Le dernier crime de Marine : elle ose vouloir instituer des référendum

Je commencerai cette note sur une touche de cet humour involontaire manifesté par une certaine critique de mauvaise foi. C’est ainsi qu’il a été possible de lire, dans le quotidien « libération » de ce jour, l’interview d’un constitutionnaliste dont le nom ne mérite pas d’être cité. Je ne veux retenir que la substantifique moelle de ce réquisitoire dressé contre la candidate RN.

Quel est le nouveau crime politique de MLP, prouvant que Macron a bien raison de parler « d’extrême droite » et de « menaces sur les libertés », s’il n’était pas élu ?
MLP installerait « un régime illibéral », elle chercherait à « contourner le parlement » en recourant au… référendum.
Si ce constitutionnaliste et le quotidien qui le publie étaient sérieux et, surtout, s’ils étaient honnêtes, ils nous expliqueraient en quoi il n’était pas « illibéral » de faire approuver la constitution de la 5ème république par voie de référendum, pourquoi il n’était pas liberticide et pas « contournement du parlement » que de faire voter par voie référendaire en avril 1969, quand de Gaulle disposait d’une majorité écrasante de députés ? pourquoi les cantons Suisses ne sont pas illibéraux, quand ils multiplient les référendum ?

On sait, on se souvient, que les Gilets jaunes, que la France insoumise aussi, revendiquaient et revendiquent toujours le RIC, le référendum d’initiative citoyenne.
Sont-ils liberticides, sont-ils « illibéraux » ?
Libération, parfaitement honnête, comme à son habitude, nous expliquera peut-être qu’il y a de bons et de mauvais RIC, selon ceux qui en sont partisans et les mettent en œuvre…

Quelques mots sur la guerre en Ukraine
S’exprimant cette semaine sur Cnews, Gabriel Attal, voulant répondre aux critiques acerbes de Zelenski et de ses partisans, selon lesquels le gouvernement Macron n’en ferait pas assez pour eux, nous a livré cette perle et cet aveu : « nous fournissons des armes à l’Ukraine, depuis 2014 ».

En clair, au lieu de réunir, autant que de besoin, la commission ad hoc prévue pour veiller à l’application des accords de Minsk, Emmanuel Macron et son équipe préparaient la guerre.
Pour Gabriel Attal et son maître, l’assassinat au vu et au su du monde entier de 41 manifestants enfermés et brûles vifs, en mai 2014, dans la maison des syndicats d’Odessa -par des contre-manifestants du mouvement Svoboda issu des groupes pro Bandera, qui allaient devenir le bataillon nazi Azov (qui est maintenant une division parfaitement équipée et entraînée, dont la tactique militaire ressemble beaucoup à celle du Hamas) – c’était un non-évènement. L’Histoire jugera !

Cet aveu télévisé, du monsieur langue de bois d’Emmanuel Macron, signifie que de l’élection prochaine et des législatives découle un enjeu : que la France soit ou non un facteur de guerre ou, au contraire, devienne un élément majeur de recherche de la paix par application loyale des accords de Minsk ou à l’inverse un outil de pénuries et de rationnements généralisés en suivant le chemin fixé par Joé Biden (dont le fils est directement en affaire avec les oligarques en Ukraine) ; Biden-la guerre qui appelle « génocide » …« la volonté (qu’aurait Poutine) de vouloir effacer l’idée d’être Ukrainien ».

Alain Rubin

image_pdfimage_print

13 Commentaires

  1. Nous apprenons ce soir que l’europe vient de coller une casserole au dos de MLP pour un détournement supposé de 600 000€…
    Mais j’espère qu’elle va poser à macroûte la question qui tue: où sont passés les 3 millions que tu as « oublié » de signaler en 2017 sur ta déclaration de patrimoine? OÙ???

    • C’est ça leur force, ils détiennent tous les moyens de discréditer un parti qui n’en a aucun.
      Quand ça devient trop dangereux pour la clique, il suffit de sortir une belle boule puante que le veau va respirer avec délectation.
      Elle pourra demander des comptes au p’tit cron sur ses 3 millions, ou est passé le coffre de Ben allah, les G.J. ferrand, alstom, mckenzy, la dette, l’agriculture, l’industrie, l’insécurité…… le franchouillard à un neurone ne retient qu’une chose, ‘estrêêême drouâââte’.

  2. Millimaître Gilbert Connard affirme sur RTL que Reconquête présentera 577 candidats aux législatives, même face à un candidat RN.
    577 dont 560 inconnus… Le FN/RN a déjà vécu ça par le passé.
    Ça devient ridicule.

    • Faudrait déjà réduire la « députation » à 303 soit 3 par département. Avec les communautés de communes, les métropoles et autres regroupements, les circonscriptions ne veulent plus rien dire de toutes façons. Il y aurait là une économie substantielle à faire.

    • Un député n’est pas une star , c’est quelqu’un qui travaille au parlement et dans les commissions , pas besoin d’être connu

      • Zorglub,
        je parle de CONNU dans SON COIN. Comment voter pour une personne sans savoir qui elle est dans la circonscription ?
        Pas besoin de faire de la télé-réalité, un excellent plombier un peu charismatique ou une infirmière un peu grande gueule peuvent faire l’affaire pour représenter le peuple et voter les lois.

  3. vouloir demander au peuple son avis, mais c’est très dangereux dixit laurent joffrin (ex dirlo de l’obs) et autres gaucho-islamistes

  4. En gros les Macroniens reprochent à Marine le Pen d’offrir des droits nouveaux aux Français en plus de ceux existants.

  5. Pour le Macron ce n’est pas démocratique de demander aux peuple ce qu’ils en pensent surtout avec un RIC,pauvre peuple qui votent pour le Macron.

Les commentaires sont fermés.