Le collabo Cali face à Zemmour : Courage fuyons !

Publié le 25 janvier 2018 - par - 44 commentaires - 3 774 vues
Share

Mais qu’est-ce qu’ils ont tous à chercher le suif à Eric Zemmour, ces artistes à deux balles ? On se souvient d’Omar Sy, qui finit en lambeaux une polémique qu’il avait cherchée, à la veille de son film “Knock” qui fut le bide du siècle. Qualifié de “guignol”, Omar Sy essaya de se refaire une santé en défendant ses coreligionnaires Rohyngias, tombant définitivement le masque du militant musulman qu’il est.

Et ce matin, à l’excellente émission de Pascal Praud, “Place aux pros”, nous avons eu droit à un autre numéro, celui du chanteur Cali. Je vous l’avoue, je n’avais jamais entendu parler de ce blaireau avant cette émission.

http://www.20minutes.fr/television/2208723-20180125-video-cali-quitte-plateau-cnews-cause-eric-zemmour

A noter la titraille des grands journalistes de 20 minutes : c’est à cause d’Eric Zemmour si Cali a quitté le plateau ! Grandiose. Les faits. Invité pour parler sur la liberté d’expression, après sa relaxe par la Cour de cassation, le journaliste a admis avoir fait une erreur en déposant plainte contre le rappeur Youssoupha, qui appelait juste à le tuer dans une de ses chansons..

http://www.20minutes.fr/television/2208723-20180125-video-cali-quitte-plateau-cnews-cause-eric-zemmour

Et Cali d’exiger alors, au bout d’un quart d’heure d’émission, le repentir d’Eric Zemmour, rien de moins. Bien évidemment, celui-ci l’envoie aux pelotes, et maintient que le rap, selon lui, est une sous-culture, et que les rappeurs sont tous mauvais. Et, en grand défenseur des minorités opprimées, ce chanteur qui n’arrête pas de nous vanter son grand-père résistant italien contre Mussolini (comme si le petit-fils avait le moindre mérite) choisit alors de quitter le plateau, en invectivant le journaliste et le présentateur, Pascal Praud, estimant qu’il est scandaleux de laisser la parole à Eric Zemmour, rien de moins. Cali, qui ose se prétendre résistant au service de la liberté, aurait fait merveille dans un régime stalinien, comme le prouve son attitude, il y a dix ans, à l’émission de Ruquier, quand officiaient en face les duettistes Zemmour et Naulleau. Il faut voir sa démagogie et son numéro de rebelle de bac à sable. Le petit branleur bobo-gaucho dans toute sa splendeur !

A signaler à Cali que le grand Pierre Perret, dans un moment de lucidité, avait aussi parlé du rap comme d’une sous-musique.

Dix ans plus tard, Cali a donc choisi la fuite, pitoyablement, pour ne pas continuer à se faire mettre en lambeaux par Eric Zemmour, vrai homme libre, et redoutable débatteur.

Par ailleurs, se tirer de chez Pascal Praud, quand on n’a aucune notoriété, cela paraît à la mode pour les médiocres chanteurs. Ainsi, le rappeur Rost avait fait le même cinoche, pour s’être fait remettre en place par l’animateur à qui il faisait le coup du racisme, sur l’affaire Evra.

Vexé, il était revenu la semaine suivante, juste pour dire qu’il s’en allait ! Comme le blaireau Cali !

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20171107_01081643/le-rappeur-rost-quitte-le-plateau-de-pascal-praud-apres-une-altercation-sur-fond-de-racisme-dans-le-foot

Mais puisque le chanteur gnangnan Cali ose exiger des excuses d’Eric Zemmour, rappelons d’abord à ce collabo (car c’est ce qu’il est, il collabore ouvertement avec les islamo-rappeurs) ce qu’a subi le journaliste du Figaro, de la part du Youssoupha. D’abord une chanson appelant ouvertement au meurtre contre lui, ce qui n’empêchera pas les juges de le relaxer !

“A force de juger nos gueules, les gens le savent, qu’à la télé souvent les chroniqueurs diabolisent les banlieusards, chaque fois que ça pète on dit que c’est nous, je mets un billet sur la tête de celui qui fera taire ce con d’Eric Zemmour”

Et puis, tout de même, à l’Olympia, il a juste fait reprendre, par toute une salle hystérique, ce mot d’ordre qui n’a même pas ému les antiracistes, ni les associations homosexualistes : “Zemmour, Zemmour, on t’encule !”. La vidéo a disparu, mais on s’en rappelle très bien.

https://ripostelaique.com/la-france-de-normal-1er-et-taubira-acquittez-les-rappeurs-inculpez-les-policiers.html

Petit blanc honteux, révolté de bac à sable, rebellocrate, comme disait Philippe Muray pour qualifier les gens comme lui, Cali se comporte en collabo des pires racistes, les rappeurs comme Youssoupha, espérant s’acheter à bon compte dans les médias une image de résistant, pour mieux ressembler à son grand-père idolâtré.

