Le complot de la désinformation : maintenir le peuple dans l’ignorance !

Zemmour-vs-CambadelisUn État libéral, c’est un État attaché à la liberté individuelle et un État averti des dangers qu’implique toute forme de pouvoir ou d’autorité. « Dans une France où la dictature du parti unique ne sest pas encore imposée, bien que celle du politiquement correct soit omniprésente dans le monde politico-médiatique« , Paul Le Poulpe signale le cas de Jean-Christophe Cambadélis qu’Eric Zemmour a pulvérisé sur BFM-Télé.

Sur Riposte Laïque, Paul Le Poulpe décrit un bobo privilégié « né de très bonne famille à Neuilly, qui a passé sa jeunesse à lOCI (Organisation communiste internationaliste (trotskiste)…

« Cest un magouilleur sans vergogne, qui, selon le témoignage de Laurent Mauduit, ancien de lOCI, aujourdhui à Médiapart, a eu (usurpé) un faux diplôme, en bénéficiant de la complicité dun maître de thèse membre de son organisation (l’OCI). Cest lui qui, avec ses copains, a été condamné pour avoir largement utilisé les finances de la mutuelle étudiante, la Mnef, pour sassurer un train de vie confortable et nombre demplois fictifs pour les petits camarades trotskistes reconvertis socialistes

« Bien que matraqués idéologiquement depuis trente ans par les tenants de la pensée dominante, les Français tiennent à leur pays (racistes !), à leur mode de vie (xénophobes !), à leur laïcité (islamophobes !), à légalité hommes-femmes et à la liberté dexpression… (alors que) cette gauche agresse leur mode de vie, la civilisation, la culture et les traditions du peuple de France, qui ne reconnaît plus son pays… »

Éric Zemmour met en évidence le « complot de la désinformation » dans sa dénonciation de l’idéologie dominante des médias bobos, contre l’idéologie majoritaire du peuple de France. C’est pourquoi, depuis 2012, les « sources de la désinformation officielle » de la république socialiste ne font plus problème. Il en est de même pour les « sources des mensonges étatiques ». Il est clair que l’industrie du mensonge fonctionne à plein.

Il en va de même pour ce qui est des « sources de l’ignorance officielle ». La priorité absolue du pouvoir autoritaire est de maintenir le peuple dans l’ignorance. Comme disait Coluche : « On ne peut pas dire la vérité à la télé : y a trop de gens qui regardent ! » Face à la désinformation, le complot de l’ignorance met en scène l’absence de toute information, vérifiée ou non, la vérité des faits étant soumise à la « loi du silence socialiste« .

Ce complot de l’ignorance est une « privation » d’information qui empêche le bon usage des libertés. C’est la doctrine du caractère honteux de la vérité, soumise tout spécialement au complot social-obscurantiste de la désinformation officielle de la république socialiste. Le complot de la désinformation socialiste interprète « la vérité comme une menace » et comme l’ouvrage de « puissances inquiétantes ». La vérité aurait pour origine des influences impures et malignes qui pervertissent et contaminent les esprits des gens soumis à la dictature idéologique de l’État-PS. Le complot social-obscurantiste de la désinformation socialiste officielle accoutume de manière insidieuse le petit peuple à opposer une résistance à la connaissance de la vérité non officielle !

Avec un « social-opportuniste magouilleur » comme Cambadélis, le rationalisme et l’intellectualisme de Descartes ont totalement disparu. C’est ce que confirme « la disparition des idées claires et distinctes » chez les socialistes, et l’absence de toute vision intellectuelle de la politique du pays réel, chez Hollande.

La plupart des questions débattues dans cette controverse Cambadélis/Zemmour sont actuelles. Non content de couper la parole à Zemmour et de hurler pour l’empêcher de parler, Cambadélis a montré toute son arrogance, ses outrances et son incompétence de débatteur discourtois et de sâle gamin « mal élevé ».

« Quand Zemmour évoque les racines catholiques (de la France), lhéritage des civilisations grecques et romaines, cela ne provoque rien chez lui… La seule chose dont il parle, cest (du mythe de) 1789

Pour lui, « la France… nexiste pas (face) à un magma mondialiste, sans identité, sans histoire, sans culture, sans langue… Un peuple sans passé na pas davenir… Cambadélis ne souhaite pas davenir pour notre pays, si ce nest celui dun territoire où les Français dorigine ne sont plus majoritaires et nimposent plus leur mode de vie… Pour cela, (il) est prêt à nier les réalités, quand elles sont contraires au dogme« .

