Le chiasseux collabo Mélenchon préfère les Zadistes crasseux aux Résistants identitaires

Depuis des années, en toute illégalité, une centaine de crasseux dégénérés occupent des terres agricoles, près de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Le prétexte invoqué était leur opposition à la construction de cet aéroport, ratifié pourtant par plusieurs gouvernements, et par un référendum local.

La décision de Macron et Philippe a été de renoncer à ce projet. Pour autant, les Zadistes continuaient d’occuper un espace qui ne leur appartenait pas, en violation totale avec les lois du pays. Il a suffi qu’enfin la décision soit prise de les déloger pour que l’ensemble des nostalgiques de la chienlit de mai-68 gémisse, et proteste contre cette intervention policière. Et ils osent, pour quelques-uns d’entre eux, comme les Insoumis, se dire républicains !

Près de quinze jours après, 2500 gendarmes n’ont toujours pas réussi à virer cent crasseux, d’autant moins qu’à présent, ils ont laissé passer des renforts venus de partout, et qu’ils sont plus nombreux. Humiliation pour les forces de l’ordre française, mais Macron pensait alors à bombarder la Syrie de Bachar, pour le plus grand bonheur des islamistes.

Dans le même temps, depuis plusieurs semaines, des facultés sont occupées par des minorités de gauchistes, autant dégénérés que les Zadistes nantais, qui rêvent de refaire mai 68, 50 ans plus tard. Nihilisme, violences, agressions, intimidations, tags appelant à tuer des policiers, dégradations des locaux, sont le lot quotidien de ces facs, dont le symbole demeure Tolbiac, où il faudra payer 600 000 à 800 000 euros de réparations. Bien évidemment, au nom de la mythique convergence des luttes, on a fait entrer dans ces facs des clandestins, sans doute ravis de profiter de l’accueil de toute une jeunesse française (dans tous les sens du terme quand on écoute la jeune sotte Juliette baver sur les Blancs et encenser le « racisé »).

Et pourtant, quand le gouvernement, après avoir laissé pourrir la situation, a enfin décidé d’intervenir, il s’est trouvé les mêmes pleurnicheurs démagogues pour protester contres ces interventions, appeler au dialogue (avec qui ?) et protester contre la prétendue dictature qu’incarneraient de telles actions. Le bon sens recommanderait plutôt de s’interroger sur l’inefficacité de cette répression, sur l’humiliation des forces de l’ordre de Nantes, sur l’absence d’interpellations chez les occupants des facs, et sur l’ardoise, qui devrait être payée par les casseurs crasseux, et l’Unef.

Par contre, il a suffi que cent jeunes patriotes de Génération Identitaire mènent une action au col de l’Echelle, à la frontière franco-italienne, pour que toute la collabosphère suffoque d’indignation, réclame l’intervention musclée des forces de l’ordre, les qualifie de nazis, et demande la dissolution de leur association, rien de moins !

Rappelons que ces jeunes militants ont montré aux autorités de notre pays qu’on pouvait, si on s’en donnait les moyens, contrôler nos frontières, et donc éviter qu’elles soient des passoires dont profitent les clandestins pour nous envahir. Ils n’ont agressé personne, ils leur ont simplement fait savoir qu’ils n’avaient rien à faire en France.

Et pourtant, toute la collabosphère hurle. La palme reviendra sans conteste au prétendu Insoumis Jean-Luc Mélenchon. Celui qui pérorait, quelques jours auparavant, sur une prétendue souveraineté du peuple de France, celui qui protégeait les zadistes et les bloqueurs de facs, interpellait le cacochyme qui nous sert de ministre de l’Intérieur, le sommant de procéder à une action énergique contre ceux qu’il appelait « les amis de Madame Le Pen ».

Il faut le rappeler encore et encore, le pire ennemi de la France, c’est Mélenchon. Il n’est là que pour occuper le terrain, et faire en sorte que les déçus du mondialisme ne rejoignent pas le camp de la résistance patriotique, mais aillent se perdre chez les Insoumis et leurs satellites. C’est un agent de l’islam, qui, au nom de sa conception de la laïcité et de l’universalisme maçonnique, est un agent actif, quotidiennement, de l’invasion migratoire, majoritairement musulmane. Il est autant catholicophobe qu’islamophile. C’est un islamo-fellateur !

Ne reculant devant aucun mensonge, cette crapule en est même réduite à attribuer l’agression, pourtant très ancienne, de Bertrand Delanoé aux Identitaires, alors que l’agresseur s’appelait Azedine Berkane, et était d’origine algérienne. Mais cet argument lui sert à demander l’interdiction de Génération Identitaire, comme Muriel Ressiguier demande la dissolution de la Ligue du Midi. Mélenchon-Valls, même combat !

http://www.fdesouche.com/993145-melenchon-veut-agir-contre-les-identitaires-car-delanoe-setait-pris-7-coups-de-poignards-a-paris

Il a relayé la fausse information des bloqueurs de Tolbiac, prétendant qu’un étudiant était dans le coma, suite à l’intervention des policiers. Après ces saloperies déversées contre les forces de l’ordre lors des mouvements sociaux, il confirme, par sa volonté de discréditer systématiquement nos policiers, son désir de saper les édifices de notre pays, pour le livrer à la loi de la rue, espérant ainsi rafler la mise. Putschiste de salon !

Mélenchon a entamé une campagne visant à faire interdire ce qu’il appelle l’extrême droite, et qui n’est, en fait, que la mouvance patriotique. Pour cela, il continue de multiplier les énormités, essayant de faire croire, après que son pote Coquerel s’est fait entarter, qu’il est menacé de mort, et que des hordes fascistes seraient prêtes à déferler sur la France. Manipulateur !

Rappelons que c’est ce cafard (dans le sens de mouchard) qui a lancé, il y a plusieurs années, l’offensive contre Eric Zemmour, suite à un article paru dans un journal italien. Qu’avait fait Eric ? Il avait malmené, dans un débat, Méluche, qui n’avait pas fait le poids. D’où la contre-attaque, encore mensongère, contre Eric, qui s’est traduite par la fin de l’émission « Ça se dispute », où sur I-Télé (devenu CNews) le journaliste du Figaro débattait avec Nicolas Domenach. Délateur !

Après avoir, vainement, demandé l’interdiction du Front national dans les années 1995, après avoir encouragé ses militants, au nom du harcèlement démocratique, à multiplier les agressions physiques contre les militants patriotes, Mélenchon demande donc à présent l’interdiction de Génération Identitaire. Crapule stalinienne !

Bien sûr que Gilbert Collard a raison de le qualifier de « trouillard » et de « péteux », devant ses collègues députés ! Il aurait pu ajouter « chiasseux », ce que nous faisons. Méluche a de la gueule quand il a ses potes à côté de lui, et il a du courage, comme on l’a vu à Hénin-Beaumont, quand il est à trente contre un militant du FN, et qu’il peut faire son cinéma.

Et après les élucubrations de Mélenchon, toute la collabosphère politicienne entrait en action. Comme il y a plus de cinq ans, lors de l’occupation, pacifique, du toit de la mosquée de Poitiers, tous les lèche-babouches immigrationnistes réclament la peau de Génération Identitaire.

http://www.fdesouche.com/992619-une-bande-de-connards-nausee-delit-de-saloperie-reactions-delus-apres-laction-anti-clandestins-au-col-de-lechelle

Nous allons nous faire le plaisir de nommer les principaux, pour les collectionneurs…

François-Michel Lambert, écolo passé chez En Marche, a qualifié GI de connards. C’est celui qui le dit qui y est…

Luc Carvounas, qui a également la nationalité grecque, et a réussi à finir dernier de la primaire socialiste, parle de « xénophobie » et de « nauséabond ». Qu’il aille se faire voir chez les Grecs !

