C’est grâce à Fatima que je suis devenu islamophobe

Publié le 4 janvier 2016 - par - 51 commentaires - 4 295 vues
Share

voileebbr

Laissez-moi vous conter une toute petite histoire, mais vraie…

J’avais 23 ou 24 ans, c’était en 1968 ou 69, à Binche, au Derby. J’étais un des premiers disc-jockeys de cette époque où les Rolling Stones, Beatles, Creedence Clearwater et autres James Brown étaient à leur sommet.

Fatima – il s’agissait d’une jeune Algérienne – faisait partie de celles qui trichaient sur leur âge pour entrer au dancing. Elle avait 17 ans, elle était fraîche et magnifique avec ses grands yeux et ses splendides cheveux noirs…

C’était un simple flirt, une liaison du genre « fleur bleue ». À cette époque, j’étais très attiré par la différence et nos conversations étaient plutôt orientées sur la connaissance de l’autre. D’autre part, je connaissais d’autres filles disons… plus averties, car vers 18 h, quand le dancing se remplissait, nous étions obligés d’inviter les moins de 18 ans à sortir.

Notez qu’à cette époque, filles et garçons du Maghreb n’avaient qu’une envie : vivre à l’occidentale, vivre notre vie. Vivre une sorte de « rêve américain » à l’européenne. Mais l’imprégnation culturelle – ce conditionnement – reste toujours bien plus forte que la raison chez les gens peu compliqués.

Ainsi, lors d’une conversation avec Fatima, troublé par une de ses remarques – j’ai oublié laquelle – j’ai lui ai avancé quelque chose comme ceci : « Mais ne trouves-tu pas que nous sommes très ouverts et généreux avec vous (les migrants) – tu habites une maison sociale, tu vas à l’école, ton père perçoit les allocations familiales, vous avez une bonne couverture sociale et vous ne devez rien faire en échange… »

Je n’ai pas pu terminer. Car du haut de ses 17 ans, Fatima a éclaté d’un rire sincère et candide… Elle m’a dit :

« Mais Pierre, ce n’est pas vous qui voulez cela ! C’est Allah. Vous faites cela parce qu’ Allah le veut… »

Fin de l’histoire…

À ce moment même, j’ai su que j’étais confronté à quelque chose qui dépassait toute notre logique laïque ! Non pas la volonté d’Allah, mais la foi aveugle du musulman en son Dieu. J’ai perçu toute l’écrasante puissance de l’Islam, son pouvoir de persuasion, l’occultation de la logique que cette idéologie engendre.

Cette perception, cette compréhension de la pensée du musulman et de l’Islam n’ont fait que s’approfondir en moi d’année en année, jusqu’au jour où, pour savoir une fois pour toutes, j’ai lu le Coran. Et là, je n’ai plus eu aucun doute …

Il faut savoir que, pour les musulmans, les versets du Coran ont été révélés à Mahomet par l’ange Gabriel. Les textes sont donc la pure parole d’Allah. Ils sont de Dieu. Cette affirmation implique un interdit définitif : on ne peut toucher à la parole de Dieu. Le Coran ne peut donc absolument pas évoluer ni être adapté, au contraire d’autres religions qui évoluent avec le temps.

Aujourd’hui, chez nous en Occident, ce sont les descendants des immigrés musulmans de seconde et troisième génération qui sont à la recherche d’une identité communautaire plus forte. Ils éprouvent une certaine nostalgie à l’égard d’un passé qui n’est pas le leur. Si cet état d’esprit s’allie au désœuvrement, alors tout devient possible. Ces nouveaux musulmans s’enfoncent dans un intégrisme aigu dans lequel ils n’entretiennent que ce qui leur convient…

Ceux qui croient en l’islam trouvent nos efforts à leur égard, normaux. Car ils sont sincèrement convaincus que nos actes nous sont dictés et imposés par leur Dieu. Nous sommes des infidèles, des mécréants, des damnés. Comme nous le verrons plus tard, tout cela est écrit dans le Coran. Victime de ce conditionnement, le croyant musulman n’a que mépris pour le non-musulman.

