Le Corona : une chimère et des moutons

Publié le 9 mai 2020 - par - 33 commentaires - 2 071 vues

Le roi Nimrod, qui voulait unir l’humanité dans le but de construire une tour assez haute pour partir défier Dieu, est mort à cause d’un moustique entré dans son oreille. L’Occident, qui cherche à détruire les frontières nationales pour envoyer des voitures décapotables dans l’espace, est sur le point de mourir pour une grippe.

Sans faire de spéculations mystiques, qui seraient pourtant de rigueur, il faut savoir reconnaître le caractère tragi-comique d’une histoire qui ne cessera paradoxalement jamais de se répéter et de nous étonner.

Surtout que, comme Nimrod, qui n’a pas succombé directement à la piqûre du moustique, mais au remède qu’il s’était lui-même prescrit – demander à chacun de ses sujets de le gifler dans le but de faire sortir l’insecte – l’Occident se meurt actuellement non pas du signal d’alarme divin (naturel, de destin, ce que vous voudrez), mais de son antidote : le confinement.

À croire que la direction de ce monde nous laisse toujours une chance de nous ressaisir, mais que nous n’apprendrons jamais de nos erreurs. Nous n’aurons, en plus, cette fois même pas l’excuse d’avoir été manipulés par le plus génial et le plus terrible tyran de l’histoire humaine, mais par… Emmanuel Macron et le Conseil scientifique ! C’est la honte !

Et encore, une lecture objective de ces trois derniers mois devrait nous obliger à nous remettre en question.  Comme Senghor le disait, un pays est colonisé quand il est colonisable.  Appliqué au niveau du cerveau humain, on pourrait suggérer qu’un homme est manipulé quand il est manipulable.

Reprenons le fil. Une épidémie de grippe assez violente fait rage en Chine. Le Parti décide de confiner la ville à l’origine de la propagation, Wuhan, une technique aussi liberticide qu’efficace qui n’a rien de surprenant, venant d’un régime totalitaire. Il existe des logiques de régimes. La Chine fonctionne comme une énorme machine qui ne s’embarrasse pas de point mort et préfère immédiatement endiguer un problème avant même de mesurer sa gravité ou son ampleur, au nom du bien commun. Il n’est même pas question ici de critiquer la logique chinoise, au contraire. Juste de reconnaître des spécificités locales culturelles qu’un état libéral ne devrait jamais automatiquement calquer.

C’est à ce moment que nous arrivons en scène.  Oui, nous. Que l’on soit baby-boomer ou jeune bobo fragile n’ayant jamais connu la guerre et hypocondriaque compulsif, écolo illuminé voyant dans chaque mouvement de la nature une vengeance, ou complotiste percevant dans chaque nouveau virus une arme de guerre apocalyptique créée en laboratoire, nous sommes tous, et cela de notre propre fait, ultra réceptifs à tout type d’information relatif à la santé.

Une dérive hygiéniste, en lien avec la vague de puritanisme qui secoue la France et l’Occident de manière générale, dont sont parfaitement au courant nos médias qui obéissent à la loi de l’offre et de la demande.  Les sujets de santé font d’énormes audiences et ce que la ménagère réclame, la ménagère l’obtient, au nom de la réclame.

Alors, nos chers médias qui nous connaissent mieux que nous-mêmes, qui ne nous rendons même plus compte des heures passées sur Doctissimo ou de la quantité de boîtes d’antibiotiques vidées pour tout et surtout n’importe quoi, vont commencer à nous inonder d’informations sur ce mystérieux nouveau virus venu de Chine, lequel, à une époque pas si lointaine, aurait à peine rempli une petite case perdue sur la troisième page de la rubrique internationale d’un journal.

L’opinion publique s’affole. Les réseaux sociaux sont en ébullition. On commence à voir dans la rue des visages masqués non surplombés par des yeux bridés. La pression est venue d’en bas !

