Le feu est loin de s’éteindre

Publié le 4 décembre 2018 - par - 15 commentaires - 1 042 vues
Share


Faisant l’aveu d’un « défaut de pédagogie », la clique au pouvoir sous-entend qu’elle détient la vérité. Le seul tort qu’elle se reconnaît est de ne pas avoir suffisamment « expliqué » aux Français au nom de quoi elle les plumait. « Donnez- nous encore six mois et nous vous expliquerons tout ! ». La ficelle est un peu usée. Elle avait déjà été utilisée pour calmer les grandes manifestations de 2010 contre la réforme des retraites. Plus d’un million de personnes étaient descendues dans la rue.
Sourd aux avertissements des Renseignements généraux, le pouvoir en place n’a pas compris ce qui couvait depuis des mois et plus précisément depuis d’affaire Benalla de l’été dernier. Il n’a pas compris que la taxe sur les carburants n’était que la partie émergée de l’iceberg du mécontentement. Il n’a pas compris que ce que les Français refusent, c’est le logiciel de ce gouvernement, à la botte de la super classe mondiale et de ses relais financiers et institutionnels.
Voilà pourquoi la crise est profonde et pourquoi elle risque de durer encore longtemps.

Certains ne voient dans ce mouvement que des revendications de nature économique. Bien sûr, elles sont réelles et légitimes. L’asphyxie fiscale, justifiée par de faux idéaux portant sur les fameuses « transitions » climatique, écologique, migratoire… est de plus en plus insupportable. Elle est l’expression d’un phénomène de rejet plus profond : le rejet d’une post-démocratie qui peu à peu dépossède les Français de leur patrimoine et de leur identité. Les déclarations-phares de Macron sont assez connues pour qu’il ne soit pas nécessaire de les répéter ici, que ce soit sur l’Histoire, la culture ou les racines de la France.
Un parallèle s’impose entre les Gilets jaunes et la Manif Pour Tous, même si les contextes et les enjeux sont différents. Le million de personnes qui se se sont mobilisées contre la dénaturation du mariage avaient-elles un intérêt personnel à aller manifester ?

Non, et pourtant le mouvement scandait « Hollande démission » et n’en déplaise à certains, il a laissé des traces profondes dans la vie politique française et en particulier l’émergence d’une dissidence intellectuelle qui n’a plus peur de s’exprimer.
Oui les Français sont capables de se mobiliser pour une grande cause. Celle du redressement national. Il n’y a pas que le pain pour faire descendre les gens dans la rue. Aujourd’hui s’exprime le rejet d’un modèle de société où les citoyens ne sont plus rien, sinon des vaches à lait.

Le gouvernement, aveuglé par sa suffisance, ne l’a pas compris : non seulement il n’a pas compris que son logiciel était détesté, mais il s’imagine que quelques mesurettes suffiront à calmer la grogne des Français. Il s’imagine encore acheter à bon compte la docilité des policiers, de peur qu’ils ne changent de camp rapidement. C’est vraiment prendre les Français pour des idiots. Le feu est loin de s’éteindre. Le seul geste « fort » qui aurait pu calmer le jeu, eût été la dissolution de l’Assemblée nationale, à défaut de la démission du locataire de l’Élysée. Mais il paraît que… le Palais est en travaux !

Hector Poupon

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Philibert Bretonvilliers

VIVE LA RÉVOLUTION
À BAS LA RIPOUBLIQUE MACRONIENNE
VIVE LA FRANCE

Million Bernard Pierre

Chaque fois que je le vois, je pense aux asperges, c’est bon à manger mais ça donne de l’odeur aux …..!!!!

Vent d'Est, Vent d'Ouest

« défaut de pédagogie »
Cette clique gouvernementale nous considérerait-elle comme des majeurs incapables ? Rien que ces mots dénote un mépris total envers les Français et insulte leur intelligence ! Décidément, plus elle cause plus elle s’enfonce et ce ne sont que postillons nauséabonds à la face de ceux qui la font vivre, et grassement !

