Le coup de boule de Zidane était bien plus grave que le coup de pied d’Evra…

Cela a été le sujet de discussion numéro un de tous les amateurs de football, depuis ce jour où Patrice Evra, insulté par des supporters marseillais, lors de l’échauffement, en a d’abord giflé un, avant de réussir un superbe geste de boxe française, malheureusement peu efficace, l’agressé n’étant pas resté au sol…

Loin de moi l’idée de défendre inconditionnellement l’arrière gauche de Marseille, littéralement massacré sur l’ensemble des plateaux de télévision (il n’y aura qu’un crétin rappeur qui osera faire le coup du racisme, sur une émission de Pascal Praud), mais de m’étonner, encore une fois, du deux poids deux mesures.

En effet, le 9 juillet 2006, lors des prolongations, en finale de la Coupe du Monde, à la 107e minute, Zinedine Zidane balance un très violent coup de boule dans le torse de Marco Materrazzi, suite à une altercation entre les deux joueurs.

Les faits. Il ne reste que 13 minutes à jouer, lors de cette finale France-Italie, et le score est toujours nul, un but partout. Mais les Italiens donnent des gros signes de fatigue, et on sent qu’à tout moment, les Français peuvent marquer ce but qui, huit ans après la victoire de 1998, leur donnerait un deuxième titre de champion du monde.

A ce moment là, après un corner, un léger accrochage oppose Zidane à Materrazzi, le second ayant tiré le maillot du premier. Voulant chambrer, le Français dit à son adversaire qu’il lui laisse son maillot, et qu’il lui donnerait à la fin du match. Provocateur, l’Italien lui répond qu’il s’en fout de son maillot, et qu’il préfère sa « putain de soeur ». Insupportable pour le capitaine de l’équipe de France, qui, réagissant en musulman, assène un violent coup de boule à son adversaire.

Pour la France, les conséquences sont terribles. Zidane est signalé par le quatrième arbitre, et se fait expulser, laissant ses camarades évoluer à dix. L’élan est brisé, le match se termine par un score nul, et la série de pénalties sera fatale à la France, Trézeguet tirant sur le poteau. Bien évidemment, le coup de folie de Zidane, par ailleurs capitaine, qui jouait son dernier match, a gâché la fête, et empêché une probable victoire de la France.

Pourtant, dès le lendemain, ce fut la mobilisation générale. Il fallait sauver par tous les moyens le soldat Zidane, et surtout tous les contrats publicitaires qu’il avait signés. Le journal « L’Equipe », qui, dans un premier temps, avait sévèrement tancé le fautif, se ridiculisera en excuses grotesques, dès le lendemain.

Zidane aura la parole pendant une heure, sur Canal Plus, et l’ensemble du milieu sera mobilisé pour justifier au mieux son acte. Aujourd’hui, Zidane est entraîneur du Real Madrid, avec succès, par ailleurs, et se verrait bien, quand Didier Deschamps ne sera plus à la tête de l’Equipe de France, lui succéder.

Je trouve, à l’examen des faits, que le geste d’Evra (que je comprends) est bien moins grave, pour plusieurs raisons. D’abord, il se situe lors de l’échauffement, et le match n’a pas commencé. Le fait que des personnes paient leur billet leur donne-t-il le droit d’insulter impunément des joueurs qui ne leur plaisent pas, sans risquer de payer le prix de leur attitude ? Dans n’importe quel match de football amateur, à l’entraînement, un spectateur qui insulte un joueur peut s’attendre à se prendre une patate, un coup de pied et ou un coup de boule, et personne ne le plaindra, il l’aura bien cherché.

Après, il y a le match. Sur le terrain, on doit respecter une attitude sportive, c’est incontestable. Mais l’échauffement, ce n’est pas encore le terrain. Et si Evra, ou tout autre joueur insulté par des branquignols, retrouve le type, dans une rue, quelques jours plus tard, je ne vois vraiment pas de problème à ce qu’il lui fasse une grosse tête.

A travers le véritable lynchage que subit Patrice Evra (qui fut par ailleurs le triste capitaine de l’équipe de France des racailles, en 2010, en Afrique du Sud), on a l’impression qu’on veut réellement véhiculer l’image d’hommes dévirilisés, qui n’ont plus le droit de régler leurs comptes, et de se faire respecter.

Evra est par ailleurs une proie facile. Après une brillante carrière, un peu surfaite d’ailleurs, selon moi, 80 sélections en équipe de France, Monaco, Manchester United, Juventus de Turin, il a fait l’année de trop, en signant, en cours de saison dernière, à Marseille. Manifestement, il n’avance plus, et n’a plus sa place de titulaire. Mais selon de nombreux joueurs, il demeure un excellent chef de vestiaire, sachant parler aux jeunes.

