1

Le covidiste fou Axel Kahn prêt à mourir : mais alors, qu’il nous laisse vivre !

Axel Kahn le généticien se dit atteint d’un cancer et prêt à mourir. Soit. Néanmoins cela fait un an qu’il est un acharné du covid-19, soutenant toutes les mesures liberticides (port du masque, confinement pas assez lourd à ses yeux), des mesures qu’il ne subira plus très longtemps. Il était pour nous empêcher de sortir alors qu’il savait qu’il allait partir.

Tout cela nous amène à nous poser cette simple question « Son positionnement pouvait-il être juste, n’était-il pas conditionné par cette maladie ? N’a-t-il pas opté par dépit (après moi le déluge) pour une stratégie suicidaire ? Ou simplement sa maladie n’a-t-elle pas altéré son jugement de façon significative ? ».

On le voit, sa grave maladie nous pousse naturellement à tenir pour nulles et non avenues toutes ses paroles publiques récentes. Soit on la joue non humaniste et on se dit que c’était uniquement un délire faussé par son état de santé. Soit on le plaint tout de même mais on se dit que l’on ne va pas prendre en compte sérieusement l’avis d’un mourant ayant perdu sa lucidité, qui ne se lèvera pas dans la France post covid.

Tout semblait déjà nous montrer que Axel Kahn se fourvoyait depuis le début en se comportant comme un enfermiste fanatique sans argumentation scientifique sérieuse, un défenseur acharné des vaccins ARNm à la sûreté douteuse. Nous apprenons aujourd’hui ce qui est à l’origine de ses positions, une maladie mortelle incurable. Quand on est à l’article de la mort, on n’a plus vraiment de projet de vie ni pour soi ni pour  les autres. C’est normal (humain ?).

Manque de lucidité donc, mais que personne n’avait diagnostiqué jusqu’alors.

Axel Kahn va donc mourir bientôt. Croyez bien que je ne m’en réjouis pas mais je pense que cela aurait dû être son combat plutôt que la multiplication de sorties télé, notamment contre son ancienne thésarde Alexandra Henrion-Caude qualifiée sans argument de complotiste et de sectaire.

Paix future à son âme et à son corps selon que l’on croit au ciel ou non. Mais cela doit être accompagné par un oubli de ses positions pro-confinement. Voire un pardon pour les plus humanistes de nos lecteurs.

Platon du Vercors