Le débat entre Zemmour et Belattar annonce la prochaine guerre de France

Publié le 20 mars 2019 - par - 272 commentaires - 12 194 vues
Share

J’ai regardé le débat entre Éric Zemmour et Yassine Belattar ce mardi soir, aux alentours de 22 heures, après que Christine Tasin eut écrit son article.

https://ripostelaique.com/zemmour-belattar-est-la-version-comique-de-tariq-ramadan.html

Plusieurs faits ont attiré mon attention. D’abord, sur l’ensemble, personne n’aurait pu mieux faire qu’Éric Zemmour. Il a tout dit, démasquant la taqîya de Belattar, montrant l’imposture de ses propos quand il se dit français (alors qu’il est franco-marocain, et a fait une digression de citoyen du monde). Eric a parlé de l’islam sans tourner autour du pot, ne se réfugiant pas derrière l’islamisme pour réaffirmer la stratégie de conquête de ce dogme politico-religieux. Il a mis le nez dans la caca à son interlocuteur, quand celui-ci claque la porte de LCI parce qu’Éric Zemmour va y être invité, mais accepte tout de même de débattre avec lui… Même s’il a affirmé, de manière grossièrement théâtrale, que ce serait la dernière fois.

Zemmour a été aussi brillant que d’habitude quand il a parlé d’assimilation, et qu’il a justifié, une nouvelle fois, sa vision des prénoms français. Il a mis son interlocuteur face à ses contradictions, quand celui-ci accuse les tenants du Grand remplacement des 50 morts de Christchurch mais interdit qu’on attribue au Coran les crimes des musulmans. Il a esquivé les pièges grossiers de son adversaire avec toute la finesse qu’on lui connaît. Il a expliqué mieux que quiconque la symbolique du voile islamique ou de la djellaba, marqueurs de l’espace public. Il a défendu l’apport de la France « coloniale » aux peuples d’Afrique du Nord. Il a révélé que 70 % des prisonniers, en France, étaient musulmans, ce que son interlocuteur a cherché à nier, avant de banaliser les raisons pour lesquelles ils étaient internés. Il a surtout mis les pieds dans le plat sur l’impossible cohabitation entre deux civilisations qui se font la guerre depuis plus de mille ans.

Sur le site Fdesouche, Damien Rieu a remarquablement sélectionné les moments forts de ce débat.

http://www.fdesouche.com/1178017-yassine-belattar-vs-eric-zemmour-le-debat

Et pourtant, aussi bon qu’ait été Éric Zemmour, ce débat n’aura rien changé. Le journaliste du Figaro nous a fait plaisir à plusieurs reprises, il a fait œuvre utile auprès des nôtres, leur donnant, avec pédagogie, de remarquables arguments pour répondre à ceux qui nous insultent quotidiennement au nom de la société multiculturelle. Mais Éric ne s’adressait pas à la même France que Yassine Belattar.

J’avoue qu’hier, c’est la première fois que j’écoutais aussi longtemps le prétendu humoriste, qui s’avère un militant politique parfaitement formé à la rhétorique. Pierre Cassen avait fait, le 2 mars, une vidéo ironique (un art que ne paraît pas maîtriser Frère Yassine), en expliquant que celui-ci était meilleur que Frère Tariq.

https://www.youtube.com/watch?v=AZtHPyFGeXg

Ce que j’ai vu et entendu, hier, me le confirme. Belattar est nettement meilleur que le prédicateur suisse pour enfumer les Français, tout en se montrant comme le nouveau chef de guerre des musulmans. Il est plus jeune (37 ans), il n’est pas religieux de profession, tout en défendant bien sûr bec et ongles sa foi musulmane. Il a l’oreille de Macron, et incarne finalement la France dont rêve le président de la République. Certes, il n’arrive pas à cacher la haine qu’Éric Zemmour lui inspire, et même quand il cherche à rire pour essayer de ridiculiser son interlocuteur, il ne rit qu’avec sa bouche, dans un rictus nerveux, mais l’ensemble de son visage ne rit pas, il montre plutôt un aspect inquiétant du personnage.

Il n’hésite pas à se dire procédurier, ce qui est ni plus ni moins une menace de déposer plainte au moindre propos de son adversaire qui pourrait lui déplaire. Mais il accuse, sans vergogne, les tenants de la thèse du Grand remplacement, comme Éric, d’être responsable de la mort de 50 personnes. Il se permet de qualifier le journaliste du Figaro de « raciste », en sachant que celui-ci se donne une ligne de conduite qui se refuse à judiciariser le débat. Alors que si Zemmour se comportait comme un musulman militant ou un antiraciste racketteur, il pourrait, suite à ce débat, déposer trois plaintes contre le pseudo-humoriste. Ce dernier a multiplié les provocations, allant même jusqu’à dire à son rival qu’il avait une tête d’Arabe, et qu’il ressemblait à son épicier.

