Le FN c’est mal, c’est raciste, c’est le repli sur soi…

Publié le 28 mai 2014 - par - 2 320 vues
Share

Non au F Haine

La rebelle-attitude n’est guère qu’une posture ridicule et sans substance, remplie seulement du vide sidéral des cerveaux endoctrinés par une bonne conscience monnayée au rabais. Il n’y a pas de mouton plus attaché au système et plus zélé à le servir que celui qui se prétend rebelle.

L’action moutonnière a ceci d’extraordinaire qu’elle génère des réflexes spontanés et pavloviens des plus intrigants puisque dépourvus d’arguments, d’éléments probants.

Quand je dis à mes chats « manger ! », ils stoppent aussitôt leurs activités pour se ruer dans la cuisine en miaulant, salive aux babines. Les moutons, c’est pareil, vous leur dites « FN ! » et aussitôt ils se précipitent dans la rue la bave aux lèvres en hurlant « raciiiisstes ! ». Ivan Pavlov est leur maître, et leur conviction de se croire rétifs au pouvoir bien assurée.

D’ailleurs, dans leurs petites têtes pleines d’une bonne conscience low cost dont ils ne sont pas peu fiers, ils aiment à écrire « F-Haine » parce que c’est plus rigolo et surtout terriblement créatif. Car c’est vrai que personne n’y avait jamais pensé avant. Le génie des belles âmes est tout entier contenu dans leur inventivité.

Deux actions de rue fracassantes illustrent leur refus tonitruant du « nazisme-racisme-fascisme » qui toquerait à nos portes, et « menacerait ces valeurs républicaines » si bien portées par un UMP à l’honnêteté que l’on sait irréprochable et par un PS à la compétence et à l’exemplarité légendaires. Il est évident qu’il serait hautement dommageable pour la République de retirer de telles valeurs des mains de ces deux partis…

La première de ces actions aura lieu le 29 mai prochain, avec une marche « citoyenne » (sic) organisée par un lycéen « engagé » et soutenue par des syndicats lycéens, contre le FN parce que le FN c’est mal, le FN c’est raciste, le FN c’est le repli sur soi. « La France rassie, rancie » a dit la verte Emmanuelle Cosse. La lutte contre le populisme est le combat à mener, nous disent les politiques, et les moutons bêlants consciencieux reprennent avec une emphase extatique : le populisme c’est la plaie !

Or, le populisme c’est le refus de céder les pleins pouvoirs à l’élite pour que le peuple reste souverain du destin de son pays. Il n’y a pas plus démocratique que cela, il n’y a rien de plus défendable et de plus noble que cela. C’est dans notre constitution de 1958 : « La souveraineté nationale appartient au peuple ». L’article 7 de la déclaration de 1948 défend, quant à lui, l’amour de la patrie : « Les citoyens doivent aimer la Patrie ». Le FN est sur cette ligne-là, ni plus, ni moins.

Le populisme c’est le pouvoir par le peuple et pour le peuple, mais pour les moutons, ces fameux « homme-masse » abrutis, si bien nommés par Jacques Philarcheïn et tournant de l’oeil dès qu’ils restent plus de deux minutes sans regarder un écran tactile, le pouvoir au peuple serait une abomination vomitive et nauséabonde.

Pour la fine fleur de ces moutons-rebelles, refuser ce machin européen qui décide en lieu et place des pays de ce qu’ils doivent faire et ne tend qu’à asservir les peuples, c’est un repli sur soi inacceptable. Refuser que des multinationales privées via le TAFTA obligent des pays entiers à modifier leurs lois afin qu’elles puissent faire des bénéfices, en les assignant en justice en cas d’opposition, serait donc fort défendable pour les moutons rebelles. Restreindre l’accès au net, manger du poulet désinfecté au chlore, ouvrir à tous les peuples les portes de la France où sont déjà mis au rebut des millions de chômeurs, voilà l’avenir qu’ils défendent. Et cela ne les dérange pas, les moutons-rebelles à la haute conscience, ces sociétés européennes qui engagent « des poursuites contre l’augmentation du salaire minimum en Egypte ou contre la limitation des émissions toxiques au Pérou » ? Non. Le danger pour eux c’est le FN, c’est la France, c’est le populisme, c’est… le peuple !

Tous les politiques depuis dimanche n’ont qu’une antienne à la bouche « il faut sauver l’Europe ! ». Parlent-ils des peuples européens ? Leur donnent-ils une substance à ces peuples, une existence, une visibilité ? Non, c’est la machine européenne qu’il faut sauver, celle qui leur permet de faire du monde européen un vaste terrain expérimental où les salaires se réduisent à peau de chagrin. Car la créature européenne est celle des élites, créée pour les élites, et en aucun cas pour le bien-être des peuples qui la constituent.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x1ww7sk_concert-d-aboiements_news[/dailymotion]

En marge de la marche du 29 mai, un concert spontané et engagé s’est tenu ce lundi à St Nazaire auquel Yannick Noah, le tennisman américain déchu, n’a pas participé. Ce concert, ou plutôt cette « manif politique » (sic) était organisée par un artiste canin qui a coutume de se produire en aboyant. Compte tenu des circonstances, le thème était… la lutte anti FN dans l’aboiement. Les malentendants ont eu quelques difficultés à lire sur les lèvres mais qu’importe, le message était là. Les aboiements de l’artiste étaient tellement porteurs d’espoir humaniste qu’une poignée d’émules se sont aussitôt ralliées à lui, aboyant à leur tour leur amour pour l’Union Européenne et leur rejet de la haine du FN.

On attendra en vain toute argumentation étayée sur l’accusation gratuite de racisme avec un extrait, une phrase délictueuse dans le programme. Jusqu’à présent, personne n’a été capable d’en avancer une mais peu importent les preuves et les arguments, seul le mantra faisant foi. Le FN c’est le racisme et puis c’est tout. Etre favorable au protectionnisme et à la souveraineté de la France et des autres pays géographiquement européens en s’opposant à la créature européiste, voilà où résiderait le racisme selon les moutons.

Entre s’acheter une haute conscience personnelle de pacotille et jeter la France dans la gueule de la chimère européenne au nom d’un antiracisme fondé sur du vide, les faux-rebelles ont choisi leur camp.

Caroline Alamachère

http://www.ouest-france.fr/europeennes-saint-nazaire-un-concert-daboiements-contre-le-fn-2573879

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.