Le couard Haziza souhaite la mort de Béatrice Bourges… puis se rétracte !

Publié le 2 février 2014 - par - 2 877 vues
Share

 

Béatrice-Bourges.Capture

 Inutile de changer de lunettes pour des plus puissantes … vous avez très bien lu : de nos jours, alors qu’on arrête des citoyens sous des motifs futiles, mettant en avant la phrase si pratique « d’incitation à la haine » à laquelle on ajoute souvent « raciale » (même si le mot a été supprimé par ceux qui continuent de s’en gargariser), Frédéric Haziza, journaliste de la Chaîne Parlementaire, est venu s’exprimer place Edouard Herriot, devant l’Assemblée Nationale pour souhaiter la mort de Béatrice Bourges, en « jeûne » (et non pas grève de la faim) depuis cinq jours,  au lendemain du Jour de Colère du 26 janvier dernier ; son objectif étant « d’obtenir le départ de François Hollande, via les dispositions de l’article 68 de la Constitution ».

Pour cela elle a choisi d’interpeller les députés, par une action spectaculaire et courageuse, en s’installant directement devant l’Assemblée Nationale, où ces messieurs-dames nos élus ne peuvent pas la manquer, en entrant ou sortant du Palais Bourbon.  

« Deux mois et demi avant les élections, j’aimerai savoir si les députés, comme certains le disent souvent, souhaitent vraiment le départ de François Hollande. Je leur offre sur un plateau d’argent la possibilité de montrer leur loyauté : l’article 68 de la Constitution autorise les élus des deux assemblés à engager une procédure de destitution du président de la République pour «manquement grave» à l’exercice de ses fonctions. Si je n’avais pas fait ce geste, les députés n’auraient rien tenté. Là une vie non-violente est en jeu. »     

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/01/27/01016-20140127ARTFIG00428-jeune-de-beatrice-bourges-on-proteste-depuis-un-an-et-on-ne-nous-ecoute-pas.php

Première constatation :  au moment où j’écris ces lignes, je n’ai pas le décompte précis du nombre de parlementaires venus la saluer, lui apporter leur soutien ou au moins la questionner sur son action… mais hier, ce chiffre était honteusement de TROIS députés SEULEMENT, dont Marion Maréchal Le Pen !

Deuxième constatation : cette courageuse femme (un jeûne en plein hiver, dehors chaque jour de 10 h à 19 h, ne peut se qualifier autrement que courageux), fait tellement peur à nos poltrons du gouvernement, Valls en tête, dégonflé ministre de l’Intérieur, qui trouve du temps pour aller rompre le jeûne de ses copains islamistes, ou se rendre à la synagogue avec ses autres copains (frères ennemis des premiers), n’a jamais une minute à consacrer vraiment aux citoyens « cathos »,  en l’occurrence en la personne de Béatrice Bourges, une de leur  représentantes, mais poursuit la fourberie encore plus loin en lui envoyant des policiers pour l’encercler, l’empêcher de dormir, déclarant qu’elle est passible de trouble à l’ordre public (toujours pas de lunettes supplémentaires), en bref, pour lui pourrir la vie !

De nombreux témoignages soulignent jusqu’où, celui qui a de hautes ambitions pour de futurs scrutins, peut aller dans l’abject et la lâcheté :

 [youtube]cU1BnDQIy0s[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=cU1BnDQIy0s

http://www.lerougeetlenoir.org/les-breves/exclusif-le-jeune-de-beatrice-bourges-interrompu-par-la-police

Tard le 27 janvier, Béatrice Bourges (qui vient de commencer une grève publique de la faim pour demander la destitution d’Hollande) s’explique avec la police qui l’encercle.

http://www.valeursactuelles.com/comment/24321

http://fr.novopress.info/154728/acharnement-policier-contre-beatrice-bourges/

Mais ce grand minable qui n’a même pas le courage de venir l’affronter en personne (pour lui faire le coup de son regard haineux) a peut-être finalement trouvé bien plus lâche que lui : le dénommé Frédéric Haziza, qui après ses paroles ignobles, hors micros, s’est bien vite rétracté devant les caméras ; jugez-en vous mêmes, si la vidéo n’est pas escamotée, comme tant d’autres dernièrement.

