Le drôle de sourire de Macron

Il souriait de ce drôle de sourire, dissymétrique, qui lui fait un coin de lèvre inférieure plus basse que l’autre, et découvre ses dents écartées, comme mal plantées. Ce sourire, c’est celui de l’enfant un peu vicieux, qui a fait une saloperie, et qui jouit qu’on l’apprenne. Le 14 juillet 2017, son sale coup, il en était si fier qu’il se tournait vers le président américain pour s’en réjouir avec lui. Mais Trump, impassible, ne souriait pas, n’approuvait pas, ne répondait pas à ces signes de connivence : il finit par croiser les bras devant le spectacle qu’il avait sous les yeux.

Ce spectacle, c’était la fanfare inter-armée qui jouait Daft Punk au tuba et au clairon, en frappant des tambours, marchant en avant, en arrière, faisant des pas de deux, tournant sur elle-même et lançant des bâtons, comme des majorettes. Et ça, de transformer l’armée en orchestre de feria, ça le mettait en joie, Macron. Il souriait, et se tournait de temps en temps vers Trump, qui ne réagissait toujours pas.

Que pouvait-il se dire, d’ailleurs, ce Trump, à la réputation si mauvaise ? « C’est ça, l’armée française ? » Oui, c’est ça, l’armée française. Celle de Camerone et de Solférino, de Cambronne et de Bugeaud. Oh ! bien sûr, Trump en a fait, lui aussi, des affreusetés, des berlusconneries, du temps qu’il n’’était pas président… Mais, que l’on sache, depuis qu’il l’était, il s’en tenait à sa fonction, et ne lui faisait pas honte.

Le public riait, applaudissait, en chaloupant, ivre de bonheur devant cette humiliation, et les généraux multi-décorés aussi, frappant des mains et battant la mesure. On avait envie de leur sauter à la gorge et de leur arracher leurs médailles pour leur rappeler que, pendant ce temps, quelque part dans le monde, un lieutenant, un adjudant, un sergent tombaient dans des embuscades ou sautaient sur des mines. Ils croyaient mourir pour la patrie, ils mourraient pour des gens qui riaient de les voir en majorettes.

C’était en 2017, et on avait de quoi être inquiet, en voyant revenir la fête nationale. J’ai préféré ne pas la regarder – d’autant que peu avant on a eu droit au pandémonium inouï de la Fête de la musique qui vit l’Élysée se transformer en bar technoïde ailegébétécul, avec gogo-dancers noirs, en tee-shirts moulants et transparents, se déhanchant avec des lenteurs de girafe dans leurs minishorts en jean, agitant les bras, poussant des cris de dindon sur une « musique » de fin du monde, « mixée par des DJ ». Il y avait même des paroles à leurs « chansons », et elles disaient : « Ce soir, brûlons cette maison. Ce soir, brûlons-la complètement. »

On ne le voyait pas, Macron, pendant ce temps ; mais on imagine qu’il souriait. Tout paraît faux, chez lui, sauf ce sourire tordu. Tout est fabriqué, et d’abord sa façon de marcher, avec cette lenteur démonstrative supposée lui donner de la majesté. Tout est faux, chez lui, sauf ce sourire de hyène, où il a l’air de se mordre la lèvre pour s’empêcher de ricaner : la vérité de ce sourire, il n’arrive pas à la masquer, c’est le sourire de l’adolescent arrogant aux rêves de trader ; celui du banquier d’affaires qui voit les édentés comme des endettés qui ne sont rien parce qu’ils n’ont plus rien, et les Vieux-Français comme des lépreux qu’il faut remplacer par des travestis noirs cambrés comme des putains ferrant le client. – On voudrait qu’il existe un Dieu pour qu’Il nous venge de ce sourire.

Bruno Lafourcade

https://brunolafourcade.wordpress.com/2018/07/15/le-sourire-de-macron/

0
0

51 Commentaires

  1. le sourire de macron c’est le sourire de celui qui n’en revient pas d’avoir été élu tout en étant sorti de nulle part.