France-org

Ca mouille sec là-haut car Macron a refusé la restauration de l’ISF. Que cette mesure soit remise sur la table prouve le degré de trouille de ce gouvernement de pétochards

LibrePenseurDZ

Hélas! la France est trahie et profané par les siens! Un trop tard constitutionnel ou bien un délai rationnel en répit d’une fièvre symptomatique d’un social occasionnée par ce vecteur poli-tique. Toute cette salade de bruits élaborée par les dirigeants en place et aromatisée par l’union qui fait faiblesse. La radicalisation islamique qui peste partout et le mépris politique envers les citoyens mènent à une crise d’identité et appartenance. Samedi passé quand j’ai vu à la télévision l’Arc de Triomphe subir ce sacrilège j’ai eu la rage qui montait en moi; qui ne suis pas Français et je n’ai jamais… lire la suite

DUFAITREZ

De toute éternité, le Peuple fait peur, le redoute, car trop prévisible. Regardez l’Histoire !
Pour le Pouvoir « installé », ou élu, le Peuple devient un vassal asservi, corvéable à merci !
ET PARFOIS, CA PETE !

Natou

Hector Poupon je suis bien d’accord avec vous .
C’est simple ce que l’on retient de la révolution de 1789 c’est le 14 juillet par la prise de la Bastille mais non la révolution s’est preparee avant et c’est le 13 juillet 89 que tout s’est mis en place et aujourd’hui on assiste à la même chose .

duglimbule

qu’ils dégagent tous ces profiteurs , incapables, menteurs, parvenus, et la le feu s’éteindra ! sinon ils subiront la suite , il ne peux plus en être autrement ! déjà , dégager tousces pourris de LREM qui vont se présenter au européennes, ils nous ont assez sucé notre fric , et ne connaisse même pas combien touche un smicard , la misère et le désespoir leur sont indifférents ; ils sont sur la planète Mars ; par contre ils n’oublient rien sur leur note de frais ! dehors ! dehors ! dehors!!!!!

Frederic REYNIER

Effectivement les …progressistes ….à la mode de Staline n’ont pas compris que leurs escroqueries ont été éventées:
1- Escroquerie de l’imputation des variations climatiques aux contribuables
2- Escroquerie de la nécessité de l’importation d’un lumpen électorat musulman

JodunIl

Ce n’est pas un rafistolage qu’il nous faut, ce président nous a prouve son incompétence ;il nous a montré ses fréquentations, ses somptuaires dépenses , son premier sinistre aussi, je l’appelle « monsieur 360.000 euros, et ces charlots nous demandent de faire des économies ? La fin des privilèges Que tout le monde dénonces ces privilèges ces fameux « PREFETS  » d’opérette,tout juste nommés pour leur faire une retraite DOREE tout cela ne doit plus exister, les ouvriers ne touchent plus de salaire dés leur retraite et pourquoi eux, Giscar, depuis qu’il est en retraite a touché plus d’un milliard, comptez 33.000… lire la suite

Pilaf

Vous verrez que la seule chose que va faire ce gouvernement taxophile, c’est de remettre l’ISF (pour faire croire qu’il fait des concessions) mais sans RIEN DONNER pour le pouvoir d’achat des Français, populaires car pour taxer, pour ce gouvernement, pas de problèmes, mais pour donner du pouvoir d’achat aux Français populaires, il ne fait rien.

François Desvignes

Le seul geste qui aurait calmé les esprits c’eut été d’organiser un referendum sur l’immigration en expliquant que la cause de l’impôt c’est la dette et la cause de la dette l’immigration et le dinosaure institutionnel.

Et comme cadeau de Noel d’annoncer l’abrogation de la redevance et la fin des medias d’Etat et subventionnés renvoyés à leur privatisation et /ou leur faillite;

André Léo

En travaux, oui, il semble que la présidente veuille changer la moquette d’une salle: 600.000 euros et tout, dont 300.000 euros pour la moquette « pure laine » (CF Boursorama hier) On n’a pas d’idées pour les pauvres, à l’Élysée, mais on a du pognon pour la frime.

patphil

l’autre disait « je vous ai compris » et ça a marché
macron dit « vous ne m’avez pas compris » et effaré car ça ne marche plus! mdr.