Majid Messaoudène, élu Front de gauche du 93, parle de « nazis » pour qualifier ceux qui empêchent ses coreligionnaires de renforcer la cinquième colonne musulmane en France. Remplaciste !

Matthias Felk, éphémère ministre de l’Intérieur de Hollande, quand R2D2 a fini à Matignon, appelle à une intervention des forces de l’ordre contre les « milices fascisantes » qui ont pris d’assaut le col de l’Echelle. Et dire que ce mec a sévi place Beauvau !

Younous Omarjee, un Insoumis réunionnais, dit que les Identitaires sont la honte de la France. Tandis que les muzz…

Boris Vallaud, l’époux Belkacem, estime que « les milices politiques n’ont pas leur place en France ». Même pas les antifas ?

Eric Coquerel interpelle Collomb, et lui demande d’arrêter les Identitaires extrémistes. Une tarte, une tarte…

François Lamy, ancien ministre, proche de Martine Aubry, demande la dissolution de Génération Identitaire. Mais surtout pas celle des antifas, ni du CCIF…

Ian Brossat, qui craint de perdre des clients migrants pour Paris, réclame un délit de saloperie. Ah, ah, ah !

Quant aux journaleux gauchos, c’est dans le même esprit, certains appellent au déclenchement d’une avalanche, d’autres insultent grossièrement les Identitaires, et Abel Mestre, du Monde, voit le retour de l’esprit de milice, lui qui n’a jamais rien vu sur les agressions des antifas… Menteurs professionnels, vendus au système !

http://www.fdesouche.com/992667-connards-reve-davalanche-pot-de-pus-le-retour-de-lesprit-milice-les-journalistes-commentent-laction-anti-clandestins

Et Pierre Henry, le président de France Terre d’Asile, demande la dissolution de Génération Identitaire, ces salauds qui menacent son gagne-pain ! Souteneur de l’immigration !

http://www.fdesouche.com/992725-le-directeur-de-france-terre-dasile-reclame-la-dissolution-de-generation-identitaire-apres-laction-au-col-de-lechelle

Face à ce déferlement de haine, nous allons, nous, comme nous l’avions fait en 2012 à l’occasion de l’opération Poitiers, rendre un hommage appuyé aux jeunes de Génération Identitaire.

Nous trouvons formidable, malgré le lavage de cerveau de masse que subit notre jeunesse (écouter le discours caricatural de Juliette de Tolbiac) qu’il demeure des jeunes hommes et femmes de 20 à 30 ans qui ont résisté à ce décervelage,et sont capables de prendre des risques physiques et judiciaires, assumés, pour défendre leur pays, leur identité et leur civilisation.

Damien Rieu, avec des mots touchants, avait expliqué les raisons pour lesquelles des jeunes comme lui s’engageaient dans la mouvance identitaire.

Nous n’avons pas oublié qu’il se trouve des juges comme Franck Wastl-Deligne pour condamner cinq militants de Génération Identitaire à 1 an de prison avec sursis, et 60 000 euros d’amende, suite à l’opération de Poitiers.

Nous trouvons magnifique, dans ce contexte hostile, qu’ils assument l’excommunication dont ils sont l’objet, les insultes crapuleuses dont on les abreuve, sans qu’ils ne puissent se défendre.

Notre France, ce ne sera jamais celle des Mélenchon-Corbière-Obono, des crasseux de Nantes, des clandestins de Calais et des occupants dégénérés bloqueurs de fac.

Notre France, c’est celle de Génération Identitaire et de tous ceux qui s’opposent à l’invasion migratoire et à l’islamisation de notre pays.

Les jeunes militants Génération Identitaire, par leurs actions exemplaires, nous font penser à ces jeunes Français qui, tel Alain Griotteray, le 11 novembre 1940, défiaient l’occupant nazi.

https://ripostelaique.com/11-novembre-1940.html

Notre France, c’est celle de tous les Résistants, en lutte contre les collabos politiciens, journaleux ou artistes qui ont décidé sa disparition.

Ce sera eux ou nous…

 

image_pdfimage_print