Le communisme tuait avant et pendant le nazisme, et il a continué après…

Publié le 7 octobre 2017 - par - 46 commentaires - 2 098 vues
Share

Curieusement, à l’approche du 100e anniversaire de la Révolution d’octobre, les commémorations se font discrètes. Raison de plus pour rencontrer Bernard Antony, président-fondateur de l’Agrif, qui vient de publier « Le Communisme, 1917-2017 ». Et comme Bernard parle sans langue de bois, cela donne cet entretien passionnant…

Riposte Laïque : Vous publiez un nouveau livre, intitulé « Le Communisme, 1917-2017 ». Quelle a été votre motivation pour vous lancer dans ce travail ?

Bernard Antony : Elle réside dans le refus du mémoricide  que je crois conscient et organisé, du moins à certains niveaux, de cent ans d’abomination communiste non interrompue.

Une seule phrase, pourtant, suffit à l’expliciter : « C’est parce que, depuis plus de trente ans, le bolchevisme a proclamé que tous les moyens sont bons pour réussir ; c’est parce que la répétition constante du mensonge finit par donner une apparence de réalité aux faits les plus inexacts que le bolchevisme moderne est la plus gigantesque entreprise de dépravation de l’homme qui ait jamais existé ».

C’est un extrait du discours prononcé le 16 novembre 1948 à l’Assemblée Nationale par le ministre de l’Intérieur Jules Moch. Un grand homme à qui la France doit beaucoup. En parlant ainsi du communisme, cet homme, juif, socialiste, franc-maçon, héros de la guerre de 14, grand résistant et père d’un enfant résistant tué par les nazis, n’était pourtant pas suspect de vouloir banaliser le nazisme !

Mais ayant voyagé en URSS, il avait tout compris.

Compris non seulement que Staline et Hitler, selon l’expression du grand historien Pierre Chaunu, étaient « des jumeaux hétérozygotes » mais que le premier des deux, sorti du ventre atroce du léninisme, avait largement participé au développement du second en lui fournissant les deux piliers du système de déshumanisation communiste : la Tchéka et le Goulag.

Tchéka : modèle de la SS et de la Gestapo.

Goulag : modèle du système concentrationnaire nazi.

Quoique ni socialiste ni maçon, j’admire ce Jules Moch qui sut briser les grèves insurrectionnelles du PC et de la CGT sans état d’âme, ayant bien pesé ce qu’était le communisme. Et le communisme sur le monde, après les hécatombes staliniennes telles que le génocide par la famine en Ukraine, ça allait être notamment les dizaines de millions de morts de la démence maoïste, et le génocide cambodgien et toutes les autres exterminations de l’Extrême-Orient à l’Ethiopie.

Hélas, le système communiste perdure, enserrant toujours dans son carcan près du tiers de la population de l’humanité. Vingt ans après le livre noir du communisme de Stéphane Courtois, j’ai donc tenté la gageure d’exposer le bilan de ses cent ans d’oppression et d’exterminations avec désormais bien plus de cent millions de massacrés.

Riposte Laïque : Vous vous étonnez, dans ce livre, de la complaisance dont bénéficie le communisme, par rapport au nazisme, autre totalitarisme du 20e siècle. Mais certains vous diront que les communistes n’ont pas organisé la solution finale…

Bernard Antony : Il y a fort heureusement aujourd’hui, après le grand travail d’une Annie Kriegel, cette extraordinaire femme penseur et écrivain passée du communisme à l’anticommunisme et ayant retrouvé sa religion juive, de grands historiens juifs pour montrer l’égale perversion du communisme et du nazisme alors que, selon l’expression de Soljenitsyne « Le communisme tuait avant que le nazisme ne tue, il tuait pendant que le nazisme tuait, et il n’a cessé de tuer alors que le nazisme ne tuait plus ».

Citons donc ici au moins Simon Sebag Montefiore et son œuvre sur Staline et le scintillant Yuri Slezkine : « le siècle juif ». Mais, autant et plus même que le nazisme, le communisme a organisé non pas une « solution finale » sur le modèle d’ailleurs du génocide arménien par les Jeunes-Turcs, mais plusieurs « solutions finales ».