À ses yeux, nous sommes les souchiens, les Belges, les Français de souche. Nous ne sommes que les valets damnés d’Allah. Et notre vie ne vaut RIEN à leurs yeux. Pour le musulman, tuer un chrétien, un juif, un mécréant, c’est s’assurer le paradis. Encore une fois : c’est écrit très clairement dans le Coran.

Cette attitude propre aux seuls musulmans, ce sentiment qu’ils ont de jouir d’un privilège absolu, élitiste et divin, ce sentiment de supériorité mêlé à l’acceptation de la soumission absolue à Allah, la certitude qu’il agit et reçoit du seul vœu d’Allah, qu’il est déresponsabilisé, je l’ai nommée « le Complexe de Fatima ». Car ce que Fatima m’a dit il ya plus de quarante ans en est la parfaite démonstration. Ce dangereux complexe de supérioté est propre aux seuls musulmans et la manifestation de ce complexe est la manifestation d’un mental inébranlable. C’est tellement vrai que l’islam, outre être une religion, est un mode de vie dicté par le Coran.

Le terme « islam » est le nom donné à la « religion musulmane ». Par définition, un islamiste n’est rien d’autre qu’un fidèle à la religion musulmane. C’est-à-dire un musulman.

L’islam impose la charia (loi coranique) et ses tribunaux islamiques. Il y en a déjà en Angleterre.

Cette religion est prisonnière de textes qui forment ses lois et qui ont été écrits d’après les dires d’un chamelier analphabète qui s’est dit visité par l’ange Gabriel, au 7ème siècle, dans un désert peuplé de pillards idolâtres.

J’exagère pensez-vous ? Vous êtes choqués par mes propos ?

Hé bien nous allons bien voir… En lisant ce qui va suivre et qui est aisément et totalement vérifiable, vous comprendrez pourquoi je suis devenu islamophobe.

Issu d’une famille chrétienne comme beaucoup de mes contemporains, j’ai dû assister à la messe jusqu’à l’âge de 12 ans, en 1957. Par la suite, je suis devenu rapidement agnostique. Par raison.

Aujourd’hui, la progression pandémique de l’islam fait peur. À la différence du communisme, l’islam ne peut être contenu par des murs, des grillages et même des frontières. Il se transmet par l’écrit et la parole. Et au contraire des virus, il est discriminatoire, car il ne s’adresse qu’à certaines cibles. C’est écrit dans le Coran : « Allah choisit ceux qu’il égare » (sourate 6, verset 39).

C’est aussi à cause de tout cela que je suis devenu islamophobe.

C’est mon droit d’avoir peur, d’éprouver du dégoût… Il y a des claustrophobes, des arachnophobes, etc. Qu’ils aient tort ou raison, nul ne les blâme pour leurs phobies.

Ne me blâmez donc pas pour la mienne…

D’une part, c’est Fatima, cette jeune musulmane, qui m’a induit bien involontairement cette prise de conscience.

D’autre part, la peur serait-elle devenue soudainement interdite ? Serait-elle soudainement devenue délit, depuis l’islamisation ?

En conséquence, j’ai choisi de combattre l’idée, pas l’homme. Car le croyant n’est que le jouet de l’idéologie. Et en fin de compte, c’est lui qui en est la première victime. Le musulman est prisonnier de sa croyance. L’adhérent à une secte, à un dogme religieux quelconque, n’est plus qu’une marionette, un instrument…

Les idéologies, les dogmes, donc les religions, fomentent la haine et la division des peuples. Elles sont aussi la cause de la mort de millions d’innocents…

Combattre l’islam n’est en rien raciste. Car l’islam n’est pas une race. C’est un dogme définitivement figé dans un écrit vieux de 1400 ans et dont le texte ne peut souffrir d’interprétation ou d’évolution.

Pour ce faire, la seule arme dont nous disposons, c’est l’éducation laïque et, en apparent paradoxe, le refus absolu du dialogue…

Ce texte est un extrait de mon travail titré « Islam & Coran » et publié en 2010.

Pierre Malak

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Herbert Sogno

Magnifique explication, brillante analyse, croustillante anecdote. Je pense que de nombreuses personnes pourraient en rapporter de la sorte qui prouvent l’envoutement totalement pathologique de la foi musulmane, qui les rend complètement fatalistes, considérant que tout ce qui se produit est la volonté d’Allah.