Sommet de la malhonnêteté (je n’ose dire intellectuelle) de Belattar, il ose se dire défenseur de la liberté d’expression, mais il exige, rien de moins, que Zemmour ne soit plus invité sur aucun plateau de télévision, parce qu’il a été condamné par la justice. Bien sûr, il ne précise pas (ce que Eric fera) que ce sont des lois liberticides, appliquées par des juges politisés, qui permettent cette forfaiture. De même, sur la liberté de critiquer l’islam, il se comportera comme Hani Ramadan face à Pierre Cassen, expliquant qu’il y a bien sûr des limites : ne pas blesser les croyants ! Autrement dit, la charia, la loi musulmane !

Bien sûr qu’Éric a une cohérence intellectuelle, une droiture dans le raisonnement que n’a pas l’islamiste déguisé en humoriste. Celui-ci est capable de tout dire et son contraire, d’oser affirmer que la rue, ce n’est pas l’espace public pour justifier le hijab des sportives, de réécrire l’histoire pour expliquer que son appel à la dignité n’a rien à voir avec la défense du voile (alors qu’il l’a lancé en faisant référence à Decathlon), de se montrer obnubilé par la race, cela importe peu, finalement. Zemmour et Belattar ne s’adressent pas à la même France.

Ce débat a donc confirmé l’impossibilité de faire cohabiter deux cultures sur le même territoire. Il annonce l’inévitable guerre qui va se produire, sur le sol français, entre eux et nous. Je ne vois que deux façons d’éviter la guerre : soit nous serons capables, à temps, d’en expulser des millions, ceux qui préfèrent la charia aux lois de la République, soit nous nous soumettrons sans combattre, vaincus par la loi du nombre. En dehors de ces deux hypothèses, la guerre est devenue inévitable, le projet de société de Belattar, l’islamisation de la France, étant incompatible avec la société française telle que la défend Eric Zemmour.

Mais il y a juste un problème, pour nous. L’ensemble des 11 millions de musulmans, si on en croit les chiffres du président du CFCM, s’est retrouvé derrière Yassine Belattar, à de très rares exceptions. Ils sont fiers de leur poulain, qui, selon eux, a bien allumé Zemmour, qu’ils haïssent.

Pour les Français, alors que nous sommes, et de loin, encore majoritaires sur notre propre sol, nous aurons des millions de collabos, de « lavés du cerveaux », de gauchistes, d’Insoumis, qui seront du côté de nos envahisseurs. C’est autant de moins de combattants, dont nous aurons bien besoin, mais faut croire qu’il n’y a pas eu assez d’attentats en France, depuis 2015, sans parler du djihad quotidien, pour que nos bisounours comprennent.

C’est le fruit de 50 ans de lavage de cerveau des Français, d’une propagande de déconstruction, au service de la mort de notre pays. Donc, cela va compliquer l’issue d’une guerre que, s’ils étaient unis, les Français remporteraient en deux temps et trois mouvements.

Paul Le Poulpe

Print Friendly, PDF & Email
Share

272 réponses à “Le débat entre Zemmour et Belattar annonce la prochaine guerre de France”

  1. François Desvignes dit :

    Vous savez pourquoi le Christ était islamophobe ?

    Parce qu’il a dit à Satan : va de retro !

  2. François Desvignes dit :

    Le pays allogène est le bouclier du pays légal dans le conflit qui l’oppose au pays réel.

    Nous devons en tirer trois conséquences :

    – le pays légal est notre ennemi avant le pays allogène : il faut choisir entre la France et la république parce que la république est devenue l’antifrance.
    – le pays allogène musulman et/ou noir est notre ennemi, non pas seulement parce qu’il est musulman ou noir mais parce qu’il est le bras armé de ceux qui ourdissent notre génocide : les républicains.
    – il ne faut pas retarder cette guerre mais l’avancer car le temps joue contre nous

    Et si nous sommes d’accord avec ces trois propositions, je ne comprends pas que nous discutions encore.

  3. SERGE QUIDOUCE dit :

    Ouraoui, Benalla, Benattar, etc….. Gras. Couscous et coca !

  4. Nadia dit :

    On a dit cent fois que la charia est incompatible avec la France, et avec l’idée républicaine de la liberté, de l’égalité, et de la fraternité.
    En plus, Belattar est « franco-marocain ». C’est à dire qu’il est donc républicain et pour la laïcité en France et monarchiste et pour la charia islamique au Maroc.
    On n’est pas à une foutaise près.

  5. Nadia dit :

    Gros malaise à la vision de cette émission.

    Quelle que soit la qualité de l’argumentation d’E.Zemmour, elle n’est convaincante que pour des esprits occidentaux rompus aux débats selon la logique héritée de Socrate et d’Aristote. En vérité, EZ n’étant pas assez offensif, trop poli, trop formé à la disputatio, il semble sur la défensive, il laisse Belattar parler et grignoter son temps de parole, il ne développe pas son argumentation……. et l’impression finale est que l’argumentation ne sert à rien, le conflit, le rapport de forces ne se joue pas sur la rationalité.

