Le coronavirus, révélateur de la nocivité de la mondialisation


La mondialisation, ce sont les paradis fiscaux, les délocalisations, le dumping social, l’interdépendance des économies. Et voici le coronavirus 2019-nCoV, pas un virus informatique, pas une bière : 1 000 morts et quelques milliers de malades. Encore épidémie, demain peut-être pandémie.
Et surtout un exemple supplémentaire des méfaits de la mondialisation.

Le chiffre des malades décédés est faible. Mille personnes dans un pays de 1,4 milliard d’habitants, ce n’est pas encore la mortalité de la peste noire au Moyen Âge.
Toutefois la nocivité sanitaire du virus de Wuhan (on en est aujourd’hui de la transmission de la chauve-souris porteuse à l’homme par l’intermédiaire d’un pangolin !) ne doit pas être écartée pour la raison que les principes actifs de nos médicaments proviennent essentiellement de Chine. C’est le cas, par exemple, du paracétamol. Si demain, l’épidémie se mondialise, les rayons de nos pharmacies pourraient ressembler à ceux des magasins de l’Allemagne de l’Est d’avant 1989.
Ce cher coronavirus fait regarder aux grands groupes industriels, aux banques, et même aux services de défense, la mondialisation d’un œil nouveau (pour combien de temps ?).
Le confinement de la population chinoise ralentit fortement l’activité économique de la planète. 80 % des produits industriels consommés de par le monde ou intégrant des composant made in China sont fabriqués dans l’ancien Empire du Milieu. Les chaînes automobiles coréennes sont à l’arrêt par manque de pièces chinoises. Celles encore localisées en Europe, celles des fabricants d’avions et d’outils militaires (drones et compagnie), les boutiques de smartphones, celles de vêtements, pourraient bientôt connaître quelques difficultés.
Du côté du tourisme et de l’industrie du luxe, les perspectives en cas de crise « coronavirale » durable ne sont pas des plus enthousiasmantes. Si certes, il est difficile de pleurer sur les dirigeants de LVMH ou du Club Med, il n’est pas interdit de penser aux petites mains que le chômage guette à travers les pupilles fiévreuses du dragon asiate.
Quant à l’activité financière, les flux pourraient se figer avec un résultat plus catastrophique que le krach de 2007-2008. Devant cette asphyxie financière, les États toujours en manque de liquidité se tourneront comme d’habitude vers les banques centrales. Mais celles-ci ne sont pas au meilleure de leur forme, engluées dans des taux zéro et les rachats de dettes. Faire tourner encore une fois la planche à billets à plein régime aggraverait l’état de la situation plutôt que l’assainir. Ne vendez pas tout de suite votre or.
La mondialisation est la dépendance généralisée des pays à l’atelier chinois. La crise actuelle montre les limites de cette concentration industrielle, de la sino-mondialisation.
Le pays chéri du capitalisme – alliance d’une dictature politique et d’un libéralisme économique – bégaye. L’opaque centralisme communiste craint de ne pouvoir enrayer l’épidémie. Il n’a que de mauvaises solutions : soit continuer à confiner les habitants chez eux (fermetures des écoles et des usines), soit les autoriser de nouveau à circuler (risque que la situation devienne incontrôlable). Dans les deux cas, un soulèvement populaire n’est pas exclu, surtout que depuis le décès de Li Wenliang (39 ans), le médecin qui, le premier, avait alerté sur le coronavirus et avait été sanctionné pour cela, la colère gronde.
Par contre, Trump a plutôt de quoi se réjouir.
Le fléchissement de la mondialisation aux couleurs pékinoises ne peut que le conforter dans ses décisions de retour des industries au pays natal, de préférence des produits américains aux produits importés.
Les Américains vont comprendre la leçon et, avec leur réactivité coutumière, réagir très vite.
Reste l’Europe et particulièrement la France. Paralysée par cette autre mondialisation nocive qu’est l’islam, incapable de réagir face aux dangers de la propagation du coronavirus – Buzyn comme d’habitude est en dessous de tout – le pire est à craindre pour les prochaines semaines
Mais celui-ci, comme le meilleur, n’est jamais certain.
Marcus Graven