On est réellement dans le champ psychiatrique du délire. C’est pour ça que N’IMPORTE QUEL musulman qui s’est demandé deux heures avant « Allah, faut-il que je fasse le jihad ? » et qui tout d’un coup voit une opportunité qu’il prend pour une réponse positive devient un meurtrier en puissance, et que nous ne sommes plus en sécurité nulle part, sauf encore juste un peu parce que la majorité d’entre eux pense que l’heure du grand soir n’est pas encore venue.

On n’a pas besoin de refuser le dialogue : il est impossible. Tous les muz intervenus ici ne proposent que surdité.

jino

« Le croyant n’est que le jouet de l’idéologie et en fin de compte, c’est lui qui en est la première victime. Le musulman est prisonnier de sa croyance ».

J’ai bien aimé votre texte mais par pitié, épargnez nous la phrase très à la mode chez les collabos immigrationnistes suceurs d’islam: « les premières victimes se sont les musulmans », ça commence à être vraiment fatigant.

Herbert Sogno

@ jino

Vous n’avez pas compris le sens donné par l’auteur à cette phrase. Ici, il ne parle pas des actions terroristes dont seraient victimes des musulmans ( victimes collatérales trop « modérées » ) mais de l’emprise psychique de la foi dont le croyant est la première victime.

Pierre Malak

Merci pour votre lucidité.

jino

@Herbert
Vous faites erreur, j’ai très bien compris le sens de cette phrase mais je pense que l’on peut se libérer de la pression idéologique de cette religion débile comme de toute autre si on en a vraiment la volonté. La plupart des musulmans se complaisent dans cette idéologie par pure paresse intellectuelle, cela leur évite de penser par eux-mêmes et de raisonner. Ils ne sont victimes de rien à part de leur connerie.

hathoriti

Si c’est grâce à la réflexion de votre fatima que vous êtes devenu islamophobe, c’était donc la volonté d’allah ! Il vous mettait en garde par musulmane interposée ! Ah! Le brave type ! Pardon…le brave dieu ! Bel article, Pierre, j’adhère !

Auguste

Tout vient donc d’Allah un dieu inexistant. Rien à faire contre la bêtise.

Pivoine

« Cette religion est prisonnière de textes qui forment ses lois et qui ont été écrits d’après les dires d’un chamelier analphabète qui s’est dit visité par l’ange Gabriel, au 7ème siècle, dans un désert peuplé de pillards idolâtres. »
Vous êtes têtu, M. Malak. Lisez la Bible, et pas en diagonale, et ensuite relisez le Coran. Et vous constaterez qu’il reprend à 90 % les écrits bibliques, et même les récits déclarés apocryphes…
Je vous mets au défi de m’expliquer comment un Arabe analphabète a pu avoir accès aux écrits religieux, détenus par les rabbins, et les lire…
Mais poser la question, c’est déjà y répondre.
P.S. Il y a une vidéo de Sami Aldeeb à ce sujet, où il démontre que le coran n’a pu être rédigé que par un… rabbin.

BALT

Vous donnerez les références de cette vidéo dans votre prochain commentaire.
Pivoine, c’est vous qui êtes têtu . Je vous mets au défi de prouver ce que vous avancez!

Pivoine

Si vous voulez des preuves de ce que j’avance, vous n’avez tout simplement qu’à lire la Bible, qui fut quand même rédigée bien avant le coran. Lisez attentivement le Pentateuque, et vous pourrez faire des comparaisons.
En +, on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même…
Bien sûr cela vous prendra du temps, mais c’est nécessaire. Tous ceux qui ont lu les deux livres « saints » sont unanimes : le coran vient de la bible !

Pivoine

Voici le lien :
https://www.youtube.com/watch?v=9MO-6eshm7A
Il est interrogé pour le site « Enquêtes & Débats ». C’est à partir de 15’40 qu’il démontre que le coran a été rédigé par un rabbin « défroqué ».
Lui qui connait bien la bible, ainsi que les récits apocryphes, fait les comparaisons qui s’imposent. D’ailleurs les historiens de l’islam sont étonnés de ce qu’un Arabe connaissait aussi bien les textes sacrés hébraïques…
Faites des recherches, il y a d’autres vidéos où certains n’hésitent pas à dire que l’islam est une création juive (ils ont lu et la bible, et le coran).
Je ne vois pas pourquoi cela gêne tant d’islamophobes que d’admettre une telle vérité…

