Le coup de comm de la LDJM fait un flop médiatique

Publié le 17 octobre 2013 - par - 3 118 vues
Share

achouiAh on allait voir ce qu’on allait voir ! Grâce à la Ligue de défense judiciaire des musulmans (LDJM), à son très médiatique président Karim Achoui et à une centaine de juristes, la bête immonde de l’islamophobie sera enfin terrassée.

Première étape : quelques annonces au mois d’août, puis une soirée inaugurale le 16 septembre. Parallèlement, la LDJM ouvre un site internet http://www.ldjm.org/… qui est toujours « en cours de construction » à l’heure actuelle. Et surtout une page de soutien sur Facebook où se multiplient les articles sur d’anciennes affaires, mais qui sont autant de ballons d’essais : https://www.facebook.com/LigueDeDefenseJudiciaireDesMusulmansLdjm

Hélas la sauce ne prend pas. Les médias boudent la LDJM, et sur Facebook, le nombre de « j’aime » stagne et le nombre de « personnes qui en parlent » est en chute libre.

Seconde étape : Karim Achoui tente de relancer la machine par une interview au site islamique oumma.com, rompant sa promesse de ne pas faire de déclaration pendant le procès des personnes soupçonnées d’avoir tenté de l’assassiner : http://oummatv.tv/169351/kachoui-l-etat-francais-pousse-communautarisme.

Dans cette interview, Karim Achoui dévoile le principal objectif de la LDJM : tout simplement faire sauter la loi de 1905 sur la laïcité (qui est selon lui « une insulte à 5 ou 10 millions de musulmans en France ») à coup de QPC (Questions prioritaires de constitutionnalité).

Mais cela ne suffit toujours pas, alors la LDJM nous annonce sa grande « rentrée judiciaire » pour le 15 octobre.

Troisième étape, nous y sommes : http://www.lepoint.fr/societe/islamophobie-plaintes-contre-charlie-hebdo-et-manuel-valls-15-10-2013-1744288_23.php

En fait de « rentrée », la LDJM cite à comparaître trois médias pour « incitation à la haine à raison de l’appartenance religieuse » : Charlie-hebdo (pour sa couverture « le Coran c’est de la merde, ça ne protège pas des balles »), contre Valeurs actuelles pour sa une avec une Marianne en niqab, et la troisième contre le site Riposte laïque pour « plusieurs publications ». En outre la LDJM porte plainte contre Manuel Valls parce qu’il a osé dire « d’ici dix ans, on doit faire la démonstration que l’islam est compatible avec la démocratie ».

Hélas, 24 heures après la publication de l’article du Point, le « scoop » fait un flop. Selon mes recherches, je n’ai trouvé dans la presse internet (hors fdesouche.com, Riposte laïque et compagnie) que l’article du Point, un autre du Figaro qui cite Le Point, un article sur oumma.com et un sur fait-religieux.com qui citent Le Point et Le Figaro… Même pas de dépêche AFP, et rien sur les sites musulmans à part oumma.com. Quant aux commentaires des internautes sur les articles du Point et du Figaro, ils sont quasiment tous à charge contre la LDJM, les « antiracistes », les musulmans.

Pas de quoi faire décoller les soutiens à la LDJM sur Facebook… Pire : une opération qui s’avère totalement contre-productive pour ses auteurs, et il y a de nombreuses raisons à cela.

Alors que les musulmans s’attendaient à ce que la LDJM défende en priorité les voilées agressées par des « skinheads à crête rose » ou les mosquées tagguées de crottes de chien et de tranches de jambon, elle s’attaque à la liberté d’expression, en particulier contre son symbole Charlie-hebdo alors que d’autres organisations islamiques s’y sont déjà cassé les dents. C’est le même angle d’attaque contre Valeurs actuelles et Riposte laïque, mais aussi contre le ministre de l’Intérieur puisqu’on veut lui interdire d’exprimer la moindre réserve sur l’islam.

La LDJM va donc se mettre à dos toute la presse (qu’on a déjà vu solidaire de Charlie-hebdo lors d’un précédent procès en « blasphème »), mais également la classe politique de gauche comme de droite. Et bien sûr l’ensemble des Français attachés à la liberté d’expression, et qui partagent pour les deux tiers ou les trois quart d’entre eux une hostilité à l’islam.