image_pdf
0
0

33 Commentaires

  1.  » Un expert canadien des épidémies au secours de la Chine
    De grandes responsabilités pèsent donc à présent sur le Dr Bruce Aylward qui a une longue expérience dans l’examen des épidémies de maladies infectieuses, ayant dirigé la réponse de l’OMS à l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest avec un contingent de 2000 personnes.
    Le Dr Aylward qui s’est joint à l’OMS en 1992 est responsable d’une refonte majeure de la façon dont l’organisme répond aux urgences sanitaires. Il a travaillé pour l’OMS au Moyen-Orient, dans le Pacifique occidental, en Europe, en Afrique du Nord et en Asie centrale et du Sud-Est.  »
    https://www.rcinet.ca/fr/2020/02/11/coronavirus-lepidemiologiste-canadien-bruce-aylward-en-mission-en-chine/

    •  » … la mission du Dr Aylward serait de déterminer quelles enquêtes sur le virus ont déjà été effectuées en Chine et d’examiner les réussites et échecs de ce qui a été maintenant l’une des plus grandes réponses de santé publique de l’histoire de l’humanité à une menace virale.
      « Nous voulons en savoir plus sur le virus, en savoir plus sur les enquêtes qui ont été menées par des scientifiques et des épidémiologistes chinois, pour comprendre la nature de la réponse de santé publique qui va directement du plus bas échelon de la communauté jusqu’aux échelons les plus élevés du système », a déclaré M. Ryan. »
      https://www.rcinet.ca/fr/2020/02/11/coronavirus-lepidemiologiste-canadien-bruce-aylward-en-mission-en-chine/

  2. Enfin, depuis qu’il est question du coronavirus, pas une seule fois, à ma connaissance, quelqu’un pour pointer la racine du mal : les Chinois qui mangent tout et n’importe quoi, notamment des animaux que nous n’avons, heureusement, pas l’habitude de voir sur nos étals. Des décennies que les amis des animaux s’insurgent contre la consommation des chiens et des chats, détenus et tués dans des conditions effroyables ; des décennies que l’on proteste contre la capture des espèces protégées, telles que les pangolins ! A l’origine du Straz ce furent les civettes mais ça ne leur a pas servi de leçon : les Chinois ont continué à faire de leurs marchés des foires aux animaux sauvages et non comestibles. En espérant que les autorités, si promptes à interdire, sauront cette fois, imposer l’interdicti

  3. Le coronavirus c’est comme le nuage de Tchernobyl, il s’arrête aux frontières de la France… Enfin, presque. Je veux dire par là qu’on minimise les cas de ceux qui chez nous sont déjà infectés, que tout le monde s’avère non contaminés sur la commune de Contamines (!) : un nom prédestiné)… Et que des avions ramènent toujours des passagers de Chine dans le Midi, comme si le risque de provoquer une épidémie, voire une pandémie, n’existait pas.

    • Moi j’vois qu’une seule solution Olivia, faut massacrer tous les pangolins, brûler toutes les chauve-souris, bouffer toutes les baleines et continuer à faire cramer la peau des chiens vivants pass’que ça leur donne un goût, très très bon, toi prends !
      Les noiches sont pas comme nous…
      🙁

  4. Une vraie question qui commence à émerger….
    A Wuhan se trouve le plus grand Labo chinois sur l’étude des virus.
    Recherches pacifiques ou préparation d’une Guerre bactériologique ?
    Arroseur arrosé ?

    • Polyeucte , je vois que vous êtes un amateur des théories du complot donc un incompétent qui ne sait pas faire confiance au jugement des épidémiologistes qui sont actuellement sur le terrain.
      Se poser des questions , c’est bien.
      Se poser les bonnes questions , c’est mieux.
      Les épidémiologistes savent se poser les bonnes questions contrairement à des complotistes comme vous qui ont de sérieuses lacunes notamment en science.