Herbert Sogno

Mais oui bien sûr, Pivoine a raison, le coran primitif, antérieur à la naissance de Mahomet, a été écrit en aramééo-syriaque par une secte de nazaréens ( juifs convertis au christianisme ) et est une synthèse des deux testaments dans la volonté de promouvoir le christianisme. Les amendements violents ont été rajoutés pendant les deux premiers siècles de l’Hégire par des Califes conquérants. Ils ont aussi modifié le texte ( on a trouvé des pages palimpsestes avec des mots effacés et remplacés par d’autres ).

Initialement, Muhammadun signifie « le bien aimé, le désiré » et représente Jésus. Ça commence à être connu et on trouve plein de vidéos qui en apportent les preuves. Quand Aldeeb parle de rabbin, ça ne contredit pas la thèse chrétienne car aux premiers temps des chrétiens, les juifs convertis étaient évidemment prêchés par des rabbins – convertis aussi.

Herbert Sogno

Suite de mon commentaire qui devrait se trouver en-dessous : cela étant dit, cette précision n’a aucune importance dans ce débat et on peut par commodité toujours dénoncer le coran comme le délire d’un chamelier analphabète pédophile, violeur et pilleur, puisque c’est ce que le coran et la sunna disent de lui. La question ici est l’emprisonnement psychique qu’il exerce.

Mais c’est vrai aussi qu’il est bon de révéler l’imposture historique au plus grand nombre afin d’éviter au maximum au faible de tomber dans ce piège et de tendre au maximum la main aux musulmans afin qu’ils en sortent.

Pierre Malak

Pivoine

Je vous renvoie à cet article très court et très clair, publié par Riposte Laïque :
http://ripostelaique.com/comment-sest-fait-le-coran.html

Pivoine

Dans plusieurs interventions (sur son site), M. Aldeeb dit que le coran a été écrit par un « rabbin étourdi », expliquant les fautes, qui n’auraient pu être faites par un Arabe. D’autres versions disent que ce sont les califes, bien après la mort du supposé prophète, qui ont fait rédiger le livre « saint ».
Alors qui dit vrai ???
Cela me prouve que ce livre n’a pas été écrit sous la dictée de « Mohammed » (ainsi que l’affirme la légende), car il n’y aurait pas autant d’avis contradictoires.

Olivier

Help Monsieur Malak : vous faites erreur, le Coran a été écrit avant la naissance de mahomet puisqu’il existe des « proto coran »
Bref, http://www.legrandsecrtedelislam.com vous a peut être un peu échappé ? Ainsi que les travaux fondateurs de ce livre, de Edouard Marie Gallez ?
La raison pure aurait dû vous emmener sur les chemins de Padre Pio, de Maria Valtorta , de Maria Simma, de Marthe Robin, de Saint François d’Assise, les apparitions de Garabandal, etc…à minima.
Il est si étrange que raison rime avec rejet de la réalité de ce qu’est l’Homme dans son essance, soit un esprit incarné. Cette confusion est immensément répandue en France athée cathophobe : d’où la consommation hallucinante de psychotropes (pour se donner des moyens chimiques e continuer à alimenter de fausses pensées, un logiciel profondément buggué, pour son plus grand tort en fin de compte)

Pierre Malak

Vous vous égarez … L’histoire de l’islam, comme son coran, fait partie de l’Histoire.

Ne réinventez pas l’Histoire Olivier. Laissez l’Histoire aux historiens et les chameaux seront bien gardés.

Omble Chevalier

Pierre, tu es devenu agnostique alors que tu étais chrétien mais tu ne dis pas pourquoi …
Eh bien je te réponds une seule chose, c’est proverbial  » Chassez le christianisme et vous aurez l’islam ! »
Comme vous avez chassé le christianisme de votre vie, de l’école et de toutes les institutions eh bien vous avez l’islam !
À méditer …

Olivier

Les islamophobes poussent comme des champignons en France au contact de l’Islam !

Mais, après tout, ce problème soulevé pour les musulmans n’a t’il pas déjà été soulevé jadis avec les juifs jadis marqué du qualificatif de « race élue », chez certains ? D’où la terrible méprise de vouloir comparer le sort des musulmans avec celui des juifs….

