Le Coronavirus ne doit pas occulter les autres menaces 

 

La pandémie du Coronavirus touche aujourd’hui l’ensemble de la planète et force est de constater que tous les États consacrent tous leurs efforts pour la maîtriser et l’éradiquer dans les meilleurs délais. C’est une priorité car la menace que représente ce virus et les conséquences de la crise générale provoquée est réelle mais elle occulte tout le reste, mis en sommeil à présent, et notamment d’autres dangers, c’est-à-dire ceux qui touchent à la sécurité des États et des peuples.

Parmi ces derniers, la Turquie en représente un sérieux. Il ne faut, en effet, pas oublier l’attitude indigne et hostile du Président turc, M. Erdogan, manifestée il y a deux mois avec ce qu’il convient de qualifier de déclaration de guerre à l’Europe contre laquelle il a décidé d’appliquer des mesures de représailles et de chantage injustifiées et inacceptables. Car, effectivement, en quoi l’Europe est-elle responsable des lourdes pertes subies par l’armée turque sur le territoire syrien qu’elle avait envahi et sur lequel elle opérait aux côtés des milices islamistes ? En ouvrant, selon sa propre déclaration, les portes pour les migrants après la mort de ses soldats visés par les bombardements aériens des forces syriennes, M. Erdogan a voulu faire pression sur l’Union européenne (UE) et les membres de l’Otan pour obtenir – invoquant effrontément leur appartenance à la même alliance militaire – leur soutien dans ses opérations militaires engagées, il faut le souligner, illégalement contre un État souverain.

Le chantage scandaleux exercé par la Turquie sur l’UE s’est traduit par la menace de l’envoi de millions de migrants en Europe après l’ouverture de ses frontières. C’est ainsi que des milliers de migrants clandestins, dont une grande partie originaires du Maghreb et de l’Afrique sub-sahélienne ou d’Afghanistan, ont été poussés vers la frontière grecque dans l’intention de provoquer une nouvelle submersion migratoire en Europe. Les forces grecques ont cependant, pendant plusieurs jours, réussi à refouler ces hordes de migrants agressifs, fanatisés et manifestement conditionnés par les autorités turques en faisant usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau.

Le Président turc, obsédé par son rêve du retour de l’Empire ottoman et du rétablissement du califat islamique, a voulu profiter de la confusion et de l’affolement provoqués par la pandémie du Coronavirus pour ouvrir les vannes d’une nouvelle invasion en Europe à l’image de celle de 2015 dont il est, il ne faudrait pas l’oublier, l’un des artisans. Mais la Turquie ayant elle-même été touchée par cette pandémie, M. Erdogan a dû momentanément modifier ses plans et ses priorités, laissant les migrants découragés rebrousser chemin, certains d’entre eux étant contaminés par le Covid-19.

Face à cette situation critique créée par l’attitude hostile et irresponsable du Président turc, chacun a pu constater avec sidération le silence assourdissant de nos dirigeants politiques qui ont même poussé la soumission jusqu’à présenter les condoléances de la France pour les soldats turcs tués sur le territoire syrien ! Nos dirigeants sont-ils simplement devenus fous ? Quant à l’UE, comme en 2015, elle confirme son incompétence, son incapacité à protéger les peuples européens et son inaptitude à gérer une situation de crise. Là ne s’arrête pas son irresponsabilité d’ailleurs, puisque, profitant de la crise sanitaire, la présidente de la Commission européenne a réussi à obtenir des membres de l’UE l’ouverture de négociations pour l’adhésion de l’Albanie, pays mafieux par excellence où tous les dirigeants sont corrompus et où opèrent de nombreuses mafias et trafiquants d’armes, et de la Macédoine du Nord dont la plupart des hommes politiques sont corrompus par les mafias albanaises !  C’est délirant !

Cela étant exposé, il faut bien comprendre que le dangereux Président turc n’a pas renoncé à son projet de déclencher une nouvelle invasion de clandestins sur l’Europe. Dès que les effets de la crise sanitaire dûs à la pandémie se seront estompés, il recommencera. Nos dirigeants politiques et les responsables de l’UE le savent et sont prévenus. Ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas. Compte tenu de leur absence de réaction forte il y a deux mois, il faut douter de leur volonté d’anticiper et d’élaborer une stratégie diplomatique et militaire visant à ramener M. Erdogan à la raison. Ce serait pourtant nécessaire car aider et pousser des clandestins à franchir par la force une frontière, en l’occurrence celle de la Grèce qui constitue une partie de la frontière extérieure de l’UE, est une déclaration de guerre. Par ailleurs, il faut bien reconnaître que jusqu’ici, nos dirigeants politiques et les médias aux ordres se sont bien gardés de faire connaître la situation difficile à laquelle ont été soumis sur le terrain nos amis grecs, que nous devons remercier car ils ont défendu nos frontières. Que feront nos dirigeants lorsque les Turcs reprendront leur opération que ce soit en terme de réponse à une telle agression ou que ce soit en matière d’information continue à destination des citoyens sur les développements de la situation réelle sur le terrain ?