Il a en effet en quelque sorte « racialisé » des classes qu’il a autant exterminées que les nazis ont exterminé le peuple juif. Programme bien fixé dès octobre-novembre 1917 par le second de Lénine, créateur de la Tchéka, Félix Dzerjinski : «Ce ne sont pas des individus qu’il faut liquider mais des classes entières qu’il faut anéantir ». Et ce fut notamment la liquidation des classes bourgeoises et celle de cosaques et l’extermination des koulaks dans le Caucase et ailleurs mais surtout celle de la paysannerie ukrainienne dans le génocide par la faim « l’Holodomor »  avec plus de cinq millions de victimes dans la grande famine de 1932-1933, qui ne fut pas la dernière hélas.

Et de même, dans les phases infernales du « grand bond en avant » de la « campagne des cent fleurs » et de la « révolution culturelle » du maoïsme avec au total entre trente et quarante millions de morts. Il suffit de relire le Manifeste du Parti communiste pour comprendre vers quelle logique allait le marxisme avec les phrases de Marx sur « les classes qui cherchent à faire tourner à l’envers la roue de l’histoire ».

Quant à Engels, ne préconisait-il pas l’anéantissement des peuples rétrogrades tels que les Hongrois, les Serbes et les Croates, les Basques et les Bretons ?

Quant à Lénine, n’écrivait-il pas qu’il ne fallait pas hésiter, pour parvenir au triomphe de la révolution, à exterminer 90 % de la population ? Pol Pot fut sur cette ligne. On peut donc observer que si le nazisme mit atrocement en œuvre une « solution finale » pour le peuple juif, le communisme fit souvent de même pour les classes sociales « racialisées ».

Le mémoricide de fait quasi total de son œuvre gigantesque de mort est donc abominable et d’autant plus que, pour le perpétrer, on instrumentalise le génocide juif. Il n’est pour le vérifier que de comparer le nombre de films et de documentaires consacrés à l’exterminationnisme nazi et à ceux consacrés à celui du  communisme. La proportion est de cent à un !

N’est-ce pas là objectivement le fait d’un insupportable racisme mémoriel ?

Riposte Laïque : Serez-vous présents, le 14 octobre, au colloque sur les cents ans de communisme ? En êtes-vous l’organisateur ?

Bernard Antony : Oui, bien sûr, je serai présent à ce colloque ! Mais c’est mon ami Guillaume de Thieulloy, directeur du « Salon Beige » et de l’hebdomadaire « Les quatre Vérités » qui en est l’organisateur pour le Comité Soljenitsyne dont je suis. Je l’appuie donc totalement.

Riposte Laïque : Profitons de cet entretien pour évoquer l’actualité. Vous avez poursuivi devant les tribunaux, avec l’Agrif, Houria Bouteldja, pour ses propos sur « Nique la France ». Et aujourd’hui, les Indigènes de la République ont une députée avec Danièle Obono, élue chez les prétendus « Insoumis ». Elle se distingue par ailleurs à chaque passage sur les médias, depuis son élection. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Bernard Antony : « Prétendus insoumis » en effet, vous le dites très bien !

En réalité, ces prétendus insoumis sont dans une totale soumission au conformisme de l‘antiracisme qui, comme je n’ai cessé de le répéter depuis des années, est « un racisme en sens contraire ». Ils sont sous la schlague de l’idéologue du racisme anti-blanc de l’islamo-gauchiste, l’Algérienne Houria Bouteldja.

On vient de le voir, leur abjecte complaisance collaborationniste va jusqu’à « comprendre » les crimes de l’égorgeur, « État islamique », des jeunes filles de Marseille !

Et comme je l’ai dit dans le communiqué que vous avez répercuté – ce dont je vous remercie – certains s’efforcent de relativiser cette atrocité en l’imputant à un phénomène psychiatrique de mimétisme. Ces ignares ne voient pas que toute la question de l’islam, c’est en effet celle du mimétisme : c’est l’exemplarité des actes du prophète Mahomet qui fut notamment, à Médine,  selon les hadîths et la Sira, l’égorgeur du millier d’hommes de la tribu juive des Banu Qorayza qu’il avait décidé d’exterminer.

