Le Figaro censure l’article sur le Donbass de la journaliste Anne-Laure Bonnel

Le 4 mars 2022, Le Figaro publiait un article de la journaliste indépendante Anne-Laure Bonnel dans lequel cette dernière dénonçait le silence de la presse occidentale aux ordres de Washington sur les conditions de vie monstrueuses que supportent depuis maintenant huit ans les habitants du Donbass (régions de Donetsk et de Lougansk) :

Vraisemblablement sur ordre de l’Elysée, la rédaction du Figaro a censuré cet article :

***

Le documentaire tourné sur le terrain en 2016 par la journaliste est particulièrement éclairant :

https://crowdbunker.com/v/ipDPuQh5Gg

 

Le Donbass, c’est treize mille morts depuis huit ans , une population recluse dans des caves, des bombardements incessants effectués par le gouvernement ukrainien contre son propre peuple : une réalité totalement passée sous silence par les médias aux ordres.

Au début du documentaire d’Anne-Laure Bonnel, les propos du président ukrainien de l’époque (Petro Porochenko, un juif khazar, né Valtsman) contre ses propres concitoyens russophones sont limpides : « Nous aurons du travail, eux non ! Nous aurons des retraites, eux non ! Nous aurons des avantages pour les retraités et les enfants, eux non ! Nos enfants iront à l’école et à la garderie, leurs enfants resteront dans les caves du sous-sol ! Parce qu’ils ne savent rien faire ! Et c’est comme ça, précisément comme ça, que nous gagnerons la guerre ! ». Des propos qu’on n’entend évidemment jamais sur les médias de grands chemins occidentaux gagnés à la cause atlantiste.

***

Dans l’interview qu’elle donne à Pascal Praud le 1er mars dernier, Anne-Laure Bonnel s’indigne de la propagande antirusse de l’ensemble des « grands » médias européens, tous acquis au bellicisme otanien :

***

Saluons également le courage de Sud Radio, qui, le 7 mars, a donné la parole à Anne-Laure Bonnel pendant plus de 20 minutes sur la « crise humanitaire » que vit le Donbass depuis huit ans, dans un silence médiatique assourdissant :

***

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni 

image_pdfimage_print
27

12 Commentaires

  1. les censures qui se croisent en tous sens sont chose naturelle dans les périodes guerrières.

    • Alors que la France n’était pas impliquée dans ce conflit, depuis 2014 quasiment tous les médias de grande écoute avaient reçu ordre de taire les agressions quotidiennes subies par les habitants du Donbass (entre 13.000 et 15.000 civils massacrés par les milices et les mercenaires !) et de ne jamais évoquer le referendum sous contrôle international, par lequel les russophones s’étaient prononcés à 90% en faveur de l’autonomie.
      Pour ne pas contrarier les plans à long terme des banksters du NWO qui cooptent nos « young leaders » pervers et corrompus, et ensuite les sponsorisent pour disposer d’exécutants dociles.

      • Bah passons sur l’avion civil abattu « par erreur » par un missile russe à partir du Dombass…, passons… personne ne convaincra personne. L’histoire ne retiendra que les faits racontés par les vainqueurs.
        En cas de match nul, de cessez le feu pour une paix bancale…chacun gardera « sa vraie histoire ».

    • Certes, mais en frankistan, nous avons censure et propagande toute l’année et sans période guerrières !!!!!

  2. Je me pose la question de savoir pourquoi les politiques qui passent à la TV ne parlent pas de ça car c’est quand même un sujet établi concernant les bombardement sur le Donbass et les morts afférents.

    De même pas un mot de ces mêmes politiciens sur :
    La fake news de l’île au serpent
    La maternité de Mariousol
    La femme enceinte jouant un rôle alors qu’elle est influenceuse.

    Même si on peut comprendre que la « presse/media/radios » subventionnés cherche à conserver ses subventions en nous cachant la vérité, les politiciens devraient au moins dire qu’on devrait se méfier d’une information ne venant que « du bon côté », mais ils ne font même pas ça
    Comme c’est dommage nous voici de retour au bon temps de la pravda et de l’agence Tass.

    • Michel,j’ai lu que l’armée russe avait découvert un charnier contenant plus de 400 corps.

      • ah ça ce n’est pas mal…oui ça peut impressionner les esprits faibles habitués à croire (sourire)

  3. à part sudradio / berkoff, aucun média n’a voulu de son reportage ! preuve donc qu’elle dit vrai, qu’elle montre la vérité interdite même au figaro

  4. Le Figaro est un journal de « gauche » malgré ce qu’en disent les journaleux!, ce torchon n’a rien de « droate » dans son idéologie.
    J’ai longtemps essayé de poster des textes dans ce journal et malgré une écriture nuancée, respectueuse et polie, mes posts étaient censurés à 90% du temps.

  5. le figaro n’est plus ce qu’il était depuis longtemps et fait partie des canards tièdes qui suivent la doxa : dans ce conflit comme ailleurs la manipulation de l’information est à son comble

  6. La manipulation encore la manipulation toujours la manipulation des merdias. C’est au gens de se poser des questions, de réfléchir, d’avoir du bon sens, un esprit d’analyse…..Mais pour la majorité d’entre eux c’est plus pratique d’ingurgiter la boullie de bfmwc, rance inter et autres.

  7. Pourquoi le figaro a supprimé son article????

    C’est simple, parce qu’il ne va pas dans le sens du vent!
    Mais surtout parce qu’il se fait arroser par l’argent public cad l’argent de nos impôts et de nos taxes que nous offrons au gouvernement. Celui-ci le distribue à ses copains les merdias pour nous enfumer, nous désinformer!

    je ne remercie pas les usa et encore moins à la carpette européenne avec en tête le poudré! tout ce qu’il arrive est un travail de sape de magouille sur plusieurs décennies. Ils sont les responsables!

Les commentaires sont fermés.