Le cri du coeur de Gilbert Collard : touche pas à ma crèche !

Touche pas à ma crèche !

C’est le cri du cœur, ou l’avertissement,  de la Une du journal municipal de Béziers  dont le Maire  entend bien outrepasser l’interdiction  du Conseil d’Etat. Et  ce qui permet au journal de titrer le premier article de sa dernière édition : La crèche la plus attendue de France.

Ainsi la Mairie de Béziers entend exposer, comme tous les ans, sa crèche de Noël du 4 décembre au 7 janvier. Gageons que cet événement de culture, qui se veut, selon la Mairie, un événement interconfessionnel et populaire, aura le même succès que l’année précédente qui avait attiré plus de 20000 visiteurs. Succès incontestable pour une ville de 75000 habitants.

Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône Alpes, contourne l’interdiction qui le frappe pour remplacer la crèche par une exposition sur le savoir-faire santonnier qui s’est installé depuis des siècles dans le département le plus méridional de la région, nous dit le site d’Auvergne-Rhône-alpes, la Drome.

La presse parle de ruse pour qualifier le contournement de la décision du conseil d’Etat. Ruse, le terme est péjoratif. On parle de ruse de guerre, de ruse de sioux, on ne parle pas de l’intelligence paysanne mais de sa ruse. Petit rappel de la définition du terme : procédé habile mais déloyal dont quelqu’un se sert pour obtenir ou réaliser ce qu’il désire. Adresse de quelqu’un à agir de façon trompeuse, déloyale, pour parvenir à ses fins.

Si la ruse, la tromperie, la déloyauté sont du côté des élus  Ménard ou  Wauquiez dans cette affaire, alors qu’avons-nous en face chez ces associations  qui traque la crèche ?

Comment qualifierait-on  l’attitude de l’Association des Maires de France qui demande l’interdiction de crèches dans les établissements publics, de même que celle de musique religieuse, oratorio, Ave Maria, requiem, passions, autres, lors de manifestations officielles, qui ne prend cette mesure que pour apaiser les musulmans auxquels elle a refusé des repas confessionnels.

Comme le fait remarquer Gilbert Collard : il y a vingt ans , on ne nous emmerdait pas avec les crèches. Quel nom vient à l’esprit ? Ouvrons le  dictionnaire de synonymes: échappatoire, faux-fuyant,  subterfuge ?

Que dire de la Ligue des Droits de l’homme qui dans son journal en ligne se réjouit des diverses interdictions qui frappent les crèches mais n’a pas une ligne sur la nuit du Ramadan de la Mairie de Paris, fête à caractère exclusivement religieux,  qui s’accompagnait de surcroît de rupture du jeûne avec lait et amandes.  Même des élus de gauche s’en sont émus ! Quel nom vient à l’esprit ? A minima partialité. Sinon opportunisme, soumission, trahison.

La presse parle de ruse. Nous dirons plutôt que ces élus adressent un  habile pied de nez en réponse à des mesures  qui ne sont rien d’autres que brimades, haine viscérale de la France ou peut-être plus tristement encore, lâcheté.

Florence Labbé

image_pdfimage_print

23 Commentaires

  1. Mais quoi la laïcité ? Commence vraiment à nous faire chier les muzz. Et moi quand je vais faire mes courses au super u d Audincourt et que je vois des voilées à chaque rayons, ça dérange personne la. Alors que je me prend leur religion de merde en pleine gueule. J en ai marre putain.

    • Vous avez raison, on est obligé de supporter des tenues religieuses musulmanes dans tous les lieux publics, elles nous sont imposées alors que personne ne nous oblige à aller voir une crèche (c’est une attitude volontaire personnelle).

      • Il va falloir que bientôt on passe à l’action ; car les lois protègent tous ces étrangers qui n’ont rien à foutre chez nous .

  2. La ruse vaut mieux que l’insurrection mais s’ils préfèrent l’insurrection, ce sera avec plaisir.
    On ne recule plus.

  3. Et si tous les maires pratiquaient la désobéissance civile, soutenus par leurs administrés, il ferait quoi le Conseil Constitutionnel ?