Pourtant, l’arrivée du Christ a réellement tout réglé, mais trop d’Hommes ne l’ont pas voulu..et certains quittent la maison…Quel regret ! Quel tort !

Pierre Malak

Je suis devenu agnostique par raison. C’est ce que j’ai écrit.

Pour expliquer ma pensée, je me permettrai de citer dit Albert EINSTEIN (1879-1955), physicien et Prix Nobel de physique en 1921, à propos des croyances :

« Je ne peux pas imaginer un Dieu qui récompense et punit l’objet de sa création. Je ne peux pas me figurer un Dieu qui réglerait sa volonté sur l’expérience de la mienne. Je ne veux pas et je ne peux pas concevoir un être qui survivrait à la mort de son corps. Si de pareilles idées se développent en un esprit, je le juge faible, craintif et stupidement égoïste ».

Je vous inviter à y réfléchir…

BALT

J’ai lu quelques extraits de l’ouvrage dont s’inspire cette religion barbare. A mon avis, ce n’est pas un livre religieux, même pas un livre. On n’y lit que des mots violents( « hypocrites, viols, vols, tuer » etc… ). Pour moi, c’est juste un
programme de destruction massive!

Bragance

Édifiant mais la photo qui illustre l’article est carrément blasphématoire. Aucune Arabe n’a le droit de se voiler avec MON drapeau.

jane

« le croyant musulman n’a que mépris pour le non-musulman. »

Cela est vrai mais cela s’ applique aussi à toutes les croyants .

Les colons chrétiens du mayflower et leurs descendants ont-ils respecté les indiens d’ Amérique ?

Ont-ils donné à leurs enfants les prénoms de « pied agile » ou Cochise ?

Ont -ils adoré le grand Manitou à la place du Christ ?

Carlo Martelli

jane si j’avais un prenom a vous donner il serait ignorante trouduc ,impossible de discuter avec des cones pareiilles / le Mayflower date de plus de 400 ans ,les descendants des colons Chretiens ont fait d’un territoire desertique un paysle plus riche du monde ou chacun a pu beneficier de leur libre arbiter et devenir un people independant et riche culturellement etc .les muz sont restes bloques au 7 em siecle et c’est jutement en Amerique qu’ils viennent se proteger / OUI aux U.S.A il ya des centaines de places et meme de prenoms indiens donnes aleur enfants , j’ai vecu la bas et je peux en parler .

jane

Carlo j’ai le sentiment que c’est la faiblesse de votre argumentation qui me vaut votre impolitesse et vos fautes d’ orthographe.

Mon propos n’ était pas de discuter des bienfaits de la colonisation mais visait le caractère totalitaire de la foi du croyant qu’elle soit placée dans une religion ou une idéologie politique.

Libre à vous de considérer que de parquer dans des réserves les indiens ( ils étaient pourtant chez eux ) est la marque du profond respect des migrants européens pour ces derniers .Vous m’ accorderez que les prénoms indiens ne sont pas vraiment majoritaires aux USA.

Je m’ en vais réécouter le groupe Redbone et sa chanson  » Wounded Knee ».

agathe

corriger : « qu’elles ne puissent », merci

agathe

Dans vos archives, on trouve dans une émission où s’exprimait un Musulman vivant en Suède, qui dialoguait avec le présentateur, un ex-Mususlman converti au Christianisme, ce même prétexte à ne ressentir aucune gratitude envers les koufar des pays d’accueil et leurs bienfaits, à savoir que c’est Allah qui dispense ces bienfaits et non les koufar (non-Musulmans de bonne volonté).
On devrait faire connaître cela aux dames-patronesses des associations caritatives pro-réfugiés, pro-immigrés, pour qu’elles ne puisse se faire aucune illusion sur la reconnaissance qu’elles peuvent espérer de leurs protégés musulmans.

bataille de tourtour

Mais ces dames-patronnesses sont tellement heureuses avec leurs propres auto-satisfaction, narcissisme, vanité ! Elles se gargarisent avec leur bonté, leur dévouement, se prennent pour autant de bons Samaritains,et c’est un bonheur toujours renouvelé pour leur ego. Eu égard à l’afflux sans fin d’envahisseurs ,rebaptisés « réfugiés », elles n’ont pas fini de se pavaner.