    Celui qui veut combattre sur le terrain de la rationalité avec ces gens, a perdu.

    • le Franc dit :

      tu veux déplacer l’argumentation vers quelle métaphysique ?

    • François Desvignes dit :

      Il ne faut pas reprocher à un musulman ce qu’il pense, mais ce qu’il est.
      Il suffit de dire : » même si l’islam était RATP et une usine à prix nobels, je serai contre vous parce que pour un chrétien Allah est le sobriquet de Satan et Mahomet , ce pédophile sanguinaire, est son prophète.
      Et les 670 000 000 de chrétiens que vous avez massacrés depuis votre fondation sont de mon avis.
      Donc, je n’attends pas votre argumentation, seulement vos excuses ET votre retour.

  6. patito dit :

    J’ai relevé que bellatar avait réagi comme piqué au vif en menaçant Eric Zemmour de poursuite judiciaire lorsque ce ce dernier a parlé de takiya ce qui montre à quel point la dénonciation de l’islamisme ,qui avance masqué dans sa conquête de l’Occident, doit continuer car les cloportes n’aiment pas la lumière.

  7. Jean HAMMEL dit :

    Oui hélas bien d’accord

  8. Saintpol dit :

    Plus on attend , plus l’affrontement avec les belattar sera violent car, on y va c’est sure ! ! !
    belattar encore un choix pourrii du psychopathe anti Francais ….Destitution, il faut que le peuple Français et leurs députés réagissent. , il est grand temps ! ! !

  9. peplum dit :

    Quand l’oracle Belattar roule des yeux une fois, on sait qu’il va falloir rire, deux fois et c’est le signal.

  10. Ismael dit :

    J avoue que serais plus sensible à votre discours sur la liberté d’expression si il était possible de s’exprimer librement dans les commentaires – je rappelle pour l’occasion que s exprimer librement ne signifie pas juste être d accord à 100% avec ce que dit RL et qu’inversement exprimer son désaccord avec RL ne signifie pas juste qu’on est un mouton sans libre arbitre-

    PS : arrêtez de filmer Pierre CASSENS d aussi près on dirait qu’il va avoir une attaque

  11. JC.P. dit :

    Bizarre, je n’ai absolument rien vu ni entendu de ces élections néerlandaises, dans les médias français
    https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/elections-un-parti-pro-nexit-devient-la-premiere-force-politique-aux-pays-bas
    Le parti anti européen anti immigration devient le 1er parti aux Pays Bas

  12. Jean-Pierre dit :

    L’islam est en guerre avec l’occident depuis 1400 ans Partout ou l’islam cohabite avec d’autres cultures ce sont des conflits sanglants, meme avec les populations les plus pacifiques au monde comme les boudhistes (dans ce type de religion s’attaquer a tout animal est tres mal vu). En France, des dirigeants corrompus et laches presentent l’islam sous un bon jour et favorisent son implantation. . Le reel ennemi de l’occident c’est le monde arabo-musulman et ces ottomans proches des freres muslmans. Les pays de l’est ont une attitude beaucoup plus saine que la France vis-a-vis de l’Islam, je pense a l’autriche par exemple qui a explusé des imams

  13. bob dit :

    J’admire Zemm sans réserves. Quel courage , quelle érudition, quelle intelligence.
    La guerre civile me semble ) moi aussi inéluctable, je commence à me demander si elle n’est pas voulue par les gouvernants. Des peuples divisés ne peuvent pas faire de révolutions, des peuples qui se battentcivilement évitent une guerre conventionnelle plus onéreuse, et ils ont la certitude qu’ils pourront la contenir dans des limites qui leur profiteront.
    Simple hypothèse, je ne fais pas de théorie complotiste, mais ça va dans ce sens, j’admets.

    • a.hourquetted'are dit :

      Ecouter Zemmour plusieurs fois si nécessaire, pour mémoriser et au cours d’un échange…pouvoir argumenter comme lui! Nous avons tous l’occasion de résister…

  14. Raspoutin dit :

    Mais quel talent ce Pierre Cassen ! Quel humour, en plus ! Quand il prend quelqu’un dans ses pinces, il n’en reste pas grand chose.
    Belattar me rappelle ce que me disait en Kabylie un intellectuel Kabyle : « Les Magrébins sont très forts en baratin. D’ailleurs, vous trouverez chez eux beaucoup d’avocats mais peu d’ingénieurs ».
    Pour leur faire entendre raison… on peut courir. Même pour ceux qui vivent ici, notre façon de penser et la leur est inconciliable. Et comme ils ont toujours raison, qui plus est au nom de leur « religion », on a des soucis à se raire !

  15. peplum dit :

    Il parait que Belattar est mutazilite. Je n’arrive pas à trouver de sources. Quelqu’un en a-t-il ?