Le combat contre l'islamisme radical n'est pas la chasse gardée de Mohamed Sifaoui

C’est avec une grande surprise et une totale incompréhension que nous avons appris que Mohamed Sifaoui pouvait avoir un discours haineux contre des compagnons de route, à savoir Riposte Laïque, qui a toujours été à ses côtés, quand il a fait l’objet de menaces de mort de la part d’islamistes radicaux.
Mohamed Sifaoui ne semble pas apprécier que l’on chasse sur son terrain et que d’autres que lui puissent dénoncer les dérives de l’islam et de ses sbires les fous d’Allah.
Donc, il cherche par tous les moyens à discréditer, salir, voire calomnier Pierre Cassen, l’animateur du site RIPOSTE LAÏQUE et à travers lui, tous ses contributeurs et lecteurs, en les faisant passer pour des racistes.
Cette attaque ignoble ne repose sur aucun fondement sérieux.
Ne serait –il plus possible dans notre pays de critiquer les préceptes archaïques d’une religion, sans être taxé de racistes de xénophobes ou d’islamophobes ?
Il ne suffit pas d’être de confession musulmane pour avoir le droit de parler de cette religion ou de la critiquer, si bon nous semble.
Faut–il rappeler à Mohamed Sifaoui que nous sommes toujours en démocratie et que nous pouvons parler de tous les sujets, même de ceux qui peuvent fâcher, voire heurter la conscience de chacun ?
Du débat peut jaillir la lumière et dire la vérité peut être dérangeante. Mais n’est-il pas de la responsabilité des hommes de progrès de dénoncer l’obscurantisme et tout ce qui peut porter atteinte à la dignité de la personne ?
Tous les pays où le pouvoir religieux prévaut les libertés fondamentales n’existent pas. C’est un honneur et un devoir de RIPOSTE LAIQUE de rappeler cette évidence. Mohamed Sifaoui se trompe en attaquant de façon virulente les animateurs de Riposte Laïque et ne se rend même compte qu’il renforce par cette attitude délirante les islamistes radicaux.
Non Mohamed Sifaoui , il n’y a pas que les islamistes radicaux qui posent problème, c’est l’islam tout court qui pose problème.
C’est au nom de cette religion que des adeptes de cette confession ont décidé de lancer contre l’Occident une guerre sans merci.
Qui mène une croisade aujourd’hui ? Qui veut imposer sur notre sol la présence massive du voile et de la burka, toujours ces mêmes fondamentalistes religieux.

