Le confinement généralisé sans dépistage, une décision criminelle

Suite à l’interview qu’il nous a accordé dernièrement au sujet du coronavirus, Patrick Ledrappier vient de publier un article sur le même sujet, mais où il dénonce et qualifie d’absurde le confinement général des populations en France et en Italie.

https://ripostelaique.com/pas-de-panique-dici-avril-plus-personne-ne-parlera-de-ce-virus.html

Avec l’aimable autorisation de Libre Consentement Éclairé.

https://www.libre-consentement-eclaire.fr

Ce coronavirus va-t-il vous tuer ?

Co-auteur du livre « Tout savoir sur les infections nosocomiales, que risquez-vous à l’hôpital ? »

Dernier ouvrage paru :

« LA MÉDECINE CHINOISE – Médecine de l’avenir – pour vivre en forme, longtemps, heureux »

« LA MÉDECINE CHINOISE – MÉDECINE DE L’AVENIR »

Comme avec les centaines de virus qui provoquent tous les ans des syndromes grippaux avec leurs centaines de milliers de morts de par le monde, les coronavirus ne deviennent dangereux que si notre organisme a perdu ses moyens naturels de défense.

Cela peut par exemple être dû à une mauvaise alimentation, au tabagisme, à une ou plusieurs maladies chroniques, à des traitements médicamenteux, à l’alcoolisme ou encore à une extrême vieillesse et à un épuisement généralisé du corps qui est arrivé au bout de ce magnifique voyage qu’est la vie.

Rappelons que nous avons en permanence plus de virus dans le corps que de cellules humaines et que dans chaque millilitre d’eau de mer qui s’échouent sur nos rivages, il y en plus de 10 000.

Cela signifie que l’environnement viral n’a jamais été un obstacle au développement de l’espèce humaine tout comme il n’est pas un obstacle à notre existence individuelle si nous veillons à protéger nos défenses naturelles grâce, entre autres, à une bonne alimentation et à un mode de vie qui ne soit pas destructeur de nos défenses immunitaires.

650 000 décès associés aux affections respiratoires dues à la grippe saisonnière

Pour l’OMS, les affections respiratoires dues à la grippe saisonnière provoquent jusqu’à 650 000 décès par an dans le monde.

Précisons que si nous voulions enrayer chaque hiver les centaines de milliers de décès dus aux syndromes grippaux, il faudrait séparer les populations en trois groupes isolés les uns des autres : personnes malades, personnes fragiles et personnes bien portantes.

Ce confinement sélectif serait le seul moyen d’éviter, non pas le nombre de morts, mais la dissémination des virus par contacts humains.

Cette dernière phrase mérite deux éclaircissements :

  • On peut par exemple être victime d’un syndrome grippal et porteur du virus influenza A – H3N2 et mourir d’une insuffisance cardiaque et rénale pour lesquelles ce virus n’est en rien impliqué.
  • Penser qu’empêcher la dissémination d’un virus par contact humain supprime effectivement sa dissémination humaine nous semble très simpliste, ou alors il faut renoncer à la théorie du patient 0, celui qui aurait été le premier infecté. En réalité, les virologues sont loin de tout savoir sur les modes de disséminations des virus dans l’espèce humaine.

9 900 décès en 8 semaines ont été associés à la grippe en France lors de l’hiver 2018-2019

Selon Santé publique France, en huit semaines, lors de l’hiver 2018-2019, il y aurait eu « 13 100 décès toutes causes et tous âges confondus en excès, dont 9 900 attribuables à la grippe durant la période de surveillance »

Les décès dus à la grippe saisonnière selon l’OMS, cliquez sur « 650 000 morts »

https://www.who.int/fr/news-room/detail/14-12-2017-jusqu-%C3%A0-650-000-d%C3%A9c%C3%A8s-par-an-sont-dus-aux-affections-respiratoires-li%C3%A9es-%C3%A0-la-grippe-saisonni%C3%A8re

Les décès dus à la grippe en France, cliquez sur « 9 900 morts en 8 semaines » (Télécharger le fichier)

Un virus peut-il être responsable du décès d’une personne à lui tout seul ?