Jupiter, ou Choupinet pour les intimes, nous avait pourtant recommandé d’aller au théâtre ! Quels n’ont pas été le tollé médiatique et la réaction de l’opinion ! Michel Cymes et ses collègues journalistes (et médecins ?) annoncent une simple “grippette”. Scandale ! Assassins ! Roselyne Bachelot, qui avait en son temps largement surestimé la situation et dépensé une fortune pour rien, vient fanfaronner sur les plateaux télé. Quelle femme ! Quelle visionnaire !

Allons-nous un jour prendre du recul ?

Les opinions de tous les pays occidentaux ont exigé des mesures drastiques : elles ont été servies.

Un pays, puis deux, puis trois. Par effet domino, l’Occident se confine, puis le monde.

Choupinet, réticent, craque. Boris Johnson aussi. Même Trump.

Il faut bien comprendre que nous ne sommes pas gouvernés par des monarques, mais par des présidents élus qui jouent leur peau, parfois au sens littéral, surtout sur le thème si sensible de la santé. Nos gouvernants passent autant de temps à scruter chaque sondage que Cyril Hanouna devant les audimats, c’est même devenu leur principale activité. Il ne faut pas attendre de leur part des décisions pragmatiques, mais des initiatives résultant d’intérêts parfaitement compréhensibles. Dans ce cas précis, le seul pari gagnant est le principe de précaution.

Il faut partir d’un postulat de départ basique, mais que certains ont tendance à oublier. Macron est évidemment responsable, mais aussi les scientifiques du Conseil, ainsi que chaque médecin qui prend la parole publiquement, met en jeu sa réputation et donc sa profession, voire sa responsabilité pénale.  Il n’existe donc jamais d’objectivité parfaite et chacun doit prendre en compte les risques qui existent.

Afin de rendre le procédé plus intelligible, j’ai essayé de le décliner sous la forme du fameux pari de Pascal.

Il existe deux options (minimiser la gravité du virus, ou la maximiser) qui peuvent chacune découler en deux futurs possibles : le virus se révèle être soit une grippe classique, soit une nouvelle grippe espagnole dramatique.

Si vous pariez sur une grippe classique, et si le virus s’avère en être une, l’opinion oubliera et passera à autre chose.

Si vous pariez sur une grippe classique, et si le virus s’avère être une grippe dévastatrice, vous serez traduit en justice.

Si vous pariez sur une grippe dévastatrice, et si le virus s’avère n’être qu’une grippe classique, vous pourrez vous réfugier derrière un principe de précaution dont l’opinion ne vous tiendra pas trop rigueur.

Si vous pariez sur une grippe dévastatrice, et si le virus s’avère en être une, alors vous êtes légitimement débordé par la crise et vous ne serez que plus ou moins tenu pour responsable des morts par l’opinion.

Il existe donc une logique mathématique, pour la personne responsable, à parier, quoiqu’il arrive, sur un virus dévastateur, et peu importe sa réalité.

Ce pari élémentaire, qu’il soit appliqué consciemment ou non, explique les retournements de veste en série qui se sont opérés en à peine quelques jours, en passant de l’invitation à sortir au théâtre, au confinement total.

Ils protègent leur cul, et c’est normal ! C’est le jeu de la démocratie participative qui, aujourd’hui, nous est néfaste, mais que nous pourrions retourner dans le bon sens si nous savions utiliser l’outil. Participative implique une participation de notre part !

C’est à nous qu’il incombe de faire le tri parmi les informations que l’on reçoit. En plus, il se trouve qu’en ce moment, nous en avons le temps !

Un intérêt évident de grossir les traits du virus, encore augmenté par le besoin de masquer les coupures de budgets des hôpitaux, en asphyxie depuis déjà un bon moment et actuellement réellement débordés par une forte épidémie.

Cette crise sanitaire aura au moins permis de faire prendre conscience de l’état déplorable de notre système de santé, dont le personnel, pas forcément aidé par les hordes gauchistes qui l’entouraient, avait pourtant essayé de nous avertir depuis quelque temps dans des manifestations.

Le résultat : confinement, couvre- feu, files d’attente devant les supermarchés, délation, réquisitions, contrôle de l’information, traçage… Back in the USSR !