Riposte laïque ne mène pas une croisade contre les musulmans, mais tente d’alerter dans ses articles tous les démocrates de ce pays qu’il est de notre devoir de combattre l’offensive néfaste des islamistes radicaux qui n’acceptent pas notre République une et indivisible.
Personne ne nie le droit à chacun de pratiquer sa religion, à condition que celle-ci reste dans le cadre strict de la sphère privée.
La laïcité ne doit pas permettre tout et n’importe quoi. Les croyants et les non croyants doivent pouvoir cohabiter et vivre ensemble, à la seule et unique condition que les pratiques religieuses ne viennent pas perturber l’ordre public.
L’offensive des islamistes dans nos sociétés occidentales s’inscrit dans une stratégie de déstabilisation de nos démocraties.
En effet ceux-ci tentent de réintroduire dans le débat public, la prééminence que devrait avoir la religion sur le comportement des citoyens dans la vie de la cité.
Non Mohamed Sifaoui, nous ne voulons pas que notre pays la France se développe un communautarisme qui serait contraire au combat mené par les laïques depuis des décennies pour s’affranchir du dogme religieux de quelle que origine qu’il soit.
La loi de 1905 qui a permis la séparation de l’Etat et de l’Eglise ne doit pas être remise en cause.
Certains dans notre pays voudraient toiletter cette loi sous prétexte que celle-ci ne serait plus adaptée aux réalités sociologiques et culturelles actuelles de notre pays, tout comme un texte datant du 7° siècle n’est pas adapté au 21° siècle.
Nous devons nous y opposer fermement et ne renoncer en rien aux acquis de cette loi, qui a fait reculer dans les oubliettes de l’histoire les méfaits de la religion sur le devenir des hommes.
Devons nous te rappeler Mohamed Sifaoui qu’au cours de l’histoire de l’humanité les hommes ont fait la guerre au nom de la religion.
Nous voulons plus que le spirituel soit supérieur au temporel.
Oui le salafisme gangrène l’islam, mais nous ne voyons pas beaucoup de musulmans critiquer haut et fort et sans ambigüité cette idéologie fasciste.
Traiter d’idiots des personnes qui ne pensent pas comme vous, n’élève nullement le débat d’idées et fait apparaître la faiblesse et les contradictions de son auteur.
Nous n’avons jamais traité d’illuminé le Mohamed Sifaoui qui combat l’islamisme radical, car nous croyons juste sa détermination à combattre le fascisme vert.
Nous attendons de sa part qu’il respecte ses contradicteurs au lieu de les insulter.
Quand on insulte ses contradicteurs, c’est que l’on n’arrive plus à convaincre par les idées.
Pourquoi ne serait–il pas possible de critiquer le ramadan et de dire que cette pratique est obscurantiste ?
Il n’y a rien de raciste dans cette dénonciation, mais simplement la dénonciation d’une pratique que l’on peut juger archaïque de nos jours et bien souvent imposée aux musulmans.
Mais passons là cette polémique stérile sur le ramadan qui semble avoir été le prétexte que cherchait Mohamed Sifaoui pour s’en prendre à RIPOSTE LAIQUE.
Nous aimons Mohamed Sifaoui quand il se range du côté des démocrates et des hommes et des femmes qui veulent s’affranchir de toutes les oppressions dont sont victimes ses coreligionnaires dans les pays dominés par les illuminés d’Allah.
Mais nous ne comprenons pas du tout quand il prend la plume pour défendre les fidèles de Mahomet que nous aurions soi disant offensés en critiquant la pratique du ramadan et dont se revendiquent les islamistes radicaux pour perpétrer leurs exactions contre des victimes innocentes.
Nous ne lui dénions pas le droit de croire en un Dieu, mais qu’il nous laisse le droit de ne pas croire en une force divine qui se situerait au dessus de la justice des hommes.
N’oublions pas que les religions ont été créées par quelques érudits pour dominer le Monde et par la même les hommes.
Les religions ont ensanglanté notre histoire et il nous est permis d’en dénoncer les méfaits et les dégâts causés sur les sociétés humaines d’où qu’elles se situent sur la planète.
Demandez aux Iraniens ce qu’ils pensent du régime des mollahs, s’ils pouvaient s’en libérer, ils seraient les premiers à le faire.
Demandez à tous les peuples qui vivent sous la dictature religieuse, ce qu’ils feraient, s’ils pouvaient se débarrasser de ces régimes théocratiques.
Décidément Mohamed SIFAOUI, nous sommes déçus et consternés par ce texte qui est plein de haine et de ressentiment et ne sert nullement le combat juste que nous partageons contre l’islamisme radical.
Que nous ayons des divergences d’appréciation sur l’islam, cela ne devrait pas nous interdire pour autant de débattre de ces questions dans la sérénité et non pas dans l’invective.
Tant que les laïques resteront divisés, cela profitera à tous ceux qui voudraient que la morale religieuse prenne l’ascendant sur la morale républicaine.
Non Mohamed Sifaoui, tu te trompes en attaquant Riposte Laïque en te rangeant du côté des censeurs et de la pensée unique.
Nous souhaiterions que tu prennes position publiquement sur la mission parlementaire conduite par André Gérin chargé de travailler sur l’élaboration un projet de loi sur l’interdiction du port de la burka sur notre territoire, symbole de l’oppression et de l’asservissement des femmes et porte drapeau des islamistes radicaux , plutôt que de jeter ton venin sur Riposte laïque , qui ne mérite nullement tous les quolibets dont tu l’affubles.
Bien entendu, pour ma part je garde un excellent souvenir de notre rencontre et de l’aide que tu nous as apportée quand nous avons été confrontés à l’implantation d’une mosquée safafiste clandestine sur notre commune et je tiens à te préciser que nous avons eu la même aide de Pierre Cassen et de Pascal Hilout qui ont su au travers de Riposte Laïque relayer avec la même énergie notre combat contre l’obscurantisme.
J’ose croire que tu reviendras sur l’analyse fausse que tu portes sur ce journal libre démocratique et sans tabou et que nous pourrons nous retrouver dans la lutte difficile que nous devons mener ensemble contre la montée inquiétante de l’islamisme radical dans notre pays.
Fabrice Letailleur

image_pdf
0
0