Le choix est simple : souverainisme ou mondialisme

Le choix est simple : souverainisme ou mondialisme

Une gouvernance mondiale va-t-elle définitivement effacer les souverainetés nationales et déposséder les individus de leur souveraineté corporelle ?

Le secret des affaires, dissimulé sous un secret défense illégitime, va-t-il définitivement se substituer à la démocratie via une gouvernance par le chaos ?

Depuis le début du XXIe siècle, une caste oligarchique occidentale qui détient les pouvoirs financiers, énergétiques, militaires, a entrepris d’accélérer la mise en place d’un Nouvel Ordre Mondial sur une partie du monde, par le déclenchement et l’entretien artificiels des psychoses terroriste, climatique et pandémique, afin de préparer l’espèce humaine à l’ère transhumaniste.

Pour atteindre leur objectif, ils utilisent le même processus : création d’un évènement effrayant, mise en branle d’actions de prédation, captation des richesses par des entités supra-nationales coalisées dont la puissance financière en croissance exponentielle leur permettent de réorganiser en permanence le monde économique et commercial à leur profit, au détriment des populations et des législations nationales en voie de disparition.

Le mensonge et la peur restent les ressorts permanents qui permettent à une minorité de milliardaires détenteurs de la puissance financière et commerciale de mettre en œuvre leur agenda destructeur.

Ces puissances oligarchiques, dès 2003, ont d’abord engagé des guerres militaires extérieures illégitimes jusqu’à nos jours, pour détruire les nations orientales aux velléités indépendantistes (Irak, Libye, Syrie…) et s’accaparer leurs richesses énergétiques.

En 2020, après la « survenue » d’une « pandémie » dont la répétition s’était déroulée à New York en octobre 2019, la création d’une peur panique par un confinement historique et anxiogène, entretenue quotidiennement (en France) par les annonces mortifères d’un croque-mort en mission sur des médias complices, ils mènent aujourd’hui une guerre psychologique médiatico-médicale pour asservir une population occidentale atomisée, intellectuellement et psychiquement anesthésiée par une propagande idéologique sociétale de long terme, vantant la toute-puissance libertarienne de l’individu (apologie du Lgbtisme, de l’asexualisme, théorie du genre…) et par des années de destruction progressive des corps intermédiaires (destruction des familles, des syndicats, des partis politiques, de l’école…) qui permettaient au corpus social d’opposer une résistance collective face aux dérives tyranniques étatiques.

Quel rôle les dirigeants de nos gouvernements successifs ont-ils joué dans cette désagrégation inexorable de notre Nation et l’émergence d’une gouvernance mondiale aux profondeurs totalitaires abyssales ?

En 2001, l’effondrement en mode démolition contrôlée de 3 immeubles (dont le minage avait été préalablement minutieusement préparé), attribué à une attaque terroriste, effectuée au moyen de 2 avions, allait justifier des coalitions guerrières et des conflits interminables, au nom de la démocratie et d’une pseudo-lutte contre le terrorisme, entraîner la confiscation progressive et inexorable des libertés des citoyens occidentaux et le rejet des idées nationalistes. Le monde allait découvrir avec effroi que la vie des populations ne représente qu’une variable d’ajustement face aux enjeux géostratégiques poursuivis par des puissances militaro-financières officieuses, capables d’organiser des attentats sous faux drapeaux.

Chirac, alias « super-menteur », au pouvoir de 1995 à 2007, dans un éclair déontologique et humaniste comme pour discréditer l’alibi mensonger états-unien, tenta de s’opposer en vain, par la voix de son ministre Dominique de Villepin à l’ONU, à une coalisation guerrière qui allait entraîner une 2e guerre du Golfe préméditée et meurtrière.

https://enseignants.lumni.fr/fiche-media/00000004238/discours-de-dominiquedevillepin-a-l-onu-en-2003-contre-une-intervention-militaire-en-irak-audio.html

La présidence de « l’homme au karcher », 2007/2012, valida la destruction de la Libye, confirma la trahison du peuple par ses dirigeants, accéléra la perte de souveraineté et entérina la marche forcée vers un Nouvel Ordre Mondial.

Sarkozy, après avoir détourné certains sympathisants du Front National, mena une politique contraire à ses engagements nationaux. Il affirma la nécessité de mener le pays sur la voie du métissage. Il trahit le peuple français, le dépossédant de sa souveraineté, en lui imposant une Constitution européenne  (rejetée par référendum en 2005), cheval de Troie du Nouvel Ordre Mondial écologique et économique auquel personne ne pourrait s’opposer, disait-il !

Sarkozy : Personne ne pourra s’opposer au Nouvel Ordre Mondial

https://www.dailymotion.com/video/x8dhgw

Sarkozy Personne ne pourra s’opposer au Nouvel Ordre Mondial – Vidéo Dailymotion

 

La présidence de « l’homme au scooter », 2012/2017, allait dévoiler l’imposture de la gauche, le mépris de la classe dirigeante envers son peuple, accentuer la destruction des valeurs traditionnelles, accroître la psychose climatique.

Avec Hollande, alias « l’ennemi de la finance », « les sans-dents » ne bénéficièrent pas du CICE, mais eurent le droit à la loi travail El Khomri, la loi « Macron » pour la croissance, l’état d’urgence après les attentats 2015 (perte de libertés), les accords sur le climat en vue de la mise en place d’une écologie confiscatoire et d’une politique de régression énergétique, la négation de la famille traditionnelle par un élargissement idéologique et artificiel de sa définition.

Le délire mondialiste atteint son apogée avec la présidence de « l’homme de la banque ».

