Le Figaro préfère les islamistes à Bachar

Ici à Riposte Laïque, nous connaissons le poids des mots. Nous disons une vérité qui déplaît et nous y mettons des mots clairs et précis.

Bien entendu, nous retrouvons nos débiles de la gauche bien pensante, qui ces derniers temps avaient perdu leurs voix. Normal, on tape sur les islamistes !

Ce n’est pas le cas du Figaro par exemple qui choisit ses adversaires, souligne ses préférences, et affirme ses vérités sur la base de témoignages faussés. Prenons l’exemple de cet article paru le mercredi 28 février, page 4, sur la Ghouta qui « agonise sous les bombes » écrit Delphine Minoui.  https://twitter.com/DelphineMinoui

Elle commence par la séquence émotionnelle. Un grand classique de la presse française qui consiste à apitoyer, à vous mettre en position d’avaler le reste du discours indigent. Je cite en résumant : Dans un hôpital improvisé, une jeune mère de famille sanglote ! « J’attends qu’il meure » pleure-t-elle, « j’étais en train de faire du pain quand le toit lui est tombé sur la tête » (…) dans un dernier soupir, son enfant s’est éteint. Désormais elle hurle « Il avait faim, il est mort affamé. Au moins il aura de quoi manger au paradis » Fin de citation ! Séchons nos larmes et revenons au sujet ! Après la séquence émotion, vous êtes priés de vous pencher sur le sort de Ghouta.

On notera en aparté, qu’il y eut le même genre de scènes à Mossoul et à Raqqa ! Mais c’était des bombes et des missiles américains, anglais et français ! Ils faisaient sans doute le tri avant de tomber ! Sans compter ceux qui tombent sur la tête des Kurdes suite à l’invasion du dictateur Erdogan !

En clair, ils nous refont la séquence d’Alep ! Les Russes et Bachar sont les méchants, les « résistants » sont les gentils ! Il faut attendre la fin de l’article pour apprendre qu’ils sont de Jeish al-Islam, ainsi que de Failaq al-Rahman, qu’il y a des salafistes d’Ahrar al-Sham, et des djihadistes d’Ayat Tahir al-Sham. Bref, pour Delphine Minoui journaliste au Figaro, la « résistance » est islamiste et donc mérite toute notre bienveillance je suppose !

Mais il y a plus grave !  J’en viens aux témoignages. Elle utilise le témoignage de Firas Abdullah qui a une page Facebook. C’est un opposant de toujours à Bachar Al Assad. (Source) Il affirme que Vladimir Poutine et Bachar Al Assad sont des menteurs ! Que des canons et des missiles sol-sols tombent et bombardent malgré le cessez le feu. Elle utilise aussi le témoignage de Rami Abdel Rahmane, qui préside un observatoire syrien des « droits de l’homme ». Sauf que ce personnage est seul, qui vit en Angleterre, que cela fait 18 ans qu’il n’a pas mis les pieds en Syrie.

Les trois grandes agences de presse internationales, l’AFPReuters et Associated Press s’appuient sur les communiqués de l’OSDH. Pourtant la neutralité et la fiabilité de cet organisme sont contestées par certains experts du conflit, et par le Figaro lui-même, dans un article d’Eugénie Bastié (Source). Il faudrait qu’ils s’accordent un peu au Figaro. Cela fait désordre !

De plus, c’est le Monde, journal de gauche bien-pensant qui titre : La crédibilité perdue de Rami Abdel-Rahman, directeur de l’Observatoire syrien des Droits de l’Homme (Source). Cet homme de son vrai nom Ossama Souleiman n’est pas d’une grande impartialité car la majorité des amis de l’Observatoire, appartiennent au Comité de Coordination nationale pour le Changement démocratique (CCNCD) et se rangeaient sous la bannière des « opposants à l’intervention étrangère ».

Pour conclure sur le personnage et le témoignage qu’utilise la journaliste du Figaro je cite Fabrice Balanche, un chercheur au Washington Institute et expert du conflit syrien, qui estime que l’OSDH est un instrument de propagande favorable aux Frères musulmans, financé au départ par le Qatar. Depuis 2013, l’organisme reçoit également des subventions de l’Union européenne. Donc, quand vous entendrez des journalistes de chaînes de télévision citer ce « témoin », vous savez d’où vient l’info !

