Le cuisant mais prévisible échec de Biden

 

Le président américain, Joe Biden, en costume bleu, rencontre le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, le 16 juillet 2022, à Jeddah, en Arabie saoudite.
Le Président américain, Joe Biden, en costume bleu, rencontre le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, le 16 juillet 2022, à Jeddah, en Arabie saoudite.
Evan Vucci (AP)

Mais quelle idée de hurler sur tous les toits que MBS, Mohammed Ben Salman, le prince héritier saoudien, est un ASSASSIN et venir s’aplatir à ses portes pour réclamer une aide, une contribution, une coopération ?

Humiliation et manque abyssal de logique du président des USA et de son administration qui ne se sont pas, à l’avance, préoccupés de sonder à fond les portées de cette initiative avant de se lancer dans l’aventure. Il fallait d’abord s’assurer de la faisabilité et du succès de ce projet avant de l’entamer.

Les Saoudiens peuvent bien rire de la déconfiture de Biden et hurler sur les tous les toits leur victoire sur leurs ennemis américains…

En somme, qu’est-il venu faire, Joseph Biden, au Moyen-Orient ?

Chez les Israéliens assoiffés de reconnaissance et d’empathie, il fallait essayer de leur prouver que les USA sont leurs alliés indéfectibles… Le seront-ils devant le défi iranien ? Devant le défi palestinien ?  La vente d’une solution à deux États, l’un palestinien et l’autre israélien, est non seulement dangereuse pour l’État juif mais aussi inapplicable, vu l’espace étriqué et le manque de continuité de terrain. L’unique et valable solution est une confédération avec la Jordanie qui elle, est réellement la Palestine puisqu’elle couvre 80 % des territoires de la Palestine mandataire. Les malheureux 20 % octroyés à l’État hébreu suffisent à peine à offrir un toit viable aux Juifs d’Israël.

Cela n’est nullement inconnu des Juifs d’Israël ni de toutes ces puissances qui cherchent à forcer Israël à se rétrécir davantage pour ne devenir qu’une cible plus aisée aux terroristes palestiniens.

La menace iranienne demeure ce qu’elle était. Biden poursuit ses négociations infructueuses qui contraindront Israël à faire cavalier seul ou simplement à se préparer au désastre. Ni les USA, ni les pays d’Occident ne possèdent suffisamment de courage et de conviction militaire ou autre pour bloquer l’Iran dans sa ténacité à devenir une puissance nucléaire.

Aux Palestiniens, Biden a servi un plat complet avec sa promesse de poursuivre le tracé de deux États, l’un palestinien et l’autre israélien côte à côte en paix… Drôle de paix en effet, lorsque le Hamas et l’OLP perpétuent leur programme de la disparition d’Israël et de l’érection d’un État palestinien sur ses cendres, avec la collaboration tacite des Arabes d’Israël.

Les Juifs d’Israël et les Arabes prétendument palestiniens sont restés sur leur soif.

Les grands vainqueurs de toute cette épopée sont sans doute les Saoudiens qui viennent de reconfirmer leur soutien à la solution de la création d’un État palestinien, avec Jérusalem pour capitale.

Fermez vos valises et comprenez enfin que des USA, qui ne peuvent même plus articuler leurs conditions et leurs souhaits, ont perdu toute fiabilité. Trop de fiascos et de faiblesse caractérisent aujourd’hui les USA – prémices d’un changement dramatique dans l’émergence de nouvelles forces et donc de nouveaux patrons du monde.

Thérèse Zrihen-Dvir

image_pdfimage_print
19

15 Commentaires

  1. De toute façon Biden va truquer les élections. L’état profond est avec lui.

  2. quand on voit Biden marcher, on dirait une marionnette dont les fils sont tirés par les mondialistes.

    • un Biden habité physiquement par un reptilien
      et possédé spirituellement par Satan
      et pour Macron c’est Satan la bite !

  3. L’Iran aura sa bombe dans quelques mois au plus tard, (peut-être l’a t elle déjà) son problème sera pour ses essais qui devront forcément avoir lieu et impossible d’être totalement « discret » quant tu en fais péter une, même profondément enterrée.

    Sénility-alzheimer-prompteur-bidet le sait,(et beaucoup d’autres) mais il n’est plus qu’une marionnette , ce qui l’oblige à aller lécher les babouches de MBS, le type qui sait dissoudre ses opposants, au sens premier du terme ! pauvres USA quand même, juste après avoir pris une volée en Afghanie.. et en plus ça veut être méchant avec VP.. il y a comme un rire « jaune » dans ces affaires.

    Bref, Israël a tout intérêt à prendre un contact amical avec VP, qui l’acceptera volontiers malgré ses relations opportunistes avec l’Iran.

      • Dans les pays avancés dans le domaine oui, mais demande à kim jong ! il ne doit pas avoir « les codes ». C’est bien à partir de tests en réel qu’on élabore des simulations numériques.
        Je rappelle que les deux derniers tests franco sous chirac avaient pour but de compléter les données pour les simulations numériques, et pas juste pour en faire péter deux de plus.

  4. N’oublions pas que le deuxième prénom de Biden est Robinettte ! Tout un programme !

  5. Les « démocrates » dans toute leur splendeur ! Mais quelle idée de hurler sur tous les toits que MBS, Mohammed Ben Salman, le prince héritier saoudien, est un ASSASSIN et venir s’aplatir à ses portes pour réclamer une aide, une contribution, une coopération ? (Je crois qu’il y a un nom pour ça, un nom très français : VERSATILE , ou pire ! )

  6. cuisant : mot typique de la racaille gauchiste.
    l’échec de Biden est criminel, dramatique, lamentable, révoltant, scandaleux.
    il est vrai qu’il sera aussi cuisant avec les habitudes de certains continents à brûler de manière systématique les opposants, voir le moyen orient et l’afrique
    Les yankees aiment les barbecues, ils seront à la fête

  7. Vous mettez l’accent sur ce que ne voit pas le petit peuple de la télé: la Mondialisation NÉCESSAIRE pour la finance mondiale.
    Les hontes, les revers, les soumissions feintes, les compromissions volontaires, les indignités… subis par les Biden et autres Macron ne comptent pas.
    Ce qui compte, c’est l’intérêt supérieur de leur caste, prête à TOUT pour arriver à ses fins: le grand village mondial US commandé par l’empereur dollar!
    S’agissant de la survie d’Israël face aux fous d’allah chiités, les iraniens devraient quand même se méfier.
    Ils ont déjà été bombardés par les armées US, et la prochaine fois, ils auront du mal à s’en remettre. D’autant que V Poutine peut très vite changer d’alliés de circonstances.
    Iran et turquie ou Israël et Kurdistan, le choix culturel saute aux yeux, pour un Patriote Russe aussi.

  8. Bonjour Madame,
    Moi Français d Algérie et grâce a l éducation de mes parents, je connais bien la mentalité des Muzzz. Malheureusement ce n est pas le cas des Franquaouis.
    Nous appelions les métropolitains « los patos », les canards.
    La grande Zorah avait organise un referendum sur l indépendance de l Algérie.
    Mais nous n étions pas convies a la fête.
    Résultat: les patos ont vote pour l indépendance de l Algérie.
    Le Marechal Juin avait prédit que de grands malheurs pour la France et on y est.
    Quid du petit état d Israël qui a fort a faire avec les « palestiniens » (faux peuple).
    Beaucoup a dire Madame.
    Très cordialement.

Les commentaires sont fermés.