  4. Je ne suis même pas certain que ce sont les muzz qui demandent cette interdiction des crêches mais bien plutôt les collabos ultra gauchistes, faune endémique des organismes antipatriotes LDH, LICRA, SOS racisme, etc…. C’ est comme pendant l’ occupation allemande, la police de Vichy et la Milice faisaient parfois du zèle pour plaire aux boches qui ne demandaient rien . Les muzz, eux, se contentent de ricaner sous le burnou et de se frotter les mains pour le sale boulot accompli pour eux, sous cette actuelle occupation, par les traîtres à la Patrie.

    • Exactement, le plus grand danger, ce ne sont pas les muzz eux-mêmes mais toutes ces saloperies de lèche-babouches collabos traitres que les veaux français mettent et remettent au pouvoir depuis des décennies.

      • C’est ce qui est désolant : les muz n’ont même pas besoin de lever le petit doigt, parce que des dhimmis idiots et soumis font le travail à leur place

  5. SI NOUS DEVONS DEFENDRE PHYSIQUEMENT LA CRECHE DE BEZIERS IL FAUT NOUS LE DEMANDER ET DAREDARE J’ARRIVE

  6. Qui au conseil d’état a voté cette interdiction? Pourquoi sont-ils protégés par l’anonymat?

    Le maire de Béziers pourrait faire un référendum dans sa ville, mais il devrait se soumettre au verdict des urnes si c’est négatif. Peut-être y a-t-il un risque ?

    • et bien oui au risque !
      se soumettre à un référendum c’est normal.
      mais pourquoi craindre le bon sens paysan, populaire aujourd’hui ?

  7. Pourquoi interdire les crèches patrimoine Français des fêtes de noël même dans un lieux public.
    Alors que dans le même temp toutes les musulmanes se pavanent dans des lieux publics avec leur voiles qui représentent leur religion si on doit enlever des créches bien que chez nous les musulmanes doivent enlever leurs chiffons car en plus elles ne sont pas dans un pays muz.

  8. Quand on a une maire de Paris, Aïcha Hidalga pour ne pas la nommer (je féminise son viril patronyme espagnol selon son souhait grotesque de « féminiser » la langue et la grammaire françaises au point de les rendre illisibles) qui utilise sans la moindre gêne (pourquoi se gêner ?) l’Hôtel de Ville de Paris pour y fêter le Ramadan avec les musulmans, je ne vois vraiment pas pourquoi d’autres mairies ne pourraient pas exposer de crèches chrétiennes si elles le souhaitent, la crèche étant une très ancienne tradition française – ce que n’est nullement le Ramadan.

    • Mais qui a voté et qui votera encore cette mèresse soumise à l islam .
      Je crois bien que c est les parigots bobos Français Non?

      • Ils sont endormis une bonne douche froide leur feraient du bien ,comme ça bcp d’autres rêveurs du dimanche.Enfin soyons gaulois sinon nous disparaissent.

      • Le sujet n’est pas l’élection de Hidalga : c’est fait, trop tard. On parle des crèches. Pourquoi pas de crèches dans les mairies quand une autre y fête le Ramadan ?

  9. et bien, s’il faut ruser…
    des concours de crèches voilà une bonne solution! ça prouve aussi que la bataille des idées est en train de se gagner

  10. Depuis que les musulmans sont chouchoutés par cette classe politique et ces assos collabos qui veulent l’anéantissement et le grand remplacement, tout est prétexte pour interdire tout ce qui est notre culture française. Leur faire plaisir à tout prix , cette population abjecte détestée par la majorité des français. exige sournoisement , C’est à nous Français de dire non !!!! nous ne voulons pas être envahi. Protéger notre culture et vivre tranquillement !!!!

  11. C’est la honte!Je crois vraiment qu’il va falloir se battre,autrement qu’avec des mots.

  12. Bravo Mr Collard vous avez bcp de français ,gaulois avec vous soient le tocsin nous sommes là merci

  13. A Reims, il y a une magnifique Crèche au marché de Noël, composée de personnages faits main
    Devant la Crèche, une affiche disant que chacun est libre d’interpréter la Crèche comme il le souhaite et que, en tout cas, aucune requête ne sera reçue.
    Merci et bravo, monsieur le Maire de Reims (monsieur Robinet)

  14. Un Monsieur, ce Collard.
    Je vais essayer d’aller à Béziers visiter la crèche de Ménard.

Les commentaires sont fermés.