Une aubaine pour Emmanuel, qui n’aurait jamais pu rêver mieux.

Ne soyons pas candides, aucun César n’a jamais rendu les clés de la Cité au Sénat après un imperium.

Si, dans l’Histoire, même des hommes de bien n’ont pu résister à la tentation des pleins pouvoirs, alors on peut imaginer ce qu’il risque d’advenir avec le pervers enfariné à la tête de notre pays.

Aucun événement n’est bon ou mauvais par nature. Tout dépend de ce que nous en faisons.

Si l’événement Corona devrait être décrypté comme un signal qu’il convient de lâcher prise dans notre besoin de contrôle et de maîtrise de tout dans notre quotidien au niveau individuel, et comme un frein bénéfique à la globalisation et l’importance des frontières au niveau collectif, ne soyons pas niais, nos dirigeants, qu’il s’agisse de ceux devant ou derrière la scène, réussiront à retourner la situation.

Le virus a été surestimé ?  Il faut organiser un système de gouvernance politique mondial pour éviter cette situation à l’avenir.

Le virus vient d’un laboratoire chinois ? Il faut organiser un système de gouvernance pharmaceutique mondial pour éviter cette situation à l’avenir.

Le virus émane d’un marché chinois ? Il faut organiser un système de gouvernance sanitaire mondial pour éviter cette situation à l’avenir.

C’était juste un Chinois qui a mangé une chauve-souris ? Il faut organiser un système de gouvernance culinaire mondial pour éviter cette situation à l’avenir.

Peu importe de qui, de quoi, d’où vient le virus, ou même sa gravité, tous les délires seront bons pour servir de prétexte à l’abandon des souverainetés nationales et des spécificités culturelles locales.

C’est pour cela que, à mon humble avis, nous devrions arrêter de faire surchauffer nos cerveaux sur la provenance de ce virus et nous recentrer sur une question plus essentielle : le Nouvel Ordre Mondial.

Hollywood, ainsi que notre showbiz national, qui sont les curés de l’Église de la Bien- Pensance, sont déjà en train de préparer le terrain. “Le Corona est un cri d’alerte de la planète”. “Il nous faut absolument changer de mode de vie”. “Plus rien ne sera plus jamais comme avant”.

La dialectique totalitariste mondialiste est déjà enclenchée, or nous en sommes encore à nous bagarrer sur l’origine du virus et la sanction que l’on devra administrer aux Chinois. Trump ne fait que jouer son rôle en protégeant les intérêts nationaux américains, et il le fait formidablement bien, mais nous devons sortir de la logique de guerre de leadership mondial entre les nations, qui est un logiciel de lecture du vingtième siècle déjà dépassé.

Nous devons tourner notre regard vers les institutions supranationales, en particulier l’OMS et son animal totem, le serpent.

Lorsque l’on vous dit “C’est pour votre bien”, méfiez-vous. Nous sommes en train de progressivement nous habituer à des régressions continues de nos libertés individuelles et à un climat oppressant de suspicion permanente de l’ami, du voisin, du collègue, ou même du policier qui, fondamentalement, est là pour notre bien, mais obéit à des ordres qui le dépassent.  Même le mari, le père, peut ainsi devenir une menace dans l’inconscient collectif avec la surmédiatisation des violences conjugales et parentales.

Nous sommes en train de faire de l’Autre un virus, un ennemi. Les économies asiatiques se portent bien, mais l’état psychologique de leur population est inquiétant. Ce diagnostic serait encore aggravé si ce système était transposé à nos populations occidentales, car il est culturellement totalement incompatible.

Le détachement émotionnel relationnel de son prochain, au profit d’une virtualisation des échanges avec les quatre coins du monde, le port du masque, la fermeture des restaurants et bars, remplacés par des “visio-apéros” et la convivialité online. Le désintéressement, la haine, jusqu’au dégoût, de l’autre, celui juste en face de nous, au profit du copain australien avec lequel on tchatte.

