Le corano-virus se rappelle à notre bon souvenir

L’épidémie de Covid-19 n’a pas connu de quatrième vague malgré tous les efforts de propagande du gouvernement qui semble instrumentaliser la peur pour occuper le « temps de cerveau disponible » de nos compatriotes. Tout cela pour masquer ses échecs et plus particulièrement, vis-à-vis de la vague islamique, bien réelle celle-là.
En tant que lanceur d’alerte, mon dernier communiqué titrait : « un virus peut en cacher un autre » où je rappelais les dangers du CORANOvirus. L’actualité m’a totalement donné raison avec la débâcle américaine en Afghanistan et le retour des talibans qui a été interprété par l’ensemble du monde musulman comme une « divine surprise » et la confirmation, pour eux, que le califat mondial est en route, par la volonté d’Allah. Par un télescopage de l’actualité, on célébrait les 20 ans de l’attentat du 11 Septembre 2001, et le début du « procès du siècle » des attentats du 13 Novembre 2015.

Les grands médias se garderont bien, dans le cadre du « padamalgam » et « cépaçalislam » de mettre en cause la racine et la source qui alimente et réunit tous ces événements : l’islam lui-même. Lorsque Salah Abdeslam, à son procès, commence son intervention par la « chahada », la profession de foi musulmane, tout le monde parle de provocation, comme s’il utilisait notre système de pensée. En fait c’est seulement un bon musulman, fier de sa foi, ce qui est devenu inconcevable dans notre société sécularisée. Il l’a d’ailleurs rappelé lui-même ultérieurement. Son manque d’empathie et de compassion a été souligné, mettant en relief notre totale incompréhension de l’idéologie islamique : tout est entre les mains d’Allah, la personne autonome et libre de ses choix par son libre arbitre n’existe pas, donc pas de responsabilité ni de culpabilité.

M’écarterais-je du halal ? Pas du tout ! Le halal c’est l’ensemble des lois définies par la charia, code civil de l’islam, et tout cela est cohérent. Plus nous accueillerons de musulmans plus la société deviendra halal ! C’est une guerre de civilisation, comme l’avait prédit Samuel Huntington. Pour gagner cette guerre, exerçons une pression énorme sur l’islam pour qu’il supprime tous les textes appelant au meurtre des infidèles, aux mutilations, lapidation, fouet, enfermement des femmes dans un statut d’infériorité sociale, maltraitance animale de l’abattage halal etc… Or, en refusant ce combat culturel avec les adeptes de l’islam, au prétexte de la liberté religieuse, on se condamne à l’impuissance bavarde et l’islamisme continuera à avancer !
Pour rappel, il y a eu dans le monde, entre 2013 et 2021, 37756 attentats et 165135 morts liés à l’idéologie de l’islam. Et ils sont totalement halal !

Alain de Peretti

Président de Vigilance Halal

contact@vigilancehallal.com

 

image_pdf
0
0

5 Commentaires

  1. Quand on aura gerbé momo du trône qu’il se colle continuellement au cul et tout les collabos qui lui lèchent les babouches, sans oublier le Frexit (très important) on aura de la marge pour détruire l’arnaque covid et tout les muzz qui polluent notre pays !
    Destruction totale de toutes traces laissés par la vermine islamique, qu’il n’en reste plus rien !
    Ce sera pas facile mais notre haine de ces cloportes assassins l’emportera !
    Nous ne serons plus emmerdés par la macromerde et les pro-muzz !!!

  2. Alerte d’un mâle blanc féministe
    https://franckinfo.fr/mardi-21-septembre-2021-numero-297
    De la 14°minute à la 22° minute
    Et nos militaires, et nos politiques et nos féministes et nous, nous laissons faire cela sur notre sol ! C’est une honte absolue que de laisser des jeunes filles sans défense aux mains de tortionnaires barbares d’un autre âge. On nous refait le coup des harkis, sur une plus petite échelle ; sauvons ces jeunes femmes…

  3. En effet !
    L’islamisation de la France (du monde…) est bien pire que le COVID !

  4. Ne jamais oublier que nous sommes attaqués sur plusieurs fronts. L’islamisation du pays ne faisant Jamais la une des médias, alors que le paravent » covid » devient de plus en plus opaque.

Les commentaires sont fermés.