C’est pour tenter de satisfaire ce besoin de savoir qui pourrait être contenu, voire réduit et contrôlé par nos dirigeants et donc répondre à la nécessité d’informer notamment nos compatriotes sur la situation réelle sur le terrain que les Volontaires Pour la France (VPF) ont établi des contacts fructueux avec des patriotes grecs pour mettre en place une coopération en matière d’échange d’information. C’est ainsi qu’une cellule chargée d’assurer la veille/alerte en relation avec nos amis grecs est en cours de mise en place par les VPF. Elle sera en mesure d’élaborer, en fonction des informations collectées au cours de la veille ou du suivi de la situation ou d’informations d’alerte communiquées en cas d’incident ou d’événement grave, des synthèses élaborées ou des flashs d’information qui seront publiés sur le site des VPF et diffusés largement. Il est, en effet, important que face à l’apathie et à l’absence de volonté de défendre nos frontières contre une invasion islamique démontrées jusqu’à présent que ce soit par l’UE ou que ce soit par nos dirigeants politiques – et ils continueront dans la même voie criminelle et suicidaire – nos compatriotes puissent disposer d’informations et suivre la situation. Ils pourront alors se mobiliser pour appeler à défendre les intérêts des peuples européens et notamment l’intégrité territoriale de leurs États.

La délivrance de ce savoir est essentielle et comporte plusieurs objectifs. Le premier, c’est d’informer malgré la rétention d’information organisée par les gouvernants et les médias complaisants, voire lèche-bottes. Un deuxième objectif découle tout naturellement de notre rôle de lanceurs d’alerte : développer notre capacité d’influence sur nos compatriotes ou sur le pouvoir politique. Enfin, un troisième objectif vient ponctuer notre démarche : montrer à nos amis grecs, par les contacts, les échanges établis et nos actions, le soutien des patriotes français à leur combat contre l’invasion islamique. Leur combat est le nôtre, c’est celui des Européens fidèles à leur héritage historique, spirituel et culturel qu’ils comptent bien défendre. Au-delà, c’est le réveil des peuples européens face à une UE incapable de les protéger et qui les trahit et nuit gravement à leur identité, à leur civilisation et donc à leur avenir qui doit être visé.

Ainsi, fidèles à notre vocation, nous refusons de rester spectateurs et avons résolument choisi d’être acteurs. Le patriotisme, c’est l’avenir.

Général (2s) Antoine MARTINEZ

président des Volontaires Pour la France

image_pdf
0
0

19 Commentaires

  1. Les VPF ne sont pas encore très nombreux, ils font ce qu’ils peuvent avec leur petit effectif. Leur reprocher de ne pas faire un coup d’état au prétexte que leur président est général n’est pas très raisonnable. Autant leur reprocher de ne pas avoir toute une armée derrière et tout ce qu’il faut pour lui permettre de faire le putsch. D’où ils pourraient la tirer ? Ne savez-vous pas qu’ils doivent être surveillés de plus près que n’importe quel islamiste ? Ici, nous ne pouvons pas l’ignorer. A quoi servirait-il qu’ils soient emprisonnés comme des « traîtres » à la patrie ? Cela pourrait même justifier des mesures répressives préventives contre les patriotes, déjà traités comme des parias plus dangereux que des terroristes.

  2. « Nous avons résolument choisi d’être acteurs » Blabla, blabla et encore blabla, c’est ça être acteurs ? Je croyais qu’un acteur est celui qui agit.
    Un premier acte historique serait, par la force armée, d’aller mettre les menottes aux poignets de celui qui a lui-même lancé avec l’arrogance de celui qui croit que rien ne peut lui arriver : « qu’ils viennent me chercher ». Un deuxième serait de mettre toute sa clique de complices, et ils sont nombreux, derrière les barreaux. Un troisième, un Nuremberg organisé par le peuple de France et guidé par des magistrats intègres.Enfin, de très lourdes peines prononcées avec confiscation intégrale des biens personnels. Le retentissement international de cet acte, serait un électro-choc qui ouvrirait la voie à un nouveau monde.

  3. Quand le combat à mener contre le criminel Covid-Macron et les génocidaires de son gouvernement, le Gl Martinez discourt sur la Grèce. L’invasion turque n’est certes pas sans effets sur la France, mais sauf à lui proposer le renfort de brigades internationales, l’urgence des VPF devrait être de constituer (enfin) son gouvernement de relève nationale (toujours personne aux Armées, à la Défense, à l’Intérieur etc). Les VPF seraient crédibles si primo, ils s’associaient aux principale plaintes et recours contre l’interdiction de la chloroquine aux citoyens (voir mes articles ici) et donc l’intention criminelle de nos dirigeants. Secundo, s’ils luttaient contre l’illégalité de Macron depuis son élection (Régis de Castenau et d’autres le font et rejoignent Onfray à Front populaire).

