1

Le droit à la riposte proportionnée pour nos forces de l’ordre

Il est des pays où les forces « dites de l’ordre » disposent d’un pouvoir important, voire excessif.

Nous gardons tous à l’esprit l’image de ce jeune Chinois, les bras levés, écrasé par un char sur une place de Pékin, en Chine.

Lors de vacances au Maroc, j’ai à plusieurs reprises observé de jeunes mendiants se sauver à l’arrivée de policiers – ils en ont très peur.

Dans notre pays, il semblerait que ce soit l’inverse qui se produise, ce sont nos forces de l’ordre qui sont en difficulté.

https://actu.fr/ile-de-france/argenteuil_95018/val-d-oise-cinq-policiers-blesses-au-cours-des-affrontements-a-argenteuil_37426935.html?base=952&campaignId=33933&segmentId=34308&shootId=331

https://h16free.com/2020/10/12/66922-encore-un-week-end-festif-au-commissariat-de-champigny-sur-marne?base=952&campaignId=33933&segmentId=34308&shootId=3311

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/les-violences-contre-la-police-ont-double-en-quinze-ans-20201115?base=952&campaignId=33933&segmentId=34308&shootId=3311

Les médias de Gauche se gardent bien de relayer ce genre d’informations, certainement des broutilles pour eux.

Cependant, nous n’oublierons jamais le courageux Arnaud Beltrame, officier supérieur de la gendarmerie nationale, qui s’est sacrifié pour sauver une jeune femme otage d’un djihadiste.

En effet, nos responsables politiques utiliseraient les forces de l’ordre comme un matelas épais pour camoufler la dégradation de la situation de notre pays.

Il m’est difficile d’admettre que la violence contre la police ait doublé en quinze ans.

Le projet de ces hommes et ces femmes, qui se sont engagés dans la police, était de maintenir l’ordre dans notre pays. Et non de se faire agresser par des voyous, d’extrême Gauche ou issus d’une immigration « chance pour la France ».

Ils se sont bien évidement engagés pour combattre ces voyous.

Mais dans les faits, des élus de la République, des journalistes de Gauche, des antimilitaristes, sont arrivés au résultat inverse.

Ce sont nos forces de l’ordre qui se font agresser.

Il nous faut vraiment travailler à changer les choses, faute de quoi la France sombrera dans l’anarchie.

J’aimerais beaucoup que des journalistes, des éditorialistes, propagandistes des chaînes télévisées et radios nationales aient à subir les insultes, les agressions, les vols que les Français subissent. Mais qu’ils ne puissent y échapper, nos forces de l’ordre fatiguées ayant déclaré la grève.

Voilà pourquoi je demande, de toutes mes forces, aux élus qui aiment la France, de travailler pour que nos forces de l’ordre obtiennent le droit à la riposte proportionnée. Un tir d’arme à feu engendre une riposte à l’arme à feu !

Bernard Atlan