Sauf qu’il ressemble davantage, n’en déplaise à son défunt grand-père, à ceux qui pactisaient avec les Allemands, qu’à ceux qui leur résistaient, et qui refusent aujourd’hui l’invasion migratoire et l’islamisation de la France, y compris par le rap.

Jeanne Bourdillon

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Ulysse 67

Donc l’argument d’autorité, c’est génial et pertinent quand c’est le sous-intellectuel gauchiste qui en use, mais de la merde quand c’est son adversaire (forcément) réac qui l’emploie

Et c’est d’ailleurs comme cela pour tout: tout ce que dit le conservateur réac (les étiquettes infamantes sont aussi autorisées seulement au gauchiste, interdit de le traiter de bobo, c’est insultant) c’est nul et non avenu* par définition, ce que dit le penseur “de gauche” est incontestable par principe. Avec le penseur de gauche, la règle du jeu est simple: pile j’ai raison, face tu as tort, car moi seul détiens la Vérité!

Les discoureurs de gauche, ça ose tout, c’est à ça qu’on les reconnaît! (ah oui, ça c’est inspiré d’Audiard! Zut, argument d’autorité!)

* expression employée par Viktorovitch

Ulysse 67

Dans un passage de l’émission, le pompeux Viktorovitch sort sa petite panoplie du cuistre en rhétorique, et fait la leçon au vilain Zemmour, coupable d’avoir usé d’un “argument d’autorité” en citant Benjamin constant.

Il a raison sur ce point: l’argument d’autorité, ça ne vaut rien, cela ne prouve rien. Sauf que:
1. Faire une citation d’auteur n’est pas invoquer son autorité, mais lui rendre la paternité de la formule qu’on lui emprunte et qu’on fait sienne. On a encore le droit de prendre ses idées chez les autres quand elles nous conviennent. La remarque de CV était donc inappropriée.
2. un quart d’heure plus tôt, le même CV en appelait au philosophe Habermas, “autorité dans le domaine”, pour “démontrer” que Zemmour avait tout faux, bref usait d’un bon gros argument d’autorité!

Ulysse 67

En tant qu’intermittente, elle est entraînée à apprendre un texte par cœur et jouer un rôle, ainsi qu’à improviser dans des joutes oratoires. Et c’est ce qu’elle fait.

Joutes oratoires, j’ai repris le terme d’un site fondé par l’autre coco, Viktorovitch. Je me demandais aussi d’où venait cette façon commune de “débattre”, ou plutôt d’investir le débat, de le polluer et se l’accaparer en empêchant les contradicteurs de s’exprimer par l’usage de tous les artifices malhonnêtes répertoriés par Schopenhauer (in “l’art d’avoir toujours raison”). Apparemment ils suivent un entraînement.

On retrouve ces procédés chez d’autres clones gauchistes, comme le “politologue engagé” (selon le sous-titre de l’émission où il est passé, moi j’aurais plutôt dit idéologue enragé) Thomas Guénolé

Ulysse 67

Fatima Benomar est une marocaine, arrivée en France en 2001 (à peu près en même temps qu’Obono, ça doit être un club). Elle fut d’abord intermittente du spectacle, mais suite à une période de chômage elle se retrouva SDF et depuis vit dans des squats (donc ne paye pas de loyer)

Proche du Front de Gauche, notamment de Raquel Garrido dans les années 2010 (donc du club de ceux qui n’aiment pas payer de loyer).

Et là on commence à comprendre: mademoiselle ayant besoin de se trouver d’urgence un taf pas trop fatigant, elle s’est engouffrée (comme Obono) dans le créneau “militante gauchiste”, autrement dit branleuse, sur le créneau du féminisme (comme Schiappa) en fondant même sa propre association.

Ulysse 67

Emission consacrée à l’annulation de la condamnation de Zemmour, la Cour de Cass ayant jugé que l’affaire n’avait pas à passer devant un tribunal.

Il faut voir toute l’émission, car il n’y avait pas que Cali à être vert de rage devant cette relaxe, il y avait aussi deux hurluberlu.e.s (Benomar sera contente que j’emploie pour elle son écriture inclusive de merde): la militante féministe Fatima Benomar (Ben Omar) et le politologue bas de gamme Clément Viktorovitch , et tous se sont ridiculisés.

