Les femmes voilées, des Françaises vraiment comme les autres ?

Publié le 6 novembre 2019 - par - 13 commentaires - 1 420 vues
Share

Le voile islamique est une bannière pour le combat des femmes voilées contre la laïcité républicaine. Le combat des femmes voilées est un communautarisme de propagande musulmane affirmé et déguisé selon la taqîya, appelée قتﯿﻴّة†(taqīyya) en arabe. C’est une pratique de l’islam politique consistant à dissimuler les buts politiques pro-arabes de l’islamisation de la France. La taqîya de la propagande musulmane est une Pravda qui diffuse de fausses nouvelles, des Fake news, contre la mode de l’islamophobie grandissante dans le pays. Aujourd’hui, après tout ce que nous avons appris à propos de la taqîya de la propagande musulmane depuis des décennies, pourquoi encore tous ces mensonges ? Si l’on en croit ce que l’on veut nous faire gober depuis quelques décennies, à propos de l’islam religion d’amour et de paix, ce serait bien le cas. Donc il s’avère que la taqîya de propagande politique pro-arabe ment à propos de la religion musulmane.

Le combat des femmes voilées, qui relève de l’islamisme politique, menace-t-il la laïcité républicaine ? Il est temps de se demander sérieusement si les femmes voilées qui combattent pour l’islamisme politique sont « des Françaises comme les autres« . Le combat de la femme voilée a causé l’incident du 11 octobre au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. On se demande, au sujet du voile islamique : S’agit-il d’un accessoire de combat pour imposer l’islamisme politique comme le burkini, c’est-à-dire d’un déguisement de combat médiatique ? Le combat des femmes voilées, qui relève de l’islamisme politique, met en scène toute une propagande pour imposer dans la vie publique un signe d’appartenance, un signe de communautarisme, un signe de séparatisme, un signe religieux, et un signe de soumission de la femme et de la république.

Le voile est un symbole du combat en faveur de l’islamisme politique dans l’espace public. Il y a dans cette intentionnalité de combat politique un signe : la femme voilée est soumise et communautarisée, donc « non-française », selon l’expression d’Alain Finkielkraut, ce qui constitue une menace de la laïcité a priori.

Le combat des femmes voilées est la manifestation d’un projet politique sécessionniste totalitaire. Le voile est un symbole du combat pour imposer le vivre en marge des lois de la République et de les subvertir par la charia. Le combat des femmes voilées est la manifestation d’une transgression de la norme sociale.

Les revendications communautaristes sont les poisons de nos sociétés démocratiques !

Le voile est un symbole du combat en faveur de l’islamisme politique. On ne peut le réduire à un choix vestimentaire de la femme musulmane. Il est le symptôme de la propagande morbide de la nouvelle insécurité culturelle du Grand remplacement En Marche de Macron, en conformité avec la théorie du complot de l’Anti-France et du mondialisme totalitaire, le projet globaliste des milliardaires à la fois gigantesque et souterrain.

La disqualification de la vérité faite par Macron est toujours vide de sens avec « les bourgeois qui ne croient pas à l’immigration » et « les plus pauvres qui en sont le réceptacle ». Macron est totalement incapable d’une perception rationnelle de la réalité. Aujourd’hui, il faut savoir construire l’interprétation juste du combat du voile islamique comme symbole de l’islamisme politique. Il faut prendre au sérieux le combat des femmes voilées, ce communautarisme de propagande musulmane affirmé et déguisé selon la taqîya islamiste.

Les enquêtes d’opinion sur la laïcité ont montré l’incompatibilité de l’islam politique avec les valeurs républicaines. Une majorité de Français sont convaincus par la théorie de Houellebecq sur la soumission !

Le combat des femmes voilées pour l’islam politique veut changer la façon de vivre des Français. On n’est pas loin de la menace djihadiste, quand le voile de combat devient la preuve matérielle d’une subversion de la France par l’Anti-France de Macron. Cette vision réaliste du combat des femmes voilées pour l’islam politique est opposée à la propagande apocalyptique de l’islamophobie. Le Monde de gauche met en scène des personnalités, face à une « stigmatisation grandissante » des musulmans, qui appellent à manifester le 10 novembre contre l’islamophobie ! Le Monde avec AFP : « L’islamophobie en France est une réalité. »

La propagande islamo-gauchiste du Monde de gauche partisan veut dire « STOP à l’islamophobie » et à la « stigmatisation » grandissante des musulmans, après d’énièmes débats autour du voile. « La dignité (du voile de combat) des musulmanes et des musulmans est jetée en pâture, désignée à la vindicte des groupes les plus racistes qui occupent désormais l’espace politique et médiatique français », écrivent les signataires de cette tribune de Libération. La propagande islamo-gauchiste du Monde de gauche met en scène « l’humiliation d’une maman (voilée) et de son enfant par un élu RN au conseil général de Bourgogne-Franche-Comté », ou les « discours racistes qui se déversent sur nos écrans à longueur de journée, dans l’indifférence générale », ils appellent à mettre fin aux « violences et aux agressions contre (le combat des femmes voilées pour l’islam politique,) les musulmanes et les musulmans qui sont progressivement déshumanisés et stigmatisés ».