La grande historienne juive de l’islam, Bat‘Ye Or, a ainsi pu exprimer « Je ne suis pas chrétienne mais je dois dire la vérité que lorsque des chrétiens massacrent, ce n’est pas du tout en imitation de Jésus-Christ ; en revanche lorsque les musulmans égorgent, c’est sur le modèle de Mahomet ».

Une bonne nouvelle maintenant pour l’AGRIF : la cour de Cassation vient de rendre une décision cassant l’arrêt de la Cour d’Appel qui nous avait déboutés de nos poursuites contre les auteurs du livre raciste « Nique la France » concocté et diffusé par l’organisation d’Houria Bouteldja. Le procès viendra le 10 novembre 2017 devant la cour d’appel de Lyon.

Riposte Laïque : Après la sortie de ce livre, quels sont vos prochains combats ?

Bernard Antony : Je médite pour une large diffusion, un document simple, bâti sur des extraits significatifs, irréfutables, référencés, des textes (Coran – Hadîths) qui nourrissent depuis plus d’un millénaire le mimétisme islamique. Pour combattre la débile ritournelle politicienne de la distinction de l’islam et de l’islamisme.

Car ce qu’il ne faut pas confondre avec l’islam, fût-il plus ou moins jihâdiste, ce sont tous les musulmans. D’ailleurs, un grand nombre aujourd’hui quittent l’islam lorsqu’ils s’aperçoivent de la logique massacreuse de ses textes fondamentaux d’où procède la charia.

Ainsi en est-il de ces amis fraternels d’origine arabe, berbère ou iranienne avec qui je milite contre cette théocratie totalitaire qu’ils ne supportent plus. Ils sont comme nous affligés en entendant les débiles qui ne mettent en cause que « l’islam politique ». Car « l’islam politique », c’est exactement comme « l’eau mouillée » !

Riposte Laïque : Quelque chose à ajouter, Bernard ?

Bernard Antony : Par-delà tout ce qui nous différencie, je salue votre courage et je vous dis toute mon amitié.

Propos recueillis par Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
MARC FRITZ

En fait, nul besoin de se lancer dans un décompte macabre ( les chiffres, méfiez vous en nous avertissait un sulfureux historien dans les années 80!)…l’important c’est que :
-Partout ou il s’est installé, le communisme a signifié la misère pour tous et la mort pour les opposants
-Partout ou il est installé, l’Islam génère des sociétés paranoïaques, liberticides, hégémoniques et incapable de créer la moindre richesse (le pétrole, c’est nous!)
Si on devait prendre une référence religieuse, l’Enfer sur terre existe, ce sont les pays communistes et les pays musulmans…D’ailleurs qui veut y vivre????

Lionel

Vous dites que les pays musulmans seraient « incapables de créer la moindre richesse (le pétrole, c’est nous!) ».
Donc vous confirmez l’idée que ces pays ont subi la présence occidentale qui a imposé un modèle de développement à son profit. Mais faut-il en être fier (« c’est nous! »)?
L’immense majorité des pays musulmans ont en effet été des colonies européennes; imaginez si ces pays avaient pu se développer progressivement, normalement, en maîtrisant leurs ressources, sans être bouleversés par l’avidité de puissances étrangères.
Peut-être qu’aujourd’hui il y en aurait moins qui voudraient quitter leur pays pour tenter leur chance ailleurs.
Ah oui au passage ça montrerait que la religion a un rôle très secondaire dans tout ça… mais ce n’est peut-être pas ce que vous vouliez dire.

MARC FRITZ

L’Islam, un rôle secondaire dans le sous développement??? vous délirez!!!