Karim Achoui et la LDJM pensent que le « juridisme » peut tout régler, alors que les Français sont très attachés à la loi de 1905. Nicolas Sarkozy a essayé d’y toucher, il a renoncé. La gauche n’ose pas y toucher et botte en touche par des « accommodements raisonnables » à la sauce Bouzar-Glavany. Il est évident que le Conseil constitutionnel, qui est davantage une autorité politique que judiciaire, n’osera pas remettre en cause l’une des valeurs fondamentales de notre République.

La LDJM va tomber dans des contradictions. D’un côté elle dit aux musulmans qu’il faut abattre la loi de 1905, de l’autre le CFCM, l’UOIF, le CCIF, le Mrap et compagnie leur explique en long et en large qu’il faut s’appuyer sur cette loi pour défendre la « liberté de culte » y compris dans le domaine public. D’un côté la LDJM revendique ouvertement son « communautarisme », de l’autre des gens comme Mourad Ghazi « conseiller politique » de la LDJM disent qu’il faut combattre à tout prix le communautarisme. D’un côté elle traîne des médias, des journalistes et leur liberté d’expression devant les tribunaux, de l’autre elle joue sur la carte médiatique personnelle de Karim Achoui. Que de paradoxes !

Et puis le style de Karim Achoui et compagnie, ce n’est pas vraiment la tasse de thé des musulmans prosélytes, comme l’a bien expliqué ironiquement Leïla Adjaoud : http://ripostelaique.com/karim-achoui-ose-appeler-le-prophete-messager-dallah-mahomete.html

Donc La LDJM a tout faux :

– En attaquant Charlie-hebdo, elle attaque un symbole et se met à dos l’intelligentsia de gauche.

– En attaquant Valeurs actuelles et Riposte laïque, elle se met à dos l’intelligentsia de droite et les patriotes.

– En attaquant Manuel Valls, elle se met à dos les politiques de tous bords.

– Les journalistes ne vont pas apprécier qu’on s’en prenne à eux (La LDJM a en particulier monté une cabale contre Léa Salamé d’I-Télé), à leur traitement de l’information, aux gens qu’ils invitent sur les plateaux.

– Ils vont également se mettre à dos les Askolovitch, Fourest, BHL, et autres « intellectuels » de salon mais puissants dans les médias.

– Les concurrents « antiracistes » ne voient pas la LDJM d’un bon œil. La Licra et SOS-Racisme les trouveront « communautaristes », le Mrap, le CCIF et l’Observatoire de l’islamophobie craindront pour leur business anti-islamophobe. D’ailleurs on note le silence total de ces associations envers la LDJM.

– La LDJM veut fédérer « tous les musulmans » (sur le modèle du Crif pour les juifs), donc concurrencer le CFCM, l’UOIF, etc. qui ne vont évidemment pas l’aider dans cette tâche, bien au contraire.

– Les membres de la LDJM, Karim Achoui en tête, n’ont pas vraiment le profil pour représenter les musulmans de base.

– Évidemment la droite et le FN vont crier au « communautarisme ». Et même à gauche, pour le moment personne n’a apporté le moindre soutien à la LDJM.

– La LDJM va attaquer des fonctionnaires et des enseignants sur les affaires de voile. Le corporatisme de ces milieux va jouer contre elle.

– La LDJM va embêter les policiers et les magistrats avec ses pinailleries juridiques (attaque contre les « contrôles au faciès », etc.), alors que ces corporations n’ont déjà pas une belle image de Karim Achoui à cause de sa carrière.

– Et évidemment, la LDJM va se mettre à dos la très grande majorité des Français, attachés à la laïcité, hostiles à l’islam et au communautarisme islamique.

Bref, la LDJM va à l’encontre d’à peu près tout le monde, sauf de quelques musulmans qui se disent victimes d’agressions ou de discriminations dont à vrai dire les Français ne se soucient guère. Et ces musulmans seront vite déçus par l’orientation essentiellement  show-biz et anti-médias de la LDJM alors qu’ils ont déjà le CCIF et compagnie à leurs côté. Enfin et surtout, la LDJM va encore plus braquer les Français, les administrations, les décideurs contre l’islam et le communautarisme musulman.

Djamila GERARD

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.