[youtube]JWgYdB0p0GE#t=104[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=JWgYdB0p0GE#t=104

http://www.fdesouche.com/418120-frederic-haziza-nassume-pas-ses-propos-sur-leuthanasie-de-beatrice-bourges-video

En plus ce péteux s’étant sans doute rendu compte que ses paroles pourraient lui valoir quelques ennuis, n’assume pas  et répète le contraire devant les caméras : personnellement, je fais davantage confiance à Béatrice Bourges et au jeune qui le pousse dans ses retranchements, qu’à ce minable d’entre les minables.

Que dire par ailleurs, du silence une fois de plus assourdissant, de la soi-disant opposition (mesdames et messieurs NKM, Copé, Fillon etc … promptes à dégoiser contre le gouvernement, mais absents lors des grandes actions), de la bien-pensance donneuse de leçon d’humanité (les Balasko, Béart, Birkin, Noah etc… toujours prêts à voler au secours de la misère étrangère, mais se foutant royalement des citoyens français, par ailleurs leur public … à l’origine de leur aisance financière)… ou, encore plus ignoble : des abrutis, décervelés, qui se permettent d’adresser à Béatrice Bourges (son numéro à été rendu public !!!) des tweets lui transmettant des  photos d’aliments appétissants  !

Amoureuse passionnée de mon Pays, j’avoue avoir parfois honte de certains de mes compatriotes, ceux qui nous valent à l’Etranger, la renommée de hâbleurs donneurs de leçons, bien que la grandeur de nos aïeux ne soit plus qu’un lointain souvenir de nos jours.

Quelles que soient nos divergences avec Béatrice, quant à son action au sein du Printemps Français, ou quant à ce que l’on pense de l’utilité de ce jeûne, on ne peut lui retirer cela : c’est une femme déterminée et extrêmement courageuse, devant laquelle nous devons nous incliner bien bas puisque son geste n’est pas destiné à elle seule, mais à la France entière, tentant ainsi de la tirer des griffes des lâches qui détournent le pouvoir au bénéfice unique de leur clan, avec un magistral mépris pour les Français … y compris la minuscule  majorité qui les a portés au pouvoir, ce qui ne tardera pas  à leur valoir de gros ennuis avec elle !

Il est indispensable que chaque citoyen se souvienne au moment opportun, du courage ou de la lâcheté dont auront fait preuve leurs députés … Celui du Député Bompard est à ma connaissance malheureusement exceptionnel (voir son interpellation de Manuel Valls ci-après),  ses collègues passant devant une occasion en or pour renverser ce gouvernement, preuve que ce que souligne  Marine le Pen depuis longtemps est exact : UMP et PS même combat = UMPS contre le peuple !

Hommage au courage de Madame Béatrice Bourges,  à Jacques Bompard,  Marion Maréchal Le Pen et tous  ceux qui soutiennent à leur façon cette noble démarche, et  HONTE à VALLS,  aux policiers qui acceptent d’obéir à des ordres iniques, et à tous ceux qui, tels Haziza sont forts contre les faibles et lâches avec les puissants !

Un jour prochain, qu’ils le veuillent ou non, ils devront rendre des comptes !

Aude Alajoie

 

30 janvier 2014

Jacques Bompard interpelle Manuel Gaz sur la persécution contre Béatrice Bourges

Question écrite du député :

« M. Jacques Bompard attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur le traitement inqualifiable des forces de l’ordre dont fait l’objet Béatrice Bourges. Béatrice Bourges, porte-parole du Printemps français, a entamé une grève de la faim devant l’Assemblée Nationale. Depuis lundi, elle fait l’objet d’un harcèlement policier outrancier et contraire à toutes les règles de droit. Les brimades des forces de l’ordre, l’impossibilité de circuler librement, droit garanti par la constitution, l’arrestation arbitraire de toutes les personnes lui parlant ou tentant de le faire, ou des malheureux passants qui passent par là, n’est qu’une illustration des abus commis par les forces de l’ordre aux alentours du Palais Bourbon. Les policiers interrogés sont incapables de donner un motif légal lorsqu’ils arrêtent quelqu’un et entravent, ainsi, la liberté de circuler des Français. Jacques Bompard demande à M. le ministre de l’intérieur de faire cesser ces déploiement intempestifs et grotesques de forces de l’ordre autour du Palais Bourbon, alors qu’elles seraient bien plus utiles dans certaines banlieues où règnent l’insécurité, le crime organisé et la violence. »

 

 Haziza souhaite la mort de Béatrice Bourges.Capture

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.