« C’est la faute à la colonisation », refrain favori des communistes…Archi faux comme tout ce que les communistes ont affirmé pendant des décennies…Jamais ces pays n’ont été aussi sûrs, prospères que du temps de la colonisation ( cette dernière a juste été une catastrophe pour l’Europe!)
Je souhaite d’ailleurs que la France termine sa décolonisation, en donnant son indépendance( la vraie, pas celle ou nous continuons à payer les factures!) à la Martinique, la Guadeloupe, la Réunion…

Ras-poutin

Et quoi plus, la Réunion !… La Réunion n’avait aucun habitant quand la France s’y est installée (elle fut alors appelée l’île Bourbon). Alors, qui y a-t-elle colonisé ? Les étrangers qui sont venus s’y installer ensuite et à qui elle a évité de crever de faim ailleurs ?

Paskal

A ce compte-là, Cuba ou Porto Rico n’étaient pas vraiment non plus des colonies espagnoles, les aborigènes ayant été complètement exterminés ou assimilés comme aux Canaries.

victoire de Tourtour

Si tous les pays colonisés au cours de l’histoire avaient perdu leurs facultés cognitives , l’humanité en serait encore au néolithique. La péninsule ibérique, le sud de la France, le sud de l’Italie, la Grèce, ont subi le joug féroce des musulmans, Ils ont réussi à s’en débarrasser et n’en sont pas ressortis débiles.

Lionel

Mon message est pourtant clair: je parle de « colonies européennes », donc du XIXème.
Si pour vous la colonisation du XIXème c’est la même chose que les conquêtes du Moyen-Age, je ne suis pas sûr que vous soyez le mieux plaçé pour donner des leçons d’histoire.

Paskal

Qu’est-ce que c’est que ce délire ? La Turquie, l’Iran, l’Afghanistan, n’ont jamais été des colonies. Le Maroc n’a été colonisé que tardivement. L’Egypte n’était pas à proprement parler une colonie, ni l’Irak ou la Syrie (ils avaient été des colonies ottomanes, l’Irlande, la Corée du Sud ont été colonisées, elles n’en sont quand même pas là).
En faisant croire que la réponse à tout est dans le Coran, l’islam stérilise complètement la pensée. Mahomet a cru bon de dire (hadith) que toute innovation était égarement et que l’égarement conduisait en Enfer !

Lionel

1. J’ai dit « l’immense majorité », pas « la totalité ».
2. L’Egypte a été sous tutelle britannique de 1882 à 1956.
3. Le Maroc sous protectorat français, « tardivement » ou pas.
4. Dire que l’Irak et la Syrie n’ont pas été sous domination européenne est la preuve que vous n’avez jamais entendu parler des accords Sykes-Picot. La simple forme des frontières de ces pays aurait pourtant dû vous mettre la puce à l’oreille.
5. La comparaison avec la Corée du Sud est discutable puisque le pays a bénéficié d’un soutien américain considérable dans un contexte de guerre froide pour se restructurer.
6.Quant à l’exemple de la Turquie que vous citez, il montre justement qu’un pays musulman peut être dynamique (3% de croissance du PIB en 2015, 7ème puissance européenne), ce qui contredit votre opinion.

victoire de Tourtour

Dans la mesure où les mahométans reprochent encore et toujours aux Occidentaux les Croisades – en en omettant du reste les causes – au point de nous appeler « les Croisés », je ne vois pas pourquoi nous ne reprocherions pas aux mêmes mahométans les dévastations et massacres qu’ils nous ont fait subir.
Et je vous rappelle que la Grèce n’a réussi à se débarrasser du joug ottoman qu’en 1827 (Navarin).
« Les Turcs ont passé là. Tout est ruine et deuil… »

Lionel

Si votre argument fondamental contre les musulmans c’est ce qu’ils ont fait au Moyen Age, on va vite tourner en rond…
Quant à dire: je le fais parce qu’ils le font, c’est se mettre au niveau de ceux qu’on dénonce. Ne faudrait-il pas être plus ambitieux?

victoire de Tourtour

Ai-je dit qu’on a colonisé parce qu’ils l’ont fait ? Point du tout. Je ne vous rappellerai pas pour quelle raison nous sommes partis en guerre contre l’Algérie. Ni , dans un tout autre registre, le beau discours de Jules Ferry à l’Assemblée (en 1885 si ma mémoire est bonne), qu’il était du devoir des « races supérieures » d’apporter les Lumières, le Progrès aux « races inférieures ». Même prêchi-prêcha onctueux de la part de Léon Blum. Le sublime discours humaniste a bon dos depuis pas mal de temps et se porte toujours bien.