  5. c’est quoi cette « information » : 1000 morts pour un pays qui compte 1.5 milliards d’habitants ?!!!!?
    il s’agit , pour le moment , de 1000 morts pour 40 000 infectés !
    pour 1.5 milliards cela nous donnerait du 3,75 millions de morts !!!
    effectivement pas de quoi s’inquiéter .n’importnawack !!!

  6. Avant le 2019-ncov, la planète a connu le SRAS, le sida, le coca-Cola, Mac-do, plus avant encore le « journal de mickey », Monnet et Scumann, agissant pour la CIA pour créer l’europe de la finance… les épidémies et pandémies « mondialisatistes » ne sont pas nouvelles.
    Médias et transports de masse pour touristes avions, cargos vers « l’usine du monde, bétaillères à touristes sillonnant les mers en brulant des millions de tonnes de fuel lourd, facilitent grandement la diffusion de ces « virus ».
    La grippe fait en France de 3000 à 5000 morts chaque année et les journaleux n’en font pas un marronnier. Il y a en Chine 1000 morts actuellement. Rapporté aux 70 millions de français et leurs 5000 morts, il faudrait pour les 1,2 milliards de chinois près de 100.000 morts! Ils en sont loin!

    • Pour ceux qui veulent à tout prix comparer le coronavirus à la grippe
      annuelle en moyenne : grippe annuelle en France 4500000 de cas décès dus directement à la grippe annuelle 431 Source : le Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDc)
      Au 30 Janvier décès du à la grippe saisonnière en France …22 !!
      A ce jour en Chine 1008 morts (officiellement) en un mois rapporté à la population Française 50 personnes/mois, rapporté au deux mois que dure déjà la grippe saisonnière en France cela donnerait 100 décès soit 454%. Taux de décès direct du à la grippe saisonnière en France env . 0.01 pour 100, taux de décès du coronavirus 2.25 pour 100. Heureusement pour l’instant il semble moins contagieux !

      • Grippe annuelle grosso modo 1 cas mortel pour 10000,
        Le coronavirus en est lui a 221 morts pour 10000 cas
        Sur les derniers jours aussi bien le nombre de personnes atteintes que le nombre de décès augmente de 12% jour (à la louche)….
        Extrapolez sur 30 jours…vous arrivez à 3200 morts/jour
        Extrapolez sur 60 jours..vous arrivez à 96900 morts/jour
        Cela peut sembler fou mais il y a moins d’un mois l’on parlait de 2 ou 3 /jours.
        Sans même prendre en compte l’inconnu de l’Afrique…
        Il n’est pas question de paniquer mais à vouloir trop « relativiser » l’on pourrait avoir des mauvaises surprises…

        • Cessez de lire le Huffington post et n’écrivez pas n’importe quoi.
          Le département de Santé publique France a publié pour 2019: « tous âges confondus, l’excès de mortalité des trois premières semaines de 2019 est estimé à 8% soit près de 3.000 décès »
          3000 pour 3 semaines! Capisco?
          L’OMS, pour sa part, a annoncé 10.000 morts de la grippe en France en 2019. Ces chiffres, en ligne, sont plus véri… fiables que ceux du papier d’A.St Clair…
          fêqueniouzeurs « rassuristes » ou réalité rude! Faut choisir le bon support.

          • « Huffington post » !?
            Qu’est ce que vous ne comprenez pas dans :
            « Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDc) »
            Dites l’on va vous expliquer ce que veut dire « Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDc) »
            :car visiblement vous n’avez pas compris ce que j’ai écris …

    • La grippe saisonnière en France fait en morts direct 431 cas par an source
      le Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDc)
      Au 30 Janvier la grippe annuelle avait fait …22 morts.