  4. En son temps, certains ont pris en compte la demande de la Turquie d’intégrer l’UE. Ce fut le début de cette mésaventure ou nous risquons d’y laisser notre peau. L’UE a versé au fil du temps 6 milliards d’euros à la Turquie pour se mettre aux normes européennes et elle continue encore à verser à Erdogan des sommes importantes. Où est le principe de précaution que nous devons avoir envers un tel pays de 84 millions d’habitants pour la plupart musulmans ? Au fil du temps Erdogan s’est révélé mal élevé, insultant, provocateur et menaçant. En fait ces paroles de Churchill sont toujours d’actualité et correspondent à ce danger actuel : « Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre. »

  5. J’ai rejoint Vpf deux ans de suite.resultat nada .pas de rencontre avec un interlocuteur sérieux,juste approché par un dissident de Vpf qui versé dans le survivalisme,très sympa au demeurant.je préfère une organisation comme le RN,qui malgré ses défaut et son manque d’implantation locale reste le seul part d’opposition.j’ai cessé d’adhérer a Vpf .dommage.

    • François BLANC

      VPF cherche sa place entre les partis comme PDF, RN,ce dernier connait actuellement un dangereux déficit en militants et en argent, Les activistes d’internet tel RL les activistes de terrain comme les identitaires et les patriotes survivalistes comme ACTION PATRIOTE

  6. Tous les États consacrent tous leurs efforts pour maîtriser et éradiquer le virus, dites vous ? Non ils nous enferment c’est tout ! Arrêtez de cautionner cette pandémie qui n’est pas plus dangereuse que la grippe habituelle ( voir le nombre de morts annuels) Pour le reste bougez vous, dénoncez ces politiques qui ont créé ce chaos et prenez des décisions fermes qui permettent aux patriotes de vous suivre ! sinon tout ça n’est que du bla bla………….

    • VPF cherche sa place entre les partis comme PDF, RN,ce dernier connait actuellement un dangereux déficit en militants et en argent, Les activistes d’internet tel RL les activistes de terrain comme les identitaires et les patriotes survivalistes comme ACTION PATRIOTE

      • désolé j’ai mal positionné ma remarque à le viet 06

  7. rapatrions nos petits gars envoyés au casse pipe au sahel (et ailleurs dans le monde)

  8. Vous oubliez une chose essentiel , c est que la Grèce trahi aussi l Europe centrale en laissant passer des envahisseurs comme en 2015 et se décharge du problème sur les autres car ces envahisseurs , la Grèce n en veut pas , quand a l UE elle rêve de détruire les peuples de souche et nous métisser ce qui est déjà bien avancé , son rêve de gouvernement unique est déjà bien entamé , ce sera bientôt une Europe sans Européens , une Europe noir , arabe et métissée qui ne reconnaitra pas l UE comme étant son gouvernement , des guerres éclateront ethniques et religieuses avec un califat installé dans les grandes villes jadis Européennes

  9. Depuis plusieurs semaines, la presse algérienne se fait l’écho de tensions entre la communauté chinoise installée en Algérie et la population locale.
    Tensions qui ont donné lieu cet été à de graves agressions à l’encontre de ces immigrés asiatiques et dont la violence a même poussé les autorités chinoises à intervenir auprès de leurs homologues maghrébins pour leur demander de mettre fin à ces pugilats.
    Les Chinois ont abusé de la gentillesse des Algériens.
    On les a acceptés malgré leurs défauts, aujourd’hui ils nous agressent chez nous, a déclaré Mounir à l’A.F.P.
    Ils boivent de l’alcool devant leurs boutiques au vu et au su des Algériens et s’exhibent parfois en short dans le quartier.

    • Ce sont des comportements contraires à notre religion et notre culture », a précisé Abdellah, un autre habitant du quartier. Des critiques que Song explique par « un sentiment de concurrence et de jalousie ». A Bab Ezzouar, à Alger, plus de 200 commerces appartiennent à des Chinois. « Leurs produits sont vendus à des prix très compétitifs, ils sont ouverts tous les jours, donc ils gagnent de l’argent, ce qui déplaît aux Algériens », observe-t-il.
      Étonnant, non ? Ces mêmes Chinois sont implantés en France depuis des lustres mais n’ont que rarement attisé le ressentiment des Français, contrairement à d’autres communautés.
      Mais que les Algériens se rassurent, leurs immigrés Chinois
      ne brûlent pas encore le drapeau national dans la rue.

      • n’imposent pas leurs coutumes alimentaires dans les écoles,
        n’exigent pas la construction de temples,
        ne réclament pas d’horaires de piscine aménagés,
        ne contredisent pas l’enseignement des sciences,
        se satisfont de médecins masculins pour leurs épouses,
        ne profitent pas indûment des aides sociales. – etc.,etc….

        • Denfer VICTORIA
          Ne laissent jamais fermer un PMU en payant cash…

  10. Mon Général, que l’on soit informés c’est bien. Qu’elle solution quand la majorité des Français refusent de voter pour « l’extrême-droite » soi-disant incarnée par MLP? Les micro-partis n’auront jamais le poids électoral du RN. Il faut s’allier avec le RN, seule solution pour les patriotes, droite et gauche confondus. L’heure n’est plus aux idéologies partisanes, c’est devenu un problème sociétal où notre culture même est en danger.

    • absolument , je dirais même plus , élargir à toutes les droites …il faut mettre dehors tous les mous !

Les commentaires sont fermés.