Lionel

je parlais de votre message, Tourtour: vous avez dit: « pourquoi nous ne reprocherions pas aux mêmes mahométans les dévastations et massacres qu’ils nous ont fait subir. »
Et en plus vous parliez du Moyen Age alors que là vous passez à Ferry, Charles X et même Blum. On s’y perd…

victoire de Tourtour

Ce qui s’appelle l’art de faire des connexions, d’établir des rapports , des relations, des comparaisons: c’est l’intérêt de ce qu’on appelle « la culture générale »…

Lionel

Ah oui, comme ceux qui voient des complots partout?
Vous voulez m’apprendre le sens de « culture générale »? Permettez-moi de vous apprendre celui d' »anachronisme »: attribuer à une époque ce qui appartient à une autre.

Simone GUTIERREZ

Désolé , Lionel !
Mais il me faut beaucoup d’ imagination pour concevoir que  » si ces pays avaient pu se développer normalement en maîtrisant leurs ressources  » , etc , etc , ….
Tout le problème est là ! L’ islam , cette effroyable machinerie à rétrograder , a fait perdre au moins 1000 ans de civilisation aux pays musulmans , lesquels étaient incapables ( et le sont encore ) de rivaliser avec un Occident qui brûlait les étapes .
C’ est là tout le drame de personnes comme Jack Lang ou Mélenchon qui font semblant de ne pas comprendre cette évidence .

Lionel

C’est vrai que quand on compare les photos de Kuala Lumpur (la Malaisie et un pays musulman) et celle de Sofia (la Bulgarie est un pays chrétien), on voit bien que « l’islam est incapable de rivaliser »!
http://www.ohsem.me/wp-content/uploads/2013/11/KualaLumpur_Skyline.jpg
https://www.bing.com/images/search?view=detailV2&ccid=U4A0i0IQ&id=C05389520C5A8B7F0EF54C1802E005085FC337FA&thid=OIP.U4A0i0IQlL1fVN02rsqbvwEsCX&q=skyline+sofia&simid=607997904392294183&selectedIndex=17&ajaxhist=0

Paskal

Sauf qu’en Malaisie, c’est la communauté chinoise (40% de la population, davantage à Kuala Lumpur) qui fait bouillir la marmite, sans compter que l’islamisation des Malais reste, jusqu’à présent tout au moins, relativement superficielle.
Vous oubliez que la Bulgarie a été colonisée pendant plusieurs siècles par les Ottomans (comme l’Albanie qui est le pays le plus arriéré d’Europe du fait que la majorité de la population a été islamisée).

Lionel

Donc vous admettez que c’est bien la colonisation qui est à l’origine du problème, et pas la religion dominante de la population du pays.
Vous êtes donc d’accord avec moi!

Paskal

Au risque de me répéter, l’Irlande, ce n’est pas l’Albanie. La Corée du Sud, le Vietnam, ce n’est pas l’Algérie. Tous ces pays ont pourtant été colonisés.

dufaitrez

Le Guiness des Records de morts au 20° Siècle (80 M, Nazis, 100 M URSS) n’est pas prêt de se refermer !
Combien au nom de l’islam au 21° ??

JILL

L’islam tue depuis 14 siècles …80 millions de morts en Inde entre autres;sur 500 ans c’est vrai ;en gros des ans 1000 à 1500 …mais les capacités de destruction n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui .

bm77

Le problème est que l’idéologie du communisme en elle-même n’est pas contestable puisqu’elle promet aux plus pauvre de retrouver une dignité à travers un destin commun,
c’est comme l’anti-racisme! C’est pas bien d’être raciste.
Sauf que dans les pratiques de l’une et l’autre cela débouche sur du totalitarisme parce que l’homme étant faible il va se laisser aller à ses penchants les plus liberticides.
Dans le communisme celui qui doute de la réalisation de cette idéologie est un traitre à l’idéal révolutionnaire, celui qui pense que les loi anti racisme sont faites pour empêcher de dire des vérités qui dérangent sont des fachos ou des factieux.
Elles remplacent le catholicisme avec son lot d’hérétiques et d’inquisition ce qui est commode pour les politiques corrompus par l’Islam;

