1

Le dernier coup tordu de la justice britannique pour faire taire Tommy

Peut-être vous en souvenez-vous : il y a un an, les titres des journaux, de par le monde entier, repris par nos médias nationaux français, parlaient d’un pauvre écolier de 15 ans, Jamal, victime de harcèlement à l’école, dans la ville de Huddersfield, dans le nord de l’Angleterre.

La vidéo était en effet choquante :

https://www.youtube.com/watch?v=6kRfJAL8KDE

Et tous les médias de nous chanter la complainte du pauvre réfugié syrien victime de racisme abject, et de hurler aux loups contre l’agresseur, Bailey. Le narratif du pauvre réfugié a fait le tour du monde. Bien évidemment, il correspondait au narratif que nos médias bien-pensants voulaient entendre et raconter, et ils s’y sont vautrés comme 2 ou 3 ans plus tôt sur le pauvre garçonnet syrien mort noyé sur une plage turque.

Nos médias, comme France Soir, Le Point, CNews, France 24, ont relayé cette histoire (il vous suffit de taper sur Google « réfugié syrien », « martyrisé », « Huddersfield » pour trouver des articles sur cette histoire).

Sauf qu’un journaliste a fait le travail que tout journaliste décent devrait faire : aller sur place s’informer du contexte, du pourquoi et du comment.

Ce journaliste, c’est Tommy Robinson. Lui, vraiment, a fait du journaliste d’investigation, et il a découvert une tout autre version de choses.

La vidéo est ce qu’elle est, mais elle ne montre en effet pas le contexte. Et le contexte d’après Tommy, lui-même d’après les témoins de l’histoire, c’est que Jamal était l’agresseur, c’est que Jamal a fait preuve de racisme, c’est que Jamal agressait de façon répétée des collégiennes et au moins un garçon de 12 ans.
Cette histoire a fait tant de bruit qu’une souscription pour le « pauvre » Jamal a été ouverte, qui a rapporté la coquette somme d’environ 150 000 livres sterling  (175 000 euros !).

Mais le pire est que le soi-disant agresseur a été menacé de mort, lui et sa famille, et qu’ils ont dû fuir leur propre ville, étant, eux, de vrais réfugiés dans leur propre pays !

Mais l’histoire ne s’arrête pas là.
Un avocat musulman a proposé ses services pour accuser Tommy Robinson de diffamation.

La prison l’an dernier et cette année ne l’a pas réduit au silence. Mais voici la dernière trouvaille des ennemis de Tommy : ils essaient de le faire taire  en cherchant à lui extorquer par le système judiciaire des sommes astronomiques en l’accusant de diffamation.

L’accusation est mensongère, mais l’avocat et le juge ont fait en sorte que, pour Tommy, se défendre pour et défendre la vérité coûte une fortune.

Tommy a fait 2 vidéos à ce sujet : la première le 14 novembre devant le tribunal, la seconde quelques jours plus tard pour expliquer plus en détail la situation.
Je les ai sous-titrées.

La première :

https://www.youtube.com/watch?v=0pnHwkHW71c&feature=youtu.be

Et la seconde :

https://youtu.be/aBW8iMZKBkA

Courage, Tommy, la vérité finira toujours par l’emporter. Un jour, la Grande-Bretagne te reconnaîtra comme le héros que tu es.

Richard Friand