Le mensonge, la violence, le cynisme, le chantage, la discrimination sont les nouveaux modes de gouvernement.

Avec l’appui de l’hyperclasse mondiale détentrice des moyens financiers, médiatiques, technologiques et pharmacologiques, Macron, sera propulsé au pouvoir. La crucifixion impitoyable de François Fillon par la meute médiatique annonçait de manière prémonitoire d’une part, la violence inhérente à l’exercice futur de son pouvoir avec laquelle il allait réprimer cruellement la révolte des Gilets jaunes et d’autre part, la participation active collaborationniste des médias à l’œuvre destructrice en cours.

Son irruption inattendue mais médiatiquement orchestrée, au sommet de l’État, semble répondre à l’agenda mondialiste : accompagner un effondrement économique programmé (Great Reset) basé sur un appauvrissement de la classe moyenne par la dépossession de ses moyens de production, organiser une généralisation du tout numérique (monnaie, identité) pour asservir et contrôler les populations au moyen  d’un passe vaccinal prévu de longue date au niveau européen.

Des hyper-milliardaires mégalomanes à la tête de fondations pseudo-philanthropiques, soutenus par des structures supranationales responsables de gestion d’actifs financiers mondiaux (Blackrock, Vanguard), capables d’orienter les décisions politiques des États et de corrompre les élus, soutiennent cet agenda favorable à leurs intérêts.

La fondation Rockfeller soutient un développement expansif et mondialisé de l’industrie pétrochimique dans les secteurs alimentaires et pharmaceutiques au détriment de solutions locales plus écologiques et moins destructrices.

La fondation Soros organise la disparition des Nations et de leurs frontières par l’entretien de flux migratoires massifs et incessants.

La fondation Gates aux visées eugénistes, première contributrice de l’OMS par ses millions de dollars d’investissement, exige un abonnement de la population mondiale à une « vaccination » perpétuelle et à des tests incessants pour combattre l’épidémie actuelle et future annoncée (programmée ?). En réalité, cette caste de psychopathes prépare la zombification de l’homme de demain, « nano-particulé », traçable, grâce aux nouvelles technologies et dépossédé de son immunité naturelle. Et probablement une inversion de la démographie !

Ils ont d’abord imposé 11 vaccins aux enfants, accentuant la charge d’inoculation de produits chimiques à des êtres vivants en bonne santé, favorisant des phénomènes de iatrogénèse médicale potentielle à long terme. Aujourd’hui, par un chantage de type mafieux, tout en empêchant le corps médical d’exercer son serment d’Hippocrate, ils tentent de vendre l’intégrité corporelle des individus à l’industrie pharmaceutique pour une expérimentation médicale organisée par des firmes, comme Pfizer, pourtant condamnées à des milliards de dollars d’amendes (corruption, charlatanisme…), dispensées de divulguer la composition de leurs produits en raison du secret des affaires (?), exonérées de toute responsabilité en cas d’effets secondaires graves (déjà très nombreux mais inconnus à moyen et long terme) liés à leurs injections et dont les bénéfices intéressent certains hauts technocrates européens et/ou leurs proches.

Allons-nous assister passivement à la transformation de notre pays en société commerciale au service de l’enrichissement d’un conglomérat supranational aux mains d’une caste minoritaire ou bien un sursaut national autour d’une coalition souverainiste pourra-t-il nous libérer des griffes d’une bande dont le leader sociopathe, qui n’a pas hésité à briser la concorde nationale, envisage aujourd’hui comme programme humaniste de fin de règne, « d’emmerder » les réfractaires aux injections expérimentales mortifères !

Philippe Rossi

image_pdfimage_print
11

10 Commentaires

  1. Merci à l’auteur de cet excellent article de bien vouloir prendre contact avec nous.

  2. « Le naïf s’imagine que le succès phénoménal de tant de Juifs depuis l’époque moderne s’explique par une admirable éthique du travail et des prédispositions intellectuelles. En réalité, ce succès s’explique en grande partie par l’immoralisme épouvantable de l’éducation talmudique. »
    https://twitter.com/The_Wub_/status/1476708325551230976

  3. Une belle analyse de la situation actuelle préparée après la dernière guerre mondiale par les fondateurs de l’UE et ceux qui les ont suivi. Est-il possible, à l’heure actuelle, de changer le cap presque irrémédiable engagé insidieusement dans ce sens ?

  4. 2005 Bill Gates donne une conférence à la CIA !! Il parle de ‘vaxxiner’ les islamistes pour les éliminer. Il parle de la différence d’un cerveau fanatique ou non-religieux selon lui dû à des gênes. Un agent de la CIA demande si « en disséminant ce virus » ils pourront les empêcher de se faire exploser. Pourquoi étudier les différences entre le cerveau d’un croyant et d’un athée ? Peut être pour connaître le moyen de briser le verrou qui nous protège de leur contrôle mental. Ce type est un psychopathe et c’est lui qui paie votre mort. Il dirige à l’OMS et il signe tous les contrats liés à Big Pharma en France et dans le monde ! https://twitter.com/Jackoui27806433/status/1478675313475338241

  5. Belle analyse marxiste du capitalisme, soit le capitalisme dans sa phase pourrissante dite l’impérialisme selon Lenine avec pour conséquence et moyen d’action, la destruction des états et donc de tous les droits des individus garantis par les états. L’exploitation à outrance de l’homme, la course à la barbarie. Il est vrai qu’avec la COVID 19 on en a un bel exemple de barbarie en marche ! Faut-il prendre les armes ?

Les commentaires sont fermés.