Savonarole

Toutes les idéologies égalitaristes ne peuvent être qu’un nivellement par le bas. S’il est possible de freiner et de diminuer (voire exterminer) les talentueux, il est totalement impossible d’élever les abrutis. CQFD.

Dunois

Je vous cite : « D’ailleurs, un grand nombre aujourd’hui quittent l’islam lorsqu’ils s’aperçoivent de la logique massacreuse de ses textes fondamentaux d’où procède la charia. ». Ca, c’est de la daube ! Un musulman ne peut pas quitter l’islam et vous le savez. Il se met alors dans l’état d’être une victime de cette merde verte. Tous ceux que je connais crient haut et fort des conneries auxquelles plus personne ne croit. En petit nombre, ils rasent les murs et en nombre suffisant, ils ont juste le « courage » des lâches pour tuer des gens sans défense et innocents de tout crime. L’islam est une saloperie et les musulmans aussi. Il n’y a pas à revenir sur cette certitude.

Paskal

« Un musulman ne peut pas quitter l’islam » Qu’est-ce que c’est que ce délire ? Certes, ce peut être dangereux mais plusieurs contributeurs de RL sont issus de familles musulmanes.
Vous ne connaissez pas ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ayaan_Hirsi_Ali
http://lesobservateurs.ch/2016/10/21/pour-un-monde-sans-islam-interview-temoignage-de-lalgerienne-aquila/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Karim_Ouchikh

Paskal

Engels a effectivement préconisé l’extermination « progressiste » des Bretons et des Basques (dans le cas où ils auraient le mauvais goût de refuser l’assimilation complète) mais certainement pas des Hongrois:
https://www.marxists.org/francais/engels/works/1849/01/fe18490113.htm
Inutile d’en rajouter !
Un marxisme simplifié a été pour les secteurs les plus durs, les plus radicalisés de la bourgeoisie russe (et espagnole) ce que la démocratie a été pour la bourgeoisie française et ce qu’a été le protestantisme dans sa version puritaine pour la bourgeoisie anglaise.

Yves ESSYLU

La situation actuelle de la France est directement issue du tapis rouge offert par de Gaulle en 1945 à ceux qui ont applaudi à l’arrivée des allemands en 1939 puisque les institutions marxisées de la république n’ont depuis lors pas cessé de formater les esprits pour promouvoir la lutte des classes, laquelle a abouti au chômage de masse constaté, et au cosmopolitisme grâce à l’autre idéologie internationaliste qu’est l’islam par l’importation d’un lumpen électorat musulman destiné à assurer le maintient des gamelles marxistes

patphil

« « C’est parce que, depuis plus de trente ans, le bolchevisme a proclamé que tous les moyens sont bons pour réussir ; c’est parce que la répétition constante du mensonge finit par donner une apparence de réalité aux faits les plus inexacts  »
changer bolchévisme par islamisme !
khrouchtchev prétendait conquérir le monde, el baghdadi aussi….

Pr Dr A.RENOUX

A RAPPELER: le bourreau pol pot MEMBRE DU PARTI COMMUNISTE FRANCAIS!!!
Pr Dr A.RENOUX

JILL

Sartre a fait la loi en France pendant presque trois decennies .Ce salopard est bien oublié aujourd’hui,et on ne peut que s’en réjouir .

JILL

En effet,le communisme tuait avant,pendant,et après le nazisme ;et …il tue toujours .

victoire de Tourtour

Il a même trouvé un exécuteur des basses oeuvres :l’islam.

wolfred

rien a dire de plus , 100 millions de morts ! et dire que ça existe encore en France !!!!

BALT

Bernard Anthony, bravo pour toutes ces explications et bravo pour votre action.

