Le coronavirus pour la 3e fois à notre table de Noël : masque ou pas masque ?

 

Le coronavirus semble prendre l’allure d’un bateau de migrants. On est déjà à la neuvième vague en l’espace de trois ans.

C’est tenace, cette saloperie. Les migrants autant que le coronavirus.

Et c’est la troisième fois que le virus sera à notre table de Noël.

On l’avait un peu oublié l’an dernier, mais, cette année, il revient en force.

Y aurait-il un lien avec la guerre en Ukraine ?

Un fait est sûr en tout cas : plus on livre d’armes à l’Ukraine, plus on déguste des variants de toutes sortes du coronavirus.

On a déjà eu le variant Omicron. Un cousin germain de Macron. À quand le variant Caesar ?

Le coronavirus est comme le Macron. Il est tenace. Il tient à rester sur place. Pour cinq autres années encore ou plus.

Ils sont faits l’un pour l’autre, le Macron et le coronavirus.

Ils doivent certainement faire des balades bras dessus, bras dessous chaque soir dans les jardins de l’Élysée.

Sous le regard trucidant de Brigitte.

Elle doit avoir les cheveux qui se hérissent sur la tête.

Façon de parler…

Les perruques, c’est docile. Ça ne se hérisse pas.

Elle attendra que son jeune mari, président de la France, rentre à la maison. Elle lui fera sentir qu’elle veut se faire prendre. Manu appellera son chambellan, le laissera avec la Première dame de France et il sortira retrouver son coronavirus…

Sachez quand même qu’avant de passer à table pour le traditionnel repas de Noël, vous serez certainement délesté.

N’ayez crainte. Vous serez délesté juste d’une partie d’électricité.

Ce n’est pas grave.

Mais vous pouvez toujours manger en gardant votre masque.

Il y a moyen. Il faut prendre exemple sur nos « richesses ». Regardez ici

Et il y a des masques adaptés. Vous ouvrez, vous avalez et vous fermez.

Si jamais vous n’avez pas d’électricité et que vous devez allumer des bougies, faites bien comprendre aux enfants que ce n’est pas pour fêter un anniversaire.

Expliquez-leur que c’est l’État qui vous déleste, parce que Macron vous déteste.

Messin’Issa

https://resistancerepublicaine.com/2022/12/12/le-coronavirus-pour-la-3e-fois-a-notre-table-de-noel-masque-ou-pas-masque/

image_pdfimage_print
10

5 Commentaires

  1. Je vais mettre un masque sur la dinde de Noël. Je vais pas me fourré le virus à cause de cette grosse dinde hormonée . Sur le père Noël aussi, il a pas l’air net .
    Petite histoire vraie. Pendant mon isolement pour cas contact, je passais le karcher sur les murets de ma maison quand mon voisin vacciné à mort m’interpelle et me dis tu passes le karcher, je lui est répondu non je met du gel hydroalcoolique autour de la maison pour me protéger. Je me suis bien foutu de sa gueule à se mougeon .pour info il a choper le covid 2 fois bien comme il faut le con de 45 ans ainsi que femme et enfants 10 et 12 ans (vaccinés) pour aller en vacances (Espagne).

Les commentaires sont fermés.