L’argument ne suffira sans doute pas, et on peut penser que Marseille va en profiter pour le licencier, pour faute lourde, et ne plus avoir à payer un gros salaire que ses prestations sportives ne justifiaient plus.

Il n’empêche que le traitement de faveur réservé à Zidane doit faire rêver Evra…

Martin Moisan

image_pdf
0
0

32 Commentaires

  1. Déshonoré l’équipe de France?
    C’est vrai le sport favori des italiens dans un match, tirage de maillot, insultes etc,
    Tout pour faire de l’anti jeux bravo l’Italie !
    À un moment donné j’aurai peut-être fait autant
    C’est l’équipe de France qui doit avoir honte ?

  2. Question foot , on doit être méchamment lucide et quelque peu Le Peniste .. l’équipe de France c’est comme les armées , elle doit anticoloniale ( n’est-ce pas ???? ) , elle être jouée par les francais et non par les africains et les maghrebins .. Même si elle perd avec Malte ou le Luxembourg !!! .. La diversité et le multiculturalisme est un concept total . la riposte aussi doit être totale AUSSI

  3. Du Foot le Vendredi, Samedi, Dimanche soirs sur les Radios ?
    Du Foot à la Une sur les Gazettes !
    STOP à la République des Footeux ! Des Fouteurs de M…

      • Lamentable ! Continuez de vous extasier sur la Ba-Balle ! 80.000 Smicards regardant 22 millionnaires au Stade de France. Quel idéal !!

  4. Ce n’est pas que je veuille défendre zidane ou evra, mais zidane avait une énorme pression sur les épaules à ce moment et le rat de maserati , le sachant émotif, l’a grossièrement insulté. Je ne crois pas qu’il aie réagi en muz. Plutôt en mec blessé et insulté. Quand à l’autre, il s’est fait copieusement insulter par un zyva et lui a décoché un coup de ses grosses jambes dans la tronche. Ce n’est pas lui qui cherchait la bagarre.
    Pas tout à fait pareil qu’une agression gratuite, quand même.

  5. Cette racaille de supporter insultant l’avais bien cherché son coup de pied dans la gueule !!!

  6. Vous avez bien raison M. Moisan. En donnant son coup de boule, Zidane a déshonoré la France et trahi son mandat de capitaine de l’équipe nationale. Il représentait notre pays sur la grande scène du football mondiale, et il n’a pas su se tenir. Il aurait du régler son problème après le match… On dit qu’après, des proches de Zidane sont allés dans les locaux de l’Equipe menacer les journalistes qui avaient osé critiquer leur idole. Les journaleux ont eu peur et ont cessé leurs critiques… Maintenant on parle de Zidane comme futur entraineur de l’équipe de France. La première chose qu’il fera sera sans doute de réintégrer Benzema, qui avait craché au sol à la fin de la Marseillaise pour les victimes du Bataclan!

    • Zidane succédera à Deschamps si on lui offre un salaire équivalent à ce qu’il touche au Real .

  7. Oui,le dérapage de Zidane,c’était en finale de coupe du monde qu’on était en passe de gagner .Quelle indulgence des médias et politicards envers l’algérien,alors qu’il aurait du être radié à vie de toute activité liée au football .

  8. Si EVRA s’était appelé ZIDANE il n’y aurait pas eu tant de « cinéma » !

  9. Le coup de pied d’Evra n’a, semble-t-il, même pas porté. Je suis à peu près sûr que le type n’a pas été touché. Sinon, les médias en aurait fait un vrai fromage. Personne n’a évoqué de blessure, de soins, de traumatisme, de RTT, etc… Alors, à quoi bon épiloguer sur ce geste sans aucune importance.
    Evra a répondu à des insultes répétées et il a eu raison, car nous vivons dans un monde où la violence est reine, verbale ou physique, partout, y compris dans l’état où la violence devient mépris, judiciaire ou administrative, mais toujours à l’origine de grandes souffrances et de grandes frustrations pour le peuple français.

  10. « Des allocs et du foute », version actualisée du panem et circens romain.

    Il n’y a déjà que du foute en fin de semaines, sur les radios. Il est juste d’y ajouter les multiples plaintes déposées « spontanément » par des centaines de starlettes sur le retour, et le bavachage indécent des journaleux s’étouffant d’une main posée sur un genoux ou d’un regard déplacé. Tiens il y a eu 27 personnes assassinées cette nuit par un tueur au Texas.Plus près de chez nous, un jeune étudiant poignardé à mort par un islamiste multirécidiviste à Montpellier… et chaque jour des centaines de morts islamikazés, islamitraillés, islamécrasés, islamégorgés partout dans le monde et pas seulement en Syrie, en Irak ou au Temen…
    N’y a-t-il pas plus important que les dérives mafieuses des fouteux, ami martin ?