Que dire de l’UOSSM (Union des Organisations de Secours et Soins Médicaux ) qui est dirigé par le Franco-Syrien Ziad Alissa et qui « soupçonne le régime » d’attaques chimiques ! Où était-il à Mossoul et Raqqa ? 

Sur les mots utilisés par Delphine Minoui, correspondante à Istanbul, chez le Hitler turc Erdogan : outre le mot résistant dont on a pu voir ce qui ils étaient en fait, il y a des qualificatifs qui frisent le parti pris : Activistes de la Ghouta, Militants. Un langage courtois et quasi syndical.

On ne penserait pas que sous ses vocables, il y a des hommes qui sont acteurs d’une guerre civile, et qu’ils tuent aussi ! Le Figaro n’est plus vraiment de droite et impartial. Il déverse une eau tiède et précautionneuse ! Sans doute aussi, que le parti pris de Delphine Minoui  tient au poste de correspondant qu’elle occupe à Istanbul, qui sait ?

Gérard Brazon (Libre expression)

image_pdf
0
0

23 Commentaires

  1. Dans ce conflit devenu incompréhensible, qui dit la Vérité « Vraie » ?
    Vous le savez ? Moi pas !

    • Il suffit de voir sur qui est jeté l’opprobre sur bfmuzz et tous les mediakollabos pour avoir une première idée …….
      Puis, il y a aussi cette boursouflure de fabius et son »al nostra fait du bon boulot » pour que les choses se précisent……

    • Il y a quand même certaines choses qu’on sait : la guerre en Irak a été faite par les USA et la raison était totalement mercantile (les mensonges qu’on dit les USA pour envahir l’Irak, tout le monde aujourd’hui, les connaît), on peut lire les vraies raisons de cette guerre par les USA en Irak, ici : http://www.lefigaro.fr/international/2013/03/20/01003-20130320ARTFIG00500-guerre-d-irak-comment-tout-a-commence-il-y-a-dix-ans.php
      . Ensuite, ce sont aussi les USA par l’intermédiaire de la France et du Royaume-Uni qui ont fait la guerre en Lybie… et la Syrie a été la suite de ça… Les « rebelles », ce sont en fait, pour la majorité, des groupes islamistes. Et Fabius, effectivement disait plus ou moins que la France entre autres, était complice avec Al Nosra et qu’elle l’aidait.

    • L’enjeu pétrolier
      Pourquoi l’Amérique de Gorge W. Bush a-t-elle envahi l’Irak? Pour y chasser un tyran et y parachuter des valeurs démocratiques, comme l’affirment les avocats de l’administration Bush? En réalité, il est clair qu’outre une volonté d’influencer les évolutions politiques de la région, l’intervention militaire de 2003 a permis aux États-Unis de reprendre pied dans un pays stratégique du point de vue énergétique et d’en évincer la Chine et la Russie, qui y avaient développé leurs intérêts.
      À l’époque, les Américains n’ont d’autre choix que de projeter leur puissance là où se situent les réserves pétrolières essentielles à la poursuite de leurs activités économiques. Les stratèges de l’administration Bush entretenaient des liens étroits avec les milieux d’affaires.

  2. Tous hurlent à la mort d’Assad, comme le faisait déjà la hollandie fabiusée.
    C’est encore plus criant aujourd’hui, où les médias à la botte de leurs maîtres ne disent pas un mot du génocide en train d’être conduit par la turquie islamiste contre le Peuple Kurde, dans le nord de la Syrie, précisément. La turquie avait envahi Chypre en 1976, pas un mot de condamnation. Elle bombarde la Syrie aujourd’hui et aucun journaleu ne le dénonce.
    Ah! mais ils n’ont pas de mots assez durs contre Assad, qui est CHEZ LUI et cherche à libérer son pays des islamistes si modérés d’al qaida, al nostra et daesch, pour qui l’honorable Fabius voulait aller bombarder le palais d’Assad. Quel mépris de la part de cette dictature médiacratique envers les Peuples du monde.