D’ailleurs on peut se demander pourquoi ce sont ces trois bras cassés qui ont été opposés à Zemmour. Deux sous-intellectuels et un chanteur semi-débile au cerveau ravagé par la coke.

A voir ici
https://www.youtube.com/watch?v=tjLeP-deG3k
https://www.youtube.com/watch?v=VtN8YIBKBo0

Joël(1)

Très bon article! Incisif et bonne analyse du personnage Cali. Une brèle qui nous fait le coup du petit fils du tirailleur Sénégalais qui essaie de se faire une réputation, un prébende, et un petit billet sur le dos de son grand-Père! J’ai difficilement supporté d’écouter l’émission de Ruquier, terrible d’indigence! Cali? Rien dans le cigare! Mais ce qui m’a le plus choqué, c’est le niveau d’émancipation du public qui équivaut à Zéro! Quand au à ce Youssoupha, ce sont les mêmes paramètres de médiocrité avec en plus la violence revendiqué comme tout exotique frustré!!! Tout ce petit monde est inculte mais font dans le conformisme ambiant niveau cp et ces saltimbanques vivent sur la bête… AFFLIGEANT! PITOYABLE!!!

Rosa Ire

Cali, c’est quoi ses tubes ?
Zemmour, je connais ses Best-sellers. ..
Ça veut tout dire !
Le Cali devrait donc éviter de le prendre de si haut car il risque d’avoir mal au fondement quand il va tomber…

quiditvrai

Cali est un petit esprit fragile et étroit, une boule d’émotions incontolée et incontôlable.
Il écoute et comprend mal et réagit plus qu’il ne réfléchi .
Un Coli mal emballé… une risée…

Contact

http://www.ville-saintpaultroischateaux.fr/Concert-Cali.html

Pour ceux qui veulent venir lui souhaiter le bonjour au traitre cali… en concert dans un trou paumé de la drome proven-sale… Allez un petit coucou avec des tomates bien pourries….

bon sens

suffit de regarder ses yeux : il est soit névrotique au plus haut niveau, soit alcoolique, soit drogué … mais à mon avis ça doit être un mélange des trois

Rogibus

Je ne connaissais pas ce pitoyable et suffisant Cali tombé des cintres… Mais son numéro de mégalomanie débilitante met surtout en exergue le niveau abrutissant d’inintelligence et de bêtise l’offre cathodique, y compris les chaînes nationales, lequel parvient à s’immerger avec une complaisance crasse dans les profondeur abyssales du mauvais goût et du crétinisme. Apocalypse fatale, inéluctable de nos sociétés occidentales ? Je rejoins ici l’érudit et lucide Michel Honfray: deux mille ans pour une civilisation, c’est honorable pour un trépas.

Joël(1)

Houlala… Du lourd!!! Et en plus mérité!

Bretagne29

Cali le parfait chanteur à claquer…..

renaldo jean

on est sali que par de la merde !

NOEL

Cali , une purge ce coco .

jpass60

Désolé d’avoir “écorché” votre nom madame BOURDILLON ! Cordialement

patphil

le grand père de cali … le grand père de black M… (inventé celui là comme soldat de 1914) moi même je descend de Duguesclin! et alors?

to much de st tropez ( miami, los angeles )

Le problème c’est qu’il y a beaucoup de “Cali” et pas beaucoup de Zemmour.

Antoine

La Mafia Sicilienne a aussi combattu Bénito

jpass60

Vous n’êtes pas seule Madame BOURILLON, moi non plus je n’avais entendu parler de cet énergumène avant. Cela étant il n’était pas là par hasard mais en service commandé pour que “l’incident” puisse ensuite faire le buzz sur tous les plateaux “bien-pensants”. Et on peut facilement imaginer que Pascal PRO n’était pas lui dans la confidence… La propagande dans tous ses états…

Mains propres

cali , chanteur , faut pas pousser !

Marcel A.

