Le délire antinational de la gauche rejoint la haine des islamistes pour la France

Le discours de négation du danger de la religion musulmane par certains parmi nous, quand bien même, ils sont de plus en plus minoritaires, concernant la poussée des islamistes en France, est inacceptable, dangereux et suicidaire à plusieurs égards.

D’abord parce qu’ils cachent mal leur satisfaction morbide et complaisante, éprouvée face aux dangers de la menacent mahométane en France et en Europe.

Ce plaisir éprouvé sans fin par la gauche, à la souffrance de nos compatriotes, n’est pas une attitude rationnelle, mais plutôt, une inquiétude réelle, quant à l’équilibre psychologique de ces individus. Quand bien même cette politique pro-religion musulmane initiée depuis 1974 par Giscard d’Estaing (Centriste), occasionne un préjudice mortel pour notre nation et que l’approche des Présidents successifs depuis ce dernier, est amplifiée par casqué 1er, venu le renforcer depuis son élection de 2012.

D’autre part, estimer, comme on l’entend trop fréquemment sur les plateaux de télévisons, que l’Europe et la France ne connaissent pas une lente mais sûre régression civilisationnelle, relève d’un délire malsain, à dimension pathogène, dont l’évolution risque d’entraîner les protagonistes dans une vision où l’objectivité aura très vite abandonné le terrain aux divagations haineuses de la nation.

Il est évident que de nombreux courants islamistes, soutenus par l’UMPS, vérifient chaque jour, jusqu’où ils peuvent aller sans réveiller la conscience de résistance nationale et que certains (surtout de gauche), parmi nous, ont déjà précipité hâtivement au palmarès des souvenirs périmés… le sentiment patriotique.

Prenez garde ! La France éternelle, est un grand pays aux immenses ressources d’intelligence, de survie et d’imagination.

N’a-telle pas su vomir Laval et Pétain, pour susciter Jean Moulin contre toute attente ? Pourtant, le 17 Juin, la France ignorait l’existence même de l’homme du 18 juin…

Traitres et partisans islamo-collabos… ne vous réjouissez donc pas si vite et ne commettez pas l’erreur fatale pour vous de confondre la France républicaine nationale réelle avec ceux qui s’en réclament à tout bout de champ sans en partager le premier sens !

Êtes-vous naïf, au point de croire qu’avoir entendu quelque propos antisémites, proférés par des excités écervelés ou avoir été témoins d’attitudes anti républicaines, sonneraient le glas d’une histoire riche en rebondissements aussi soudaines que flamboyantes.

Regardez, étudiez, analysez notre histoire honnêtement; ce n’est pas rien !

La France, est la plus vielle nation Chrétienne constituée depuis Clovis.

Elle est coutumière des grandes épreuves.

Comparez alors avec le danger représenté par l’Islam en 2014.

Non vraiment, c’est dérisoire !

Il y a des forces vives en France ne vous en déplaise !

Ce n’est pas parce qu’elles n’ont pas toujours la parole dans les médias aux ordres des bien pensants gauchisants, qu’elles ne vont pas régler le problème une fois pour toute !

Rappelez-vous, ce qu’était la France en 1793, « un pays en haillons » à qui personne n’accordait crédit quant à la poursuite de ce qui avait été amorcé en 1789.

  • Qui aurait imaginé que, grâce au génie impérial, la Grande Armée imposerait quelques années plus tard, l’idéal révolutionnaire à l’Europe médusée !
  • Rappelez-vous le défaitisme transformé en victoire avec Joffre et les taxis de la Marne !
  • Qui imaginait en 1958, quand la France était dépendante des USA que quelques années après elle deviendrait une puissance atomique ? Etc.

Bref, voyez collabos… de quel pays vous nous parlez ? Avec quel mépris vous exprimez-vous ?

Avant de conclure que la France a perdu la guerre alors qu’elle n’a pas encore engagé la première bataille !

Dans l’histoire de France, il y a ceux que ces derniers font et puis il y a tous ceux qui leur échappent.

Je pense à ce communautariste crade, Jacques Attali, qui prévoit avec effroi un risque majeur de disparition des juifs de France… je pense contrairement à lui plus à la disparition des patriotes devant les impératifs démographiques.

Nous en avons connu de ces prophètes de malheur et on a vu les résultats.

Patriotes, élevez le débat, dépassez l’anecdote ou la virgule qui vous sépare pour atteindre l’essentiel. Merde ! La France est en danger ! Soyez adulte !

Et vous verrez, là, que plus rien n’est évident, parce que la grandeur de la France s’accommode mal des définitions réductrices aux chapelles !

La politique pro musulmane de la France fait mal aux patriotes, certes !

Elle fait d’autant plus mal que les chrétiens restant très attachés à ce pays, contrairement à d’autres, vivent toute déception avec tristesse et amertume.

« Douce France, cher pays de mon enfance, » n’est pas qu’une chanson, c’est un cri de reconnaissance, c’est un cri d’amour. Qui oserait dire que ce n’est pas vrai ?

Enfin, je voudrais rappeler à ceux qui cachent mal leur joie devant les désordres causés par une tendance radicale de l’Islam, qu’ils ont la mémoire courte.

Je veux rappeler au CRIF et aux Israélites, qu’ils ne sont pas nos ennemis, mais nos alliés face à l’islam !

La France a été d’un grand secours pour Israël.

Rappelez-vous !

Qu’était l’aviation de chasse israélienne en 67, sans la France ?

Avec quels avions Israël a mené la guerre des six jours ?

Quel est le pays qui permit à Israël d’avoir une défense atomique ?

La France patriotique, contrairement au CRIF ces crades militants de gauche, ne rivalisent pas avec le président Peres, qui est un témoin précieux de ces temps d’alliance, face aux dangers islamistes et qui menacent la France, au nom de ce qui s’est construit et qui a aidé Israël aux heures d’épreuve, restent proches de leurs amis Français.

Contrairement à l’extrême gauche antisioniste, déguisée en vrai antisémite, assurons-les de notre soutien, de notre affection, disons leur les mots que nous avons aimés qu’ils nous disent au temps de l’épreuve, au nom des Justes des Nations qui grandirent leur pays et nous le firent aimer.

Disons leur que nous avons confiance dans les forces vives qui font la grandeur de ce pays et qui ne manqueront pas, le moment venu de se lever avec nous contre l’islam. Car ils sont naturellement nos alliés !

Mais n’applaudissons pas à leurs épreuves, même par dépit plus que par conviction.

Laissons ces comportements primitifs aux exaltés de Gaza et complices.

Disons-leur enfin que, tout comme une hirondelle ne fait pas le printemps, les excités barbus n’écriront pas la prochaine page de l’histoire de France par l’élimination de la République.

Ne vous réjouissez pas du malheur de l’autre en y associant la justice céleste, d’abord, parce que cette justice n’est pas venue vous souffler dans le creux de l’oreille de quel côté penchait son choix et parce que cette référence à Dieu est avec nous, nous le savons d’expérience, nous a toujours pris au dépourvu.

André GALILEO

 

image_pdf
0
0