  3. bref, les muzz qui luttent chez Nous pour exiger Notre assentiment face à leur installation massive sont les mêmes que ceux qui arborent pavillon SUNNITE-SAOUD en syrie, c’est à dire 80% du musulmanat et que Bachar est alouite, branche chiite, donc allié du hezbollah où qu’il se trouve ; je dirais même qu’ils règlent leurs comptes à travers Nous (guerre dans la guerre) en tant qu’instrument supplétif de taille, notre armement, voire nos finances (-en tant qu’investissement au long terme), notre « alignement politique » quasi institutionnel anti Bachar -(ce qui fait rire c’est que tout ça implique tous les mouvements gauchistes et anarchistes luttant ensemble avec leurs ennemis de la droite capitaliste internationaliste dure, dans le but concerté qu’ils se battent pour un objectif commun)….

  4. Montant de l’aide : Je crois 16 179 637 € en 2012. Cette somme explique que ce journal soit devenu la voix de son maître.

  5. Le Figaro, (comme Le Monde, Libé etc…) est un journal subventionné, donc un journal dépendant. Ses infos sont donc à prendre avec beaucoup de recul comme celles de sa correspondante basée à Istanbul de Monsieur Erdogan le dictateur spécialiste de l’invention des coups d’Etat.

  6. Le Figaro a une fâcheuse tendance et de plus en plus à censurer ce qui ne lui convient pas ou plus, sans doute doit il donner des gages à ses actionnaires ou dirigeants et tant pis pour la liberté de la presse ! A moins que le plate forme des modérateurs située sans doute quelque part au Maghreb islamique n’agisse comme Anastasie jadis ?

  7. Quand les soutiens de Bachar, y compris les enfants de Damas sont l’objet de tirs de mortier par les rebelles où sont donc ces « braves gens » qui manifestent dans les rues de Paris ?

  8. Les médias de tous bords n’ont pas digéré la déconvenue provoquée par la fumisterie que fût le  » printemps arabe  » ;ils ne savent plus où donner de la tête et s’accrochent aux branches pourries .Bachar n’est pas un saint,mais je n’ose imaginer ce qui se passerait si
    la soi-disant résistance parvenait à le virer …Voir la Lybie,l’Irak,la Tunisie .

  9. Le Figaro ne fera rien qui pourrait l’empêcher d’obtenir ses grosses subventions de l’Etat. L’argent passe avant tout !

  10. Le Figaro est un baromètre thermomètre.
    Son but est de tâter le pouls de la population.
    Mais sous ses dehors BCBG c’est un journal de collabos gauchiasses.

  11. Il y a un vieux truc qui marche toujours : CUI BONO comme disaient les (envahisseurs) Romains : A qui profite tout ce rcirque ? je vous laisse répondre, plus grand monde n’est dupe hormis les benêts et les sournois !!!!

  12. Delphine Minoui est une propagandiste anti Syrienne ,ses articles juste bons a jeter aux chiotes .

  13. Ah le fameux Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH), constitué d’une personne basée à Londres. Sans compter les fabuleux casques blancs : des islamistes spécialistes des mises en scène … des morts se réveillent après leur séances vidéos …

  14. Au Figaga, les journalopes rivalisent dans l’ignorance crasse, la bêtise à front de taureau et la mauvaise foi. Au moins, à l’Aberration, ils savent qui ils sont et ce qu’ils font : détruire la France, c’est un métier !

  15. Juste à voir la tronche de cette militante ,on a compris qui est cette m….de .!

  16. Tout cela n’est effectivement que de la manipulation. Dès que j’ai entendu que l’ONU voulait un cessez-le-feu à la Goutha orientale, en Syrie, et que les médias nous ont rabattu à nouveau les oreilles avec les frappes sur les civils, j’ai pensé que probablement les groupes islamistes du genre d’Al Nosra devaient y être très concentrés là-bas et qu’ils devaient y être très affaiblis ces temps-ci, d’où que les dirigeants des pays occidentaux essaient d’aider les combattants islamistes de tous les groupes islamistes que ce soit pour qu’ils puissent s’en sortir en demandant un cessez-le-feu.

  17. Bien d’accord avec l’article.
    Pour ma part, je ne me fais plus avoir par leur manipulation..

Les commentaires sont fermés.