Si l’on est enfermé, selon beaucoup de gens, c’est de la faute de l’autre, pas du gouvernement, car l’autre ne suit pas les règles et il existe un danger (il existera toujours un danger). Il faut donc le forcer à se plier aux règles, le dénoncer (bientôt l’éradiquer ?) pour le bien de tous.

“Regarde cette vidéo, des Parisiens qui dansent sur du Dalida dans la rue ! C’est honteux ! Irresponsable ! Le confinement, c’est de leur faute !”

“Regarde cette vidéo, des gens qui se lancent le défi par réseau social, de Finlande au Brésil, de se renverser de l’eau glacée dessus ! C’est génial !”

Un esprit supérieur organisé profite du grégarisme populaire ambiant pour orchestrer un mouvement parallèle de réduction des distances avec l’étranger et d’augmentation des distances avec son prochain. Cette combinaison aura nécessairement des répercussions psychologiques et politiques.

Libéraliser les populations asiatiques et totalitariser les populations occidentales, le grand mélange mondial est En Marche. Le mixeur va broyer toutes les identités pour en faire un gloubi-boulga moyen, sans saveur, pas bon, pas mauvais, pas libre, pas enfermé, pas blanc, pas noir… La triste synthèse de l’uniformité.

Le confinement répété va zombifier des générations déjà mentalement très fragiles et dociles. Le matraquage de cet événement surdramatisé est en train de créer dans les consciences un traumatisme planétaire susceptible d’être réactivé à tout moment pour tout et n’importe quoi, pour servir de tremplin à toutes les folies globalistes.

La notoriété du Coronavirus vient de dépasser celle de Michael Jackson, d’Adolf Hitler, et bientôt celle de Jésus. Il est connu de chaque individu, de chaque âme autour du globe et pourra être utilisé comme mythologie commune à l’humanité pour justifier la suppression des frontières nationales et l’instauration d’un régime totalitaire par la cicatrice indélébile qu’il aura laissée dans l’Histoire. Soit la création d’un Nouvel Ordre Mondial.

C’est le souvenir traumatique du Déluge qui a servi à Nimrod de prétexte pour faire abandonner à l’humanité ses frontières et ses libertés individuelles, et la liguer contre Dieu.

Bill Harford

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Pierre-Louis Garnier

Raison de plus pour agir avant que la censure ne se renforce. Plus de la moitié des gens sont des niais intoxiqués à la moraline. Ouvrons nos grandes gueules et braillons à tue-tête. Il y a des éléments de langage simples et solides à répandre tout en évitant de se montrer comme étant acquis aux théories complotistes les plus élaborées qui pourraient effrayer les gogos. Il serait bon de développer un argumentaire “officiel anti Macron” qui tiendrait sur deux pages et le diffuser. Exemple : pourquoi Buzzin a-t-elle interdit la chloroquine en janvier? Et en filigrane derrière on développe l’idée que Macron est un saboteur et qu’il doit partir.

Jmarz

Impossible de diffuser sur FB les articles de RL.
Quelle solution pour contourner ?

Rosemonde Bourjac

copiez , collez sur votre page face et voilà …

Marc Larapède

“La notoriété du Coronavirus vient de dépasser celle…” Sauf que dans certains pays africains, l’information n’est pas passée, et c’est pour ça qu’ils y a moins de malades qu’ailleurs.

Idiotfrançais

Et savez vous que des journaux étrangers parlent d’une nouvelle pandémie venant de Chine? il s’agirait de l’Epatite E transmise par le rat à l’homme..
… Benito Mussolini en 1927 avait dit : dans les prochaines décennies on devra se méfier de l’expansion de la Chine
Ils envahiront le monde avec leur prolificité démesuré , avec leurs produits à bas prix et avec les épidémies qui cultivent dans leur pays
Donc… pensez y !!!!!

Urbain

Belle image de couverture
Souvenir: il y a fort longtemps, en 1970, comme je servais d’interprète à un colonel allemand en balade dans la region de Verdun, il fit arreter la voiture, en rase campagne, en sortit et salua dans un garde-à-vous impeccable face aux champs. Je lui demandai la signification de ce geste et il répondit: “là-bas il y a un troupeau de moutons, je me suis dit que des grands chefs devaient s’y dissimuler, on sait jamais”.