  2. Au sujet du défilé, je suis sûr que Macron n’en a rien à foutre de l’armée ni de la hiérarchie militaire, tout ça, pour lui, c’est de la rigolade. Personnellement, moi aussi, je commence à en avoir plein le cul de ces défilés militaires et de toute cette hiérarchie militaire. Ces défilés n’ont plus leur place au XXIe siècle et un grand ménage s’impose dans l’armée.

  3. Il se fout de la gueule des Français. Tous les jours, il doit se dire: Putain, les cons, ils m’ont élu. Eh bien ils vont goûter à ma soupe, je vais les faire grimacer, je vais les faire chier. Mais Hollande et ses sourires idiots et moqueurs, ce n’était guère mieux. Et Sarkozy, lui aussi il était pénible à regarder. On est tombé bien bas.

  4. Ben moi non plus je n’ai pas regardé le défilé du 14 juillet ,c’est la première fois depuis des décennies ,même sous le règne du Casanova de Tulle ,j’avais réussi ,mais pas cette année ,pour ceux qui me diraient et en 2017 ? J’étais malade !!

  5. bel article mais souvenez vous le diable est le « singe » de Dieu, son visage apparait, quand aux g énéraux (pas de majuscule exprés), je suis content d être en retraite,(pour un temps,) bonne chance et tenez bon

  6. Bravo pour ce magnifique et justifié cri de colère !!Mais tout n’est pas joué, on se passera de nos généraux débiles !!!

  7. « Sourire ou ricanement » ? Sincérité ou circonstance ? A vous de dire !
    Le sourire est déjà une forme de compromission.

  8. Chronique d’un désastre annoncé. Macron en a baisé plus d’un à commencer par l’ex.……..et il continue avec le « peuple » jouisseur. Il faut tout faire pour le dégager

  9. Le contributeur est sectaire en censurant mon commentaire
    sans raison ! encore merci !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  10. « ailegébétécul » j’aime bien.
    Ce mot synthétique résume bien la dégénérescence de ce gouvernement qui se donne des airs sérieux

  11. Tout est faux chez ce collabo , il est capable du pire , il n’est pas fini ce type .

    • Un spécialiste la diagnostiqué PSYCHOPATHE ça veut tout dire. Quand on voit le mal qu’il a réussi à faire en seulement un an, imaginez ce qu’il va rester du pays dans 4 ans ! PERSONNE NE BOUGE, C’est que la population est contente QU’ IL LEUR IMPOSE DES VIOLEURS, DES ASSASSINS EN PLUS DE TOUTE LA RACAILLE PRESENTE DEJA DANS LE PAYS !

  12. C’est le sourire d’un psychopathe sans empathie ni conscient de sa culpabilité. Le morveux est heureux d’avoir un beau joujou avec des tanks et des camions de pompiers. Il avoue un frisson d’orgueil lorsqu’il adopte cette gueule de mouchard pervers de la classe.

  13. Belle analyse du sourire qui n’est pas celui de la Joconde, mystérieux et pur, mais bien celui d’un président, favori des medias subventionnés par le système acquis au mondialisme, resté infantile et qui arbore ce sourire pour essayer d’avoir l’air d’être capable de recul devant les scènes décadentes ou dégradantes, commanditées par ses marionnettistes. D’où ce sourire ambigu qui m’a aussi frappé et que j’analyse aussi comme une manière de se dédouane.

  14. Il ne s’en est pas caché durant la campagne… alors s’il ya des repentis, qu’ils se regardent dans la glace et qu’ils se posent une question simple: « pourquoi » ? Des fois, nos yeux, ne pouvant plus se cacher à cause du reflet du miroir, nous implorent de dire la vérité, rien que la vérité, du moins à nous-mêmes.

    • Dictateur il l’est, le pire que l’on ait eu.
      Comme Pétain fut un collaborateur zélé du nazisme, Macron est un collaborateur acharné de l’islam alter-ego du nazisme.
      Mein Kampf est un best-seller en terre l’islam dont dans cette Algérie que vénère Macron et où l’armée défile en chantant coraniquement  » tuez les juifs » tout comme le scandent chez nous en toute impunité ses amis musulmans et gauchistes.