« Quand Zemmour… explique une évidence, le Grand Remplacement, il nie la réalité, avec cynisme, et affirme que Renaud Camus, le concepteur du terme, est un penseur d’extrême-droite… (donc) à éliminer. »

Pour l’idéologie dominante de la république socialiste, le Grand Remplacement est aussi celui du Remplacement de la vérité par le mensonge officiel de la propagande socialo-populiste, relayée sans cesse par toutes les télés officielle, et les autres, toutes dignes des « JT manipulés de la Corée du Nord » !

C’est désormais l’industrie du mensonge qui est à la manœuvre pour instrumentaliser cette doctrine socialiste que l’on tient le plus souvent pour la « vraie théorie de l’information » en lieu et place de la vérité. En réalité, la propagande socialo-populiste n’est que l’une des variantes modernes de l’irrationalisme en politique des socialistes qui sont tous noyés dans la culture de la propagande, du mensonge et de l’erreur.

La déconstruction des intellos-bobos socialistes des sciences morales et politiques impose l’idée qu’il n’existe pas de vérité objective, ni de pragmatisme en politique. Pour le relativisme, la vérité est synonyme d’utilité, et entretient des rapports étroits avec la dictature, l’autoritarisme et les manipulations totalitaires. Si la vérité est synonyme d’utilité, l’utilité de la propagande socialo-populiste est synonyme de mensonge officiel.

Récemment, certains critiques ont entrepris de démontrer l’impuissance constitutive de la république socialiste et l’absence d’efficacité concrète de l’idéologie socialiste sur la réalité politico-économique. Selon les idéologues de l’État-PS, les idées sont dangereuses parce qu’elles ont un pouvoir politique et qu’il a pu se faire que des Français réactionnaires, accusés d’être racistes, xénophobes, islamophobes, en aient produit !

Il ne fait pas de doute que Zemmour a pulvérisé cette « doctrine de l’impuissance mystificatrice de l’idéologie socialiste » d’un social-opportuniste magouilleur comme Cambadélis, qui en a été pour ses frais. Il est clair que les mensonges d’un songe-creux comme Cambadélis ont été très largement réfutés par les faits.

En réalité, le problème politique est simple. Les idéologues de l’État-PS ne croient pas en la possibilité d’une société libre régie par le droit, d’une justice égale pour tous, et des droits fondamentaux. Il est difficile de continuer à croire en la possibilité d’un ordre régi par le droit, en la justice et en la liberté, dès lors qu’on souscrit à une idéologie socialiste de la déconstruction qui proclame qu’il n’existe pas de faits objectifs, ni de réalité objective, ni même de vérité accessible à tous, ni même encore de confiance dans la raison !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

8 Commentaires

  1. et aussi les diplomes donnés dans une pochette surprise aux petites marocaines belkacem et el khonnerie !!!!!!!!

  2. J’ai honte d’être français et de voir ce que la FRANCE est devenue sous la tutelle de ces brigands de socialistes, des fumiers qui vont livrer ce beau pays, pieds et poings liés à une meute de fanatiques et de rétrogrades dont leur seul but et de conquérir et de démolir notre civilisation judéo-chrétienne, sans RIEN nous apporter de concret, malgré ce que disent nos élites politiques aveugles et collabos.
    Ces hordes de d’envahisseurs, tous jeunes et forts sont là en éclaireurs et lorsque le moment sera venu, ils n’hésiterons pas à prendre les armes contre la France;
    TOUS CES CONS qui les aides en ce moment subirons le même sort qui nous est réservé,ces braves migrants auront oublié ce que ces bonnes âmes auront fait pour eux

  3. Oui Zemmour a su profiter de ce plateau télé à forte audience pour mettre le paquet, bien joué !

  4. Monsieur Eric ZEMMOUR merci, vous comme d’habitude à la hauteur.
    Des débats comme celui de dimanche soir sur BFM TV il en faudrait plus.
    Mais faîtes attention à vous.

    • J’ai bien aimé: « Mais de quoi parlez vous? ». Un moment d’anthologie.

      • Je n’ai pu écouté cet échange entre un intellectuel et un encarté d’un nullissime et nauséabond parti, de surcroît fort prétentieux.
        Mais je fais confiance à Eric…question arguments et rhétorique, il fait le poids malgré sa frêle silhouette, par contre le gros d’en face, doit être comme à son habitude, lourd sur la forme, mais très, très léger sur le fond!

Les commentaires sont fermés.