    • « islamikazés, islamitraillés, islamécrasés, islamégorgés » j’adore ! E.t votre commentaire est tout à fait judicieux et excellent en plus diplomatique que le mien mais j’ai comme argument que lorsqu’on passe trop de temps en diplomatie, on se fait toujours taper dessus ?.

      Maintenant que les footeux pourris se rentrent dans la gueule avec les cons qui vont les voir, ça me fait marrer…

  11. Au final, en ce qui me concerne, ce sont les pauvres crétins qui apprécient ce sport insipide et nul, ils paient des fortunes pour assister aux matchs, et au final tous ces joueurs idiots et sans cervelles gagnent des millions par année… J’exècre ce sport, plus que n’importe quel autre, je préférerais dépenser mon argent pour aller assister à un Grand Prix de Formule 1 (même si je trouve cela presque tout autant ridicule) plutôt que de donner le moindre centime à des joueurs de foot..

    • Nous sommes deux ! Le grand prix de formule 1 n’est pas ridicule ! Il est même plus utile que le foot, ne serait ce que par les avancées technique qu’on été faite, grâce à lui !

  12. Eh bien cher Martin, moi qui aime beaucoup vous lire, j’ai le regret de vous dire à vous comme je l’ai déjà dit à Paul le Poulpe que j’aime aussi beaucoup lire et à d’autres que pour la plupart des lecteurs de RL, on se contrebranle de votre foute de racailles. Les exploits de zidane ou d’evra (te faire foot) on n’en a rien, mais alors rien du tout à foutre !

    Vous dénoncez à longueur d’articles les muzz qui nous pourissent la vie et vous les regardez et les admirez et donc les soutenez indirectement par le volume d’audience, c’est pas très clair tout ça !

    Non mais franchement, vous avez vu les gueules qu’y z’ont ? Beurk et mega beurk !

    • La Soupape, un peu rustique, mais très justement dit.
      Le foute, cette « soupape » !!, ce dérivatif crétinisant permet de tenir en laisse des millions de franchouillards qui ainsi, s’imaginent libres. Tout est possible au foute, un étranger naturalisé pour cause de transfert, qui gagne des millions par mois, qui a 8 Ferrari dans son palace… tout est possible, on vous le montre, la preuve par le foute.
      Sans le foute et la télé, le Français dépolitisé comprendrait comment on le manipule.
      « Aller au foute », c’est un dérivatif nécessaire, si l’on veut que la France disparaisse.

      • Tien pourquoi ma réponse à André Léo n’a pas été publiée ? C’est sans doute un oubli pass’que hormis quelques petites torgnoles aux fouteux y’avait rien de bien méchant…

      • Pourquoi vous dîtes ça Jean ? Vous êtes aussi en admiration devant ces racailles ? Ca m’étonne de vous mais on ne connais pas les gens hein ! Et puis d’abord le billard français n’est pas un sport et ceux qui l’apprécient ne sont certainement pas plus cons que les fouteux, ça se saurait !

        C’est marrant de voir l’incommensurable niveau de connerie des joueurs de sports collectifs et quand en plus ils sont issus de la diversité, qui bien sûr est une vraie chance pour notre pays, alors là c’est l’apothéose, l’explosion de matière grise si je puis dire…

  13. quand on est insulté c’est normal de répondre meme violemment.et le service d’ordre, il était ou?

    • Ah bon ? Donc si vous insultez un flic ou un militaire, normal qu’il vous tire dessus ???

      • 1.je n’insulte pas les gens qu’ils soient militaires flic ou qui que ce soit.
        2.le mec n’a pas tiré ,il a donné un coup de pied.
        et alors? quand on insulte les gens est-ce qu’on doit s’attendre à recevoir des fleurs?

        • Vous semblez oublier que la réponse doit étre proportionnelle à l’attaque , qu’un coup de pied comme ça lancé à la base de la machoire peut tuer un homme , si il a reçu une insulte il doit répondre par une insulte , cette grosse merde !

          • existe-t-il un livre de recettes pour bien doser?car pour moi c’est au pif!
            et en plus le p’tit merdeux qui a insulté n’était pas si près que ça et ne semble pas avoir été touché bien fort.
            alors faut arreter de le plaindre.

  14. Le foot est devenu un sport de racailles ayant perdu le sens du respect des autres , de la politesse, de la bienveillance. A force de vouloir faire croire aux banlieues qu’il est possible de gagner des fortunes en tapant dans la baballe on a oublié de sélectionner sur la moralité et les qualités humaines.

  15. Evra c’est le leader de la greve de Knysna Zidane celui qui met 2 buts en final de 1998 et gagne l’Euro deux ans apres. Donc oui on pardonne plus facilement a Zidane pour son coup de boule.

Les commentaires sont fermés.