      • afirmatif et souvenons nous du lieutenant mohameidi saidi du regiment algérien de l afrike korps qui fut l un des fondateurs du FLN..

  15. Comme dans Batman, un sourire à la « Joker » (idem pour Sharkopinochiosi), une dentition de carnivore à la « Pingouin » (plus belle quand même), ce type me fait penser à quelqu’un qui cache son jeu et qui ira contre vents et marées, c’est à dire nous les lépreux, dans son role de serviteur de l’hyperclasse mondiale.

    • Il a fait pareil avec MLP qui n’a toujours pas compris qu’elle doit arrêter de jouer les sympas, ça ne lui va pas, et il s’est moqué d’elle. Elle a d’autres qualités qu’elle n’a pas utilisées. Et les Français l’ont punie. Voilà. Il ne faut pas « l’engueuler », il faut le mettre au pied du mur, comme on fait justement avec les adolescents, qui finissent presque toujours par comprendre et à dire: oui maman, oui papa, je sais, j’aurais pas dû…

      • Bien vu, la bêtise des réactions de la « patronne » me fait pitié.

  16. bof apres le desastre ou spectacle de l’élysée, qu’attendre d’autres de la part de ces fran-macs une partouze sur tf 1 peut etre ? au point ou en est la france …

  17. Excellent commentaire. Effectivement, ce sourire fourbe en dit tant, entre autres : « Les c… , s’ils savaient … ».

  18. Un Français , le premier , a étudié le vrai sourire du faux : le Dr Ducjenne. ( Pour l’instant , je n’ai plus la lettre qui suit le g sur mon ordi . Donc je mets j.)
    Le cerveau droit contrôle la partie gaucje du corps . Le cerveau gaucje:la partie droite. Le cerveau gauc*e est le cerveau intellectuel , le droit ,l’émotif . En souriant du côté droit de la bouc*e , Macron montre qu’il sourit avec son intellect pas avec son coeur.

  19. Très bien dit, j’approuve totalement… et dire que ce mec est pestilent de la raie pourrie, c’est vraiment DINGUE,, et que les Français l’y ait mis encore PLUS DINGUE ! Nous allons le payer très cher !

  20. Très beau texte , excellent ! portrait saisissant de l’imposteur qui s’offre en ce moment sa tranche de gloire à Moscou ! Merci !

  21. Bruno,
    Ce sourire est assez fréquent chez le nabot à 14%. Ce sourire lui correspond à merveille. La personnalité sans doute.
    Cordialement.

  22. Les français on voulu un banquier(mdr) meme les arabes qui ont voté pour lui le haïssent « j’en suis fort aise » .Pour ma part ,je ne suis pas riche mais s’il y a bien quelqu’un dont je n’ai pas confiance c’est bien de mon conseillé bancaire et lorsqu’il me branche pour un placement qui doit m’enrichir je sais qu’il me prend pour un pigeon ;donc ma réponse est « donnez moi le formulaire » et je me le ferai expliquer par un de mes amis expert financier et le ramenerai signé si ça vaut le coup

  23. c’est sa manière de b….der… la seule…

    il avait prévenu, en quittant Bercy, qu’il reviendrait pour « tous les attaquer au pic à glace »…

    il ne sert pas la France. Il savoure sa vindicte…

    ce type est fou. celui qui ne le voit pas est plus fou que lui.

  24. Bravo pour votre article M.Fourcade.
    Comme je souscris à votre argumentaire ainsi qu’à votre conclusion car ce président-là, il n’y met même plus les formes comme ses prédécesseurs depuis 40 ans, celui-là il se fout ouvertement de notre gueule d’édenté et de lépreux.
    En attendant , il sait bien nous trouver et nous ponctionner, pour faire tourner le pays.
    Je n’ose plus dire la France….

Les commentaires sont fermés.