Le Dakar en Arabie saoudite

Publié le 15 avril 2019 - par - 13 commentaires - 1 281 vues
Share

L’Arabie saoudite.
C’est donc dans ce charmant pays que le prochain Dakar se déroulera, viennent de communiquer les organisateurs d’Amaury Sport Organisation (ASO).
Les États sud-américains ne pouvant plus payer, ASO s’est donc tournée vers le pays le plus démocratique de la planète, celui qui respecte les droits des femmes jusqu’à leur faire perdre la tête, le pays qui fait du tourisme aérien depuis des années au-dessus du Yémen, le pays qui aime tant les journalistes qu’il les adore en soupe acide.

Exit la Bolivie, le Chili, l’Argentine, le Pérou, ces États minables, incapables de payer le spectacle. Vive l’Arabie !
Les pilotes étaient démotivés : tourner en rond dans le même bac à sable durant le dernier rallye-raid les avait rendus dépressifs. Ils ont retrouvé leur joie de vivre, Ryad va les accueillir.

Après le match amical de football Argentine-Brésil en 2018, puis la première épreuve de Formule E (E pour électrique), la Formule 1 écolo, après la Supercoupe d’Italie en janvier 2019 entre la Juventus et l’AC Milan, le régime totalitaire islamique saoudien pourra en janvier 2020, faire sa pub sur les écrans du monde entier. « Allah Akbar » rugissent déjà les moteurs.

Et les Droits de l’Homme ? Les… ?
Voyons, commerce et sport sont deux mamelles qui n’ont rien à voir avec les droits de l’homme. Ventes d’armes et rallye-raid. Des dunes et des tunes.

ASO organisera le Dakar sur cette terre bénie, ce désert de paix, d’amour et de tolérance car « sportivement, les pilotes comme les téléspectateurs vont se régaler avec des paysages magnifiques et des dunes à perte de vue », dit Mathieu Beaumel, le copilote de Nasser al-Attiyah. « C’est dans l’ADN du Dakar de permettre de faire découvrir de nouveaux endroits et c’est aussi un aspect motivant », dit Adrien Van Beveren, le pilote moto.

Quant au qatari Nasser al-Attiyah, dernier vainqueur de l’épreuve, il ne veut pas tenir compte des légères dissensions qui existent entre son pays et celui de Mohammed ben Salmane ben Abdelaziz Al Saoud.
Le sport de haut niveau ne doit pas être perturbé par une histoire de cheikh. Surtout lorsque de grosses sommes sont en jeu.
Le pilote Toyota ne se fait aucun souci : « Des deux côtés, tout le monde sait faire la part des choses et bien distinguer la politique et le sport », philosophe-t-il. « Je suis persuadé que l’accueil sera à la hauteur : les Saoudiens ont envie de montrer une autre image de leur pays. » Une autre image ?
Une autre image que celle d’un Daech qui a réussi ?
Plus de 150 décapitations par an, excision quasi obligatoire, apostats crucifiés, aucune liberté de conscience.

Esprit de la charia, es-tu là ?
Les femmes participant à l’épreuve doivent-elles s’entraîner dès maintenant au port de la burqa de sport ? Decathlon a peut-être un projet de vêtement seyant pour les folles du volant ?
Les mécréants à croix devront-ils cacher ce symbole qu’un imam ne saurait voir ?
Le pape François Zéro viendra-t-il embrasser les babouches du roi des cons pour le départ de l’épreuve ? (question connerie du roi, je ne fais que reprendre une expression houellebecquienne sur la religion la plus c… du monde).
Mais la plénitude des grands espaces, le blatèrement des bagnoles sous Red Bull, le bonheur des pilotes feront oublier ces quelques petits inconvénients.

Autre avantage, sourient les organisateur, le décalage horaire sera plus favorable aux diffusions télévisées en France et dans les pays européens, là où l’épreuve est la plus populaire. Les arrivées seront diffusées en direct, ce qui devrait enthousiasmer les Français. Lesquels ?

Le Dakar quitte la très chrétienne terre sud-américaine pour la très musulmane Arabie saoudite. L’époque le veut. Les collabos aussi.
En janvier 2020, ce sera sans moi.

Marcus Graven

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Aardvark

Mon commentaire, pourtant tout sauf haineux vient de disparaître. Etonnant de la part de RL, je suis très déçu…

Aardvark

Vos exagérez ! C’est un beau pays, très démocratique, où certaines femmes ont tout de même le droit de conduire (avec leur torchon sur la tète…) depuis juillet 2018.Pour info, les premiers permis féminins en France datent de 1922… Quel modernisme en terre d’islam !… Que ne ferait-on pas pour l’argent, n’est-ce-pas, ASO ? Cette épreuve est à boycotter de toute urgence, et il faut le faire savoir…

C. De Mey

Tout est dit ! Mais qui ça comprendre qu’il faut changer les priorités.
A quand l’Humain pour rassembler les énergies et fédérer des projets ?

spartac

Paris/Dakar …via l’arabie ????
A l’heure du GPS, ça fait quand même une sacrée erreur de navigation !!!
Y’a-t-il un pilote dans l’auto ?

PANDRE

Dommage que pour le fric, certains vendent leur âme au diable!

Une patriote

Et leur peau, avec la chaleur qu’il va faire !!!!!!

Nuch

Qqls voitures en feu dans ce désert seraient un spectacle à méditer

Marcel

Lamentable les prostitues européennes qui se laissent acheter par l’argent sale de la terre du pédophile et criminel Mohammed

Une patriote

Comme on dit  » l’argent n’a pas d’odeur  » !!!!!!

kabout

décidément ces arabes avec leur pétrole ils achetent tout…..le Dakar,le PSG,la coupe du monde foot 2022,si ils ne savent pas quoi faire de leurs fric qu’ils versent la somme et remboursent la dette de la France,ils peuvent bien faire ca aprés ce que tout les présidents francais succéssifs ont fait pour les arabes .

Joël

Avec tout ce pognon, ils pourraient en accueillir un sacré paquet de leurs frères de religion.

Une patriote

joël, est ce que vous avez vu ou entendu parler qu’un musulman venait en aide à un migrant = non. Dans les grandes surfaces est ce que vous avez déjà vu leurs poules pondeuses mettre dans les boxes des resto du coeur = non. Aller au resto du coeur pour qu’on leur donne, là il y en a plein, mais faire preuve de générosité, ils en sont incapable. Le Qatar dispose de 4000 tantes tout confort, les qataris refusent qu’un seul migrant mette le pied sur leur sable, c’est pour cette raison qu’ils distribuent des milliards aux dirigeants européens comme… lire la suite

Pamela Fayre

avec tout ce pognon, non seulement ils pourraient accueillir leurs frères, mais ils pourraient quand même rembourser la dette de la France…ce qu’ils font déjà en partie en renflouant depuis un certain temps, en fin d’année, le budget du pays