NICOLE

Ceux qui croient en l’islam trouvent nos efforts à leur égard, normaux. Car ils sont sincèrement convaincus que nos actes nous sont dictés et imposés par leur Dieu.

————–
Dans cette phrase, il me semble plus juste de retirer le mot « sincèrement »….
Oui, « ils sont convaincus »…
————-
Ensuite, ce texte est très bien résumé…

Mais, oui, pour moi, il y a un mais, cette photo illustrant cet article, (photo que l’on voit partout)… n’est pas un bon choix.
Cette photo me « choque » car quelque part, elle représente tout et son contraire…
J’ai horreur du blasphème, or cette photo en est un…
C’est « salir » notre drapeau que de s’en servir pour en faire un « voile » (ou foulard) posé sur une musulmane…
ce n’est que mon avis….

bataille de tourtour

J’ai considéré ce geste comme une provocation, une de plus.

Anne Lauwaert

oui Pierre, nous sommes nombreux à savoir cela car depuis des années l’islam nous préoccupe, mais nous ne sommes pas encore assez nombreux, alors, parlez-en, faites circuler, il faut que tout le monde prenne conscience et les musulmans en premier lieu.
Ecoutez ce que dit Fatima Hadfi la mère de Bilal, le kamikaze de Paris (youtube) On n’est pas sortis de l’auberge…

carlo martelli

si nous sommes suffisament nombreux pour changer les choses , le problem est que un cancer se soigne au debut , la nous en sommes a un point terminal
on ne poura jamais dialoguer avec l’islam nos forces de l’ordre sont corrompues avec un fort % de muz qui refuseront de suivre leurs chefs , les politiciens C pareils et nos jeunes lycéens et autres sont aveuglés par leur educateurs et leur bien-etre , ils ne voient rien venir helas , la solution est une revolte organise par un chef n’ayant pas peur de faire ce qu’il faut , C a dire utiliser la force sans retenue mais ciblée ,

Olivier

je dois donc vous apprendre que même des cancers en phase terminale se soignent avec la Nature, comme des jus de carotte, des racines de pissenlit, des jus de citron….
Si nous sommes en phase terminale, pas de problème, il existe des solutions : il suffit de les retrouver : nos anciens ont construit des calvaires, des chapelles, des églises par milliers, pourquoi à votre avis ??? et cela a abouti à un monde meilleur, où la laïcité et l’athéisme sont érigés en quais règle absolue, sans toutefois eu à ce jour eu l’envie réelle de détruire tous nos clochers….il suffit de constater que seuls 100 prêtres sont formés chaque année en France pour ne plus s’étonner de rien..
L’Islam a un boulevard devant lui, mais probablement l’athéisme républicain pourrait être son plus grand et son pire ennemi.

Cher Pierre, nous avons sur un territoire français (Mayotte) des tribunaux de cadis (musulmans) reconnus par la France. Ils ne traitent pour l’instant que des affaires civiles. De ce fait rien n’empêche des musulmans du continent de demander un équivalent dans des quartiers – départements à majorité musulmane.
La porte est entrouverte, suffit de l’ouvrir un peu plus.

pauledesbaux

JzC3a et tout çà pour çà merci SARKOCUL qui croyait être réélu par ces muz qu’il a fait entrer chez nous dans l q la balayette qui nous a mis et il veut revenir ? pas plus lui qu’ ALI JUPPE n’auront NOS VOIX dailleurs aucun de cette sale enfeance LRPS ils ont eu beau changer leur logo PS ils sont PS ils sont restés on nous l’a fait une fois mais pas 2

VENTELOU Alain

Rappel: Mayotte est un département français (01/04/2011), et l’iman avait lors de la cérémonie de départementalisation bien signifié au Préfet, que si Mayotte faisait dès ce jour partie de la communauté républicaine française, et que si la loi républicaine devait désormais s’y appliquer, quoiqu’il en soit la charia prévaudrait . C’était il y a cinq ans, qu’a-t-on fait pour dénoncer ce défi à la République: on a institué les cadis au titre de juges locaux, et ce donc nos impôts qui les financent. Si cela ne s’appelle pas de l’allégeance à l’Islam, qu’est-ce donc?

