Le conseil d’Etat autorise les mères voilées en sortie scolaire : une insulte au combat de Brigitte Bayle

BrigitteenblancLa nouvelle vient de tomber : le Conseil d’Etat n’impose pas la neutralité religieuse : une voilée pourra désormais accompagner des enfants en sortie scolaire.

La féministe Brigitte Bré Bayle aurait dit non, non et NON !

Et elle aurait eu raison, comme elle a eu raison, depuis que la question s’est posée en France, de faire du voile sous toutes ses formes un sujet de lutte contre l’asservissement d’une moitié de l’humanité, et contre l’obscurantisme rampant qui gangrène nos sociétés occidentales.

Hélas, Brigitte Bré Bayle a tout récemment quitté le ring – sans jamais avoir été mise KO autrement que par la maladie.

Mais nous sommes nombreuses – et nombreux –  à nous battre pour empêcher cette ignominie que représente le voile sous toutes ses formes : symbole de soumission de la femme à un dieu méprisant qui la confine entre quatre murs étroits où elle n’existe que pour le plaisir de l’homme et pour « mettre bas » des enfants.

Mettre bas : le mot n’est pas trop fort.  Dans leur grande majorité, les pays musulmans ont fait de la femme l’ombre d’un animal.

Regardez-les, ces fantômes noirs qui  peuplent nos cauchemars !  Sont-elles des êtres humains ?

Regardez-les, ces enfoulardées de France et d’Occident qui n’ont pas compris – ou ne comprennent que trop bien – que le foulard, c’est le confetti de la culture musulmane, celui qui les amènera, si elles sont de bonnes croyantes, à cacher de plus en plus d’elles-mêmes, jusqu’à engloutir leur corps sous des chiffons innommables qui feront d’elles des mortes vivantes !

Jusqu’à quand allons-nous permettre ce recul des libertés pour lesquelles nous, femmes d’Occident, avons lutté depuis le 19ème siècle ?

voiléeesdeserviceNON !  Nous descendrons dans la rue s’il le faut pour dire non à ceux qui veulent autoriser des ombres à accompagner nos enfants dans leurs sorties scolaires.

Non et encore non !  Brigitte Bré Bayle, tout récemment disparue, est encore et pour toujours derrière nous pour nous rappeler que la dignité –  et le courage qui l’accompagne –  ne sont pas de vains mots.

Et sa photo « Brigitte en blanc » est, à elle seule, un symbole de la belle lumière que toute femme digne de l’être se doit de refléter.

Eve Sauvagère

image_pdfimage_print