Tous les jours apparaissent comme de champignons de islamo collabos pour ce faire de la pub parce que jusqu’à aujourd’hui personne connaissait ce Cali , et si sont grand père était résistent au fascisme italien honte à lui car aujourd’hui ce con est à coté de l’ islamo fascisme , sont grand père aurait honte de lui

Garde Suisse

Non, son grand-père n’aurait pas honte de lui. Vous oubliez que la plupart des antifascistes moitaliens veneraient Staline (grand démocrate et ami des gens comme chacun sait. D’ailleurs je rappelle que les français des années vingt et trente ont accueilli beaucoup de réfugiés italiens et espagnols staliniens dont les descendants se retrouvent pour beaucoup dans camp des islamocollabos, car ces gens n’ont toujours qu’une seule vision utopique du monde : Un monde sans frontière où tout le monde est frère et sans aucune inégalité, ils ne poussent pas leur analyse jusqu’au bout qui leur demontrerait que ce monde ne peut exister car chaque homme étant unique, il y en aura forcément de plus intelligents que d’autres et qu’il y aura forcément des inégalités dans ce monde “idéal”.

Sylvie Danas

Le rap n’est ni une sous-musique, ni un sous-art. Il ne mérite pas une telle promotion. C’est une cacophonie insupportable et un ramassis de pitoyables platitudes souvent émaillé d’invectives, d’injures, de provocation à la haine et à la discrimination. Non, vraiment pas un sous-art, pas même un anti-art. Ça n’est rien du tout. Tout au plus du pipi de chat haineux

trafapa

Un mien ami , aujourd’hui disparu et ancien élu du Front à LYON , Maurice DEPIERRE , nommait ces bruits “ZIM BAM BOUM” ; ça m’allait très bien comme jugement .

Père Noël

Le rap, ça n’est pas un art, ça n’est même pas de la musique, c’est du bruit, le même que celui des camions-poubelles au petit matin…

Pierrot

De la nuisance sonore

Contact

et comme les poubelles, le rap repend ses nauseabondes odeurs au petit matin!!!!

Joël(1)

Les commentaires sur ce sujet sont délicieux!

montecristo

N’oublions pas quand même que Perret a écrit : “Lili” !

Pierrot

Bien sur .Lili .Combien d’envahisseurs Perret a-t-il logés nourris et blanchis chez lui. Tout les bénéfices en monnaies sonnantes et trébuchantes de cette larmoyante chansonnette ont été pour son compte en banque et celui de sa maison de disque. !

Joël(1)

Pierre Perret lui aussi en tenait une bien bonne… de couche de platitudes! Cela dit il avait un sourire niais qui plaisait à la population écervelé. Il a quand même chanté (les jolies colonies de vacances) qui à ce jour serait déclamé par la propagande “cohortes de jeunesses Hitlériennes en devenir” Quant à Lili (noir, donc de fait victime éternelle faute à la blanchitude) Il a fait dans le conformisme factuel! Il y avait un coup à faire, et il l’a fait! Peu importe l’impact politique, il a fait du Cali avant Cali! Même platitudes à degrés divers, mais niveau des chiottes!!!

Père Noël

Un futur membre de la gestapette islamo-collabo ?

JILL

Cali aura peut-être du courage quand il aura du talent …

Martin (du Gard),

Autant dire : jamais.

Fleur de Lys

j’apprécie beaucoup Zemmour, je déteste le rap et j’ignore complètement qui est Cali

Martin (du Gard),

Kali, c’ est une déesse en Inde, la déesse de la destruction et de la mort. Nous avons donc son pendant en France : Cali, démiurge du rapp, participant allègrement à la destruction et à la mort de la culture et du bon goût dans la tête de nos millions de crétinisés friands de shows télévisés.

Joël

Idem pour moi.

romulus

Eh bien non je vous invite à écouter le premier disque de Cali “l’amour parfait”, que je trouve excellent. Après ça s’est gâté et maintenant j’apprend qu’il aime le rap…Bon tant pis, pour une fois que j’aimais un chanteur de l’après années 70….

Labbé Pierre

Heu, Pierre Perret le grand…vous devez confondre avec François Couperin le Grand.

kabout

a ce cali, a réagi tel un vrai dégonflé comme la gauche en possede des bennes entieres on est plus étonner,peut etre qu’au niveau vente des cd de cali ca s’écroule lamentablement et pour effacer sa médiocrité musicale il a besoin d’un buzz pour prouver qu’il existe.

casimir

Hé oui , c’est ca le milieu artistique, il y a peu a prendre et beaucoup a jeter!!

Lili

Ha ! Ha !
cali, misérable kapo-gocho-islamokollabo
arrive à peine à aligner 3 mots avec sa gueule d’alcoolo …..
Dégage déchet, tu ne joue pas dans la même cour
que Zemmour….
Tu fais le buzz pour ta promo
mais tu l’aura dans le dos, vilain-pas beau…

Pavlov

Cela fait un bail que je ne regarde plus la télé. C’est navrant, je ne pensais pas qu’on puisse tomber aussi bas.