Si c’était le cas, nous aurions du mal à expliquer que la majorité des gens infectés par l’un des centaines de virus associés aux syndromes grippaux ne tombent pas malades ou guérissent rapidement de quelques désagréments mineurs, comme lorsque nous sommes enrhumés pendant quelques heures.

En fait, si un virus tueur d’humains avait existé, l’espèce humaine n’aurait sans doute pas pu apparaître et, en tous les cas, elle ne prospérerait pas comme elle le fait.

Mais pourquoi attribuent-ils tous les ans des morts aux virus de la grippe et cette année au seul coronavirus que les médias dénomment « Covid-19 » ?

Il y a quelque chose d’étrange et d’anti-scientifique à attribuer la mort de quelqu’un à un virus précis. Rappelons-le, nous hébergeons en permanence dans notre corps des milliards de milliards de virus qui appartiennent à dix « familles » différentes, pour celles qui sont actuellement référencées.

Nous pouvons mourir en souffrant d’une pneumopathie associée à un virus appartenant à l’une des 270 espèces de virus, dont plus d’une centaine de variétés d’adénovirus, à peu près autant de rhinovirus, 67 virus picornaviridés et, à ce jour, 7 coronavirus, sans que ce ou ces virus soient le responsable de notre mort, ou son seul responsable.

Prenons le cas des personnes âgées qui fument des dizaines de cigarettes par jour depuis des décennies et qui ont les alvéoles pulmonaires totalement « goudronnées », pensez-vous sérieusement que c’est un virus qui est responsable ou le seul de leur pneumopathie hivernale ?

Il en est de même avec les individus affaiblis à cause de leur de leur alimentation, d’une maladie chronique comme un cancer, l’obésité, le diabète de type 2, une insuffisance rénale, une insuffisance respiratoire, une insuffisance cardiaque et, ou, leur mode de vie.

Au final, ils meurent tous d’un arrêt du cœur, mais quelle est la part due à cet arrêt aux pathologies préexistantes, au mode de vie et au virus que l’on trouve dans ses tissus, car on le cherche, lui et pas un autre ?

C’est incroyablement anti-scientifique

Les tests qui sont actuellement pratiqués sur les malades, et dont on aimerait avoir un contrôle contradictoire sur leur efficacité, ne vise qu’à repérer une partie du génome du « Covid-19 » pour associer ce virus aux décès.

C’est incroyablement anti-scientifique, cela relève de l’idiotie ou de l’escroquerie dont les motivations ont sans doute à voir avec les programmes vaccinaux des laboratoires pharmaceutiques et des de l’OMS, dont la corruption en son sein a été mainte et mainte fois dénoncée, sans aucun effet.

Qui nous dit qu’avec le « Covid-19 » ne cohabitent pas dans le corps des malades d’autres virus comme l’un des virus influenza ?

Qui ne nous dit que les décès associés au coronavirus ne seraient pas dus à la conjugaison de plusieurs facteurs pathogènes qui s’ajoutent « Covid-19 », comme le sont le froid hivernal, le tabac, l’alcool, le sucre, les maladies chroniques ?

Dans quel état physiopathologique préexistant se trouvaient les malades avant d’être diagnostiqués contaminés « Covid-19 » et de mourir ?

Qu’une personne en détresse respiratoire décède en étant porteuse du virus de Wuhan, pourquoi pas, c’est tout à fait possible, mais quid des autres virus dans son organisme ?

Était-elle également porteuse d’un ou de plusieurs des centaines de virus qui sont associés aux syndromes grippaux ? Avait-elle une faiblesse respiratoire chronique ? Fumait-elle ?

Était-elle atteinte d’une grave pathologie qui l’affaiblissait ? Était-elle immunodéprimée à cause d’une chimiothérapie par exemple ou par la prise de de stupéfiants ? A-t-elle été vaccinée dans les jours ou les semaines qui ont précédé la survenue de sa détresse respiratoire ?

