Le conseil départemental de l’Allier vent debout contre les éoliennes 

Eoliennes.png

Claude Riboulet, président de l’assemblée départementale 03, tient bon. Et il l’écrit dans son éditorial du numéro de novembre-décembre 2022 de Reflets d’Allier.

Pour l’élu de l’Union Républicaine pour le Bourbonnais, la coupe est pleine. La sobriété énergétique imposée par le gouvernement, alliée au diktat de la promotion des éoliennes, l’agacent sérieusement.

« nous soutenons la transition énergétique pourvu qu’elle respecte nos patrimoines bâtis et naturels. Nous accompagnons les associations bourbonnaises voulant protéger nos paysages contre la prolifération anarchique des éoliennes industrielles ».

Mais Claude Riboulet d’affronter deux vents contraires :

– « un lobby industriel venu d’ailleurs qui cherche à faire de l’argent sur le dos de nos forces vives, en ignorant la légitimité de la démocratie représentative »

Second vent contraire : 

– « celui du gouvernement qui fait pression sur les préfets. Une circulaire du 16 septembre dernier leur impose un calendrier sans répit pour instruire les dossiers en moins de 24 mois »

Le ton est explicite : « Le recours à des instances de concertation non indispensable juridiquement doit être strictement évité »

Aurélien Taché (EELV) s’assoit sur l’avis des maires et compte imposer des éoliennes. 

Éoliennes : « Ce droit de veto des maires est une mauvaise idée »

https://youtu.be/lgn817GEMmM

Pour l’Allier, ce sont 70 projets éoliens qui érigeront 400 machines dans le paysage bourbonnais.

Claude Riboulet était d’ailleurs récemment actif dans le village médiéval de Charroux (l’un des plus beaux de France, mais qui a encore pas mal d’odeurs d’égout à résoudre après chaque affluence de foule), pour initialement lancer « Le Manifeste de Charroux » contre l’envahissement éolien. Charroux, où une grosse implantation photovoltaïque va défigurer le paysage sur 13 ha.

Ce document (qui finalement ne fera pas référence au nom de Charroux, est rebaptisé « Manifeste de l’Allier », à la demande du maire de la commune, Jacques Gilibert) sera proposé en motion de censure à la session du conseil de décembre 2022.

Le maire de Charroux fait visiblement partie de ces nombreux édiles peu scrupuleux de très petites communes prêts à accepter, voire à initier, tous les projets éoliens ou voltaïques, au motif de renflouer leurs caisses et d’assurer leurs indemnités, au mépris des nuisances supportées par leurs administrés et sans se soucier du verre pilé laissé aux générations suivantes (1).

Une vingtaine de maires étaient sur place avec le Collectif Allier Citoyens, contre les éoliennes, qui lui avait mobilisé 400 manifestants.

Pour mieux connaître Claude Riboulet

Claude Riboulet, dans Vues d’Auvergne

https://youtube.com/watch?v=5QT00Epfkh0&feature=share

En Saône-et-Loire, même colère : 

« mauvaise nouvelle pour le collectif Vent de sottise, qui regroupe les anti-éoliennes de Saône-et-Loire. 

Des militants qui ne sont d’ailleurs pas tous d’accord sur ce qui devrait être préféré aux éoliennes. 

https://www.lejsl.com/environnement/2022/11/06/vent-de-colere-chez-les-anti-eolien

Plus précisément, le combat contre les éoliennes en Saône-et-Loire et dans le Morvan tout proche est mené par :

https://www.npsm.fr/actualite-237-succes-de-l-incroyable-pique-nique.html?version=computer

https://www.npsm.fr/contact.php

Et l’ASENP sauvegarde de la nature et des paysages https://lasauvegarde71.org/-L-association-.html

Votre serviteur est adhérent des deux associations, a distribué des tracts, flyers et autocollants, dont un placardé à l’arrière de sa voiture. 

J’ai aussi recueilli des signatures pour une pétition contre les éoliennes géantes. 

Précision qui a toute son importance en réponse à ma question : pourquoi seulement géantes ? 

J’ai fini par comprendre que dans l’esprit local, c’est pour les distinguer des sympathiques roues multi-pales, qui depuis plus de 50 ans pompaient paisiblement l’eau pour abreuver le bétail. 

