Le confinement aura produit ravage économique et chaos

Publié le 26 avril 2020 - par - 20 commentaires - 1 057 vues

 

Édouard Philippe devrait annoncer le détail du plan de déconfinement ce mardi devant l’Assemblée nationale. 

Déconfinement lent ou réouverture rapide, quelles vont être les mesures au-delà du 11 mai, et quel sera l’impact de la crise sur le PIB et sur la richesse de la Nation ? Jusqu’où le pouvoir est-il prêt à sacrifier l’économie pour placer le peuple de France en état de sidération et lui imposer des mesures de contrôle social pour le réduire ? Jusqu’où est-il prêt à pousser le confinement et donc, la crise économique et la destruction de nos entreprises, pour finir de dévitaliser le pays au profit des gagnants de la mondialisation ?

C’est toute la question du sens de la gestion de la crise du Covid-19 et des mesures drastiques de confinement qui vont se traduire par une casse sociale et une casse économique jamais vues.

Le Maire et Darmanin nous parlent déjà d’une baisse de 8 % du PIB, certains commentateurs avancent le chiffre de 12 %. Personne ne sait, exactement, mais en tout cas la décrue s’annonce colossale.

Essayons d’y voir clair et voyons à quoi correspond le PIB. Pour faire court, le PIB additionne la production de richesses du secteur privé et le coût de la dépense publique. Vous avez bien lu, la dépense publique est considérée comme un produit qui enrichit le pays et cet enrichissement est pris en compte dans le calcul du PIB pour son coût. En France, la dépense publique représente à peu près 54 % du PIB en rythme de croisière ; c’est-à-dire sans la crise du Covid-19.

taux-depenses-publiques-france

Pour simplifier disons 50-50 entre production privée et dépense publique. Sur lequel de ces deux termes va porter la baisse du PIB ?  Poser la question, c’est y répondre. Car comment la dépense publique pourrait-elle baisser alors qu’il va falloir sustenter des millions de gens précipités dans la misère ? 

Par conséquent quand on parle de baisse du PIB, on ne parle que de la baisse de la richesse produite par le secteur privé. Et donc, il faut compter  entre 16 % et  24 % de baisse de la production du secteur privé

Pour simplifier, disons que la gestion de la crise du Covid-19 va se traduire par une perte de 20 % de la richesse produite par le secteur privé. Peut-être beaucoup plus si les conséquences induites se poussent les unes les autres. Fermons les yeux et imaginons tout ce qui va rester fermé, tout ce qui ne rouvrira pas, qui va se retrouver sans emploi, ou son entreprise en cendres. Fermons les yeux et essayons d’imaginer les conséquences pour chacun d’entre nous. Dans ces conditions, comment ne pas voir le chaos qui vient ? Dans ces conditions, comment ne pas voir les mesures dictatoriales que va prendre le pouvoir pour tenter de se maintenir ?

Les dés sont en train de rouler, la course de vitesse est lancée entre dictature et libération.

Ça se joue maintenant.

Martin Moisan

 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Richard

Martin la Pêche, vous n’avez jamais pensé à entretenir votre krav maga sur Macron ? Bon, à faible dose, tout en douceur, uniquement pour que le gars soit en incapacité de travail jusqu’en 2023. Ensuite, la dolce vita auprès de Brigitte. Et pour vous, la légion d’honneur.

romana

que peut-on faire pour ne pas se laisser tondre ?

Cain

Faire la Guerre

didile

Bien malin celui qui peut dire ce qu’il va se passer .
Soit la population privée pendant 2 ou 3 mois va se ruer sur ce qui lui a manqué,
soit le contraire ,se rendre compte que finalement ,ce n’était pas si indispensable que ça et qu’on peut continuer à s’en passer surtout quand on a moins ou plus du tout d’argent .
On a quand même une raison de se réjouir .Bruno Le Maire connaît très bien les escrocs qui planquent leur fric dans les paradis fiscaux ,mais n’écoutant que son courage, il les a déjà prévenus qu’il ne les indemnisera pas mais que l’argent français qui dort au loin peut y rester.