 

La surconsommation de « médicaments » chimiques et la vaccination antigrippe en causes !

L’excellente et très sérieuse rédaction française de l’association internationale pour une médecine scientifique indépendante et bienveillante (AIMSIB), souligne à ce sujet que les statines, dont on a du mal à comprendre qu’elles soient encore prescrites à la pelle dans les hôpitaux par les cardiologues (sans doute les mêmes qui prescrivaient du Médiator® pendant des décennies), empêchent la captation des virus circulants par les lipoprotéines sériques des patients qui voient ainsi leurs défenses immunitaires affaiblies.

La rédaction précise par ailleurs que « Tous les traitements anti-inflammatoires, stéroïdiens ou non, aspirine comprise doivent dans la mesure du possible être interrompus, idem s’agissant des prises en charge par antihypertenseurs de la classe des IEC ou des sartans (…). La vaccination antigrippale pourrait entraîner un sur risque majeur d’infection sévère à coronavirus, cette pratique extrêmement répandue demeurant sans effet sur la mortalité tous âges confondus demande donc à être abandonnée au plus vite. »

Pour lire l’article en entier, cliquez sur « Les recommandations de l’aimsib »

Pandémie COVID-19, les recommandations essentielles de l’AIMSIB

Confiner ensemble malades, personnes fragiles et bien-portants, c’est favoriser l’épidémie et la dissémination des virus

S’il existe une vérité scientifique au sujet des épidémies, c’est bien celle qui consiste à séparer les malades des bien-portants et des personnes fragiles. D’ailleurs Hippocrate (460-377 AEC), disait à leur sujet et en son temps : « le meilleur moyen de s’en protéger est de partir vite, loin, longtemps ».

Décider du confinement de toute une population sans en séparer les personnes malades des personnes fragiles et des personnes bien portantes, c’est tout simplement favoriser la transmission des virus des personnes contaminées vers les personnes fragiles non contaminées. Ce qui explique sans aucun doute le nombre élevé de malades et de décès en Italie, et ce qui expliquera le nombre de malades et de morts qui vont survenir en France.

La Corée du Sud a démontré qu’aucun confinement général de la population ne se justifie pour éviter un nombre important de morts et éviter que l’épidémie prenne de l’ampleur

Au 10 mars 2020, en Corée du Sud, avec 200 000 tests de dépistages réalisés, 7979 personnes ont été détectées porteuses du coronavirus, soit 3,99 %, pour seulement 67 morts, soit 0,84 % des porteurs du virus et 0,033 % de la population testée.

La Corée du Sud a refusé la politique dictatoriale du confinement général de la population, car elle est jugée dans ce pays comme sanitairement et médicalement inappropriée en plus d’être non conforme au respect des libertés fondamentales qui doit guider l’action des responsables politiques et administratifs de ce pays.

Elle a préféré isoler et soigner rapidement les malades avec des remèdes qui convenaient à leur situation individuelle, y compris, selon nos informations, avec de la chloroquine pour les cas les plus graves.

À l’inverse, en Italie, à la même date et avec un confinement général de la population, il a été recensé 15 113 malades soit quasiment deux fois plus qu’en Corée du Sud, avec un taux de décès de plus de six fois supérieur (514 décès, soit 6,72 % des malades recensés en Italie).

Il faut être particulièrement de mauvaise foi pour ne pas faire le moindre rapprochement entre le nombre important de malades et de décès en Italie, et cette scandaleuse mesure de confinement général de la population.

La chloroquine a eu des effets spectaculaires en Chine, en Corée du Sud et à Marseille

Comparés aux virus influenza et aux centaines de milliers de morts auxquels ils sont associés tous les ans, les coronavirus sont manifestement fragiles et peu agressifs, si l’on en croit la bénignité des affections habituelles auxquelles ils sont associés avec 98 ou 99 % de guérison rapides et sans traitement.

Ajoutons à cela que si la pharmacopée occidentale est assez démunie pour traiter les syndromes grippaux associés aux virus influenza, ce qui explique le nombre élevé de décès annuels, ce n’est pas le cas avec ce coronavirus contre lequel elle possède un vieux remède très efficace, un antipaludéen appelé « chloroquine ».

