Le coronavirus fout le bordel dans un grand lupanar d’Allemagne !

Publié le 5 septembre 2020 - par - 7 commentaires - 1 685 vues


C’est au pays de Merkel, que le Pascha de Cologne, l’une des plus grandes maisons closes d’Europe, est obligé de mettre la clé sous la porte !
Le tenancier, mère maquerelle de l’établissement, va être contraint de mettre sur la paille une grosse centaine de prostituées, sans compter le petit personnel.

Car en Allemagne, depuis l’apparition du virus, afin de limiter les risques de contamination, la prostitution a été interdite.
Les bordels ont finalement pu rouvrir mi-août, mais les rapports sexuels y sont restés interdits ?

En conséquence, le Pascha, monument de la ville, qui consacrait une dizaine d’étages au stupre et à la fornication a vu sa clientèle déserter.
Provoquant cette réflexion amère du daron :
“Nous savons tous qu’actuellement, le travail du sexe ne s’est pas arrêté, mais qu’il se poursuit en secret et sans passer par le bureau des impôts”.
https://www.capital.fr/economie-politique/coronavirus-en-allemagne-une-des-plus-grandes-maisons-closes-met-la-clef-sous-la-porte-1379674

Ailleurs, autres méthodes. À prendre avec le recul nécessaire. Et la distanciation suffisante pour ne pas se faire embobiner.

Ainsi, raconte un journal belge local, “à Sensenruth, une travailleuse du sexe vient d’être diagnostiquée positive au coronavirus. Elle a ressenti les premiers symptômes durant son service.
Le médecin qui l’a auscultée a ordonné la mise en quarantaine immédiate de l’établissement où est employée cette pauvre dame de joie.

Pour les 42 clients, coincés dans l’établissement, c’est la consternation.
« C’est vraiment pas de chance, raconte l’un d’eux. J’étais juste venu acheter des cigarettes et me voilà bloqué ici. J’espère que ma femme ne va pas se faire de fausses idées ! ».

« Pareil pour moi, raconte un autre. Je suis juste venu demander mon chemin car j’étais perdu. J’en avais pour deux minutes tout au plus ! ».

La patronne du bar regrette la situation mais se veut optimiste : « Heureusement que le médecin se trouvait sur place, il a au moins pu l’ausculter tout de suite! ».

Ce dernier ne se prononce pas sur la durée de la mise en quarantaine de l’établissement. Néanmoins, il tient à rassurer tous les clients réguliers du lupanar :
“Tous ceux qui ont bénéficié de ses services durant les 14 derniers jours recevront un courrier à domicile les invitant à se présenter à l’hôpital pour un dépistage”.
https://lafraiche.be/20200305/belgique/prostituee-porteuse-du-coronavirus-une-maison-close-est-mise-en-quarantaine-avec-42-clients-a-linterieur


Mais, en France, le temps des maisons closes est révolu. Nous n’avons donc plus le plaisir de savourer de tels moments ou de compatir aux conséquences de ces turpitudes.

En cause la proposition de Marthe Richard, qui mis fin en avril 1946 au régime des maisons de tolérance, organisé par le Consulat en 1802.

C’est le bon prétexte pour revoir à ce sujet quelques scènes cultes du cinéma français.

Où se posait le problème de main-d’œuvre qualifiée :

https://www.youtube.com/watch?v=AEv9VLQegvY

Où la fermeture du bordel foutait la pression :

https://www.youtube.com/watch?v=40QE96v34Yw

Et c’est encore Audiard qui nous donnera la morale de l’histoire :

“Si l’apparition du rutabaga reste l’atrocité majeure de l’Occupation, la fermeture des claques reste l’atrocité majeure de la Libération”.

Alain Lussay

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Lupus

..il nous reste encore le palais Bourbon …

Paskal

En France les discothèques sont fermées mais les clubs échangistes restent ouverts, certes avec des “mesures d’hygiène”. Vous avez dit n’importe quoi ?

POLYEUCTE

Marthe Richard a mis fin AUX Bordels en France ?
Qui mettra fin AU Bordel actuel ?
Et qui virera le Pascha de l’Elysée ?

Charles

Si vous voulez, je suis en mesure de fabriquer et proposer des poupées girls en latex pour un prix raisonnable et permettre ainsi un apaisement privé sans risque de sida ou covid 19.
Pour les dames, le matériel sera un peu différent mais le résultant au top.
Petit bémol, il faut passer commande de beaucoup de ces poupées justifiant une prise en charge industrielle.

Henri

Z’ont qu’à oeuvrer en “télé-travail” les putes.. non ?

PHIPHI

Audiard, Voltaire à côté, c’est du purin

.Dupond1

Les allemands sont disciplinés mais pas malins pour deux sous ….nous en France avons trouvé l’astuce pour nous ” vous voyez ” ce que je veux dire !!! lol
https://actu.fr/pays-de-la-loire/le-mans_72181/le-mans-ouvre-maison-close-poupees-dolls_21457210.html
Et en plus fabriquées en France (bien désinfectées apres usage) inutile de mettre un masque lol

Lire Aussi