Olivier

…heu pour quelle raison Mayotte est il un département où une quantité énorme de vin australien s’y écoule ? Quel est cet islam là ?

YLANG YLANG

5000 m’zoungous (français) travaillent à Mayotte, le vin australien est bien moins cher que n’importe quelle piquette métropolitaine. CQFD.

Pénélope

La boîte de Pandore a été ouverte à ces prédateurs, mais quand elle a été refermée il y est resté quelque chose, un tout petit quelque chose : « L’ESPERANCE ».,

Martin

C’ est pourquoi il est admis que la seule période où l’ islam et le monde musulman s’ est interrogé sur la véracité de ses textes et sur sa prétendue supériorité, fut la période coloniale où ils ont été dominés et contenus fermement par l’ Occident. La force n’était plus de leur côté. Si, au lieu,de sombrer -sous l’ influence néfaste des gauches- dans la culpabilisation et la repentance, l’ Occident avait continué à imposer, par la force si nécessaire, à l’ islam de se contenir dans de strictes limites, bien des musulmans auraient apostasié et nous n’ aurions pas aujourd’hui tous ces problèmes dûs à son complexe de Fatima nourri par la soumission et la collaboration de nos  » élites ». Ceux qui prônent l’ éducation pour combattre l’ islamisme se mettent le doigt dans l’ oeil car de « l’ éducation », ils en ont, dès le berceau et ils n’ en changeraient pour aucune autre.

montecristo

Bravo Martin ! C’est aussi pourquoi je prétends que le plus grand mal a été fait en 62 par De Gaulle à qui l’Europe entière doit cette catastrophe

lulu

OUI bien sur mais egalement giscard avec le rapprochement familial

Olivier

..il manque à ce raisonnement au moins de dire que « is on dit la vérité sur ce qu’est l’Islam , sa construction et ses dégâts, alors l’Islam n’a pas vocation à rester plus d’un heure sur terre…pour peu qu’on soit face à des esprits évolués et éduqués, qui aiment leur prochain.

from Persia wiz love

Mais il faut se battre pour que l’islamophobie soit reconnu comme un droit (liberté d’expression). En effet, on a le droit de craindre et avoir de l’aversion (phobie) pour une idéologie. Mais on sait que la gauchislam va se défendre bec et ongle, car cela constitue un de ses principaux outils pour affaiblir et détruire l’identité française.
En ce qui concerne la volonté d’allah, on peut dire alors que la colonisation de l’algérie par la France aussi était la volonté d’allah !

Françoise

La seule arme c’est l’éducation laïque ? Encore faut il que le discours soit entendu… En 2015, on a eu l’apéritif, en 2016 on aura le plat de résistance… Bon courage à tous….

moise jesus

ce n est pas une poignée de fanatique qui va déstabiliser les français

Gérard

« L’éducation laïque comme solution ? » Nous en voyons les fruits aujourd’hui : le vide du laïcisme se remplit du radicalisme.

Crow

J’ai une question: si tu frappe un musulman, est ce qu’il doit se venger? Dans la logique de Fatima, si je frappe, c’est parce qu’Allah m’a guidé, non?
Mais bon, on s’est très bien qu’il se vengera et me punir au nom d’Allah. Leur Dieu est illogique et injuste. Là où l’Occident t’enseigne que tout a un prix. C’est à dire que tu ne reçoit rien si tu ne donne rien. Les musulmans pensent qu’ils peuvent avoir tous les droits sans les devoirs. Et la justice Française leur donne raison !!!

croquignol

Surtout ne frappez pas un musulman, non seulement ce ernir voudra se venger , et en plus vous aurez tout l’état, les mérdias, etc…contre vous alors.Alors à vous de voir ?

Pierre Malak

Non ! Et c’est bien là le résultat de toute la perversité de l’islam. Tout ce qui arrive de bon et de bien à un musulman, résulte de la volonté d »Allah, mais ce qui lui arrive de mal est le fruit de ses propres erreurs et fautes.

moise jesus

ce que lui arrive ..comme mal s’il la cherché il doit payer c est dans le coran ..mais souvent il est provoqué et là il se bat.. et en général cela lui retombe dessus ..je pense qu il faut les laisser tranquille …