Robalba

La France est ruinée économiquement, socialement, sociétalement, idéologiquement par l’immigration de masse , souvent islamisée…On le doit à Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, Macron, tous européistes et mondialistes. Si vous ne comprenez pas cela, il n’y a rien à espérer, et si vous ne votez pas contre cela en choisissant la seule opposition crédible actuellement, vous serez submergés par l’islamo-immigrationnisme qui tuera votre identité, votre histoire, votre vie. C’est vous, citoyens de France, qui avez la main….

quiditvrai

La France est le plus fragile des pays du G20 et est à un tournant majeur de son histoire.
La façon qu’elle se comportera durant cette épreuve nous révèrera sa vrai nature.
Elle sera brillante ou elle sera décadente.

patphil

ils s’en foutent, c’est l’état qui paye !
avec bientot aucun impot nouveau mais une csg coronavirus

JOSEPH D ARIMATHIE

les mesures dictatoriales ont commence avec le prix du gasoil , les gilets jaunes accompagnes de mepris et de surdite de chapon 1ER dit LE FARCI ,le sabotage des retraites contre la volonte des FRANCAIS ; etc …etc … alors bien sur IL VA VOULOIR CONTINUER ! en oubliant un detail : le 14 JUILLET . c est une date mythique pour le monde entier mais aussi un petit peu pour nous … la colere grondait chez ceux qui N ETAIENT RIEN et le 14 JUILLET 1789 , LEUR SOIF DE LIBERTE ET DE BONHEUR L A EMPORTE … l histoire n est elle pas parfois un recommencement ? c est en tout cas ce que les hussards noirs de la REPUBLIQUE nous ont inculque ! LE FARCI va se faire plumer . il le sait car c est DANS NOS GENES DE GAULOIS REFRACTAIRES ! il est ECHEC ET MAT . GAME OVER.

Fonzy

Si Ducon 1er maintient le défilé du 14 juillet, ils faudra aller en masse sur les champs Élysées pour le huer et demander sa démission.

mauvaisenouvelle

opium du peuple
foot , basket , biere , drogue , chips , alcool , le dernier iphone , le dernier paire ,chaussure , le bonnet geek , reseaux sociaux (facebook , instagram) , jeux videos , jules , les chtis et les marseillais , le rapp , rihanna , secret story , tinder , nabilla , la télé réalité , hanouna , mac donalds , kfc , burger king
la decadence de la société
l enfant roi (francoise dolto) , interdiction de la fessée ,les parents démissionnaires , apologie du sexe , la perversion de cette société , les non binaires , mai 68 , l’individualiste , l’egoisme , les dirigeants corrompus , le non foutisme , la victimisation permanente , la fragilité , le consémurisme

l humanité merite un reset

JOSEPH D ARIMATHIE

GAME OVER

Fonzy

J’appuie sur le bouton et……la gâchette.

Liberté

La mondialisation avec MacDo c’est fait ils ouvrent les drives et c’est la ruée, par contre le petit resto de quartier, lui il peut crever.
Autre problème à venir, soit disant que l’état ne touchera pas à notre épargne, j’attends de voir, le déficit cumulé de la France qui pour moi est en faillite, est entré dans un système de cavalerie financière et comme par hasard, elle correspond aux 2400 milliards d’euros d’épargne
Ex: Si vous êtes en faillite un banquier par principe prendra le chemin le plus cour, il commencera par vendre votre maison.
Et la fonction publique, quand on voit le nombre de personnes qui se cachent rien que dans les conseils généraux, j’ai l’exemple de certaines personnes qui ne travaillent pas, on les mets dans des placards à buller, Sarko avait dénoncé ce PB.

françois

dans mon quartier on peut se procurer le repas dans un resto, on ne peut pas s’y installer, mais on peut emporter la nourriture.

Fonzy

L’état fait tout moins bien et plus cher que le privé.
Laissons lui ses fonctions et rien d’autre.
Suppression de l’ENA, de la préfectorale et des strates électives inutiles.
Diminution drastique du nombre de fonctionnaires.

Barnabe

N’oublions pas le Sénat, le CSA, le CESE (national et régionaux) et la pléthore de comités Theodule qui ne servent qu’à caser les amis.

Savinien

Malheureusement, le confinement et ses conséquences vont se traduire par une augmentation du poids de l’Etat dans l’économie et dans la société. Aux six millions de fonctionnaires et assimilés s’ajouteront les millions d’anciens et de nouveaux assistés ainsi que les banques et entreprises qui seront nationalisées. La France va basculer définitivement dans le socialisme.

Mais n’est-ce pas ce que la majorité des Français désirent ?

N’est-ce pas ce que vont réclamer les manifestants qui envahiront les rues après le 11 mai : Des sous (de l’Etat!) Taxons les riches (c’est-à-dire, les autres!) Des prix administrés ! Des emplois de fonctionnaires pour mes enfants !

Lire Aussi