Eric des Monteils

Cela commence à s’imposer dans les esprits ; hélas, il reste toujours cette masse massive, inerte, immobile, attendant le moindre mouvement désigné par la première autorité qui se présente pour faire : bêêêêêê . . . . .et suivre, toujours suivere aveuglément. Même jusqu’à l’abattoir.
Et il en sera tioujours ainsi, il faut se faire une raison et ne rien attendre de la foule. Prenons les commandes du troupeau ! ! !

Qu.

hum, des moutons se sont pris pour des chefs
et nous imposent leur maladie mentale.

J’ai une autre solution..

Savinien

Excellente analyse.
Qui montre bien que nos gouvernants n’ont fait que suivre le courant, hors de toute visée “génocidaire” ou “dictatoriale”.
Oui les médias officiels ont joué un rôle déterminant dans la propagation de la peur.
Pourtant l’antidote existait : les vidéos de Raoult sur Youtube, qui dès le début rassuraient de manière convaincante sur la dangerosité de l’épidémie.
Mais le fait est que les réseaux sociaux et Internet n’ont pas pesé lourd face au rouleau compresseur de la télé et de la presse.
Ça remet les choses à leur place.

patphil

on peut déjà constaté que le professeur raoult (et de nombreux médecins d’hopitaux qui utilisent sa potion magique) ont dix fois moins de décès qu”ailleurs
on verra bientot si la pandémie, comme le pense le druide de marseille va s’éteindre ou aura un deuxième voire un troisième rebond comme les madames irma aux manettes le prévoient

quiditvrai

patphil, il n’est pas défendu de lire des experts qui contredisent Roult si l’on veut être objectif…
Azithromycine + Chloroquine : les dangers du protocole de Raoult
https://www.les-crises.fr/azithromycine-chloroquine-les-dangers-du-protocole-de-raoult/

clercophage

Impressionnante , la photo des moutons !

quiditvrai

” ❓ RAOULT: CE PETIT DÉTAIL CHANGE TOUT • Le Petit Point d’? – 8 mai 2020″
https://www.youtube.com/watch?v=qirbNmrxmUI

quiditvrai

” Pourquoi y a-t-il un tel débat autour de Didier Raoult ? La vraie raison a peut-être plusieurs millier d’années… ”
https://www.youtube.com/watch?v=qirbNmrxmUI

Blackjack

Toi quiditveau t’as pas compris qu’avec 7 milliards d’individus sur la planète, que ta santé n’est absolument pas une priorité pour ces fous….
Bien au contraire ils ont prévu même plutôt l’inverse pour toi…
Ne pas connaître leur réel intention est plus grave que d’adhérer à leur propagande.

Pseudo1

Oui, les mondialistes veulent réduire la population. Bill Gates l’a dit lui-même que c’est ce qu’ils veulent.

Pseudo1

2014 : Du fait du perfectionnement des techniques, l’élite aura un pouvoir grandement accru sur les masses, et comme le travail humain ne sera plus nécessaire, les masses deviendront superflues et constitueront un fardeau inutile pour le système. Si l’élite est impitoyable, elle peut décider d’exterminer purement et simplement cette humanité massifiée.

L’élite peut avoir recours à la propagande ainsi qu’aux techniques biologiques et psychologiques pour réduire le taux de natalité jusqu’à la disparition complète de la masse humaine. [Theodore Kaczynski]

Micro-ondes, téléphones portables, wi-fi, gaz d’échappement, Fluor, Métaux lourds, Pesticides, Aspartame, Organismes Génétiquement Modifiés dans l’alimentation. Trainées chimiques (chemtrails), vaccins, suppression des remèdes naturels,…

Pseudo1

…développement de l’industrie pharmaceutique et des médicaments brevetés (parfois inutiles en plus d’être dangereux). Fondations, discours et projets de la famille Rockefeller et de Bill Gates…”
https://www.youtube.com/watch?v=us3T2rO5ZjA