Fin février 2020, le directeur de l’Institut des maladies respiratoires de Guangzhou, le docteur Zhong Nanshan, déclara que l’usage de chloroquine, , avait réduit de 14 à 4 jours le portage naturel du virus chez les personnes détectées porteuses du virus, ce qui limite considérablement les risques d’aggravation des pneumos pathologies qui frappent les personnes physiologiquement les plus faibles.

Le constat du docteur Zhong Nanshan de Guangzhou est aujourd’hui confirmé par le professeur Didier Raoult qui dirige l’IHU Méditerranée Infection et qui a pu tester la prescription de chloroquine sur 24 malades contaminés par le SARS-Cov-2 (ex « 2019-nCoV »).

Sur 24 patients qui ont accepté de prendre de la chloroquine, seuls 25 % étaient encore porteurs du virus six jours plus tard, alors que 90 % de ceux qui n’ont pas reçu ce traitement en étaient toujours porteurs, les 10 % restant étant des individus en parfaite santé et dont les systèmes immunitaires ont naturellement éliminé les virus.

Pour regarder les explications du professeur Raoult cliquez sur « La chloroquine est efficace »

https://tvs24.ru/libre-consentement-eclaire-fr/watch/89/aucun-confinement-ne-se-justifie/

Des milliers de personnes vont-elles mourir comme vient de le déclarer Agnès Buzyn, ancienne ministre de la Santé qui vient d’échouer dans sa tentative de prendre la mairie de Paris ?

Tout dépend des morts que l’on va associer au coronavirus. Il est quand même surprenant que l’on ne parle absolument pas de la grippe c’est hiver, comme si elle avait disparu, ce qui n’est naturellement pas le cas.

Il faudrait déjà savoir si les personnes infectées par le coronavirus ne le sont pas également par l’un, ou plusieurs, des centaines de virus qui sont associés aux syndromes grippaux et que l’on associe aux milliers de décès annuels en France (pour rappel, cela a concerné 9 900 décès en 8 semaines lors de l’hiver 2018-2019).

Le confinement généralisé est-il criminel ?

La déclaration de l’ex-ministre de la Santé préférée des laboratoires pharmaceutiques est tout simplement scandaleuse et totalement infondée.

À moins qu’elle sache, et le gouvernement avec, d’après des projections statistiques fiables issues de la situation italienne, que le confinement général de la population débouchera sur une augmentation considérable des personnes infectées et de décès.

Auquel cas, cette décision est tout simplement criminelle et les morts qui s’en suivront devront être considérés comme des assassinats.

C’est-à-dire des meurtres avec préméditation et dont les coupables sont ceux qui ont pris cette décision de confinement général en toute connaissance de cause.

Pourquoi l’exemple de la Corée du Sud n’est-il pas suivi par les autorités françaises ?

La politique sanitaire sud-coréenne a consisté à détecter les porteurs du coronavirus en testant toutes personnes qui présentaient des signes grippaux, d’isoler et de soigner les malades individuellement afin qu’ils ne se surcontaminent pas et qu’ils ne contaminent pas leur entourage.

Dans leur sagesse et sans doute parce qu’ils connaissent pour beaucoup les grands principes fondamentaux de la médecine chinoise, les Sud-Coréens n’ont pas oublié que le rôle du médecin est de diagnostiquer et de soigner, pas de confiner une population en mélangeant les gens malades aux gens affaiblis.

C’est tout le contraire en fait de ce qui se fait en Italie, avec les tristes résultats, et les morts, que l’on sait.

Et c’est pourtant l’exemple italien qui est suivi par le président de la République et son gouvernement.

Après le confinement et la suppression de notre liberté d’aller et de venir, une nouvelle vaccination obligatoire ?

La Corée du Sud a refusé le criminel confinement général de sa population, car il ne peut que favoriser la dissémination du virus chez les plus fragiles, chez ceux dont les défenses naturelles ne sont plus capables de faire face et qui risquent de mourir à la moindre infection.

