Le courage de leurs femmes nous donnera la victoire !

Beaucoup se souviennent de la phrase prononcée par Houari Boumédiène en avril 1974 à la session spéciale de l’Assemblée générale de l’ONU : « Le ventre de nos femmes nous donnera la victoire ». Seulement voilà, le chef de l’État algérien avait oublié qu’au-dessus du ventre des femmes que les musulmans considèrent comme « un champ de labour » corvéable, bien sûr, à merci, il y a au-dessus une tête et dans cette tête, une intelligence, un esprit, un cœur et une âme. Et la musulmane n’en manque pas, loin s’en faut. Comme elle ne manque pas de courage malgré cette entreprise phénoménale de conditionnement qu’est avant tout sa religion. Car il lui en faut une sacrée dose, dans le milieu excessivement répressif dans lequel elle vit chaque jour sa triste vie.

Après la mort de cette pauvre jeune femme de 22 ans, Masha Amini, accusée par la police des mœurs iranienne d’avoir mal posé sur sa tête son hijab, laissant ainsi apparaître une mèche de cheveux, des milliers d’Iraniennes bravent le régime des ayatollahs dans tout le pays, se coupent les cheveux et brûlent en public leurs hijabs. Toutes ces femmes, jeunes pour la plupart, sont à l’avant-garde du combat pour la liberté, à tel point qu’elles entraînent dans leur volonté de dignité les hommes qui, pour se moquer de leur religion d’enfermement, se montrent partout, dans la rue, sur internet, avec sur leurs têtes un hijab ! Quand chez nous des petites pétasses prétentieuses, parce qu’elles bénéficient du droit de s’exprimer, revendiquent le droit de porter partout le foulard, on se dit qu’il y a des claques qui se perdent !
Oui ! Je sais, intellectuellement mais aussi il est vrai par intuition que la musulmane est la source lumineuse qui provoquera l’effondrement de l’islam. Alors aujourd’hui même je dis : « Vive la femme musulmane !!! ». Bien sûr, vous allez m’objecter – et vous n’aurez pas tort – que je ne me mouille pas en lançant cette affirmation presque péremptoire. Et puis, vous allez, à juste titre, me demander en quoi le combat héroïque de la musulmane va nous donner, à nous qui souffrons de l’invasion islamique sur notre territoire, la victoire, c’est-à-dire bien sûr notre libération… puisque justement, frustrés, avachis dans notre immobilisme, nous ne nous mouillons pas. Mais tout simplement parce que toutes ces Iraniennes, ces musulmanes admirables sont les héritières aujourd’hui, les poursuivantes du combat de nos propres femmes ! qu’elles rejoignent, – ou tout au moins, font tout pour s’en approcher -, nos valeurs de liberté d’expression pour lesquelles les nôtres se sont battues, pour leur émancipation    vis-à-vis des mâles – j’allais dire les bourreaux – qui, depuis des millénaires, les ont considérées comme des bêtes de plaisir et des bêtes de somme, bref, comme de vulgaires objets de chair.
Mais là par contre, je dois reconnaître que l’émancipation de la femme a été chez nous pervertie jusqu’à atteindre le déconstructivisme de Sandrine Rousseau et le wokisme. Or je vois, à l’observation, que la musulmane, elle, dans son combat présent, ne tombe pas dans ce travers, qu’elle reste femme dans sa nature totale. Il me paraît important – ce n’est pas une digression – de citer quelques phrases du livre « L’Homme, cet inconnu » d’Alexis Carel, prix Nobel de médecine : « Les femmes doivent développer leurs aptitudes dans la direction de leur propre nature, sans chercher à imiter les mâles… Il ne faut pas donner aux jeunes filles la même formation intellectuelle, le même genre de vie, le même idéal qu’aux garçons. Les éducateurs doivent prendre en considération les différences organiques et mentales du mâle et de la femelle, et leur rôle naturel. Entre les deux sexes, il y a d’irrévocables différences. Il est impératif d’en tenir compte dans la considération du monde civilisé ».
 
La musulmane, dans son combat pour la liberté, son émancipation donc, est non seulement pour nous, Occidentaux, l’espoir de notre victoire sur l’islam mais également l’espoir d’une rectification humaniste du statut de la femme occidentale. Il y a eu chez nous, et il y a plus que jamais aujourd’hui, un déviationnisme machiste de la libération de la femme, je veux dire un mimétisme de la femme à partir de l’homme. La musulmane nous aidera à y remédier. Grâce à elle, nous sommes sans doute à l’aube d’une ère nouvelle car elle bien sûr n’a pas été touchée par ledit mimétisme qui est un vrai échec pour nos propres femmes.
Pour l’heure, Shirin Ebadi, Iranienne militante des droits de l’Homme et prix Nobel de la paix en 2003, évoquant donc le combat de la musulmane a dit : « Un frémissement existe encore même s’il n’est pas visible. C’est le feu sous la cendre et la cendre se disperse facilement ». Et l’on mesure, comme on le mesure chez nombre de musulmanes, l’immensité de son courage quand elle ajoute : « Malgré mon amour pour ma famille, je n’arrêterai pas mon combat ». Une autre Iranienne, Maryam Namazie, fondatrice du Conseil des ex-musulmans participe à notre victoire sur l’islam quand elle évoque les progrès de l’apostasie dans cette religion : « Il y a un tsunami d’athéisme, et on le voit clairement à travers les réseaux sociaux et internet qui sont en train de faire à l’islam ce que l’imprimerie a fait au christianisme ».
 
Quand on réfléchit, c’est quand même malheureux de rêver, de tout miser même sur le combat de libération de la musulmane pour vaincre l’islam sur notre propre sol, car cela témoigne de notre avachissement, de notre pusillanimité. Bien sûr, personne chez nous n’osera venir les soutenir concrètement, si ce n’est que par des mots. Nous devrions tous avoir honte !
Philippe Arnon
image_pdfimage_print
12

22 Commentaires

  1. Ah ! Un texte très intelligent auquel j’adhère totalement. Les iraniennes qui se dressent contre les psychopathes sont de vraies femmes, qui veulent vivre leur vie de femme. Rien à voir avec nos « féministes » actuelles qui ne sont que des étrons et qu’on n’entend pas comme par hasard. Ce ne sont pas des femmes. Vive ces iraniennes au courage immense.

    • Lu et approuvé Chris44 ! La déshumanisation en orient, c’est le voile et la charia, et en occident c’est le féminisme et l’avortement de masse…

    • Oui Lee and Colbert et chez nous les deux opposés se retrouvent ensemble dans les manifs. Ca rappelle un peu Hitler et Staline tout ça. On sait comment leur entente a fini.

  2. Les Femmes Iraniennes sont des Perses…..Les femmes de boumédienne (sans majuscule) sont des arabes là est la difference . Les premieres sont d’une grande culture les secondes sont des chevres dominées par des bourricots barbares ignares et consanguins

    • Dupond, vous faites bien de mentionner cette distinction. Au debut de la perse, le matriarcat regnait et dans la periode preislamique, la femme etait l’egale de l’homme. Regardez aujourd’hui d’ailleurs comme il la soutient ! Quelle tristesse que cette lumineuse civilisation soit tombee sous le joug de la barbarie islamique !

  3. En Iran elles sont acculés à vaincre ou mourir
    En France elles profitent des lois françaises pour revendiquer leur culture de bledardes

    • F. Blanc, en Iran, ils ont tout fait pour détruire le régime du Chah POUR SUIVRE Khomeini et son conservatisme alors que sous le régime du Chah ils avaient énormément évolués puisque les femmes pouvaient s’habiller à l’européen et poursuivre des études comme les hommes sans oublier tt le reste grace au Chah et sa seconde femme avaient beaucoup modernisé le pays. TT n’y était pas tt rose, mais jamais comme sous la dictature de cinglé Khomeini à QUI la France a donnée asile pour qu’avec ses cinglés d’intégristes ils implantent tt sa m….. en France sous le nez des différents gouvernements qui ont laissés faire. Les iraniens ont tt fait pour en arriver à ce qu’ils subissent aujourd’hui, ils ne sont pas à plaindre car dès qu’ils arrivent en Europe ils ne pensent qu’à mettre en place les préceptes de Khomeini et pourri la vie de ceux qui les accueillent !

  4. ou le résultat de l’entente historique israelo-sunnite, ils ont pas fini de rigoler.

  5. Ce que je vais dire est terrifiant, « au moins une qui ne pondra pas des petits muzz ». Voila à quoi nous en arrivons aujourd’hui.

  6. La femme Iranienne n’a jamais été autant l’avenir de l’homme. Faisons lui confiance et soutenons là. Chez nous, Les femmes musulmanes organisent notre disparition.