Pseudo1

Projet de réduction massive de la population mondiale
https://www.youtube.com/watch?v=us3T2rO5ZjA

quiditvrai

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, … Comment démêler le vrai du faux sans être un scientifique aguerri ?
Pour trouver un début de réponse à cette épineuse question, le journaliste de Futura Julien Hernandez anime une table ronde, accompagné de trois invités de marque :
— Juliette Ferry-Danini, docteure en philosophie des sciences et de médecine, spécialiste de l’éthique médicale,
— Sebastian Dieguez, docteur en neuroscience et psychologie cognitive.
— Thomas Durand, alias Acermendax, vidéaste de la chaîne Youtube La Tronche en Biais et docteur en biologie.
Il sera question d’expertise, de confiance, de méthode, d’esprit critique et de la difficulté qu’il y a à ne serait-ce que définir ces notions !
https://www.youtube.com/watch?v=t3HLGx-GAwA&t=1895s

Blackjack

Si tes spécialistes ne sont financés par aucun labos…. ça peut être intéressant
A voir sur transparence santé si les 3 guignols ne vont pas festoyer dans un relais château avec le labo qui a décroché le juteux marché du vaccin

Blackjack

Il raconte n’importe quoi à partir du moment où il occulte que les spécialistes opposés à Raoult sont financés (enlever le n de financés ça marche aussi) aux labos comme le purain d’ortie de Lacombe payée par giliad pour venir salir Raoult.
1/N’empêche que les faits sont là le taux de mortalité à Marseille est le plus bas…pourtant la faune est la même qu’à paris….
2/médecins,artistes,hommes politique ont eu recours à son traitement avec succès… merci estrosi)
3/ interdiction de prescription ( lobbys????)
4/ classé en poison(lobbys????)
5/ mais autorisé pour l’armée ????
Occulter que les opposants sont payés par les labos tient plus de la complicité crasse qu’un vrai thème de réflexion….zéro pointé pour le Mr Sam…Sam=service aux manipulateurs

Pseudo1

Bien sûr.

quiditvrai

“Depuis le début de la pandémie de Covid-19, … Comment démêler le vrai du faux sans être un scientifique aguerri ?

Pour trouver un début de réponse à cette épineuse question, le journaliste de Futura Julien Hernandez anime une table ronde, accompagné de trois invités de marque :
— Juliette Ferry-Danini, docteure en philosophie des sciences et de médecine, spécialiste de l’éthique médicale,
— Sebastian Dieguez, docteur en neuroscience et psychologie cognitive.
— Thomas Durand, alias Acermendax, vidéaste de la chaîne Youtube La Tronche en Biais et docteur en biologie.

Il sera question d’expertise, de confiance, de méthode, d’esprit critique et de la difficulté qu’il y a à ne serait-ce que définir ces notions ! ”
https://www.youtube.com/watch?v=t3HLGx-GAwA&t=693s

BERNARD

L’image du pari est bien trouvée.
Cependant, ce que je reproche le plus au pouvoir (en gros.. )
1) Son florilège de mensonges EN CONTINU
2) Son incohérence après prise de décision.. Il a fait l’hypothèse d’une crise grave mais a il a attendu des semaines pour prendre des décisions en rapport, et encore, celle du “contrôle des frontières”
A la limite, si il avait commencé par l’hypothèse de la grippette on aurait pu comprendre au début,quitte à ce qu’il change de doctrine en fonction des événements (c’est en gros ce qu’on fait Trump et BoJo).
Mais on ne peut pas dire : “on a un truc qui à priori me semble grave” et dans la foulée autoriser un match de foot avec 20000 personnes dont au moins 5000 venaient de régions potentiellement infectées.. incohérence totale.