Lionel

Marx parle des « classes qui cherchent à faire tourner à l’envers la roue de l’histoire »: en quoi est-ce un appel au massacre? C’est seulement une référence théorique à une vision hégélienne et dialectique de l’histoire.
Quant à citer un anticommuniste, s’exprimant dans un contexte manichéen de guerre froide, pour dénoncer le communisme, c’est assez facile…
Par ailleurs je suis étonné par ce « mémoricide » à sens unique. Sans même parler des innombrables ouvrages sur le communisme et ses atrocités, il n’y a pas si longtemps de grands historiens (depuis reconnus) ont été interdits de publication en France car soupçonnés d’être trop proches du marxisme par un milieu éditorial très anticommuniste: cela contredit totalement l’idée de « mémoricide organisé » des crimes du communisme.

Yves ESSYLU

il faut être d’une parfaite mauvaise foi pour ne pas constater la différence de traitement entre Nazisme et marxisme, les deux étant pourtant de même origine,
les journaux de 1953 montrent le « désespoir » des sous merdes bolcheviques lors du décés de leur idole staline

Lionel

Il faut être d’une parfaite mauvaise foi pour mélanger marxisme, communisme, stalinisme et bolchevisme.
Marx n’ayant jamais cherché à avoir le pouvoir pour lui-même, il est normal de faire une différence entre marxisme et nazisme. Peut-on comparer une théorie et une pratique? Avec « stalinisme » je ne dirais pas la même chose.
Quant à la prétendue origine commune, je ne vois pas de quoi vous parlez: entre une théorie qui se veut universaliste créée dans l’Angleterre victorienne et une théorie raciste de l’Allemagne des années 20-30, les différences de contexte sont considérables.
Enfin, le PC de l’URSS ne portait plus la mention de bolchevik après 1952. Et je ne vois pas en quoi le fait que des membres du PCF aient pleuré Staline soit une preuve que « nazisme et marxisme » sont la même chose.

Yves ESSYLU

Quelle est l’idéologie commune entre socialisme et communisme sinon le marxisme ? c’est à dire lutte des classes et internationalisme.
C’est comme quand on parle d’islamistes au lieu de dire musulmans.

MARC FRITZ

Ce qui me consterne, c’est de voir de très nombreux patriotes acceptés docilement le principal diktat intellectuel du camp d’en face:
– choisir comme référentiel du Mal absolu le nazisme et le fascisme.
Désolé, mais le Mal absolu, s’il doit en avoir un:
– c’est dans le passé, le communisme et de nos jours, l’islamisme!
Jadis, l’internationale communiste et ses « camarades »…aujourd’hui l’Oumma et ses « frères »…Une origine radicalement différente mais que de similitudes sur le reste!

MARC FRITZ

Acceptés: quelle horreur! accepter

victoire de Tourtour

 » Une origine radicalement différente » Voire…

Francky

L’islam a ceci de commun avec le communisme que ces deux ideologies sont mortiferes, et responsables de centaines de millions de morts.
100 millions de morts en 100 ans pour le communisme
500 millions de morts en 1400 ans pour l’islam.

Si le communisme avait tenu autant que l’islam, la vie sur terre aurait ete eradiquee…

Allobroge

Et on attend toujours un procès type « Nuremberg » pour faire condamner une bonne fois pour toute cette abomination communiste que certains s’obstinent à nous dire que ce fut globalement positif et même que Lénine n’était pas communiste !

Vincent L.

Jamais, il y aura un tel procès. Trop de personnes bien pensantes ont baigné dans cette idéologie. Quand on voit un Jospin dire fièrement qu’il a été trotskiste, c’est proprement renversant. Et il vous dira tout aussi connement qu’il en a rien à faire que la France deviennent musulmane. Je m’inquiète beaucoup sur la santé mentale de certains bacc +10

victoire de Tourtour

Moi aussi: j’ai quelques specimens de ce tonneau dans ma famille, prétentieux, hors sol, et définitivement fâchés avec la réalité. On leur fait manger un infâme brouet, ils prétendent que c’est du caviar.