C’est en dépistant et en isolant les personnes infectées pour protéger les autres et, surtout, afin de les soigner rapidement avec des soins et des médicaments adaptés à leur situation individuelle, qu’elle a réussi à stopper l’épidémie et à limiter drastiquement le nombre de décès.

Soigner les malades et limiter drastiquement le nombre de décès en isolant les personnes infectées et en protégeant les personnes fragiles, ce n’est pas la voie choisie par Emmanuel Macron et son gouvernement

Si certains disent vrai, à savoir qu’il veut imposer une nouvelle vaccination obligatoire aux profits de l’industrie pharmaceutique et de ses amis qui ont financé son élection, alors ce confinement général de la population ne peut que favoriser ce funeste projet.

Mais combien de sacrifiés sur l’autel des bénéfices de ses amis et commanditaires et milliardaires ?

Combien de morts, qui ne le seraient pas si l’exemple sud-coréen était suivi, allons-nous compter ?

Nous le saurons, hélas, bientôt.

Patrick Le Drappier

image_pdfimage_print

24 Commentaires

  1. Patrick, j’ai émis, il y a moins de 2 semaines, le fait, démontré, que ce gouvernement d’encxxxs a fait TOUT le contraire de ce qu’il eut fallu faire !!

    Ton article me donne raison, et j’ai vraiment les boules !!!

    C’est l’un de mes neveux qui va les avoir aussi, parce qu’il y a pensé aussi, et me l’a dit lors de l’une de nos conversations téléphoniques dernièrement …

    Et pourtant, je ne suis pas dans le secteur médical… C’est juste du bon sens…

    • Transmis à l’auteur qui vous remercie.
      De ma part : bon sens, faits médicaux et réalités épidémiologiques…
      Il ne faut pas détourner nos énergies vers la colère, mais vers l’action et la libération de notre pays…

      • Pierre Lefebvre…
        c’est des leader patriotes comme toi qui nous faut …respect guerrier spartiate d’occident ! 💙🤍❤

  2. Tellement d’accord…. je fait circuler les vidéos depuis plusieurs semaines du professeur Raoult, je demende d’aller sur le site de IHU mais sans succès… je ne suis qu’aide soignante….. et Michel Symes est plus crédible et surtout accrédité par la macronie et les medias, je ne décolère pas…. Mais quand vont ils sortir de leur sommeil ?

    • Bonjour,
      Dénoncer de l’intérieur du système la corruption généralisée de notre système de santé et les décisions totalement absurdes, d’un point de vue médical, vous expose à des représailles.
      Faites attention à vous, le système est bien plus fort que nous tous pris individuellement. Nous devons considérer que nous vivons dans un pays occupé par l’ennemi et que tout acte de résistance sera sévèrement sanctionné.
      La tyrannie est là ! Il faut maintenant que les résistants rejoignent la clandestinité, qu’ils se fassent tout petits, qu’ils récoltent des informations et qu’ils les diffusent depuis l’étranger, à la manière de Radio Londres, qu’ils ne soient jamais soupçonnés par le système ou leurs collègues d’être des antisystèmes.
      C’est ainsi que la libération de notre pays doit commencer.

      • Pierre le Lefebvre….tu parle en parfait guerrier spartiate d’occident…respect a toi ! 😉
        👍👏👍👏👍👏👍👏👍👏

  3. Vous noterez qu’aucun de ces putains de médias ne critique les mesures prises par le gouvernement, les lécheurs de fion sont en plein travail.

    • Il ne faut même plus les consulter… Youtube et les sites patriotes doivent devenir nos principales sources d’échange d’informations…

  4. Le confinement à domicile a évidemment un but économique : ça coûte vachement moins cher à l’état si les gens meurent à la maison plutôt qu’à l’hôpital. Et pas besoin de tests qui coûtent un pognon de dingue.
    Coût d’un test (trop cher d’après sa majesté) 54 €.
    Soit multiplié par 67 millions de citoyens : 3 milliards 618 millions.
    Arrondissons à 4 si l’on inclut les quelques « invités » qui arrivent par l’inexistence de frontières.
    Soit 1,16 % de ce qu’il est obligé de claquer (345 milliards) aujourd’hui pour sauver le pays de la faillite.