L’une subsiste encore sur la route de Saint-Yan et à Digoin (71), et à Digoin, l’une des plus grosses et lilliputiennes à 5 m de haut, par rapport aux éoliennes géantes à trois pales, hautes comme la Tour Eiffel.

Passage de pales d’éoliennes par la route au Donjon (Allier)  

19 août 2019 Jacques Chassaing 

https://ripostelaique.com/passage-de-pales-deoliennes-par-la-route-au-donjon-allier.html

Passage de pales d’éoliennes par la route à Le Donjon (03)

https://youtu.be/mLg99Y4XJlI

Éoliennes en Saône-et-Loire : le triste exemple de La Chapelle-au-Mans

27 mars 2021 Jacques Chassaing

https://ripostelaique.com/eoliennes-en-saone-et-loire-le-triste-exemple-de-la-chapelle-au-mans.html

Éoliennes en Saône-et-Loire, projets actuels

https://youtu.be/ls3BJvkPla8

Shell abandonne son projet au large de Belle-Île-en-Mer :

« Deux mois après l’inauguration par le Président Macron du premier parc français d’éoliennes en mer au large de Saint-Nazaire au cours de laquelle le chef de l’État avait manifesté la volonté d’accélérer le développement de l’éolien en mer tricolore, Shell qui, avec deux partenaires, devait installer un site pilote d’éoliennes flottantes au large de Belle-Île-en-Mer, a décidé d’abandonner : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/coup-dur-pour-l-eolien-en-mer-shell-abandonne-son-projet-au-large-de-belle-ile-en-mer-940817.html

(1) lire l’article https://www.lamontagne.fr/vichy-03200/actualites/charroux-en-bourbonnais-allier-une-centrale-photovoltaique-au-sol-pour-2023_14216059/

Jacques CHASSAING

image_pdfimage_print

11 Commentaires

  1. Ils ont qu’a donner l’exemple en commençant par le champ de Mars ; je pense qu’on peut en mettre un dizaine.

  2. mettons les dans la cour de ceux qui défendent cet engin aussi inutile que dangereux et laid

  3. Toutes ces batteuses à vent sont inutiles et dégradent le paysage .Ces éoliennes ne servent qu’a engraisser les fournisseurs d’énergie étrangers qui s’en mettent plein les fouilles , depuis le temps que nous le disons que l’éolien est l’arnaque du siècle ! Une grande majorité de franchouillards ne l’ont pas encore compris !

  4. Pourquoi personne ne dénonce que les éoliennes ne fournissent pas assez d’énergie ? Qu’elles doivent être complétées par une autre énergie ? Que ce sont des pièges pour les oiseaux dont l’affluence diminue au fil du temps ? Il n’y a pas que l’impact sur nos paysages, sur terre il y a le bruit, la proximité des maisons…

  5. Lorsque je descends à Gueugnon, je peux admirer les quatre éoliennes de La Chapelle au Mans juste en face. C’est très souvent qu’il n’y en a qu’une qui tourne, deux c’est rare, trois encore plus rare mais quatre, c’est exceptionnel. Les jours de vent trop fort, elles sont à l’arrêt. Elles ne tournent pas les jours sans vent. Finalement, j’ai fait une rapide estimation du nombre de jours ou elles tournent et j’en arrive à un total optimiste et généreux de trois mois, sachant que du courant est renvoyé dessus pour les faire tourner. Donc la rentabilité étant nulle, l’on comprend mieux pourquoi le prix de l’électricité augmente sous la pression des actionnaires de ces entreprises qui veulent s’en mettre plein les poches avec l’aide de notre gouvernement.

  6. Pour faire le Béton des éoliennes, il faut d’énormes quantités d’énergie,
    Les éoliennes se dégradent vite, sur celles installées par ici il y a 14 ans, je les vois bien rouillées…et peu entretenues..Car les pales doivent être changées et ne sont pas recyclables… J’imagine les pales exposées en pleine mer..durée de vie face au embruns salés : 8 ans ? 5 ans ???

  7. « Éoliennes : « Ce droit de veto des maires est une mauvaise idée »
    seils les zélites ont le droit de s’exprimer, les bouseux n’ont qu’à travailler pour payer des impots et surtout se taire, les « progressistes  » pensent pour eux!

Les commentaires sont fermés.