      • Causes « médicales »? C’est ce que l’on a coutume de nommer maladies nosocomiales ou iatrogènes. Où est la grippe et ses morts de maladies INFECTIEUSES?
        ,

        • Décidément vous ne voulez pas comprendre ou c’est un problème plus profond ?
          A ceux qui contrairement à Léo ont la curiosité de taper CépiDC ils comprendront pour d’autres visiblement c’est trop dur de s’informer.
          Plus facile , pour paraphraser certains, de rester avec les chiffres BFM tv…

          • Allez j’ai pitié dans le paragraphe « La base des causes médicales de décès »:
            Les données de mortalité sont aisément compréhensibles par l’ensemble de la population et très souvent une information clé pour décrire un phénomène sanitaire. La très grande majorité des problématiques de santé connues est évaluée à travers le nombre de décès observés, prédits ou estimés (vague de chaleur, alcool, tabac, GRIPPE, EBOLA…), et le déploiement de la certification électronique (possibilité pour un médecin de certifier un décès via un site web) renforce la possibilité de donner une réponse immédiate sur un sujet.
            A l’échelon international, les données sont diffusées à Eurostat (La statistique Européenne) et à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) …

  7. « Le chiffre des malades décédés est faible. »
    Encore faut-il faire confiance aux chiffres donnés par le pouvoir. Parce que si c’est comme chez nous avec les chiffres de la criminalité donnés par le gouvernement, on peut multiplier par 10.

    • Qui plus est regardez la courbe des victimes de la grippe « Espagnole » le premier mois pas grand monde , regardez 6 mois plus tard !

  8. Un fléau peut en cacher un autre. En ce moment même environ 360 milliards de sauterelles ravagent l’Afrique de l’Est et le Moyen-Orient . Les experts des Nations-Unies estiment que ce fléau aux “dimensions bibliques” pourrait devenir bien pire dans les mois qui viennent. Il est largement occulté par les médias.
    Les criquets-pèlerins peuvent franchir 140 km par jour et chaque adulte consomme son poids en végétation toutes les 24 heures. Ces petites créatures voraces se déplacent en colonies absolument gigantesques qui peuvent faire jusqu’à 60 km de large.
    La famine qui pourrait en résulter pourrait prendre des dimensions apocalyptiques.

    • Et les associations se frottent déjà les mains en préparant « l’apélodon »

      • L’Apélodon, cet étrange dinosaure qui réparait à chaque catastrophe, qui se nourrit de billets et dont on se demande à quoi il sert !

    • Moi qui croyais que tous les criquets dévoreurs Africains étaient déjà en France ! 🙂

  9. C’est plié :
    Allez sur Wiki et tapez « grippe espagnole », vous aurez le programme pour 2020.
    Achetez des graines si vous avez un peu de terre et armez-vous
    En effet, de tous les pays du monde, celui le plus vulnérable à l’épidémie c’est la France !
    Parce qu’elle cumule en plus du virus :
    – l’Etat le plus cher
    – la nation la plus avancée dans la guerre civile (GJ)
    – le pays où le jihad est le plus puissant et le mieux orgénisé
    – le territoire le plus en léopard
    – Où les communautés allogènes sont les plus hostiles aux indigènes ET les plus soudées entre elles contre l’indigène (Africains et musulmans vs gentils blancs )
    Or, il est impossible de combattre une calamité dans un pays divisé.; hachuré.
    Le pire est donc certain c’est cette année : la guerre

    • François Desvignes , au lieu de nous présenter des arguments fallacieux fruits de vos extrapolations alambiquées , faites donc confiance au jugement des épidémiologistes dont celui-ci qui est le plus compétent de tous contrairement à l’incompétent que vous êtes.
       » L’épidémiologiste canadien de renom Bruce Aylward est arrivé en Chine lundi pour y diriger une équipe d’experts de l’Organisation mondiale de la santé, qui se donne pour mission d’étudier de plus près les menaces posées par le nouveau coronavirus et les moyens de le contrôler. »
      https://www.rcinet.ca/fr/2020/02/11/coronavirus-lepidemiologiste-canadien-bruce-aylward-en-mission-en-chine/

  10. en France ils mettent en quarantaine ceux qui étaient en chine
    à La Réunion, ils les laissent passer sans même les controler , la semaine dernière le journal local (de francetélévisions Réunion la première) révélait qu’une jeune étudiante chinoise était rentrée de Canton via bangkok sans problème

Les commentaires sont fermés.