    • je ne suis pas sûr que la paralysie du pays et son économie pendant des mois ne va pas coûter bien plus cher , des centaines de fois plus cher que 66 millions de tests !!!
      lors de la dernière (fausse) alerte 96 millions de vaccins avaient été livrés + 900 millions de masques ff2p…
      quand au confinement ça marche pas mal à priori en Chine…
      en tous cas je me sens bien en sécurité enfermé chez moi, même si ce n’est pas une vie. on espère au printemps …

  5. Témoignage accablant hier soir dans l’émission de Praud , avec Rioufol , D’Ornellas : une femme qui a perdu son père ( du corona-virus ) auquel on avait refusé le dépistage .
    Depuis tout le monde – sœur , enfants , maris … confinés dans le même appartement ; restez enfermés leur a dit l’ARS , et , SANS DEPISTAGE !
    La France NE VEUT PAS procéder aux dépistages préalables , sauf pour les chanceux hospitalisés et à l’article de la mort ! ( par contre on vient d’offrir gratuitement à l’Algérie , 5.000 kits de dépistage ! )
    C’est l’INDIGENCE dans tous les services , personne ne maîtrise ni ne répond : le 15 , le samu … tous sont quasiment aux abonnés absents . Même votre médecin référent n’a aucun test de dépistage .
    NOUS SOMMES LIVRES A NOUS MÊMES , sans masque ni gants : RIEN . La lose !

  6. cet article ergote sur le fait que le coronavirus ne serait pas le vrai responsable de la plupart des morts.
    Ben ça nous fait une belle jambe !
    vous avez déjà entendu parler de la goutte d’eau qui fait déborder le vase ?
    le corona vient s’ajouter aux pathologies existantes des gens qui décèdent.
    il est bien responsable de la mort des gens.
    vous pouvez retourner le problème et surtout les chiffres comme le fait si bien macron, le fait est et reste : le corona a eu le dernier mot et est responsable !.

    • Comme raisonnement débile, il doit être difficile de faire mieux. Félicitation vous êtes nominé… Dites-moi, le dernier c3 d’air respiré par un mourant juste avant sa mort, c’est donc la goûte d’eau qui le fait mourir selon le brillant intellectuel que vous êtes ?

      • vous avez l’oscar des comparaisons les plus débiles !
        vous faîtes semblant de ne pas comprendre le sens de ce que j’ai écris ou vous êtes un débile profond ?

    • Phil93…je ne note surtout que tu n’ergote pas sur l’évidence du résultats de la coré du sud par rapport à la méthode italienne que macron-virus a choisie !….🤭 la bouffonnerie a des limite !

  7. Dernière ligne de l’un de mes ouvrages…
    « Vivez tant qu’il est encore temps »

  8. Limpide et très claire logique déclinée par P.Le Drapier. La logique du Pr D. Raoult et de la Corée du Sud, sont les seules voies efficaces de la lutte contre le virus. le confinement est une option criminelle, dont la preuve va nous sauter aux yeux dans pas longtemps. la vermine musulmane qui ne se confine pas, va survivre, et nous on va crever. Mais au fait, n’est ce pas justement ce qu’ils cherchent, les criminels qui nous gouvernent ! …

  9. Pas tous lu. Jj’ai bloqué sur des problèmes de logique basic. Notamment ce qui permet d’attribuer des morts à la cause d’un virus (spoiler alert : C’est la charge virale ; i.e : Concentration du virus concerné dans l’organisme).

  10. Pas tous lu. J’ai bloqué sur des problèmes de logique basique. Notamment ce qui permet d’attribuer des morts à la cause d’un virus (spoiler alert : C’est la charge virale ; i.e : Concentration du virus concerné dans l’organisme).

Les commentaires sont fermés.