Pseudo1

Pour la question que les mondialistes mettent en avant la santé pour instaurer leur dictature, c’est que c’est un sujet qui fait croire qu’ils veulent le bien aux gens, ils font pareil avec l’écologie. En faisant croire qu’ils veulent le bien aux populations, ça leur permet de mieux les manipuler pour les nuire sans qu’elles réagissent ! Du moins, majoritairement, elles ne réagissent pas, car le fait que ces dictateurs, manipulateurs, au pouvoir font croire qu’ils veulent le bien aux gens, ça “endort” la population qui peut se laisser aller à l’abattoir sans réagir de cette façon, ne sachant pas trop quoi penser.

Julien Martel

clap clap clap un grand bravo

quiditvrai

Julien Martel , tu aurais intérêt à bien comprendre la notion de “biais de confirmation ” avant d’applaudir trop vite.
Si tu n’a pas peur de ce qui te contredit.
Cette vidéo explique en détails les pièges de ce ” biais de confirmation” et selon moi , tes erreurs de jugements sur Raoult , entre autres.
https://www.youtube.com/watch?v=qirbNmrxmUI

Pseudo1

“Macron est (…) responsable, mais aussi les scientifiques du Conseil, ainsi que chaque médecin qui prend la parole publiquement (…)”
Oui, Macron et son gvt avaient préparé depuis longtemps leur dictature, et ont toujours su ce qu’étaient exactement ce virus, peut-être même que des chercheurs français l’ont créé dans ce laboratoire franco-chinois… De plus, le gvt (et les médias) ont fait en sorte d’empêcher aux Français d’être soignés, et le gvt a fait un décret pour assassiner les malades âgés. Quant à tous ces experts qui mentent pour des raisons bassement mercantiles, en ne disant pas pour qui ils travaillent, et quelques autres pour aider le gvt à instaurer sa dictature, en utilisant leur qualification pour donner une crédibilité à leurs propos sur les sujets médicaux…

Pseudo1

Ce qu’il faut comprendre, c’est que ce que le gvt, et les médias de masse, en France, ont utilisé l’ancienne propagande autour de la grippe de 2009, et ont fait exactement l’inverse pour prendre les Français à contre-pied. De plus, ils ont utilisé le fait qu’ils savent qu’ils ont peu de crédibilité, ou très relative (quant aux Français qui les considèrent crédibles, de toute façon, ils sont dans leur poche…), auprès de nombre de Français pour mieux les manipuler et pour que le gouvernement au final, instaure une dictature sous prétexte de ce virus, ce que de toute façon, il voulait faire depuis longtemps. Car une “pandémie” pour contrôler les populations, ça fait depuis longtemps que les mondialistes l’avaient préparée.

Pseudo1

“Jupiter (…) nous avait pourtant recommandé d’aller au théâtre ! Quels n’ont pas été le tollé médiatique et la réaction de l’opinion !”
Tout ça n’a été qu’une manipulation orchestrée (tout a été prémédité) par le gvt pour instaurer sa dictature ! En France, il y a eu une propagande sournoise pour parfaitement manipuler les Français. Comme il y avait eu cette histoire autour de la grippe de 2009, les médias de propagande l’ont utilisée et ont fait l’inverse de l’ancienne propagande. Au début, ils ont fait croire qu’ils croyaient à une simple grippe tout en sachant que les gens allaient se poser des questions car à côté de ça, ils montraient ce que les pays faisaient au niveau de ce virus, ensuite, ils sont passés à la seconde phase: la propagande de psychose pour instaurer leur dictature.

Winston

Quand on regarde ce qui se passe dans le monde , le seul obstacle réel et objectif à la mise en place du N.O.M. , c’est la réélection de Trump en novembre .
S’il est battu , plus personne ne pourra arrêter le mouvement .
C’est bien pour ça qu’il a tant d’ennemis .

Sergio

Tout à fait vrai Winston . C’est aussi mon opinion !
Pour le moment , un seul grain de sable enraye la machinerie implacable du NOM : Trump .
C’est pourquoi en effet , ils s’acharnent comme de beaux diables ( médias en-têtes de proues…) pour dézinguer Donald et empêcher sa réélection.
Avec la complicité évidente du pouvoir communiste chinois …

Lire Aussi