Le Coran, un poison qui rend fou les “déséquilibrés”

Publié le 7 janvier 2015 - par - 2 464 vues

PINATELdesequilibreDe plus en plus de Français réalisent la nocivité du message coranique. L’hypocrisie des médias est certaine, le discours politique est celui de faux derches.

Chaque jour une agression à l’arme blanche. Une attaque au cou. Ce type d’attaques n’est pas dans notre culture. Mais ce sont, comme par hasard, des faits de “déséquilibrés”. En effet, ils le sont, mais pas de la manière dont le pensent nos médias aux ordres du Qatar et des différents gouvernements.

Comment un enfant pourrait-il ne pas être “déséquilibré” en assistant chaque année aux massacres des moutons, aux cris des pauvres bêtes et aux flots de sang. Le message coranique ne cesse de mettre la mort en avant, de “saisir l’infidèle au cou s’il ne suit pas le bon chemin d’Allah“, en clair, de l’égorger si possible. Est-ce que cela correspond à nos “us et coutumes”, nos traditions, nos modes de vie. Donner la mort au couteau n’est pas dans nos habitudes.

Ce dénigrement de la vie, cette obsession de la mort, cette fixation sur le couteau, ce refus du pardon, de la compassion, de l’amour des uns pour les autres et surtout, ce refus d’évoluer et de ce fait, de vouloir rester fidèle à un message de bédouins du désert.

Ce message est inadaptable dans nos contrées. Le Coran parle d’un paradis, de richesses impossibles à trouver dans un désert. L’eau à volonté, coulant fraîche, le miel, les fleurs, les parfums, la fraîcheur, la douceur, des femmes souriantes et obéissantes à volonté. Qui ne rêve pas d’une boisson fraîche par temps de canicule ? Est-ce cela le paradis ? C’est un paradis qui correspond probablement aux rêves d’un bédouin sur son chameau au 7 iéme siècle ?

Oui il y a un déséquilibre. Mais c’est l’islam, son message coranique qui est la matrice de ce déséquilibre, pas l’individu. Cet individu est “déséquilibré” si toutefois on souhaite utiliser cette expression parce que son cerveau est atteint du  virus coranique.

Enfant déséquilbré-Chrétien sur Croix

Aujourd’hui le cauchemar décrit dans le livre de Jean Raspail se produit.

Des milliers de Syriens, de musulmans débarquent sur nos côtes européennes. Le bon sens devrait nous conduire à les soigner, et à préparer leur retour aux pays. Nous allons les garder bien sûr, au nom de l’Europe, des “droits de l’homme”, de la charité en oubliant que lorsque celle-ci est bien ordonnée, elle commence par soi-même. En France, le budget de l’AME (Aide Médicale d’Etat gratuite de 800 000€) n’y suffira pas. Un début de Paradis en attendant mieux, comme d’être pris en charge par la cohorte de militants associatifs qui font bien plus pour ces immigrés que pour leur vieille voisine qui elle, se tait par pudeur ou honte. Déséquilibre dites-vous ?

Ces nouveaux et futurs immigrés vont se disperser sur le continent. En priorité en France, en Allemagne, en Italie et en Suède nous dit-on. Dans le dernier contingent, il y avait pas mal de barbus. Pas de cette barbe de 10 jours. Celle bien fournie des croyants de l’islam. Tous, sont plus ou moins atteints par ce virus coranique. Combien pourront en guérir ? Le choc des cultures va s’intensifier. Nous recevons des coups de boutoirs incessants depuis si longtemps.

Nos politiques traîtres aux nations sont ravis. Ils plongent en toute conscience leurs pays sous les flots de l’immigration. Les Nations se font noyauter. Je crains fort que nous ayons dans les mois qui viennent, une épidémie de morts agressés à l’arme blanche, au couteau. Une épidémie de “déséquilibrés” dont on taira pudiquement les prénoms pour éviter de “stigmatiser”, car bien sûr, l’islam ce n’est pas ça. D’ailleurs, ils trouveront d’autres expressions que “déséquilibrés”. Faisons confiance à l’imagination des communicants, des médias aux ordres.

Sauf que les Français ne sont pas que des “cochons de payants“, pas seulement des bœufs, des veaux. Ils ne sont pas demeurés, ils réalisent peu à peu, dans le brouillard soporifique des 20h, et les discours rassurants des “experts”, des moralistes de la bien pensance. Ils le font savoir.

Est-il encore temps ?

Fatalement, nous aurons des réponses qui un jour, cesseront d’êtres pacifiques. Après Jean Raspail, nous aurons ce que nous avait prédit Guillaume Faye dans son livre” La colonisation de l’Europe“. Une guerre civile à la libanaise d’où nous ne sortirons pas vainqueur. Jamais aucun pays n’a subi ce type d’invasion par la colonisation interne et externe, hormis peut-être dans un contexte différent, les amérindiens et les aborigènes.

Nous, Français de souche, nous sortirons probablement perdants comme les Chrétiens du Liban qui ont abandonné leur terre ancestrale. Je connais certains de ces Chrétiens libanais venus en France. Ils militent dans des partis politiques complices de cette libanisation française (UMP-UDI-PS). Quand je leur en fais la remarque, quand je leur démontre la situation et leur rappelle leurs combats d’autrefois, ils me répondent que “c’est compliqué“. C’est sûrement parce que c’est “compliqué” qu’ils ont abandonné leur pays aux Hetzbollah. Demain ils iront où ? Hum, c’est compliqué !

J’ai des amis juifs qui me disent qu’ils partiront en Israël. La belle affaire ! Je leur réponds que je n’ai qu’une seule patrie: la France. Alors, je fais quoi ?

Dans les années 50, il y avait plus de 55% de Chrétiens au Liban. Il y avait un Président de la République Chrétien qui avait d’importants pouvoirs. Aujourd’hui, ils sont à peine 35%. Il n’y a plus de Président. L’essentiel du pouvoir est passé aux mains du premier ministre musulman. Est-ce l’avenir de la France ? Des territoires sous le contrôle de l’islam, sous la charia ? Une France en peau de panthère où ces territoires islamistes finiront par exiger l’autonomie si ce n’est l’indépendance comme au Kosovo ? Est-ce notre avenir, celui de nos filles, de nos enfants ?

Aujourd’hui, il nous reste encore la solution politique qui consiste à sortir les traîtres à la Nation par les urnes. Il y a aussi celle de manifester comme en Allemagne. Etre présent le 18 janvier à la Bourse à 14h30 pour commencer, avec comme but de devenir un long fleuve patriote tranquille, mais déterminé. En attendant mieux.

Sinon, il faudra demain, s’attendre à des radicalisations de toutes parts. Les responsables seront déjà bien planqués ailleurs. Les Etats-Unis pourront se frotter les mains, L’Europe aura cessé d’être un concurrent dangereux et sera même devenue un terrain favorable à ses exportations d’armes individuelles. C’est certain, nous pouvons compter sur eux pour favoriser la démocratie comme ils ont su le faire en Irak et partout où ils sont passés ces 50 dernières années. Au nom de la liberté ! Ô liberté, que de crimes commet-on en ton nom !

Gérard Brazon (Le Blog)

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi