Le covidisme est un totalitarisme

sectecovidistes.png

Les nouvelles alarmantes tombent comme à Gravelotte :

Dr Louis Fouché sur les multinationales pharmaceutiques
 » Sciemment elles mentent sur la balance bénéfice/risque pour aller fourguer leurs produits à un max. de monde« .

Dr Gérard Delépine
« … La définition des – vaccinés – inventée par l’OMS et appliquée par les agences sanitaires permet de comptabiliser tous ces morts post-première injection comme non vaccinés, augmentant en apparence le risque des non vaccinés et diminuant d’autant le bilan des vaccinés.
Ce n’est que par ce trucage des chiffres qu’il justifie leur prétention d’un moindre risque chez les – totalement vaccinés -.
Or le problème clef de la décision vaccinale est : est-ce que recevoir l’injection me protège de la maladie et de la mort ? Et pour devenir totalement vacciné, il faut d’abord passer par la phase vacciné 1 dose.
Israël a publié les chiffres de mortalité hebdomadaire par statut vaccinal en précisant le nombre de doses reçues. Ils montrent sans ambiguïté qu’avec le temps, les vaccinés toutes doses confondues souffrent d’une mortalité supérieure à celle des vrais non vaccinés (0 dose).
Non, la pseudo-vaccination ne protège ni des formes graves, ni de la mort. Depuis l’apparition du variant Delta, elle paraît même l’augmenter.
Ceux qui prétendent le contraire se basent sur une définition fausse établie pour exonérer l’injection des morts post-vaccinales précoces et déclarant non vaccinés les vaccinés à une dose et dans les quinze jours suivant la deuxième dose.
On espère que nos gouvernants qui prétendent agir dans la transparence publieront enfin les nombres de décès constatés par statut vaccinal détaillé (0 dose, 1 dose, 2 doses, 3 doses) etc.« .

Le Dr Andreas Noack, chimiste autrichien renommé, est mort quelques heures après avoir dénoncé les risques de l’hydroxyde de graphène :

Le Dr Andreas Noack, chimiste autrichien renommé, est mort quelques heures après avoir dénoncé les risques de l’hydroxide de graphène

 

Politique sanitaire :

Ursula von der Layen parle de vaccination obligatoire. Le Sénile de la Maison Blanche a décidé qu’il fallait vacciner le monde ! Castex, qui sortira de sa quarantaine, réunit un nouveau Conseil de défense lundi 6. Contexte étrange. Un médecin autrichien qui paraît faire des révélations très importantes, parlant de lames de rasoir chimiques dans le sang, se fait trucider dans les heures qui suivent.

L’hydroxyde de graphène a été trouvé dans tous les vaccins étudiés.

Le chancelier autrichien, qui a confiné les non vaccinés et préparé la vaccination obligatoire, se tire au bout de 2 mois. Le PDG de Twitter dégage…

https://profidecatholica.com/2021/12/01/le-docteur-andreas-noack-chimiste-autrichien-renomme-a-ete-tue-quelques-heures-apres-avoir-denonce-les-risques-de-lhydroxyde-de-graphene-video/

Le Conseil scientifique indépendant, ça existe ! :

https://odysee.com/@decoderleco:c/teaser-r%C3%A9union-publique-n%C2%B033-du-jeudi:6

Réunion publique n°33 du CSI du jeudi 25/11/2021

(Particulièrement autour de la 50e minute) :

https://crowdbunker.com/v/Aq0RKYrx

Pfizer/Vanguard/Ursula : corruption criminelle !

https://mediazone.zonefr.com/news/pfizer-vanguard-ursula-corruption-criminelle-523

Il est URGENT d’interdire ces vaccins inefficaces mais qui créent des variants qui peuvent être très dangereux ! 

Tous les scientifiques l’affirment. Les journaleux des merdias ne pourront plus continuer longtemps à cacher la réalité scientifique qui explose.

Centre de recherche sur la mondialisation

https://www.mondialisation.ca/
Fausse science, données invalides : il n’y a pas de « cas Covid-19 confirmé ». Il n’y a pas de pandémie.

Fausse science, données invalides : Il n’y a pas de « cas Covid-19 confirmé ». Il n’y a pas de pandémie.

Allemagne : le médecin-chef d’un grand hôpital, Thomas Jendges, « tombe » du toit de l’hôpital. Suicide ou meurtre ?

https://www.globalresearch.ca/germany-chief-medical-doctor-major-hospital-falls-roof-hospital-suicide-murder/5763020

Il a expliqué dans sa courte vidéo (en allemand avec sous-titres en anglais) que ce qui se passe en Allemagne et dans le monde n’a rien à voir avec un virus.
« C’est l’imposition d’une dictature mondiale. Il faut le dire. Malheureusement, il n’y a pas moyen de contourner cela ».
Veuillez écouter son bref témoignage émouvant.


Reiner Fuellmich invité à Varsovie : un « Nuremberg 2.0 » à l’initiative d’intellectuels polonais

https://www.francesoir.fr/politique-monde/reiner-fuellmich-pologne-nuremberg


Loïc Hervé, sénateur UDI membre de la CNIL : « Le danger c’est l’accoutumance au passe sanitaire« 

Nous déplorons le manque de données fournies par l’exécutif pour juger de l’efficacité du dispositif du passe sanitaire (Commission nationale de l’informatique et des libertés).
Sénateur Loïc Hervé, sénateur de Haute-Savoie :
Pourquoi la transparence est relativement absente ?
Cette commission de la CNIL demande des comptes au gouvernement : comment se fait-il que ce passe sanitaire, on ne puisse le mettre en question ? Pourquoi cette demande et pourquoi ce silence ?

“Vaincre le covidisme, appel à la jeunesse” un manifeste de Rémi Tell (27 ans)

Dans l’émission « Bercoff (dénommé ici AB) dans tous ses états » du jeudi 2 décembre 2021 celui-ci reçoit un jeune homme lucide et courageux.
Sur le site des émissions en replay on trouve un extrait de cet « Appel à la jeunesse », un récit de Rémi Tell* (dénommé ici RT), lequel contient par ailleurs une retranscription du texte
* Le fondateur du collectif Peuple Libre

Rémi Tell – Covid-19 : « Aujourd’hui, une guerre est menée contre les peuples »

Je vous invite à l’écouter ou à le lire…
Ce document ne reprend curieusement que les neuf premières minutes de l’émission et l’on peut trouver sur le site Dailymotion la totalité des 47 minutes de l’entretien.

https://www.dailymotion.com/video/x860hy0?fbclid=IwAR0HyZJxzpBARRQStG0nfOTalmhY_e9lxiMIkpWACUpWYRSw2BiQLij0Ua4

Je ne veux pas évoquer une hypothèse de censure mais pour que vous puissiez vous-même vous faire votre jugement, je vous ai rapporté par écrit les 38 minutes qui suivent :
« – RT : … et ce qui a aussi favorisé ma prise de conscience c’est l’observation d’un paradoxe ; cette maladie, on a toujours refusé de la traiter, et la question des traitements est taboue…
À titre personnel j’ai souffert du covid, je puis vous assurer, sans extrapolation évidemment scientifique possible, quoiqu’on soit des milliers, peut-être même des dizaines de milliers, des centaines, des millions dans ce cas, que dans ce cas des traitements permettent de rétablir ceux qui sont atteints du coronavirus ; et donc voici une maladie qui a été (et ce n’est pas du complotisme car cela a été publié dans les médias officiels) fabriquée en laboratoire.
AB : ce n’est pas encore sûr, disons que c’est une hypothèse avancée ! (mais si c’est une hypothèse sérieuse, elle n’est pas encore prouvée…)
RT : il y a un rapport qui a été diffusé et qui l’étaye quand même très fortement. Toujours est-il que ce virus s’est vraisemblablement échappé d’un laboratoire, à Wuhan, et en même temps, en janvier 2020, une incroyable coïncidence s’est produite : une substance, dont ne peut plus prononcer l’appellation, mais qui est associée à un nom marseillais bien connu, l’hydroxychloroquine, est placée sur la liste des substances vénéneuses, alors qu’elle est la plus prescrite des substances consommées, et que des solutions tant soit peu sérieuses ont été proposées pour prendre en charge les personnes à risque, et que les véritables remèdes soignants ont été balayés d’un revers de main ! Je crois que cette affaire n’est pas sanitaire mais qu’il préexiste un prétexte sanitaire ; il s’agit d’une question de contrôle pour les États et d’une activité d’argent pour les entreprises privées, qui tirent un bénéfice colossal de ce qui est en train de se passer. D’ailleurs ce mouvement de contrôle se fixe aujourd’hui sur le coronavirus, demain ce sera sur autre chose : ainsi maintenant nous parle-t-on de confinement pour lutter contre le réchauffement climatique ! Bref c’est l’inauguration d’un mouvement qui n’est pas prêt de s’arrêter, et ce à l’échelle mondiale, Et peut-être, pour terminer là-dessus, peut-on affirmer qu’il y a un lien évident entre le covidisme et le mondialisme. On observe ainsi qu’en Europe cette vague de restrictions arrive exactement au même moment en Autriche (confinement des personnes non vaccinées), en France (le tour de vis de Macon), en Suisse, dans les pays du sud de l’Europe, et dans les mêmes termes, avec les mêmes mots ! Là c’est clair ; il y a l’illustration parfaite de ce que la démocratie a été volée aux peuples européens.
AB : le covidisme, c’est quoi pour vous exactement ? C’est une idéologie, un mode d’emploi, une stratégie gouvernementale ?
RT : sans hésiter c’est un fascisme ; oui c’est un « fascisme » quand on considère les millions de personnes décédées, sans soin, du coronavirus, quand on sait les souffrances psychiques, économiques induites par la peur généralisée par cette propagande permanente, quand on observe le mensonge qui est devenu une méthode de gouvernement à part entière et véritablement la seule méthode de gouvernement ; oui on a bien affaire à un fascisme. Il faut voir aussi la répression violente des manifestations, l’enfermement de personnes soupçonnées d’être porteuses du virus du coronavirus
AB : Il y aurait une séparation entre catégories de citoyens ?
RT : oui, le fait que cette idéologie du covid prend en charge tous les aspects de la vie et requiert la participation de chacun ; on revient à une surveillance (on pourrait utiliser le mot de collaboration) de chacun par tous et de tous par chacun, oui c’est ce qui est en train de se passer. Le covidisme est un fascisme et il y aura vraisemblablement des procédures pénales qui seront enclenchées au sortir de cette crise, car on ne peut pas impunément refuser le soin (et je ne parle même pas de ce qui a été fait dans les Ehpad au début de la crise avec le Rivotril), et puis cette destruction de l’économie réelle.
AB : en est-on arrivé à une classe dirigeante qui volontairement, cyniquement, de manière presque obscène, veut diminuer la population ? Cela me paraît quand même beaucoup !
RT : la banalité du mal, celle que nous enseigne Anna Arendt, lorsqu’au procès d’Eichmann à Jérusalem, quelqu’un s’interroge : comment a-t-on pu en arriver là ? La réponse, qui émerge des débats, c’est par la division de la tâche, la division de la responsabilité : « Je n’ai fait qu’obéir aux ordres » ; chacun n’est qu’un petit maillon de cette chaîne qui conduit, in fine et pour le cas présent, à des millions de morts évitables et à des vies empêchées, à des démocraties qui s’éteignent à une certaine idée de l’esprit aussi. Le covidisme, c’est une machine à broyer l’âme, à éteindre votre capacité de réflexion, de critiques ; au fond on vous demande, on vous somme de pratiquer le silence en échange d’une forme de tranquillité. C’est ça le covidisme, et c’est pour cela qu’il est dangereux ; et c’est pour cela aussi qu’on a le devoir de s’y opposer
AB : je vous écoute et vous laisse la responsabilité de vos paroles ; c’est intéressant et c’est vraiment poser le problème qu’il y a entre ceux qui pensent comme vous (et vous n’êtes pas le seul) et ceux qui aspirent à une forme d’autoritarisme ou de dictature (c’est ce qui s’est passé avec le covidisme) et qui disent : oui, mais aux grands maux, les grands remèdes et la fin justifie les moyens car c’est ainsi qu’on a sauvé a contrario des millions de vies.
Tous les auditeurs, à qui Sud Radio a donné la parole, ont approuvé ces propos en soulignant qu’on avait ravagé la vie de nos jeunes, que les dirigeants n’assumaient pas leurs erreurs, la victimisation des autres servant de cache-misère, que la jeunesse avait été en résidence surveillée, comme tous les Français et tous les habitants du monde occidental, qu’on avait opposé les générations entre elles (et il n’est pas inutile de rappeler ce qui s’est passé dans les Ehpad).
Il est temps que la jeunesse tienne sa place en rétablissant dans le bon ordre les rôles qui avaient été inversés : les parents terrorisés n’ont pas rassuré leurs enfants et ont déversé leurs inquiétudes sur eux, d’où les conséquences psychologiques graves en matière de gestion éducative à moyen terme. Ils se posent la question de savoir pourquoi on a pu en arriver là, c’est-à-dire cette 3e dose alors que personne n’est sûr de rien ? La réponse est que la manipulation est allée bon train par la peur qu’elle a provoquée auprès des gens qui ne vont pas chercher plus loin que le bout de leur nez et que toute velléité de contradiction vous voyait accoler l’étiquette de complotiste ! Le bon sens aurait dû pourtant prévaloir grâce un minimum d’esprit critique en ayant à l’esprit que seulement 0,05 % des gens décédaient du covid-19, que d’autres traitements existaient et qu’il fut très étrange d’assister à leurs retraits du marché, qu’une logique de caste avait prévalu (passe sanitaire non appliqué au sein du Parlement, port du masque aléatoire chez les VIP et charges des tests rendus élevées par le non-remboursement de ceux-ci et le raccourcissement de leur durée d’efficacité) ! Comment peut-on faire la sourde oreille quand on apprend que les laboratoires pharmaceutiques ont sous-traités, et mal (Pfizergate), les tests qu’ils devaient faire et qu’on peut prendre connaissance (avant qu’elle ne disparaisse…) de cette vidéo, enregistrée sur YouTube, d’Idriss Aberkane :

« Pfizer, une société multirécidiviste, a truqué ses données ! », ainsi que toutes ses condamnations de ce groupe pour charlatanisme et falsification de preuves scientifiques !
Les auditeurs ont raison de se poser la question : mais dans quel monde vit-on aujourd’hui quand on est obligé de se faire injecter des produits en cours de tests pour vivre normalement, quand on sait que 2 % (chiffre donné par une agence officielle) seulement des personnes hospitalisées l’étaient pour le covid et qu’un professeur de l’INSERM a rappelé que le pic des hospitalisations a été de 140 hospitalisations pour 100 000 habitants et qu’aujourd’hui on est tombé 19 ?
Et de rappeler que ce vaccin n’en est pas un mais une manipulation génique, que le système de soins avait été laissé à l’abandon (- 5 700 lits de puis le début de la pandémie), qu’on ne pouvait pas vivre éternellement dans la peur et obliger les gens à faire des choses par le truchement de celle-ci, qu’au UK près de 700 000 cancers n’avaient pas pu être diagnostiqués et de chimiothérapies réalisées, faute de soins depuis le début de la pandémie du covid, et finalement qu’on ne se reconnaît plus dans cette société de ségrégation entre « vaccinés » et « non vaccinés » !
Ils louent Rémi Tell en tant que jeune qui a décidé de réagir en prenant la parole et en proposant quelque chose de constructif ; ils y voient là une bouffée d’oxygène.
AB reprend la balle au bond en disant qu’il s’agit d’un combat spirituel afin de retrouver sa liberté de rechercher.
RT lui répond en insistant sur le fait qu’il s’agit en réalité d’une différenciation à opérer entre le vrai et le faux, le Bien et le Mal ; car la solution est en nous et non ailleurs, pointant les trésors d’humanité et de créations de liens indéfectibles que l’on a pu trouver dans les diverses manifestations contre le passe sanitaire et de conclure qu’un espoir surgissait au milieu de cette crise, à savoir le développement de réflexions plus autonomes qui permettrait au vrai de l’emporter car la force spirituelle est désert de nihilisme qu’on nous propose…
Une interlocutrice, pleinement en phase avec ce qui est dit, finit par avouer qu’elle ne comprenait plus cette société et même qu’elle détestait ce qu’elle devenait, étant en cela pleinement en phase avec cette actrice très connue :
Anny Duperey : « Je suis horrifiée de l’apathie des gens qui se laissent contrôler ! »
« Je vois une dérive et aucune réaction des gens, on va vers quelque chose quand même qui est assez effrayant » :

http://echelledejacob.blogspot.com/2021/12/blog-post_68.html

Les jeunes restent quand même très passifs et obéissants.
AB  cite alors Albert Einstein : « Le pire ce n’est pas ceux qui font le mal, le pire est ceux qui laissent faire ».
Une auditrice enfin met l’accent sur le manque de dialogue et s’interroge sur l’omerta entourant les effets secondaires du vaccin RMm. Il se passe énormément de choses à ce niveau-là, dit-elle, ne serait-ce que l’observation de ces décès de sportifs, en pleine possession de leurs moyens et qui ne provoquent que très peu de réactions ou encore ce médecin autrichien mort pour avoir dénoncé l’hydroxyde de graphène !
AB : il faut distinguer entre ce qui est de l’ordre de la vaccination et de l’ordre de la comorbidité.
RT : il y a deux sources d’espérance : premièrement le réel va rattraper tout un chacun (à cause des cas qui surviendront dans les familles) et il va être de plus en plus difficile de fermer les yeux sur ce qui vient de se passer, deuxièmement l’affaire de la 3°e dose risque de remettre les compteurs à zéro et tout vacciné actuel va devenir un non vacciné futur (ceux qui se sont laissé avoir par le privilège obtenu de continuer à vivre normalement du pas sanitaire vont peut-être être confrontés à ce problème de déchéance de droits et ainsi prendre conscience de ce qui vient de se passer).
AB : « Passer ou trépasser, that is the question »

Les dernières salves pour convaincre

Et puis, Chers covidistes, si vous n’êtes pas encore convaincus de l’impasse dans laquelle vous vous êtes enfermés, écoutez le Dr.Colignon, qui intente un procès contre l’État belge. Il demande à être entendu par l’Ordre des médecins ainsi que soient rendus publics les effets catastrophiques des « vaccins » :

Et puis surtout, surtout, les 58 minutes de cette vidéo :

https://odysee.com/@LeLibrePenseur.org:2/direct-3-d%C3%A9cembre-2021-LLP-Raoult:f

Patrick Verro

image_pdfimage_print
18

30 Commentaires

  1. Au moment où le Japon alerte sur les impacts et risques sérieux de Myocardites post-‘vaccinales’, médias et médecins écervelés et corrompus se mobilisent pour piquer nos enfants avant que les effets soient vus par toutes les populations !
    https://pgibertie.com/2021/12/05/teletoubibs-et-presse-mobilisent-pour-piquer-les-enfants-au-moment-ou-le-japon-et-de-nombreux-scientifiques-s-inquietent-d-une-epidemie-de-myocardites/

    Ils essaient d’obtenir aussi plus de ‘cas’ positifs en envoyant des tests à faire deux fois par semaine chez les ados (des écouvillons truqués ? infectés ? toxiques ? faits où et comment ?)…
    Arrêtez !!!

    Ca y est, je n’arrête pas d’entendre des AVC, infarctus dans mon entourage ! Les impacts de la piqure arrivent autour de chez nous contrairement au covid. Est-ce qu’un masque vous protégera des AVC et des arrêts cardiaques ??

  2. Michel de Lorgeril 06/12/2021 À 08:40
    Très vite.
    Hier encore (5 décembre) sur une chaîne du secteur public, une marionnette infectiologue prenait l’exemple de la vaccination en Israël pour expliquer la diminution des formes graves et justifier le Pfizer à répétition.
    Il suffit pourtant de regarder les chiffres réels [https://www.worldometers.info/coronavirus/country/israel/] pour constater que la mortalité due à la COVID au cours de la 4ème vague en Israël était (grosso modo) équivalente à celle des vagues précédentes alors que plus de 70% de la population éligible est deux fois vaccinée. Il faut bien sûr tenir compte qu’avec le temps le nombre de sujets fragiles (et condamnés) diminue et que, de façon hélas « naturelle », la mortalité ne peut que diminuer, tous les autres facteurs restant égaux, ce qui n’est évidemment pas le cas…
    Est-ce clair ?

  3. Le pire est attendu à en croire Ursula van der Leyden, Présidente de la Commission européenne qui aurait déclaré à la presse, le 1er décembre 2021 qu’elle était favorable à l’abandon du code de Nuremberg qui précise, rappelons le :  » Nul ne peut être soumis sans son consentement à une expérience médicale ou scientifique. » S’il devait en être ainsi, ce serait réhabiliter le Dr de la SS, josef Mengele, dit l’ange de la mort qui pratiqua des expériences monstrueuses sur les détenus du camp de Auswitz ; ce serait effacer les crimes contre l’humanité du nazisme et faire des antivax les nouveaux juifs !

    • Enfin !!! Merci !!! Je fus une des premières à rejoindre Alexandre Juving Brunet et je m’étonne du peu d’engouement qu’il suscite ici sur RL car j’ai rarement entendu un discours aussi sincère et patriotique et surtout accompagné d’actes. Bien sûr, il faut prendre un peu de son temps pour le découvrir et savoir qui il est réellement mais peut-être est-ce trop demander à certains

  4. le problème bataclan des vaccinés c’est qu’ils se diront toujours, surtout quand ils réalisent qu’ils se sont faits avoir, « pourquoi moi j’ai dû le subir et pas eux, ça doit être tout le monde ou personne ! » sinon ça fait belle lurette par solidarité qu’ils auraient appelé à arrêter totalement l’économie, mais peuchère, un bataclan n’est et ne restera jamais qu’un bataclan.

    • Terrifiant ! Ce n’est pas cela qui va nous remonter le moral !
      Si vous voyez une porte de sortie possible et crédible, faites-le nous savoir… Merci.

  5. Meutre par injection, livre d’Eustace MULLINS
    Eustace Mullins (1923-2010) 
    https://mobile.twitter.com/MaxdelSarte1/status/1363145239788195844/photo/1

    L’histoire de la conspiration mondiale contre la santé, où l’auteur décrit, preuves à l’appui, la prise de contrôle par un groupe privé aux mains des Rockefeller de toute l’organisation de la santé aux États-Unis, depuis les facultés de médecine jusqu’aux organismes dits caritatifs, en passant par l’industrie pharmaceutique et les assurances médicales. Mais il y a pire dans ce qu’a découvert l’auteur : cette mainmise a été permise grâce à la complaisance, voire la complicité d’agents fédéraux censés œuvrer pour le bien commun et non pour les intérêts d’une petite élite financière aux visées messianiques et impérialistes.

  6. ALERTE INFO VACCIN ! Les Personnes Vaccinées Contre le Covid-19 peuvent être Contaminantes et Contaminées dans des Proportions Importantes
    par Candice Vacle.
    Une étude du Lancet publiée le 19 novembre 2021 intitulée « La pertinence épidémiologique de la population vaccinée par le COVID-19 s’accroît » conclut :
    « De nombreux décideurs partent du principe que les personnes vaccinées peuvent être exclues en tant que source de transmission. Il semble que ce soit faire preuve d’une grave négligence que d’ignorer la population vaccinée en tant que source possible et pertinente de transmission lorsqu’on décide de mesures de contrôle de santé publique ».
    Cette conclusion est étayée par de nombreux exemples…

    • Avec cette étude on comprend que les personnes vaccinées contre le Covid-19 peuvent être contaminantes et contaminées dans des proportions importantes. Cette étude tend donc à remettre en cause à la fois le pass-sanitaire et la vaccination obligatoire anti-Covid-19.
      Nota bene
      Cette étude est peut-être un élément permettant de comprendre pourquoi le Gouvernement ne fournit pas de preuve concrète concernant l’efficacité du pass-sanitaire malgré les quatre demandes réitérées de la CNIL (Commission nationale de l’Informatique et des Libertés). Si les personnes vaccinées contre le Covid-19 peuvent être contaminantes et contaminées dans des proportions importantes, alors comment le Gouvernement pourrait-il amener une preuve concrète de l’efficacité du pass-sanitaire ?

Les commentaires sont fermés.