découvert qu’ils s’étaient trompés, une erreur inimaginable pour un Dieu qui cependant l’a créé , des savants très intelligents se sont empressés d’adapter les horaires du jeune au pays nouvellement conquis. Allah ne voit pas la nuit et Mohamed a donc permi de se débaucher en toute tranquillité pendant qu’il dort. Là où le soleil ne se couche pas durant 6 mois, le jeune devrait être total et mortel. Les musulmans sont incohérents. Leur fausse religion est plus proche d’une secte d’idiots qui ne réfléchissent jamais.

        • Quelle chance pour les musulmans qu’Allah dorme à heure fixe et les yeux bien fermés et les oreilles bouchées. En 622 ont été inventées les boules Quies (semblables aux crottes de mouton) et les masques oculaires pour qu’Allah n’entendent pas tout le vacarme que font ses croyants.

        • Les petits rideaux des hublots dans les avions sont très pratiques,…. Pour s’enfiler quelque whisky ou cognac. Même avec la moustiquaire et la courroie de ventilateur sur la tête. ?
          45 ans d’expatriation, ça développé le sens de l’observation

      • Tout-à-fait, il suffit de voir l’économie des pays du Maghreb qui est restée ou qui est retournée au stade du tiers-monde. Et en France, on en prend le chemin avec la loi travail qui oblige les entreprises à fournir des salles de prières et aménager les horaires au seul bénéfice de cette secte.

      • Ce n’est pas leur choix de travailler sur les chaînes d’assemblage. Né blanc, à Chalons en Champagne, J’y ai bossé un été à Détroit au Michigan. Point de blanc….que des noirs et Porto ricains et autres « Racailles. »…… Ce n’est pas un travail pour un  » bon blanc »

      • Et que sont devenues les usines d’automobiles que vous citez …..elles ont délocalisé en Roumanie ou la compététivité etait supérieure et les salaires plus bas

      • Que sont devenus les champs de blé et d’agrumes que l’algérie exportait par milliers de tonnes alors qu’actuellement elle importe 93% de sa bouffe ….Il ne faisait sans doute pas chaud pour les petits paysans PN qui ont eut la valise et pour bien d’autre le cerceuil

    • Observez les  » bâchees  » chez Grand Frais ou en grande surface ; elle tâtent, touchent, écrasent, goûtent, bouffent dans les étals, on achète des grappes de chasseurs auxquelles il manque la moitié des grains etc.
      Mon épouse et moi-même leur faisons la chasse, mais ces saloperies se rebiffent !!!
      ELLE ONT LE DROIT…..!????

Les commentaires sont fermés.