Parmi les signataires de cette tribune de Libération : La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, le secrétaire général de la Confédération générale du travail (CGT), Philippe Martinez, Rokhaya Diallo, Esther Benbassa, sénatrice Europe Écologie-Les Verts de Paris : « STOP aux discriminations qui visent des femmes portant le foulard (de combat), provoquant leur exclusion progressive de toutes les sphères de la société ! »

Si les réflexions de Zemmour trouvent un auditoire réceptif bien au-delà du Rassemblement national, c’est parce que cette substitution du Grand remplacement En Marche de Macron est de moins en moins considérée par l’opinion publique comme fiction signalée par Jean Raspail en 1973 dans Le Camp des saints.

L’identité française est aujourd’hui beaucoup altérée par la nouvelle insécurité culturelle du Grand remplacement En Marche de Macron qui s’infiltre irrémédiablement dans le pays réel. C’est pourquoi le voile de combat de l’islam politique est devenu le symbole du mal, à tel point qu’on en arrive à cette comparaison grossière et absurde avec un uniforme SS sur une télé de désinformation vulgaire en continu.

La solution ? Julien Suaudeau, sur Slate de la gauche bobo, nous refait le coup du dialogue du psy à 10 balles ! « Comment sortir de cette psychose nationale ? Le moyen le plus sûr de dépasser les préjugés, de comprendre ce qu’ils ont de faux, est d’abord de se parler. En écoutant l’autre, et non quelqu’un qui parle pour lui ou elle, mais aussi en lui confiant mes peurs, je me donne une chance plus grande de les relativiser qu’en restant dans ma caisse de résonance, à l’intérieur de laquelle le jeu de miroirs consiste à valider mon propre point de vue à l’infini, auprès d’une communauté de personnes qui pensent exactement comme moi. » (???)

« Compte tenu de l’antagonisme aménagé entre les groupes (Français vs non-Français, de souche vs migrants, Blancs vs Arabes, catholiques vs musulmans) et instrumentalisé par des éditorialistes (polémistes) et des politiciens qui soufflent sur les braises, nous sommes dans une situation où l’échange individuel est devenu impensable. C’est pourtant cette parole réelle qui doit se déployer dans toute sa diversité. » (???) En affirmant que le voile n’est pas souhaitable, même s’il n’est pas interdit, le ministre de l’Éducation nationale a ouvert la porte aux interprétations et aux dérives subjectives : il n’appartient pas aux chefs d’établissement scolaires ni aux élus de conseils régionaux de décider si un voile est acceptable ou s’il ne l’est pas. » (Slate)

Plus on parle du voile de combat de l’islam politique, plus on dénonce le Grand remplacement En Marche de Macron comme un combat anti-français et en rupture avec la laïcité de la république. Selon la propagande de l’islam politique, ces femmes militantes qui portent le voile de combat de l’islamisme seraient déclarées à tort coupables de soumission, de communautarisme, et de radicalisation ! Ben voyons !

Si le gouvernement est opposé à agir, c’est parce qu’il y a derrière l’interdiction générale des signes religieux la volonté de cibler ce signe particulier de la population arabo-musulmane qui se communautarise.

Le discours compassionnel des politiques et des médias se répète après chaque attentat djihadiste.

Contre le voile de combat de l’islam politique, l’esprit républicain de gauche est dominé par la volonté de ne rien faire. L’inaction politique de gauche est justifiée par la peur hypocrite de la discrimination !

Le combat des femmes voilées pour l’islam politique est celui d’une colonisation de l’espace public.

Beaucoup l’on compris comme Zemmour qui prédit la soumission des idiots utiles islamo-gauchistes.

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Jean-Louis

Qu’est ce que ça doit puer le rance dessous. En plus, elles sont france comme des hippopotames pour la plupart. Z’avez rien à craindre les rebeux, on va pas draguer vos « femmes », rien à craindre, vous pouvez même les laisser sortir seules dans la rue (bon pas trop près des écoles et des hôpitaux, les malades et les enfants c’est fragile devant un épouvantail)…

Jeanpeuplus

Le voile, c’est une des multiples formes de provocation musulmane, c’est tout simplement du militantisme islamique.
N’oublions jamais que la charia exige le djihad de chaque musulman: le djihad est un devoir religieux pour chaque musulman. Or le devoir de djihad se décline de diverses façons.

saurer

Les femelles voilées et les cafards qu’elles pondent tous les 9 mois, remigration totale,..

Charlie

Entièrement d’accord

allia

être contre les femmes voilées est légitime mais traiter des enfants de cafards c’est que tu est un bâtard

Jill

Quand j’entends parler de quotas pour l’immigration, la moutarde me monte au nez…
quota ? Oui… Zero.

Jeanpeuplus

On ne peut plus d’accord: des quotas, c’est déjà trop.

Jill

Les femmes voilées ne sont pas des Françaises comme les autres, vu qu’elles ne sont pas Françaises ;et ne sont déjà pas des femmes comme les autres… La France n’a rien à voir avec
l’Islam, ses adeptes non plus.

Mathilde Leseigneur

Elles ne veulent pas être comme nous…donc où elles se dévoilent ou mettent les voiles..

…….
. Dans un autre pays!!!!!

Charlie

Tout est dit

4711

NOOOOOOOON

Rems

En plus d’être voilées, elles sont moches avec leur gros Q……

.Dupond 1

Quand elles embarquent sur le bateau pour partir en vacances au bled elles s’habillent a l’europeenne …..le port du voile façon muzz est leur façon de nous narguer . Les ignorer et rester sourd a leurs larmoiements est la meilleures des défenses