    • Andrée,  » soutenons là  » Vous plaisantez. Ils et elles fuient l’Iran pour faire quoi une fois en France ? Reproduire et mettre en place les DELIRES de Khomeini. TT comme font tt les musulmans qui se barrent de chez eux soi disant parce qu’ils y sont malheureux et qui une fois ici font tout pour mettre en place ce qu’ils ont fuit et leur pourrissait la vie au bled. Ces gens sont DES ARRIERES mentaux qui sont contre l’évolution. Le Chah et sa seconde femme avaient tt fait pour que l’Iran devienne comme l’Europe, qu’a fait son peuple = une révolution pour mettre Khomeini, un intégriste complètement cinglé à sa place qui avec ses sbires les ont fait replonger des siècles en arrières. Il suffit de voir ce qui se passe à Trappes, ils sont tous arriérés, fanatisés, endoctrinés et vivent comme au bled SAUF POUR LES ALLOCS des CAF où là, la main toujours tendue ils prennent sans travailler l’argent des chiens de français !

  7. Merci beaucoup pour cet article.Il rejoint ce que je pense profondément.Le talon d’Achille de l’islam, c’est la condition féminine !! Et Achille est mort de la flèche dans son talon ….Cette pseudo-religion ne prône qu’une seule « VALEUR »,la soumission à Dieu.Mon oeil ! C’est la soumission des femmes aux hommes et des hommes entre eux, à savoir au plus « musulman » que toi.Une immense terreur figeante dans l’obscurantisme propice aux turpitudes qui aiment les ténèbres : la PÉDOPHILIE en premier lieu (et ce n’est pas Khomeyni qui me contredira!), et la POLYGAMIE.C’est tout ce qui intéresse l’islam. Je vous mets au défi de trouver une autre « valeur » ….

    • Merci Asma pour vos commentaires. On peut mentionner aussi le petit livre vert de Khomeini qui explique aux hommes comment forniquer avec les animaux. Comment peut-on imaginer que la brillante civilisation perse ait pu tomber aussi bas !!!

  8. le martyr de ces courageuses femmes iraniennes doit être l’occasion pour nous en france, de lutter encore et toujours pour l’interdiction du port du voile, foulard, ou autre accoutrement de même type, sur le sol français : pour ce faire tous dans la rue en manifestant

    • stop, ELLES se battent lorsqu’elles sont dans leur pays, mais une fois sortie et devenue européennes, elles se déguisent en sac poubelle, déguisent leurs gamines, vont à la piscine toute habillée, manifestent pour le port du voile, pourrissent la vie de la voisine qui ne les suit pas et veulent implanter en France ce qu’elles ont fuit en Iran ou dans d’autres pays musulmans. Un ou une musulman (e) reste musulman à vie le cerveau endoctriné depuis l’enfance par des idées arriérés qu’il voudra toujours mettre en place partout où il ira. Là où passe le musulman le désert s’installe, il suffit de voir leurs pays. TT au contraire des juifs très courageux et intelligents qui ont fait d’un désert un paradis, chose que les musulmans par leur QI 0 et énorme paresse les musulmans n’arriveront jamais à faire. Le Qatar est sorti du sable grace à leurs milliards, aux cerveaux étrangers, main d’oeuvre étrangère, autrement ils vivraient encore sous des tentes !

  9. On a l’impression que les hommes, aussi ,défendent la liberté de ces femmes .Bien sûr le régime criminel des ayatollas ne les épargne pas non plus et bien qu’ils n’aient pas les moyens d’information ,les réseaux sociaux ,ils savent quand même ce qu’il se passe ailleurs et peut-être qu’ils préfèreraient un joli minois à un sac de pommes de terre .
    Et bien sûr ,c’est sympathique une femme à la maison ,mais ça ne contribue pas à l’économie du pays surtout s’il faut mobiliser une partie de la population pour qu’elle se tienne tranquille.

  10. Philippe Arnon, comme souvent, tape dans le mil. A tous ses arguments j’ajouterai que le christianisme a eu une influence décisive sur l’évolution de la condition des femmes pour atteindre son apogée au Moyen Age: pensons à l’amour courtois. Malheureusement cette avancée n’a pas été confirmée par la suite on le sait bien et notre époque moderne en faisant de la femme un autre homme (et de l’homme une femme) s’enfonce dans la barbarie. Il est encore tant de reprendre le chantier sur de bonnes bases: « un homme ça s’empêche » n’est-ce pas?

Les commentaires sont fermés.